En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

02.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

03.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

04.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

07.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 13 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 13 heures 49 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 15 heures 19 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 19 heures 13 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 20 heures 17 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 20 heures 35 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 20 heures 54 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 21 heures 20 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 22 heures 16 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 22 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 13 heures 37 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 14 heures 37 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 16 heures 25 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 19 heures 45 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 20 heures 23 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 20 heures 52 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 21 heures 15 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 21 heures 59 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 22 heures 28 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 23 heures 2 min
© Thomas COEX / AFP
© Thomas COEX / AFP
Bataille de chiffres

Pourquoi les comparaisons internationales sur la mortalité du Covid-19 sont moins fiables qu’on ne le pense

Publié le 02 juillet 2020
Didier Raoult a récemment mis en cause l'action du gouvernement en tentant de démontrer que la surmortalité française était bien plus élevée qu'ailleurs. Les comparaisons internationales reposant sur les données officielles de la Covid-19 sont-elles fiables ?
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Didier Raoult a récemment mis en cause l'action du gouvernement en tentant de démontrer que la surmortalité française était bien plus élevée qu'ailleurs. Les comparaisons internationales reposant sur les données officielles de la Covid-19 sont-elles fiables ?

Atlantico.fr : Durant son intervention face à la Commission d'enquête parlementaire sur la crise liée au coronavirus, le Pr Raoult a mis en cause l'action du gouvernement dans cette crise en tentant de démontrer que la surmortalité française était bien plus élevée qu'ailleurs. Mais les comparaisons internationales reposant sur les données officielles du Covid sont-elles fiables ? 

Laurent Chalard : Non, les comparaisons internationales concernant le Covid-19 ne sont pas fiables du tout, aussi bien en termes de nombre de malades que de nombre de décès, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il y a une opposition entre les pays « sérieux », entendus comme démocratiques, qui affichent une certaine transparence, comme les pays ouest-européens, et les autres pays du monde, non démocratiques, où les chiffres n’ont pas beaucoup de sens puisque sciemment sous-estimés dans l’optique de minimiser l’impact de la maladie, comme, par exemple, l’Iran ou la Chine. Cela sous-entend que les comparaisons internationales entre les premiers et les seconds Etats n’ont aucune valeur. Ensuite, au sein des pays « sérieux », si les écarts sont moindres, les comparaisons demeurent aussi partiellement biaisées car les méthodes de comptage des personnes décédées et de dépistage des personnes malades sont différentes. Concernant le nombre de cas attribué au covid-19, il est fortement dépendant des politiques de dépistage mises en place par les pays. Dans ceux qui ont dépisté dès le départ systématiquement la population susceptible d’être contaminée, comme l’Allemagne, le nombre de malades se rapproche de la réalité, par contre, dans les pays qui n’ont pas effectué ce choix, les chiffres sont sensiblement en-dessous de la réalité, sous-estimant l’ampleur de l’épidémie, ce qui a été le cas en France, le pays n’ayant pas assez de kits de test au début de la crise sanitaire. Concernant les décès, là aussi des biais apparaissent. Tout d’abord, certains pays comptabilisent l’ensemble des décès attribuables au covid-19, que ce soit à l’hôpital, en établissement spécialisé ou à domicile alors que d’autres ne fournissent que les décès à l’hôpital. Ensuite, les causes de la mort des individus mentionnées sur les bulletins de décès peuvent être variables, certains Etats attribuant tous les décès de patients testés positifs au covid-19 à cette maladie, qu’ils présentent ou non une autre pathologie pouvant avoir entraîné la mort (comme un cancer par exemple), alors que d’autres ne tiennent compte que des décès uniquement liés à cette maladie. A l’arrivée, l’utilisation des données officielles n’apparaît pas scientifiquement pertinente, la marge d’erreur attribuable aux biais étant bien supérieure aux différences d’un pays à l’autre. 

Quelles données doivent être observées afin de pouvoir établir un comparatif pertinent ? 

