En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

04.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

05.

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

06.

Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex

07.

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 19 min 53 sec
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 43 min 44 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 1 heure 2 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 1 heure 15 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Immigration : au coeur du choix des pays de destination pour les réfugiés

il y a 1 heure 20 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Covid-19 : les bons réflexes à avoir en cas de symptômes

il y a 1 heure 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes puissantes" de Léa Salamé : curiosité et plaisir à la lecture des aveux (en toute honnêteté…) de 12 personnalités féminines, découvrir leur force intérieure, leur parcours, leur influence

il y a 12 heures 10 min
pépite vidéo > Politique
Interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien d’Emmanuel Macron accordé à Brut
il y a 13 heures 40 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 18 heures 15 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 20 heures 4 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 30 min 45 sec
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 52 min 49 sec
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 1 heure 8 min
décryptage > Politique
Il ne vous est pas interdit de rire

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

il y a 1 heure 20 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Racisme : la police au banc des accusés ?

il y a 1 heure 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Qui veut risquer sa vie la sauvera (Mémoires)" de Jean-Pierre Chevènement : heureux qui comme Chevènement a eu plusieurs vies dans sa vie en maintenant la même trajectoire. Un panorama exhaustif de l’histoire de notre pays de 1962 à 2019

il y a 11 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rachel et les siens" de Metin Arditi : un roman superbe et, évidemment, bouleversant, La Palestine, Israël, le XXe siècle...

il y a 12 heures 40 min
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 17 heures 6 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 18 heures 35 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 21 heures 7 min
© ALAIN JOCARD / AFP
© ALAIN JOCARD / AFP
Bonnes feuilles

Les forces de l’ordre à l’épreuve du mouvement des Gilets jaunes : les racines du malaise policier sous la présidence d’Emmanuel Macron

Publié le 27 juin 2020
Jean-Louis Arajol publie "Police en péril" (Cherche Midi). Manque de moyens, politique du chiffre, échec des politiques publiques mais aussi intensification des violences au sein de notre société... : les causes du malaise sont multiples. Extrait 1/2.
Jean-Louis Arajol
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Louis Arajol est major de police à la retraite, aujourd’hui consultant. Après avoir exercé dix ans à la préfecture de Police, il devient secrétaire général du Syndicat général de la police et de la Fédération autonome des syndicats de police. Il...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Louis Arajol publie "Police en péril" (Cherche Midi). Manque de moyens, politique du chiffre, échec des politiques publiques mais aussi intensification des violences au sein de notre société... : les causes du malaise sont multiples. Extrait 1/2.

5 janvier 2019, acte VIII des Gilets jaunes : Christophe Dettinger frappe deux gendarmes en marge de la manifestation. L’ancien boxeur, surnommé « le gitan de Massy », armé de gants de moto coqués sur les phalanges et lestés de plomb, tente de se faire passer pour un Bon Samaritain. Il a voulu venger une manifestante, victime des policiers. 

Alors qu’il est en garde à vue, une cagnotte Leetchi est créée afin de récolter des fonds pour le soutenir. Dénonçant des irrégularités, la plate-forme décide de fermer cette cagnotte au bout de deux jours alors qu’elle a atteint plus de… 145 000 euros ! L’ancien champion de France de boxe fait délivrer le mardi 18  mars une assignation à Leetchi dans laquelle il réclame 3 120 768 euros de dommages et intérêts. 

Le ministère public recquiert trois ans de prison, dont un avec sursis et de mise à l’épreuve. Christophe Dettinger est finalement condamné par le tribunal correctionnel de Paris à deux ans et demi de prison, dont dix-huit mois avec sursis et de mise à l’épreuve et ainsi qu’une interdiction de séjour à Paris de six mois. Il doit également à indemniser ses deux victimes, respectivement à hauteur de 2 000 et 3 000 euros. 

Christophe Dettinger est en semi-liberté. Karine, son épouse, dit que leur vie est devenue un enfer. Pourtant, lorsqu’ils sortent, des dizaines de personne veulent faire des photos avec lui, lui serrent la main. Une vraie star… même en prison. D’ailleurs, dans sa prison, il reçoit 30 à 40 courriers par semaine. Des dessins, des montages mais aussi des chèques ! Le message semble être le suivant  : « Si tu frappes un flic, finalement tu ne risques pas grand-chose. Tu peux regagner tes pénates de temps en temps, voir ta famille, plus souvent que ce que les flics ne voient là leur, et ta peine ne dure pas très longtemps. Lorsque tu sortiras, tu seras un héros. Mieux encore, tu pourras récolter une coquette somme grâce à une cagnotte en ligne. » 

Entre 2016 et 2017, un peu plus de 35 000 personnes ont été mises en cause pour des faits de violences commises sur un fonctionnaire de la Police nationale, un militaire de la gendarmerie, un membre du personnel de l’administration pénitentiaire ou toute autre personne dépositaire de l’autorité publique. 

