En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex

04.

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

05.

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

06.

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

07.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

05.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

06.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Les casseurs de sortie
Loi "sécurité globale" : 50.000 manifestants en France, des violences à Paris
il y a 6 heures 20 min
pépite vidéo > France
Vestiges
Sahara : des déchets français radioactifs enfouis sous le sable ?
il y a 13 heures 25 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 13 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 14 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 14 heures 21 min
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 14 heures 52 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 15 heures 55 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 17 heures 12 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 17 heures 34 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 17 heures 50 min
pépites > Justice
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : le suspect extradé de Norvège mis en examen et écroué
il y a 12 heures 22 min
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 13 heures 37 min
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 13 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 14 heures 18 min
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 14 heures 33 min
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 15 heures 15 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 17 heures 24 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 17 heures 43 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 17 heures 56 min
© David Ramos / POOL / AFP
Neymar Champions League ligue des champions finale PSG paris saint-germain finale qualification
© David Ramos / POOL / AFP
Neymar Champions League ligue des champions finale PSG paris saint-germain finale qualification
Paris est magique

Finale de la Ligue des Champions : et si le PSG était en passe de devenir (enfin) une équipe culte ?

Publié le 19 août 2020
En surclassant les Allemands de Leipzig, les Parisiens se qualifient pour la finale de Ligue des Champions. Dimanche soir, pour le match le plus important de leur histoire, ils rencontreront l'Olympique Lyonnais ou le Bayern de Munich.
Olivier Rodriguez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Rodriguez est entraîneur de tennis... et préparateur physique. Il a coaché des sportifs de haut niveau en tennis.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En surclassant les Allemands de Leipzig, les Parisiens se qualifient pour la finale de Ligue des Champions. Dimanche soir, pour le match le plus important de leur histoire, ils rencontreront l'Olympique Lyonnais ou le Bayern de Munich.

Bien sûr qu'on s'inquiétait... Bien sûr qu'on se rongeait les ongles...Il faut dire que quand on est supporter Parisien, il y a franchement de quoi devenir superstitieux ou malade des nerfs. Car nous avions tous en mémoire la façon dont le PSG avait caviardé à la louche des opportunités exceptionnelles les années précédentes. Alors, c'est plus fort que soi, dans ces cas-là, on a beau implorer le ciel, on voit aussi planer quelques vautours. Ce que nous ne savions pas, c'est combien nous avions tort. Dans le même ordre d'idée, on se disait :  "par cette canicule, quoi de mieux qu'une demie ?! ". Là aussi nous avions tort, puisqu'il y a une finale. Et nous nous trompions jusqu'au bout quand nous pensions que le contexte général n'était pas favorable. Parce que dans ce millésime très différent des autres, dans cette année où tout semble compliqué, avec un championnat national arrêté, avec le virus, la crise économique ou la nette augmentation des divorces, oui, dans ce marasme général, il crève les yeux que le club Parisien, lui, se porte bien. Et même très bien, tant tout semble possible, tant rien n'est plus comme avant. Cette fois pas de mauvaise surprise, pas de trou d'air, pas de blessure, pas de scénario invraisemblable... Rien de cela. Juste une prestation maîtrisée et une qualification sans histoire et néanmoins historique.

Et nous qui avions peur de tout... Nous qui avions peur que l'histoire bégaie... Il faut se mettre à notre place, d'habitude, lorsque les Allemands arrivent jusqu'à Paris, c'est souvent mauvais signe... Et bien là pas du tout. Privés de ballons les Allemands ! Étouffés physiquement les Allemands ! Sur le reculoir les Allemands ! Sans idées ! Jusque dans le style vestimentaire de leur entraîneur... car il est évident qu'en plus d'avoir pris une veste hier soir, Nagelsmann n'avait pas choisi pas la bonne. Et puis, qu'est-ce que vous vous voulez, c'est peut-être très Français, mais les Allemands démobilisés, on ne s'en lasse pas.

Et le déroulement de la rencontre ? Avez-vous vu le déroulement de la rencontre ? Un but au début (Marquinhos 13ème), un but juste avant la mi-temps (Di Maria 42è), un but après la reprise (Bernat 56è). Vous avouerez que si ce n'est pas une gestion de père de famille, c'est très bien imité. Pas un accroc. Presque une promenade à la campagne. Alors ce matin, ne nous privons pas de savourer cette splendide réussite contre nos meilleurs ennemis. Pourquoi ? Parce qu'il faut savoir se réjouir d'être heureux et que cette fois, ça y est, le PSG est en finale. C'est énorme. Puisqu'après près le grand Reims, après les Verts de 76, l'OM de Tapie et le Monaco de Deschamps, ce PSG est seulement la cinquième équipe Française à atteindre une finale de C1. Mesurez-vous l'exploit ? Le plus surprenant résidant peut-être dans l'idée que cette équipe est loin de dégager la force collective que l'on attend habituellement de la part des grossiums à ce niveau de la compétition. Pourtant, il faut bien le constater, en dépit des doutes qu'elle alimente et d'un plan de jeu pas toujours lisible, cette équipe fait comme son entraîneur : elle a beau boiter, elle avance quand même.