Même si ces données ne sont pas parfaites, le meilleur moyen pour établir une comparaison pertinente est d’analyser la surmortalité pendant l’épidémie du covid-19 dans tous les pays concernés, entendus comme « sérieux ». C’est un moyen de mesure indirect, qui a cependant un avantage considérable, un décès est un décès quel que soit le pays concerné ! En effet, dans les pays développés, l’état civil est parfaitement tenu, la quasi-totalité des décès étant déclarés, ce qui fait que ces données sont d’une fiabilité incontestable. Il s’agit donc de comparer la mortalité constatée pendant les mois de l’épidémie en 2020 dans chaque pays et de la comparer à la mortalité moyenne constatée les années précédentes sur la même période. Etant donné l’ampleur de la crise du covid-19 dans les pays fortement touchés, les pics de surmortalité sont tellement marquants qu’ils ne peuvent être attribués à une autre cause, que les décès excédentaires relèvent directement du covid-19 ou soient connexes, comme par exemple le fait que des personnes n’aient pas pu être prises en charge dans les établissements hospitaliers du fait de leur saturation temporaire. En conséquence, c’est la seule méthode qui devrait être utilisée pour réaliser des comparaisons internationales sous réserve de données disponibles aux dates de la pandémie.

Quels enseignements ces chiffres nous donnent-t-ils sur la question de la transparence à l’international ?

La comparaison des chiffres collectés pour huit pays européens et trois grandes villes mondiales pour lesquelles des données fiables sont disponibles (New York, Istanbul et Jakarta), mis sous forme d’un tableau par le site internet anglais Our World in Data, montre que la France apparaît comme l’un des pays affichant la plus grande transparence au niveau mondial puisque le nombre de décès attribués officiellement au covid-19 est assez proche du nombre de morts supplémentaires constatés sur la période de pandémie, soit environ 28 500 personnes, situation qui se retrouve uniquement parmi deux autre pays européens, la Belgique et la Suède. Dans tous les autres cas analysés, le nombre de décès officiel apparaît plus ou moins grandement sous-estimé, que ce soit au Royaume-Uni, où la surmortalité est de 63 000 personnes (plus du double de la France pour une population semblable), aux Pays-Bas, en Espagne et en Italie, trois Etats où la surmortalité est d’environ un tiers plus importante que les chiffres officiels ne le laisseraient penser, les deux pays d’Europe du Sud affichant plus de 40 000 décès supplémentaires, soit beaucoup plus que la France. Enfin, sans surprise, ce sont dans les pays moins développés et moins démocratiques que l’écart entre la surmortalité constatée et les chiffres officiels sont les plus importants, c’est-à-dire dans la ville d’Istanbul en Turquie, avec deux fois plus de décès qu’annoncé, et à Jakarta en Indonésie, où l’écart est encore plus considérable de l’ordre de 1 à 9 ! 

A l’arrivée, il se confirme que les Etats les plus transparents apparaissent aux yeux de l’opinion publique internationale comme beaucoup plus touchés qu’ils ne le sont en réalité alors que d’autres pays passent sous l’œil du radar en mentant. Dans ce cadre, il convient d’être prudent avant d’engager toute comparaison, d’autant que la première vague d’épidémie est loin d’être terminée dans de nombreux pays, comme les Etats-Unis.  A l’heure actuelle, les débats chiffrés entre experts semblent plus relever de velléités de prise de position des uns et des autres, qui utilisent les données semblant aller dans leur sens, que d’arguments scientifiques. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Forbane
- 02/07/2020 - 22:50
Le taux de létalité liée à la
Le taux de létalité liée à la COVID doit être estimé a partir du nombre de morts liés à la maladie / le nombre, estimé pour le moment, de personnes ayant été infectées : 30000 morts en France pour 5 à 10% de la population infectée d’après les estimations soit 3,35 millions à 6,7 millions de français touchés = 0,45 à 0,9% de mortalité en France.
Quel pourcentage de personnes infectées a Marseille vs le Grand Est ou l’île de France?
Gpo
- 02/07/2020 - 16:25
Ras le bol
Fichez la paix à Raoult et Honte sur Hirsch qui l'ouvre pour conserver son poste et faire plaisir à des lobbies.
ajm
- 02/07/2020 - 14:33
Cas allemand.
Il sera particulierement intéressant d'observer le delta positif de mortalite en Allemagne au premier semestre et de le comparer aux chiffres officiels de décès Covid sur la période.