En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"

04.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

05.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

06.

Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant

07.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 35 min 16 sec
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 1 heure 49 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 2 heures 42 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 2 heures 45 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)
il y a 2 heures 45 min
décryptage > Politique
Baroque

Commission sur l'article 24 de la loi "sécurité globale" : le symptôme du grave déficit de culture démocratique du quinquennat Macron

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les perdants magnifiques : Pierre Mendès France, ou la vertu du renoncement

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 13 heures 56 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 59 min 48 sec
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : A la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 2 heures 20 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Atlantico business
Mauvais arguments

La 5G se déploie mais beaucoup d’édiles locaux la refusent au prix de l’isolement qu’ils reprocheront ensuite à l’Etat

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Nouveau monde
Concurrence déloyale

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

il y a 2 heures 45 min
décryptage > France
En roue libre

Violence contre un producteur : qui saura reprendre en main l’encadrement de la police ?

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 13 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 14 heures 9 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
Jean Castex Edouard Philippe
© LUDOVIC MARIN / AFP
Jean Castex Edouard Philippe
Discours de politique générale

Jean Castex, l'anti-Edouard Philippe...

Publié le 16 juillet 2020
Anita Hausser décrypte le discours de politique générale de Jean Castex à l'Assemblée nationale. Après un hommage appuyé à son prédécesseur, Edouard Philippe, le nouveau Premier ministre a décliné les enjeux de la fin du quinquennat ainsi que les réformes et les projets qui seront menés.
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser décrypte le discours de politique générale de Jean Castex à l'Assemblée nationale. Après un hommage appuyé à son prédécesseur, Edouard Philippe, le nouveau Premier ministre a décliné les enjeux de la fin du quinquennat ainsi que les réformes et les projets qui seront menés.

S'il avait le trac, il l'a bien dissimulé. Le nouveau Premier ministre a prononcé son premier discours de politique générale avec ce mélange d'assurance et de modestie avec lequel les Français commencent à se familiariser depuis son installation à Matignon il y a moins de dix jours. Il dit s'adresser à "la France du bon sens et de la raison. Une France que nous devons aujourd'hui écouter et mieux considérer". Et si  des applaudissements nourris sur les bancs de la majorité ont ponctué l' indispensable hommage à son prédécesseur,("L’histoire retiendra aussi le courage et le sang-froid avec lesquels Edouard Philippe a affronté la crise... Les réalisations qui sont à son actif, et à celui de l’ensemble de ses ministres, sont considérables"...), ils n'étaient pas assez forts pour  troubler l'orateur. S'il se retrouve  aujourd'hui chef du gouvernement, chef de la majorité, c'est parce qu'il incarne "le nouveau chemin" voulu par Emmanuel Macron, mais surtout une nouvelle méthode, une autre approche des problèmes qui passe par le dialogue social et "les territoires", car c'est "la France des territoires qui détient en large part les leviers du sursaut collectif. Les territoires, c'est la vie des gens. Libérer les territoires, c'est libérer les énergies".L'énarque Castex puise sont inspiration chez le maire de Prades (9000 habitants), Jean Castex, jusque là étiqueté à droite. Edouard Philippe, à la tête d'une ville de près de 200.000 habitants, ne portait pas le même regard sur "les territoires" auxquels il disait vouloir "donner toutes leurs forces", mais avec lesquels les relations se sont tendues au fil des mois. Jean Castex en est convaincu, Emmanuel Macron également, dorénavant, il faut changer de braquet pour vaincre la crise économique et sociale qui arrive, la plus grave depuis la fin de la deuxième guerre mondiale qui a certes révélé les "ressources" de notre pays, mais "surtout ses faiblesses". Car le constat de Jean Castex est sans appel:" l'intendance ne suit plus". Qui pourrait le démentir ? Pour y remédier, le Premier Ministre met un plan de relance de cent milliards sur la table pour à la fois soutenir l'emploi, (- celui des jeunes en particulier, avec 300.000 parcours et contrats d'insertion), transformer l'appareil productif en développant les technologies d'avenir, en réduisant la dépendance de la France  "dans certains secteurs stratégiques, et en réduisant notre empreinte carbone (- il veut y consacrer 40 milliards).

Cet ambitieux programme économique s'accompagne d'un volet régalien. Emmanuel Macron avait déclaré que la haine est inacceptable". Les violences, le communautarisme non plus. Le gouvernement ne cesse de marquer son soutien aux policiers et aux gendarmes. Afin de mieux lutter contre " les séparatismes", une loi est en cours d'élaboration. Et elle ne restera pas dans les tiroirs. Le Premier ministre veut se donner les moyens de remédier à " l’impuissance publique qui fait le lit du discrédit de la volonté politique". Et tant pis si c'est le motif invoqué par des députés écologistes dissidents de LREM pour refuser la confiance au gouvernement. Pour Jean Castex il "est urgentissime de faire évoluer le logiciel de l’action publique". Il a fait limoger le secrétaire Général du Gouvernement, rouage essentiel de cette action. Si on ajoute que le Premier Ministre se fait fort de faire aboutir une autre réforme des retraites, et assure que les impôts n'augmenteront pas qu'il fait une ode à la République, dont" la laïcité est la vertu cardinale, le fer de lance de lance de la société", son programme laisse peu d'espace à la droite républicaine, même si le président du groupe LR lui a reproché de ne pas avoir parlé de l'énergie nucléaire, et d'oublier les jeunes diplomés dans son plan pour l'insertion des jeunes. "Xavier Bertrand aurait pu prononcer ce discours" commentait d'ailleurs un proche du Président de la Région Hauts de France.

"Nous avons 600 jours pour bâtir les fondations du monde de demain", autant de temps pour permettre à Emmanuel Macron de briguer un second mandat. Et à cet égard la mise en oeuvre de ce vaste programme s'inscrit bien dans la perspective des " dix ans" déjà évoqués par le Chef de l'Etat. Mais ce qui importe, c'est de lancer une dynamique.

A lire aussi : Macron, l'incompris... mais la faute à qui ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires