En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête des 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

04.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

07.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

01.

Les Espagnols se défoncent aux champignons hallucinogènes

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 20 min 36 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 2 heures 16 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 3 heures 16 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 4 heures 19 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 5 heures 11 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 5 heures 41 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 5 heures 50 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 5 heures 52 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête des 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 5 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 18 heures 2 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 45 min 14 sec
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 2 heures 56 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 3 heures 37 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 5 heures 4 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 5 heures 22 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 5 heures 50 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 5 heures 51 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 5 heures 53 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 5 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

il y a 18 heures 20 min
© GERARD JULIEN / AFP
air pollution industrie émissions rapport nouvelle étude prévisions
© GERARD JULIEN / AFP
air pollution industrie émissions rapport nouvelle étude prévisions
Politiques énergétiques

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

Publié le 04 août 2020
Une nouvelle étude scientifique, publiée par Reviews of Geophysics, réévalue les niveaux d'émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2050. Que nous apporte cette étude ? Aura-t-elle un effet sur les politiques de l'énergie à l'échelle mondiale ?
Henri Prévot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Henri Prévot est ingénieur général des Mines. Spécialiste des questions de sécurité économique et de politique de l'énergie, il tient un site Internet consacré à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre.Il est l'auteur du livre "Avec le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une nouvelle étude scientifique, publiée par Reviews of Geophysics, réévalue les niveaux d'émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2050. Que nous apporte cette étude ? Aura-t-elle un effet sur les politiques de l'énergie à l'échelle mondiale ?

Atlantico.fr : Une nouvelle étude scientifique publiée par Reviews of geophysics réduit l’incertitude sur les conséquences des émissions de CO2. Nous apporte-t-elle de bonnes nouvelles ?

Henri Prévot : Les phénomènes en jeu sont tellement complexes que les modèles de simulation ne peuvent pas en rendre compte parfaitement. Il était admis qu’un doublement de la quantité de CO2 dans l’atmosphère aurait pour conséquence une élévation de température comprise entre 1,5 et 4,5 °C. Selon cette étude, cette fourchette d’incertitude est considérablement réduite : elle est de 2,6 à 3,9°C.

Les scientifiques ne nous diront jamais que les résultats de leurs travaux sont absolument certains. Le doute fait partie de leur éthique. Mais, ici, les progrès de la science confirment les résultats antérieurs en les affinant, ce qui n’est pas vraiment une bonne nouvelle. 

Cette nouvelle étude aura-t-elle un effet sur les politiques de l’énergie à l’échelle mondiale ?

Au début de la période industrielle, il y a deux cents ans, la teneur en CO2 dans l’atmosphère était de 280 ppm (parties par million). Elle est aujourd’hui de 400 ppm. Nous pouvions espérer qu’avec de la chance, une division par deux d’ici 2050 des émissions mondiales de CO2 permettrait de ne pas dépasser une hausse de température de 1,5 °C. En réduisant l’incertitude, cette étude interdit de se bercer d’illusions. Elle pose de façon encore plus aiguë cette question à laquelle l’humanité n’a pas encore répondu : comment diminuer massivement la consommation mondiale de pétrole, de gaz et de charbon avant l’année 2050 ? 

Plus précisément, comment concilier le fait que le CO2 ignore les frontières et le fait que les décisions à prendre relèvent des Etats nationaux ? C’est la question à laquelle l’accord de Paris voulait répondre :  chaque Etat prépare un plan de réduction de ses émissions ; puis la somme des émissions nationales est comparée à l’objectif mondial ; puis les Etats, en comparant ce que chacun fait de mieux, s’engagent à diminuer davantage leurs émissions pour que le total respecte l’objectif. La dernière Conférence des parties, à Madrid, a montré que ce processus est en panne. 

Il faut donc trouver autre chose. Pour la France, qu’est-ce que cela veut dire ?

On a un peu l’impression que la France pousse la logique de l’accord de Paris jusqu’à l’absurde. Je m’explique. Cet accord demande à chaque pays de faire des efforts et espère que cela génèrera une dynamique vertueuse. Eh bien ! Nous Français, nous décidons de ne plus émettre du tout de CO2 en 2050 – c’est la « neutralité carbone ».

Nos émissions de CO2, rapportées à la population, sont parmi les plus faibles de celles des pays industrialisés, grâce au nucléaire, et nous pouvons les diviser par trois ou quatre sans que cela coûte trop cher. Mais cet objectif de « neutralité carbone » aurait pour effet de nous faire dépenser jusqu’à 500 ou 700 € par tonne de CO2 évitée alors que la même somme, utilisée par exemple pour cofinancer en Afrique des panneaux photovoltaïques et des batteries, permettrait d’éviter trois fois ou quatre fois plus d’émissions. De plus, une coopération avec l’Afrique aiderait au développement, « nouveau nom de la paix » comme disait le pape Paul VI à l’ONU, et seul moyen honorable de contenir la pression migratoire que le changement climatique ne manquera pas d’exacerber. 

Entre une politique purement nationale qui, vue à l’échelle mondiale, est très peu efficace, et une coordination mondiale jusqu’ici impossible, il nous faut donc inventer des politiques associant plusieurs nations différentes. Par exemple faire une programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) « consolidée » entre la France et quelques pays du Sahel. 

Une PPE franco-sahélienne ? Comment voyez-vous cela ?

Dans le cadre de cette politique intergouvernementale, la France diviserait ses émissions par trois ou quatre et apporterait en Afrique un financement qui serait alors employé efficacement et pourrait ouvrir de nouveaux débouchés à notre industrie ; de plus, elle mettrait à disposition ses compétences en matière de production nucléaire. Comme le dit l’Agence internationale de l’énergie, éolien photovoltaïque, hydraulique et biomasse ne suffiront pas. Le monde a besoin du nucléaire. La décision d’arrêter des réacteurs nucléaires en bon état comme à Fessenheim est à cet égard révoltante. Au contraire notre responsabilité face au monde est d’exploiter au mieux ce moyen de produire de l’électricité sans émissions de CO2 et de proposer aux pays qui ne maîtrisent pas la technique nucléaire des réacteurs qui répondent à leurs besoins. 

Voilà comment la France, avec une politique nationale ouverte sur le monde, pourrait réagir aux conclusions de cette nouvelle étude scientifique qui confirme l’urgence de la lutte contre les émissions de gaz carbonique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ferdinand Urbain
- 04/08/2020 - 12:53
Dérèglement climatique
Il semblerait que la solution soit l'hydrogène, regardez les interventions sur youtube de Mikaa Merad, un des plus grands spécialistes de la question
Ferdinand Urbain
- 04/08/2020 - 12:53
Dérèglement climatique
Il semblerait que la solution soit l'hydrogène, regardez les interventions sur youtube de Mikaa Merad, un des plus grands spécialistes de la question
COUKOUCéMOI
- 04/08/2020 - 12:06
Tout et son contraire
Selon une étude, la connerie de l'espèce humaine serait orpheline de son contraire qui n'existe pas.