Quand on vous dit que les choses changent... Pour en donner une preuve supplémentaire, il est nécessaire de parler de la répartition des rôles. Car il faut bien reconnaître que si ce PSG avait tenu debout jusqu'à présent, c'était surtout sur quatre jambes ; celles d'un magicien surdoué partageant l'affiche avec un spécialiste de l'évasion... Neymar et Mbappe, deux artistes à succès, pour ne pas les nommer. 

Mais hier soir, même s'ils ont encore été épatants, il n'y avait pas qu'eux. Et le PSG a aussi pu compter sur d'autres joueurs. Car un esthète comme Di Maria et des costauds comme Kimpembe ou Marquinhos auront tous été les auteurs de prestations particulièrement abouties...  et  puis... et puis... il y avait peut-être et surtout Tiago Silva. Un Tiago Silva dont le contrat n'a pas été prolongé mais qui continue d'empiler les prestations de top niveau. Intraitable dans les duels, toujours là où il faut, le capitaine Parisien a tellement imposé sa loi qu'il mériterait désormais d'être surnommé "Le Commissaire"... "Der Komissar" dans la langue de Goethe, pour rendre hommage à un titre connu tous les amoureux de la pop Allemande estampillée années 80...

Évidemment, à peine achevé, ce genre de match rappelle déjà autant de bons souvenirs qu'il convoque de grands espoirs. Ceux d'une victoire finale dans la plus prestigieuse compétition de clubs. Vous reconnaîtrez que ce n'est pas rien, surtout quand on parle du sport collectif le plus populaire du monde, après la guerre. On se pince peut-être pour y croire mais dimanche soir, à Lisbonne, ce PSG jouera pour changer de dimension, pour écrire l'histoire et décrocher la lune. Cette équipe pourrait même, excusez du peu, devenir culte et inspirer à certains un amour aveugle, c'est-à-dire visible de tous.

Culte, le mot est lâché... Le culte ou la seule façon de s'occuper vraiment de l'avenir du passé. Nous parlons-là d'une affection aussi déraisonnable que nostalgique portée par des images et des émotions qui ne s'effacent jamais. Oui, bien sûr, vous me direz, pas pour tout le monde... mais c'est là la définition même d'un mot qui repose sur la subjectivité de chacun et dont la connotation religieuse indique toute la ferveur qu'il engendre. Mais si les équipes culte sont différentes sous bien des aspects elles ont aussi quelques points en commun : elles sont les marqueurs d'une époque et rassemblent des passionnés qui les vénèrent et perpétuent leurs histoires. Au bout du compte, l'œuvre et le culte deviennent tellement consubstantiels que l'on est bien en peine de savoir lequel fait l'autre. Évidemment, à l'heure où ces lignes sont écrites, il est impossible de savoir dans quelle mesure ce PSG rejoindra dans l'histoire celui de 1996, les verts de 76, l'OM de 93 ou l'Ajax de Cruyff... Mais il flotte dans l'air que nous soyons à l'aube de voir la chose possible dans quelques temps... et certains supporters alanguis de s'exclamer : " l'aube ? c'est pas trop tôt ! "... En attendant, pensons à demain... car il ne nous reste plus qu'à espérer une victoire Lyonnaise sur l'ogre Bavarois pour assister à une invraisemblable, une inimaginable finale franco-française. Avant d'en savourer éventuellement l'instant, commençons par en savourer l'idée. En matière de football, ce n'est tout de même pas tous les jours qu'on peut rêver en bleu-blanc-rouge. Surtout les yeux grands ouverts.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Nicolas59
- 20/08/2020 - 11:16
Culte
Déjà pour la victoire Lyonnaise on peut passer faire un tour aux vestiaires.
Les tifosis du foot sont comme les militants politique , ils prennent leurs désirs pour des réalités.
Pour ce qui est de la grand messe pour la victoire du PSG Qatar club , on verra si cela passe face au rouleau compresseur du Bayern.
Ce qui est certain c’est qu’il y aura des voitures brûlées, de la casse et de la bagarre avec les FDO.
Quelque soit le résultat.