En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

02.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

03.

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

04.

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

05.

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

06.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

07.

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

05.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

06.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Emotion à Matignon
Retrouvez l'intégralité de la passation de pouvoir entre Edouard Philippe et Jean Castex
il y a 2 heures 48 sec
pépites > Justice
Plaintes
Covid-19 : une enquête judiciaire va être ouverte contre Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran
il y a 3 heures 2 min
décryptage > Politique
Nouveau chemin cherche destination

Jean Castex Premier ministre : une nomination très habile... Mais l’habileté peut-elle suffire ?

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Environnement
"Vague verte"

Tous écolos… ou soumis à lavage de cerveau intensif ?

il y a 7 heures 48 min
pépites > Politique
"Monsieur déconfinement"
Remaniement : Jean Castex est le nouveau Premier ministre et remplace Edouard Philippe à Matignon
il y a 8 heures 50 min
décryptage > Société
Addicts

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

il y a 10 heures 6 min
décryptage > Santé
Berzosertib

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

il y a 11 heures 20 min
pépites > Politique
Nouvelle étape
Remaniement : le gouvernement d'Edouard Philippe démissionne
il y a 12 heures 2 min
décryptage > International
Président à vie ?

Ce que s'est vraiment offert Vladimir Poutine avec son référendum et ses 16 années de pouvoir supplémentaires

il y a 12 heures 37 min
pépites > Politique
"Ouvrir un nouveau chemin"
Emmanuel Macron se confie à la presse quotidienne régionale avant le remaniement et dévoile ses priorités pour la fin du quinquennat
il y a 22 heures 49 min
pépites > Politique
Equipe renforcée
Mairie de Paris : Anne Hidalgo décide de s’entourer d’une équipe de 37 adjoints
il y a 2 heures 27 min
pépites > Politique
Premier ministre
Jean Castex "mesure l'immensité de la tâche" qui l'attend à Matignon
il y a 4 heures 24 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la lumière anime les heures et quand le bleu se veut marine : c’est l’actualité estivale des montres
il y a 6 heures 35 min
décryptage > Science
Sondage

93% des Français gardent leur confiance pour les scientifiques après le Coronavirus

il y a 8 heures 28 min
décryptage > Environnement
Macron veut un référendum sur le climat

La question sera sans doute : "Voulez-vous qu’on mette les villes à la campagne car l’air y est plus pur ?"

il y a 9 heures 46 min
décryptage > Société
épanouissement

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

il y a 10 heures 27 min
décryptage > Société
Névrose de la culpabilité

Villes vertes : mais que se passe-t-il dans la tête de ces cadres qui votent contre leurs propres modes de vie ?

il y a 11 heures 39 min
décryptage > Politique
Remaniement

Emmanuel Macron : il faut que tout change pour que rien ne change (sauf le Premier ministre ?)

il y a 12 heures 28 min
décryptage > Environnement
Misanthropes et libertophobes

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

il y a 12 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers : le Consulat, le meilleur de Bonaparte ?

il y a 1 jour 4 heures
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Non, caillasser la police n’est pas une activité festive

Publié le 29 juin 2020
Les images des forces de l’ordre obligées de quitter l’esplanade des Invalides ce week-end sous les jets de projectiles de personnes décrites comme des "jeunes" ou des "fêtards" n’ont même pas suscité d’émotion particulière. Cette banalisation des violences est inacceptable.
Laurence Sailliet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Sailliet, ex-porte-parole Les Républicains, est chroniqueuse politique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les images des forces de l’ordre obligées de quitter l’esplanade des Invalides ce week-end sous les jets de projectiles de personnes décrites comme des "jeunes" ou des "fêtards" n’ont même pas suscité d’émotion particulière. Cette banalisation des violences est inacceptable.

