En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

03.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

07.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 12 min 4 sec
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 1 heure 5 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 3 heures 22 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 4 heures 18 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 5 heures 41 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 6 heures 28 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 6 heures 42 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 6 heures 42 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 6 heures 43 min
décryptage > Media
Economie des médias

Tuer les cookies pour sauver le journalisme ? Les très intéressantes leçons venues des Pays-Bas

il y a 6 heures 44 min
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 28 min 5 sec
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 3 heures 4 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 3 heures 52 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 5 heures 24 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 6 heures 42 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 6 heures 42 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 6 heures 42 min
décryptage > Economie
Différence de taille

Le match du plan de relance allemand et français

il y a 6 heures 44 min
décryptage > International
La France en première ligne

Liban : l'Europe portée disparue

il y a 6 heures 44 min
© REGIS DUVIGNAU / POOL / AFP
© REGIS DUVIGNAU / POOL / AFP
Leçons du remaniement

Alerte enlèvement : mais à quoi sert le MoDem ?

Publié le 08 juillet 2020
Alors qu’on aurait pu imaginer que la perte de la majorité absolue par LREM renforce le MoDem, le parti de François Bayrou n’a rien obtenu de ce remaniement. Le maire de Pau est pourtant l’homme qui a fait Emmanuel Macron roi.
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors qu’on aurait pu imaginer que la perte de la majorité absolue par LREM renforce le MoDem, le parti de François Bayrou n’a rien obtenu de ce remaniement. Le maire de Pau est pourtant l’homme qui a fait Emmanuel Macron roi.

Atlantico.fr : À l'heure du remaniement, les membres du MoDem de François Bayrou semble avoir été totalement exclus des considérations du pouvoir exécutif au profit de personnalité venues des Républicains, proches de Nicolas Sarkozy. François Bayrou a-t-il définitivement été supplanté par Nicolas Sarkozy en tant que mentor d'Emmanuel Macron ? 

Edouard Husson : La verticalité jupitérienne n’est en fait qu’un radical-socialisme autoritaire. Emmanuel Macron a planté sa tente au centre du paysage politique, et il n’entend pas être délogé. Le ralliement de François Bayrou, en 2017, avait été, après la destruction de François Fillon par son propre camp, la deuxième surprise bienvenue pour le candidat Macron. C’est la raison pour laquelle président fraîchement élu, il lui avait fallu faire bonne place à Bayrou dans le gouvernement. Les alliés encombrent toujours Emmanuel Macron. C’est la raison pour laquelle il avait, de manière un peu perverse, nommé François Bayrou garde des Sceaux, avant de le lâcher, dès que le contraste entre la fonction et les affaires qui poursuivaient le Ministre apparut trop évident. François Bayrou n’est pas rancunier et il a accepté le rôle de conseiller du prince dans les coulisses. Peut-être sera-t-eil, demain, nommé au « Plan », réhabilité par Emmanuel Macron, si l’on en croit une indiscrétion du Canard Enchaîné. Ensuite, le président joue exactement le même jeu avec Nicolas Sarkozy et la droite LR. L’ancien président de la République est mis hors d’état d’être un danger réel à cause de ses démêlés avec la justice; et il est régulièrement consulté par Macron. On promeut ses anciens collaborateurs, Jean Castex étant la prise de guerre la plus récente. Il s’agit de neutraliser et d’instrumentaliser les potentiels dangers politiques. On remarquera qu’il agit de même avec Madame Le Pen, promue opposante officielle à intervalles réguliers, tout en étant sous le coup de démêlés avec la justice, qui pourraient s’aggraver si elle devenait trop dangereuse en ces temps de crise sociale aux multiples foyers. 

Comment Bayrou peut-il réagir et tenter d'exister pour les prochaines présidentielles ?

François Bayrou a eu son heure de gloire en 2007, lorsqu’il a fait 18% à l’élection présidentielle alors même qu’il affrontait Nicolas Sarkozy (31%) et Ségolène Royal (26%). C’est lui qui a inventé le positionnement macronien. Sa faiblesse vient de ce qu’étant, essentiellement, un homme de centre-droit, François Bayrou veut surtout ne pas avoir l’air d’être de droite. (C’est une caractéristique ancienne d’une partie de la droite, depuis la Révolution: on a honte de ce qu’on est). Donc Bayrou a manqué l’occasion qui lui tendait les bras, après 2007: rassembler les déçus du sarkozysme, occuper solidement le centre-droit au premier tour, pour se faire élire au second. Emmanuel Macron n’a pas de tels scrupules: il est un homme de gauche; la gauche, depuis la révolution, a pour habitude régulière, une fois élue, de s’emparer de la politique économique de la droite et la mettre en oeuvre. Macron occupe donc le terrain qui fut celui de François Bayrou; il met en oeuvre les projets idéologiques de la gauche (Nicole Belloubet vidant les prisons en disciples de Michel Foucault; Agnès Buzyn mettant en oeuvre la PMA sans père); et il fait une politique économique plaisant aux LR, tout en faisant cogner sourdement les Gilets Jaunes, pour coaliser définitivement le parti de l’ordre. François Bayrou n’a donc pas d’espace en vue de la prochaine présidentielle. En allant plus à gauche que Macron, il ne serait pas crédible. Et le centre-droit sur lequel il aurait pu s’appuyer à une époque, est aujourd’hui dispersé, de par les jeux politiciens d’un président rad-soc autoritaire. 

De son ralliement avec La République En Marche, le MoDem a-t-il obtenu l'identité politique qu'il recherchait ?Le jeu du ralliement en valait-il la chandelle ?

La seule force du MoDem, c’est sa capacité de nuisance à l’Assemblée Nationale. C’est la raison pour laquelle Emmanuel Macron doit ménager François Bayrou. LREM n’a plus de majorité comme groupe. Et il est devenu plus difficile aujourd’hui de convaincre les dissidents LREM que d’obtenir le vote du MoDem. Pour le reste, le MoDem est, comme LR, pris dans une configuration parlementaire qui ressemble plus au fouillis de la IIIè République qu’au jeu des majorités et oppositions clairement définies de la Vè République telle qu’elle a fonctionné jusqu’à François Hollande. Au fond, Bayrou, qui est un caméléon politique, presqu'autant qu’Emmanuel Macron, trouve bien son compte à ce jeu-là, même s’il aurait préféré rester ministre voire devenir Premier ministre. Gageons que la nomination d’un homme du sud-ouest, comme lui, très centriste, comme lui, a déclenché chez François Bayrou un mouvement de jalousie mimétique aiguë, pour parler comme René Girard. La réponse d’Emmanuel Macron à l’éventuel chantage d’un François Bayrou, au-delà du levier judiciaire, c’est de nommer un clone de Bayrou à l’Hotel Matignon. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gastoch
- 10/07/2020 - 16:19
Bien descendu
Quand un radesoc autoritaire rencontre un radesec faisandé que se disent ils?? Pure perte de temps.
Ganesha
- 08/07/2020 - 15:47
Liberté 5
Ce qui est pathétique, ce sont les abonnés qui sont incapables de faire mieux que de radoter et de pleurnicher.
Pour qui avez-vous voté ces quarante dernières années ?
Vous ne vous sentez pas directement responsable du désastre actuel ?
Avez-vous déjà eu le courage et la lucidité d'écouter ce que dit Marine Le Pen ?
Liberte5
- 08/07/2020 - 13:47
E. Macron, comme ses prédesseurs, laissera la France.....
dans un plus mauvais état qu'il ne l'avait trouvée. C'est ainsi que cela se passe depuis G. Pompidou. Avons nous touché le fond? Non. Nos incompétents ont encore des marges de manœuvre pour continuer sur le déclin et la décadence. La BCE va faire couler à flot les Milliards d'euros dont la France a besoin. La capacité des Français à accepter l'immigration est encore grande. Comme l'est leur capacité à tolérer les violences .