En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

02.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

03.

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

04.

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

05.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

06.

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

07.

Plusieurs départs au sein du magazine Paris Match dont Valérie Trierweiler

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

03.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

04.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

05.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

06.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Les Jungles rouges" de Jean-Noël Orengo, les rêves suscités par l’Indochine et l’Extrême-Orient, de 1924 à 1951

il y a 2 heures 6 min
pépite vidéo > Consommation
Parfums de l'été
Paris : Matthieu Carlin, le chef pâtissier du Crillon, propose les glaces du célèbre palace dans un food truck
il y a 3 heures 14 min
light > France
Lieu mythique
Covid-19 : Sénéquier, le célèbre établissement de Saint-Tropez, ferme temporairement
il y a 4 heures 54 min
pépites > Economie
Monde d'après
Plan de relance : Bruno Le Maire annonce le déblocage d’un milliard d'euros en faveur des relocalisations
il y a 7 heures 1 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive
il y a 8 heures 28 min
pépite vidéo > Santé
Protection contre le virus
Port du masque : Olivier Véran présente la règle "ABCD"
il y a 9 heures 35 min
décryptage > Culture
Et "Le bateau ivre" ça se prononce comment en wesh wesh ?

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Economie
Réorientation

Mais à quoi va servir l’épargne accumulée par les Français depuis le confinement ?

il y a 12 heures 29 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

il y a 13 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Roumeli - Voyages en Grèce du Nord" de Patrick Leigh Fermor, vagabondage dans une Grèce inconnue des touristes

il y a 1 jour 1 heure
pépites > France
Acted
Français tués au Niger : Jean Castex va présider une cérémonie d’hommage ce vendredi
il y a 2 heures 29 min
pépites > International
Diplomatie
Donald Trump annonce un "accord de paix historique" entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 3 heures 32 min
pépites > Environnement
Pollution
Une plainte a été déposée contre Nestlé pour pollution après la mort de milliers de poissons dans les Ardennes
il y a 5 heures 27 min
pépites > International
Bras de fer diplomatique
Recep Tayyip Erdogan accuse Emmanuel Macron de "colonialisme" et de "spectacle" pour sa visite au Liban
il y a 7 heures 52 min
pépites > Santé
Démasquée
Une médecin du Bas-Rhin a été suspendue pour avoir délivré de faux certificats médicaux contre le port du masque
il y a 8 heures 43 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Vous avez dit "cluster" ?

il y a 12 heures 1 min
décryptage > Politique
Gestion des crises

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

il y a 12 heures 47 min
décryptage > Europe
Molle Union

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

il y a 13 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Amazonia" de Patrick Deville, exploration littéraire au coeur du pays d'Aguirre

il y a 1 jour 1 heure
© capture d'écran Public Senat
© capture d'écran Public Senat
Vie politique

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

Publié le 10 juillet 2020
Sénatrice du Val d'Oise, Mme Eustache-Brinio est rapporteuse du texte sur l'Islam Politique en France qui selon elle est un vrai sujet de société.
Jacqueline Eustache-Brinio
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
 Jacqueline Eustache-Brinio est actuellement sénatrice du Val-d'Oise.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sénatrice du Val d'Oise, Mme Eustache-Brinio est rapporteuse du texte sur l'Islam Politique en France qui selon elle est un vrai sujet de société.

Atlantico.fr : Qu'est-ce que ce rapport nous apprend sur la progression de l'Islam politique en France et de ses modalités ? 

Jacqueline Eustache-Brinio : C’était une commission d’enquête très cadrée. Elle avait comme objectif de démontrer un problème sociétal, élaborer une vue d’ensemble. Souvent les commissions d’enquête sont de nature plus technique (effectifs de police, terrorisme, etc). A ce titre ce n’est donc pas un rapport purement législatif. Il veut plutôt donner une vraie image de la situation afin d’y remédier avec la législation qui existe déjà. Nous avons mené soixante heures d’entretiens avec cinquante-sept personnes. Toutes celles et ceux qui y ont participé l’ont confirmé : oui il y a un Islam politique en France, et on a tassé la chose depuis des années... Il y aura un avant et un après ce rapport. 

Toute la France est touchée, et non pas seulement Paris et quelques poches en province, à l’exception du grand Ouest qui semble moins atteint. Dans cette toile d’araignée, on discerne un projet amorcé depuis des années déjà. Les salafistes sont concernés mais pas seulement, une grande partie de l’activisme est notamment dû aux Frères Musulmans. Il y a quinze ans, ils voulaient des mosquées, aujourd’hui ils veulent des écoles (hors-contrat comme sous contrat) et font de l’entrisme sur les listes municipales : Goussainville, Garges-lès-Gonesse, Strasbourg. Et il ne s’agit pas que de listes du parti des Verts….

La récente déclaration, au Sénat du nouveau Ministre de l'intérieur Darmanin, concernant ses origines immigrées, peut-elle être considérée comme un épiphénomène de la frilosité de la classe politique sur ce sujet ? Pourquoi un tel laxisme ?