Dimanche matin, les journaux titraient : « A Paris, des incidents entre jeunes et policiers lors d'un "Projet X" aux Invalides ». De prime abord, on pouvait imaginer que des heurts avaient suivi l’intervention des forces de l’ordre. Pas un scoop malheureusement, tant les actes de rébellion, les insultes et les violences à l’encontre des policiers sont devenus courants et pour certains même « acceptables ». Pourtant, à la lecture des articles, on comprenait que les « jeunes », les « fêtards » même diront certains ont envoyé des projectiles au passage des véhicules qui arrivaient sur les lieux. Jeunes et fêtards donc … Qu’aucune autre dénomination, qu’aucun autre qualificatif n’ait été trouvé pour designer ces individus dangereux est pour le moins inquiétant et participe amplement à la délétère banalisation de la « haine anti-flic ». 

Oui il y avait des jeunes et des fêtards à ce moment-là sur l’Esplanade des invalides. Venus pour se détendre et s’amuser, on ne peut douter que pour le plus grand nombre ils étaient prêts à quitter les lieux sans esclandre respectueux de l’autorité légitime des policiers. Il ne s’agit pas de faire un brûlot anti-jeunesse. D’ailleurs qui pourrait leur reprocher de se retrouver sur l’esplanade sans autorisation alors que les plus hautes autorités ont expliqué, il y a peu, que les rassemblements interdits étaient tolérés. La brèche est ouverte, ne nous étonnons pas des conséquences. Mais ceux qui ont commis ces actes de violences contre les policiers ne sont pas de jeunes fêtards. Ce sont des délinquants.  Pour certains même, affronter la police est devenu un jeu. 

Le bilan de cette soirée est lourd : neuf blessés parmi les forces de l’ordre. Rappelons qu’elles sont intervenues après que des jets de bouteilles ont eu lieu, effrayant certains participants pacifiques. Les policiers remplissaient leur mission : sécuriser et protéger. A ce stade d’écriture, je n’ai pas entendu l’expression d’une quelconque indignation ou mot de soutien de leur hiérarchie, peut-être seront-ils tardifs, en tous cas trop tardifs. Peu d’émotion aussi du côté des commentateurs ou des responsables politiques. On peut ainsi imaginer le désarroi de la profession face à cette triste indifférence. 

C’est bien cette banalisation de la haine anti-flics, ces accusations à leur encontre de violence ou de racisme qui seraient généralisés ou la remise en cause même de leur mode opératoire qu’ont voulu dénoncer ceux qui se sont rassemblés depuis deux semaines. Ils ont déposé menottes à terre et chanté la Marseillaise dans plusieurs lieux symboliques comme au Trocadéro, à l’Arc de Triomphe ou encore devant le Bataclan. Pour ce dernier lieu l’image est encore plus forte évidemment lorsque l’on se souvient que lors des attentats du 13 novembre 2015 les policiers de la BAC avaient été les premiers à intervenir au Bataclan et avaient tué l'un des assaillants. 

A ceux qui ont l’outrecuidance de remettre en cause ce moyen de contestation rappelons leur qu’il est le seul. Le sens du devoir qui constitue leur engagement fera qu’ils ne failliront pas dans leur mission. Non ils ne bloqueront pas le pays. Oui ils continueront à intervenir quelles qu’en soient les circonstances pour protéger les personnes et les biens. Parce qu’ils sont loyaux ils ne seront peut-être pas entendus. Quelle injustice ! Leur colère doit être la nôtre et l’on ne peut accepter que le pouvoir ne cède qu’aux violents et aux factieux, à ceux qui brandissent injures et menaces et qui n’hésitent pas à utiliser la force pour obtenir gain de cause. Il est temps de revenir à l’ordre mais aussi à l’ordre des choses. Et pour cela déjà ne considérons pas et ne laissons pas dire que des individus qui attaquent la police ne sont que des « jeunes » ou des « fêtards ». Aux dérives du langage succèdent immanquablement les dérives de la pensée … si ce n’est pas le contraire. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gré
- 29/06/2020 - 22:42
C'est à votre ministre de l
C'est à votre ministre de l'Intérieur qu'il faut adresser ce coup de gueule. Mais il risque bien de vous dire de "la fermer" votre gueule. Vous n'êtes ni "jeune" ni fêtarde". Donc votre ras-le-bol n'est pas acceptable.