En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

07.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 15 heures 9 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 16 heures 17 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 17 heures 16 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 19 heures 48 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 20 heures 28 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 21 heures 37 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 21 heures 57 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 22 heures 16 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 22 heures 23 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 22 heures 42 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 15 heures 57 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 16 heures 56 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 17 heures 37 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 20 heures 31 sec
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 21 heures 15 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 21 heures 48 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 22 heures 5 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 22 heures 17 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 22 heures 32 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 22 heures 53 min
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Non, caillasser la police n’est pas une activité festive

Publié le 29 juin 2020
Les images des forces de l’ordre obligées de quitter l’esplanade des Invalides ce week-end sous les jets de projectiles de personnes décrites comme des "jeunes" ou des "fêtards" n’ont même pas suscité d’émotion particulière. Cette banalisation des violences est inacceptable.
Laurence Sailliet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Sailliet, ex-porte-parole Les Républicains, est chroniqueuse politique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les images des forces de l’ordre obligées de quitter l’esplanade des Invalides ce week-end sous les jets de projectiles de personnes décrites comme des "jeunes" ou des "fêtards" n’ont même pas suscité d’émotion particulière. Cette banalisation des violences est inacceptable.

Dimanche matin, les journaux titraient : « A Paris, des incidents entre jeunes et policiers lors d'un "Projet X" aux Invalides ». De prime abord, on pouvait imaginer que des heurts avaient suivi l’intervention des forces de l’ordre. Pas un scoop malheureusement, tant les actes de rébellion, les insultes et les violences à l’encontre des policiers sont devenus courants et pour certains même « acceptables ». Pourtant, à la lecture des articles, on comprenait que les « jeunes », les « fêtards » même diront certains ont envoyé des projectiles au passage des véhicules qui arrivaient sur les lieux. Jeunes et fêtards donc … Qu’aucune autre dénomination, qu’aucun autre qualificatif n’ait été trouvé pour designer ces individus dangereux est pour le moins inquiétant et participe amplement à la délétère banalisation de la « haine anti-flic ». 

Oui il y avait des jeunes et des fêtards à ce moment-là sur l’Esplanade des invalides. Venus pour se détendre et s’amuser, on ne peut douter que pour le plus grand nombre ils étaient prêts à quitter les lieux sans esclandre respectueux de l’autorité légitime des policiers. Il ne s’agit pas de faire un brûlot anti-jeunesse. D’ailleurs qui pourrait leur reprocher de se retrouver sur l’esplanade sans autorisation alors que les plus hautes autorités ont expliqué, il y a peu, que les rassemblements interdits étaient tolérés. La brèche est ouverte, ne nous étonnons pas des conséquences. Mais ceux qui ont commis ces actes de violences contre les policiers ne sont pas de jeunes fêtards. Ce sont des délinquants.  Pour certains même, affronter la police est devenu un jeu. 

Le bilan de cette soirée est lourd : neuf blessés parmi les forces de l’ordre. Rappelons qu’elles sont intervenues après que des jets de bouteilles ont eu lieu, effrayant certains participants pacifiques. Les policiers remplissaient leur mission : sécuriser et protéger. A ce stade d’écriture, je n’ai pas entendu l’expression d’une quelconque indignation ou mot de soutien de leur hiérarchie, peut-être seront-ils tardifs, en tous cas trop tardifs. Peu d’émotion aussi du côté des commentateurs ou des responsables politiques. On peut ainsi imaginer le désarroi de la profession face à cette triste indifférence. 

C’est bien cette banalisation de la haine anti-flics, ces accusations à leur encontre de violence ou de racisme qui seraient généralisés ou la remise en cause même de leur mode opératoire qu’ont voulu dénoncer ceux qui se sont rassemblés depuis deux semaines. Ils ont déposé menottes à terre et chanté la Marseillaise dans plusieurs lieux symboliques comme au Trocadéro, à l’Arc de Triomphe ou encore devant le Bataclan. Pour ce dernier lieu l’image est encore plus forte évidemment lorsque l’on se souvient que lors des attentats du 13 novembre 2015 les policiers de la BAC avaient été les premiers à intervenir au Bataclan et avaient tué l'un des assaillants. 

A ceux qui ont l’outrecuidance de remettre en cause ce moyen de contestation rappelons leur qu’il est le seul. Le sens du devoir qui constitue leur engagement fera qu’ils ne failliront pas dans leur mission. Non ils ne bloqueront pas le pays. Oui ils continueront à intervenir quelles qu’en soient les circonstances pour protéger les personnes et les biens. Parce qu’ils sont loyaux ils ne seront peut-être pas entendus. Quelle injustice ! Leur colère doit être la nôtre et l’on ne peut accepter que le pouvoir ne cède qu’aux violents et aux factieux, à ceux qui brandissent injures et menaces et qui n’hésitent pas à utiliser la force pour obtenir gain de cause. Il est temps de revenir à l’ordre mais aussi à l’ordre des choses. Et pour cela déjà ne considérons pas et ne laissons pas dire que des individus qui attaquent la police ne sont que des « jeunes » ou des « fêtards ». Aux dérives du langage succèdent immanquablement les dérives de la pensée … si ce n’est pas le contraire. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires