En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

03.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

07.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 43 min 40 sec
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 1 heure 16 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 3 heures 52 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 4 heures 40 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 6 heures 12 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 7 heures 10 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 7 heures 30 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 7 heures 30 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 7 heures 30 min
décryptage > Economie
Différence de taille

Le match du plan de relance allemand et français

il y a 7 heures 32 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 1 heure 3 sec
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 1 heure 53 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 4 heures 10 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 5 heures 6 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 6 heures 29 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 7 heures 16 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 7 heures 30 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 7 heures 30 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 7 heures 31 min
décryptage > Media
Economie des médias

Tuer les cookies pour sauver le journalisme ? Les très intéressantes leçons venues des Pays-Bas

il y a 7 heures 32 min
© Paul FAITH / AFP
© Paul FAITH / AFP
Vers une nouvelle crise politique ?

Irlande du Nord : l’IRA va-t-elle déterrer la hache de guerre ?

Publié le 08 juillet 2020
Les funérailles de Bobby Storey, vétéran de l’IRA pourraient bien provoquer involontairement une nouvelle crise politique majeure. Michelle O'Neill, numéro deux du Sinn Fein, figurait parmi les quelque 1800 personnes, venues rendre un dernier hommage à Bobby Storey. Cet homme aurait été le chef du renseignement de l'IRA, branche armée du Sinn Fein.
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les funérailles de Bobby Storey, vétéran de l’IRA pourraient bien provoquer involontairement une nouvelle crise politique majeure. Michelle O'Neill, numéro deux du Sinn Fein, figurait parmi les quelque 1800 personnes, venues rendre un dernier hommage à Bobby Storey. Cet homme aurait été le chef du renseignement de l'IRA, branche armée du Sinn Fein.

Fin juin dernier, négligemment comme parfois, le premier ministre britannique Boris Johnson déclarait qu’en fin de compte, un Brexit dur avec Bruxelles, pourquoi pas ? Vu d’Europe, l’énième épisode d’un divorce complexe - mais pour les nationalistes irlandais, le risque d’un Brexit-rupture, donc d’une frontière intra-irlandaise entre la (catholique) république d’Irlande, capitale Dublin, et l’Ulster britannique protestant en majorité, capitale Belfast, est un brutal casus belli. 

Leur parti Sinn Féin (Nous mêmes en Gaélique) milite en effet depuis un siècle pour une Irlande unifiée de 32 comtés souverains ; leur appareil militaire, l’Armée républicaine irlandaise, IRA, combattit les « forces de la Couronne », dernier épisode 1969-1997, jusqu’à une trêve plutôt respectée jusqu’à présent.

Encore aujourd’hui, les camps adverses de l’Ulster, « loyalistes » (pro-britanniques et protestants) et « républicains » nationalistes irlandais, évitent les territoires - connus de tous dès le biberon - de l’ennemi héréditaire. C’est donc à la télévision qu’inquiets, les dirigeants politiques de Londres et loyalistes nord-irlandais voient la menaçante riposte des nationalistes, possible prélude à la reprise d’une guerre éteinte depuis 23 ans.

Le mardi 30 juin, ces nationalistes enterrent Bobby Storey (mort d’un cancer à 64 ans) vingt ans durant le chef du renseignement de l’IRA qui, de Londres à Belfast, fit trembler les forces britanniques (armée, police, renseignement) menant le dur combat nord-Irlandais. Nous revenons plus bas sur ce personnage redouté - d’abord, la démonstration de force du Sinn Féin et de l’IRA.

Le 30 juin donc, les fiefs catholiques de Belfast-ouest, Lower Falls, Ballymurphy, Andersonstown, sont couverts des drapeaux noirs du deuil, mêlés de ceux vert-blanc-orange de la république d’Irlande. Sur le parcours, de la cathédrale au cimetière où l’IRA enterre ses morts, la foule salue un combattant de sa cause : classique. Mais devant la foule, encadrant tout du long la procession funèbre, près de 2 000 hommes en uniforme, pantalon et cravate noire, chemise blanche : sur place, chacun comprend à quel titre ils sont là et ce que signifie cette énorme mobilisation, dans une ville en majorité protestante de 280 000 habitants. 

Symboliquement, le plus terrible n’est pas là encore. Car voici qu’avance le cortège. Or qui porte le cercueil de Bobby Storey ? Gerry Adams, Gerry Kelly, Sean Hughes, 'Spike' Murray, 'Duckser' Lynch et Martin Ferris - des poids-lourds de l’IRA : ex-chefs de brigade, puis chefs d’état-major - le Conseil de l’Armée dont ils sont membres de droit. Conseil de l’armée : instance suprême du nationalisme irlandais formée de sept ex-chefs de l’IRA, il dirige l’IRA et le Sinn Féin à la fois. Instance qui en 1969 déclara la guerre à Londres et valida la trêve de 1997, le 28 juillet 2005. Sous sa forme 1969-1997, l’IRA a été dissoute pour l’essentiel - le Conseil de l’armée, jamais. Si un jour, la guerre de libération doit reprendre, ce conseil en donnera le signal.

Ce 30 juin, la symbolique explosive est dans l’ordre du cortège. Les chefs militaires portent le cercueil ; l’état-major du Sinn Féin suit sagement, sa présidente Mary Lou McDonald en tête. Londres, Belfast, Dublin, tout le monde saisit : le Conseil de l’armée reprend la main. Si la frontière Ulster-Irlande du sud est rétablie, ce sera la guerre. Rituel connu : ce jour là, l’agence de presse irlandaise recevra une lettre déposée à la grand-poste de Dublin, fief de la première IRA dans l’insurrection de 1916. Son en-tête (en gaélique) sera Óglaigh na hÉireann (Volontaires de l’Irlande, ou IRA). Elle sera signée « P. O’Neill », premier chef de la brigade IRA de Dublin en 1916 et porte-parole du Conseil de l’armée - un symbole, encore. 

Ce combat, ces symboles, Bobby Storey y avait consacré sa vie. Entre maints séjours en prison, il avait porté à la couronne britannique des coups terribles :

- La grande évasion de 38 cadres de l’IRA de la prison de Maze (Ulster), septembre 83,
- Le plus grand braquage de toute l’histoire britannique, près de 27 millions de livres arrachés à la Northern Bank de Belfast en 2004,
- La nuit de la saint-Patrick 2002 (les symboles, toujours) dans le bâtiment le plus sûr d’Europe (croyait-on), état-major de la fort protestante police nord-irlandaise, vol des archives secrète de la lutte anti IRA. Un cauchemar de plus pour Londres qui paya des millions de livres pour reloger tous ses policiers et indics’ d’Irlande du nord.

Discipliné, Bobby Storey avait suivi la ligne du cessez-le-feu, mais crut à la lutte armée jusqu’à sa mort. Que ses obsèques aient servi à porter la symbolique menace de sa reprise l’aurait ravi.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TPV
- 09/07/2020 - 09:21
L'IRA est une organisation terroriste
Marxiste, recyclée dans le gauchisme culturel. Son meilleur allié est le Brexit. Aux Irlandais du nord de s'exprimer par référendum si ils veulent rester citoyens britanniques ou irlandais de la République.
Ullman
- 09/07/2020 - 00:27
TOUT EST RELATIF
Il y a pire qu’être considéré comme un animal.

Là où je vis, je suis considéré comme un végétal.

Sans plaisir. À quoi tiennent les conflits…
hoche38
- 08/07/2020 - 11:28
Un peu trop pessimiste?
Les Anglais ont tout de même pris l'habitude, depuis vingt ans, de ne plus considérer les Irlandais comme des animaux.