En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > International
Jeter l'éponge
Liban : le Premier ministre désigné renonce à former un gouvernement et démissionne
il y a 6 heures 41 min
pépite vidéo > Insolite
Les joies du télétravail
Argentine : un député embrasse le sein nu de sa femme en pleine visioconférence
il y a 7 heures 21 min
pépite vidéo > International
Tragédie
26 morts dans le crash d’un avion militaire en Ukraine
il y a 8 heures 47 min
pépites > Politique
Polémique
Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine
il y a 9 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une bête aux aguets" : un roman dément et addictif

il y a 10 heures 57 min
décryptage > Europe
Crier au loup

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces acteurs clés du quotidien auprès des plus fragiles face à l'explosion de la dépendance

il y a 14 heures 45 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

OPA sur la droite : le pari risqué de Marion Maréchal

il y a 14 heures 45 min
décryptage > International
Accord global

Derrière aujourd'hui, il y a demain (Proverbe Libyen)

il y a 14 heures 47 min
décryptage > Société
Urgence

10 000 morts dans les Ehpad dans une quasi indifférence générale : voilà pourquoi les racines de notre manque d'empathie envers les seniors sont profondes

il y a 14 heures 48 min
pépites > France
Enquête
Attaque à Paris : le suspect "assume son acte" et pensait attaquer Charlie Hebdo
il y a 7 heures 9 min
pépite vidéo > Politique
Pathétique
"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé
il y a 8 heures 32 min
light > Culture
Figure de la droite
L'écrivain et polémiste Denis Tillinac est décédé
il y a 9 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les 100 plus belles planches de la bande dessinée" : La BD est un art qui vaut le détour !

il y a 10 heures 51 min
décryptage > Terrorisme
Menace diffuse

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

il y a 13 heures 13 min
décryptage > Société
Et Dieu (Jupiter) créa l’homme

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

il y a 14 heures 42 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment le chef de l'Etat Emmanuel Macron a jonglé avec les libertés fondamentales lors de son quinquennat

il y a 14 heures 45 min
décryptage > International
Influence des activités humaines

Incendies en Californie : ce dérèglement climatique qui a décidément bon dos...

il y a 14 heures 45 min
décryptage > International
Urgence énergétique

Liban : aussi une urgence énergétique géopolitique

il y a 14 heures 47 min
décryptage > Environnement
Rendement

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

il y a 14 heures 48 min
© JIM WATSON / AFP
© JIM WATSON / AFP
Nuances

Trump président impulsif, incendiaire... mais souvent efficace ?

Publié le 15 août 2020
Malgré les critiques qui lui sont régulièrement adressées, le président américain Donald Trump conserve un socle de soutiens important aux Etats-Unis et l'élection présidentielle est loin d'être jouée d'avance.
André Kaspi
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Kaspi, est agrégé d'histoire, spécialiste de l'histoire des États-Unis. Il a été professeur d'histoire de l'Amérique du Nord à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et directeur du Centre de recherches d'histoire nord-américaine (CRHNA). Il a...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré les critiques qui lui sont régulièrement adressées, le président américain Donald Trump conserve un socle de soutiens important aux Etats-Unis et l'élection présidentielle est loin d'être jouée d'avance.

Atlantico : À l’approche de l'élection présidentielle américaine, le bilan de Donald Trump est-il aussi catastrophique que ses opposants démocrates et ses détracteurs européens le décrivent ?

André Kaspi : Je pense qu’il faut apporter de la nuance aux portraits caricaturaux dressés de Donald Trump, en particulier en Europe. Sur le plan international, le président américain s’inscrit dans suite directe du mouvement de pivot initié par Obama vers le Pacifique, en intensifiant le désengagement américain au Moyen-Orient mais aussi en Europe, symbolisé par le retrait de troupes et le désintérêt profond pour les causes de ses alliés européens. 

L’accord de paix sur le point d’être signé entre les Emirats Arabes Unis et Israël va dans le sens du désengagement des États-Unis au Moyen-Orient en laissant leurs alliés régionaux historiques livrer la guerre initiée contre l’Iran à leur place. 

Au niveau économique, Donald Trump tient un bilan plutôt positif. Malgré des relations tendues avec la Chine, nombre de grandes entreprises américaines, comme Tesla ou Apple, continuent d’y étendre leur influence. Donald Trump a simplement décidé que face à un adversaire aux intentions aussi impérialiste que la Chine, il ne pouvait qu’être extrêmement ferme dans les négociations pour défendre les intérêts américains. 

Sur le plan intérieur, malgré la pandémie, le taux de chômage américain (11%) pourrait redescendre rapidement grâce à une économie qui ne s’est jamais réellement arrêtée. C’est un point dont il pourra tirer avantage aux prochaines élections. 

Il a souvent été reproché à Donald Trump, par ses frasques médiatiques et ses interventions brutales, de jeter de l’huile sur le feu, en particulier lors du mouvement Black Lives Matter. Partagez-vous ce sentiment ?

Jeter de l’huile sur le feu, c’est le style de Donald Trump. C’est un négociateur brutal et farouche. Pour autant, il n’est que le reflet des fractures profondes de la société américaine. Dès son arrivée au pouvoir, les grands journaux américains tendance démocrate n’ont eu de cesse de le démolir : j’en prends pour exemple la lettre de démission de Bari Weiss du New York Times, extrêmement révélatrice de l’idéologie d’une certaine presse américaine. Aux États-Unis, vous êtes pour ou contre Donald Trump. Et ce depuis le début. Son bilan n’y changera rien. 

Le mouvement Black Lives Matter pourrait même jouer en sa faveur. Les débordements extrêmement violents qui ont eu lieu dans certaines villes des États-Unis comme Portland ont donné envie aux Américains d’un retour à la paix sociale. Et Trump en est paradoxalement le seul représentant et l’unique défenseur aux yeux de nombreux Américains.

La nomination de Kamala Harris en tant que candidate à la vice-présidence pour les Démocrates va-t-elle faire pencher la balance électorale en leur faveur au détriment de Donald Trump ?

Je ne le pense pas. Kamala Harris n’est pas une représentante de la classe travailleuse noire américaine. Elle est fille d’universitaires immigrés aux États-Unis, qui ont tiré avantage du système de discrimination positive des facultés américaines pour gravir les échelons sociaux. De plus, la population noire américaine a déjà une tendance forte à voter pour les Démocrates. Sa nomination en tant que colistière de Joe Biden ne changera donc pas grand chose au résultat final. 

En revanche, le vote par correspondance, possible jusqu’à 26 jours avant le jour J dans certains États, pourrait fortement désavantager les Républicains qui n’ont pas réussi jusqu’à présent à marquer l’opinion. Une fois de plus, les indécis seront les faiseurs de roi, la plupart des Américains ayant déjà choisi leur camp.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clo-ette
- 15/08/2020 - 21:12
mais oui
Il sera réélu .
gerint
- 15/08/2020 - 19:57
Marie Esther
Je vous trouve bien optimiste mais je pense que l’élection de Biden risque fort d’être nettement pire pour les USA que celle de Trump. Mais c’est aux Américains de choisir
evgueniesokolof
- 15/08/2020 - 18:28
ah oui
Je pense qu’il faut apporter de la nuance aux portraits caricaturaux dressés de Donald Trump, en particulier en Europe"
Il a fallu attendre Mr Kaspi pour qu'on le découvre......