En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

04.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

05.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

06.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

07.

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 9 heures 43 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 10 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 13 heures 19 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 13 heures 31 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 14 heures 31 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 15 heures 38 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 16 heures 58 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 17 heures 20 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 17 heures 24 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 17 heures 24 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 10 heures 14 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 11 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 13 heures 23 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 14 heures 30 sec
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 15 heures 13 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 16 heures 28 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 17 heures 5 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 17 heures 21 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 17 heures 24 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 17 heures 24 min
© POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Mark Zuckerberg facebook
© POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Mark Zuckerberg facebook
Sur le grill

Petit best of des pratiques illégales ou anti-concurrentielles reconnues par les patrons des GAFA devant le Congrès américain

Publié le 31 juillet 2020
Les dirigeants de Google, Apple, Facebook et Amazon ont dû répondre des pratiques de leurs entreprises devant le Congrès américain cette semaine. Ces sociétés disposent toutes d'une position dominante sur leur marché.
Jean-Baptiste Soufron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ancien Secrétaire Général du Conseil National du Numérique et Directeur du Think Tank de Cap Digital, Jean-Baptiste Soufron est aujourd'hui avocat chez FWPA Avocats
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les dirigeants de Google, Apple, Facebook et Amazon ont dû répondre des pratiques de leurs entreprises devant le Congrès américain cette semaine. Ces sociétés disposent toutes d'une position dominante sur leur marché.

Atlantico.fr : Que nous a révélé l'audition concernant le rachat d'Instagram et Whatsapp par facebook ?

Jean-Baptiste Soufron : Ce n'est pas la première fois que les dirigeants des entreprises de la Big Tech américaine sont interrogés par des politiques, mais c'est la première fois qu'ils le sont en groupe. Pour le dire autrement, il y a visiblement une prise de conscience nouvelle du fait que ces entreprises sont peut être différentes entre elles, qu'elles visent des secteurs et des produits différents, mais qu'elles semblent souvent toutes opérer de la même façon, avec les mêmes méthodes et selon les mêmes stratégies.

Cette audition n'était donc pas seulement celle des dirigeants de ces quatre entreprises, mais celle de toute l'idéologie californienne, celle du darwinisme social et des affaires dans lequel tous les coups sont permis pour survivre le plus longtemps possible, détruire la concurrence, et prendre le pouvoir dans son secteur et au-delà. Car la surprise tient surtout dans le caractère violent et immoral des tactiques qui ont été décrite et qui semblent pouvoir aujourd'hui être mises en oeuvre sans conséquences dans cet univers. Même si ce sont des informations qui étaient parfois déjà connues - comme par exemple l'histoire de la fondation de Facebook avait été racontée dans le film The Social Network, leur généralisation est une nouveauté qui est regardée avec inquiétude par les dirigeants et les citoyens des Etats-Unis, et du monde entier.

Sont par exemple ainsi ressortis des échanges entre Mark Zuckerberg et le fondateur de Instagram qui pouvaient donner l'impression d'être des menaces en cas de refus de vente de la société. Sur ce sujet, questionné par la représentante Jayapal, la réponse de Mark Zuckerberg ne peut qu'inquiéter puisqu'il a déclaré : "Madame, je ne suis pas sur de ce que vous entendez par menacer".

De même quand on lui a demandé s'il avait déjà essayé de cloner les produits de la concurrence, il a seulement répondu qu'il ne s'en souvenait pas, alors même que des échanges avec sa numéro 2 semblaient démontrer directement le contraire.

Amazon a-t-il avoué mettre en avant ses produits maisons tout en réduisant la place des vendeurs tiers ?

Jeff Bezos, le fondateur de Amazon, a lui aussi évité autant que possible de répondre directement aux questions qui lui étaient posées. Alors que le Wall Street Journal a par exemple récemment prétendu que Amazon avait monté un fonds d'investissement uniquement destiné à pénétrer ses potentiels futurs concurrents pour les détruire de l'intérieur et reproduire les mêmes produits qu'eux, il a simplement qu'il n'était "pas au courant des détails de la situation".

Quant à la question de savoir si Amazon aurait utilisé des informations de ses propres clients pour leur porter concurrence - par exemple en redéveloppant les mêmes produits qu'eux, il faut savoir qu'il s'agit encore une fois d'une enquête parue dans la presse américaine et relevée par la représentante Jayapal.

Pour être concret, l'accusation tient au fait que Amazon aurait lancé sa propre marque de rangements pour coffres de voiture après avoir espionné les données d'une marque qui avait réussi à développer un succès dans ce secteur.