Jacqueline Eustache-Brinio : Ma question au ministre était claire et factuelle. Je revenais sur ses propos concernant la laïcité punitive et sur son fameux « concordat ». Alors oui, il a reconnu que l’Islam politique est un problème mais pour me qualifier de caricaturale immédiatement après. Au passage on se fiche qu’il soit fils d’immigré, cela n’a aucun rapport avec le sujet. Cette réponse est plutôt d’ailleurs la marque de son déni de la situation. On s’interroge donc sur sa capacité à régler ce problème. Même son prédécesseur, Monsieur Castaner, semblait nettement plus lucide que lui. Le rôle d’un ministre est de défendre la république contre toute menace de dissolution : il devra donc lire le rapport et en tirer les bonnes conclusions. En tout cas il ne peut pas faire comme si les choses n’étaient pas posées au niveau parlementaire : on doit s’assurer que l’argent publique n’aille pas à des associations de mauvais aloi.

Il y a plusieurs freins à la prise de conscience : l’idéologie, le clientélisme et le manque de courage. Ce dernier est peut-être le plus grave : a un moment quand on s’engage en politique il faut accepter d’être détesté par certains. Ces promoteurs d’un Islam politique ne sont pas nombreux mais très influents et visibles médiatiquement. Et si on ne combat pas, ce petit nombre gesticulant va augmenter. A l’heure actuelle il s’agit notamment du CCIF, très victimaire et peu coopératif voire insultant, ou bien « Les musulmans de France ». D’ailleurs aucune de ses associations ne s’est présentée officiellement à l’audition, ce qui est illégal.

Qu'est-ce que tout cela nous indique sur l'évolution de la vie politique française ? 

Jacqueline Eustache-Brinio : Pour commencer, une forme de plus en plus aigüe de clientélisme. La république défend la France et l’intérêt général. Or dans le cadre des municipales notamment, les colistiers en question arrivent avec la contrepartie de leur vote communautaire. Ce n’est pas du tout l’esprit d’une élection municipale. Il faut combattre tous ces écosystèmes qui biaisent la pratique démocratique et les équilibres autant républicains que nationaux. Ce genre de pratiques, ou le manque de courage pour les dénoncer sont à l’origine de l’abandon du suffrage d’une part croissante d’électeurs. J’ai été élue pour la première fois sur une liste à 26 ans comme Maire-Adjoint, j’ai donc une expérience assez ancienne : les gens votent et vous respectent quand vous avez le courage de prendre des décisions et d’agir. Tous ces phénomènes participent à une fracture nationale de plus en plus prégnante. 

Je souhaite que les élus soient informés de ce qu’il se passe. Les associations islamistes sont très insidieuses dans leur fonctionnement. Or tous les élus n’ont pas la même connaissance du problème. Et aux élus qui acceptent par clientélisme : il faut leur rappeler qu’ils fragilisent les équilibres républicains et nationaux. 

Les élus, experts et chercheurs sont-ils seulement écoutés sur le sujet ? Encourent-ils des risques à l'aborder ?

Jacqueline Eustache-Brinio : On revient sur la question du courage ! Les politiques doivent s’approprier toutes ces questions et de vive force. J’ai personnellement reçu des menaces, ma maison a dû être placée sous surveillance un temps mais j’ai toujours continué. Cela dit des chercheurs commencent à être écoutés comme Bernard Rougier ou Hugo Micheron et il y a des journalistes qui ont fait des investigations. Mais effectivement ils subissent aussi des menaces.
Les menaces physiques ou les insultes ne sont pas les seuls « risques » : le CCIF poursuit souvent les élus et experts qui planchent sur ce sujet. Ils rêvent qu’un élu soit un jour condamné pour islamophobie afin de faire reconnaitre de facto ce délit.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TADD
- 10/07/2020 - 17:02
Merci Mme la sénatrice
pour ce très bon rapport. Malheureusement j'ai entendu dire que c'était le 5° ( le 4° date de janvier 2019 ) .Que sont-ils devenus ? Tombés certainement dans les oubliettes de la république . Je crains que ce dernier finisse là aussi . Faudra t'il attendre le 6° ou le 7° ou le 8° ..etc.. avant que l'explosion finale ait lieu parce qu'elle aura lieu , c'est inévitable . Je crains aussi chère Mme, que l'idéologie , le clientélisme et le manque de courage que vous invoquez ( 3 mots que je pourrais résumer en un seul : la lâcheté ) pousseront forcément notre pays vers un multiculturalisme extrèmement dangereux . Nous ne méritons pas ça .
Bérurier74
- 10/07/2020 - 16:54
Nooon?
Balèze la sénatrice, elle a trouvé ça toute seule? On ne s'en serait jamais douté. A la prochaine commission d'enquête, elle nous découvrira l'eau tiède...