Mais là encore, Jeff Bezos a été extrêmement prudent, indiquant qu'il n'était pas en mesure d'affirmer que ces faits n'avaient pas eu lieu et qu'il était encore en train d'enquêter sur la situation. 

Google profite-t-il de Yelp pour récupérer des informations sensible ?

Même chose pour Google qui a été accusé de rediriger les recherches des internautes vers ses propres services, au détriment des services concurrents comme le site de recommandations Yelp - lequel dénonce cette situation depuis des années.

Dans la meme ligne que Mark Zuckerberg et Jeff Bezos, Sundar Pichai n'a pas directement répondu à la question de savoir si des menaces de déréférencement destinées à forcer les sites comme Yelp à partager leurs données avec Google seraient anticoncurrentielles. Il s'est contenté de dire qu'il serait "heureux de discuter des détails" à une date ultérieure.

D'après les informations de la commission, comment Apple utilise ses commissions sur l'App Store pour garder une place dominante ?

Idem enfin pour Tim Cook qui s'est vu confronté avec des emails d'employés de Apple qui proposaient à des entreprises de bénéficier d'un enregistrement accéléré dans l'App Store et qui a indiqué qu'il n'avait pas connaissance de ces agissements.

Cela n'a pourtant pas suffi au représentant Johnson qui lui a reproché d'être aujourd'hui dans une situation où il peut imposer n'importe quel changement technique ou juridique aux apps enregistrées sur l'app store, sans que leurs éditeurs ne soient jamais en mesure de s'y opposer efficacement - une situation qui fait également l'objet d'une enquête anticoncurrentielle au sein de l'Union Européenne depuis le mois dernier.

Qu'avons-nous appris de la position de monopole dont se rapproche Amazon sur certains marchés ? 

Qu'il s'agisse d'Amazon ou des autres, les questions qui ont été posées sont nouvelles et ne se résument pas à des questions de monopoles. Il y a visiblement une prise de conscience du fait que les entreprises du numérique américaines ont acquis un rôle quasi-infrastructurel et qu'elles auraient désormais une démarche immorale, et potentiellement illégale. Mais il y a aussi une prise de conscience du fait qu'elles ne constituent pas exactement des ententes - elles se partagent des secteurs différents, ni tout à fait des monopoles - elles ne sont pas forcément inamovibles ou indispensables.

Dans ces conditions, la principale question est de se demander comment réagir utilement. Sur ce point les représentants américains ont clairement indiqué que la première étape est celle du travail et de la documentation - leur enquête dure déjà depuis plus d'un an. Ils semblent également privilégier une approche très politique en tendant la perche à d'autres administrations américaines que la seule autorité de la concurrence. Pour ce qui nous concerne en France et en Europe, il semble évident qu'une partie de la réponse serait déjà de réussir à aider les entreprises, leurs financeurs et leurs dirigeants, quitte peut être à leur offrir des avantages supplémentaires qui ne seraient que le reflet de ceux dont disposent déjà les GAFA. Au regard de la qualité des développeurs, des talents et de l'importance du marché européen, il faudra aussi se poser la question de savoir à quel moment ce sujet devra faire l'objet d'une réflexion véritablement collective et de la définition d'un projet de société.   

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Nicolas59
- 01/08/2020 - 08:22
Monopily
Dans les années 80 il était certain que IBM serait le fournisseur unique de produits et de services informatiques. Le monopole se dessinait sur la technologie hardware , la domination des clients via l’imposition du software , sans parler du consulting technique et même des différents métiers des clients.
On a vu ce qu’il en a été. Le géant s’est effondré et existe encore en quatrième division. En sont temps IBM a également largement passé la ligne rouge en exerçant des pressions sur le carrière des patrons informatique afin de les forcer a acheter toujours les produits IBM. Quelquefois jusqu’a imposer des conversions inutiles et pomper les finances des clients.
Un boss informatique qui s’opposait a la Company risquait gros. Il devait rester un agent d’IBM dans sa boite et faire avaler les décisions même inutiles et couteuses.
Une organisation de conflit d'interêt à Grande échelle.
Les GAFA c’est ni plus ni moins la même approche et on ne connait pas encore ce qui les fera tomber .
Mais ils tomberont . C’est fatal.
Ex abrupto
- 31/07/2020 - 12:22
Amazon versus petit commerce
Contraindre par la loi Amazon à se comporter comme un fournisseur compétitif du petit commerce; A flux tendus bien sur!!!