Si la loi prévoit des sanctions très lourdes pour les auteurs d’agressions contre les forces de l’ordre, la réalité de la peine est tout autre - en cas de violences sur un représentant de l’autorité publique (policier, douanier, magistrat…), trois ans de prison et 45 000 euros d’amende sont encourus si la victime a une incapacité temporaire de travail de moins de huit jours, et cinq ans de prison avec 75 000 euros d’amende sont encourus au-delà de huit jours d’arrêt de travail (code pénal art. 222-12). En pratique, les peines prononcées sont moins sévères. 

Compte tenu de cette disproportion entre la peine encourue et celle prononcée, un parlementaire a récemment réclamé un durcissement de la législation. Le gouvernement a répondu qu’au vu de la palette de sanctions, il n’envisageait pas de modifier les dispositions existantes en cas de violences commises sur les forces de l’ordre. 

« Suicidez-vous ! » Trop, c’est trop ! 

Samedi 20 avril, acte XXIII des Gilets jaunes : des slogans et autres banderoles invitent publiquement les forces de l’ordre à… se suicider ! L’un des auteurs de la formule, un cuisinier au chômage, est identifié et condamné dix jours plus tard à huit mois de prison avec sursis, cent quatre-vingt heures de travail d’intérêt général, ainsi qu’à verser 500 euros à chacun des deux policiers plaignants. Et pour les autres ? 

« Suicidez-vous ! » ont donc lancé certains manifestants aux forces de l’ordre alors que, depuis le début de l’année, les suicides au sein de cette catégorie professionnelle sont en moyenne de deux par semaine depuis le début de l’année. 

Certains Gilets jaunes, ou ceux qui profitent de ce mouvement, sont-ils devenus fous, inconscients, immoraux ? Qu’y a-t-il de plus odieux que de lancer à une personne que l’on sait affaiblie : « Tu te sens mal dans ta peau, tu as des problèmes, tu es victime d’un mal-être social, alors vas-y, retourne contre toi l’arme que tu braques sur nous ! » Parce que l’homme est policier, il ne mérite donc pas de vivre ? 

Linda Kebbab, jeune et brillante syndicaliste, s’évertue à défendre la profession de policier dans les médias. Secrétaire nationale et porte-parole, elle est aussi en charge du pôle « féminisation » au sein de son organisation.

Cette structure a été mise en place en 1995 pour prendre en considération la spécificité des femmes dans la police. Linda sera peut-être un jour la première femme à prendre la tête d’un syndicat de police, elle a en elle la fibre du syndicalisme républicain. Mais elle est aussi en permanence l’objet de menaces de mort ou de viol, d’insultes sexistes et racistes  : « La beurette, faut la faire disparaître », « Faut la violer pour qu’elle comprenne », « Fais comme tes collègues, suicide-toi »… En février 2018, l’un des auteurs de ces messages a été condamné à quatre mois de prison ferme et à 1 000 euros de dommages et intérêts. 

«  La femme a le droit de monter à l’échafaud, elle doit avoir également celui de monter à la tribune » (Olympe de Gouges, Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, 1791) ! 

Notre société est malade. Elle est inquiète sur son identité, ses valeurs, ses repères. Nombre de citoyens ont tendance à attendre de la police des solutions à tous leurs maux. Des solutions immédiates que les policiers ne peuvent, évidemment, leur donner. Mais une société a aussi la police qu’elle mérite. Si elle préfère trouver des boucs émissaires ou se laisser aller à tous les fantasmes notamment vis-à-vis des flics comme des étrangers, elle n’est guère apte à relever les défis de l’avenir. 

C’est à la Révolution française et à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen que nous devons les principes qui doivent guider l’organisation et l’action de l’État de droit. Notre modèle n’a rien à envier aux autres nations. Alors pourquoi renier ce modèle républicain au profit d’un autre dont les Français ne veulent pas ?

Jean-Louis Arajol a publié "Police en péril, la grande maison brûle", aux éditions du Cherche Midi. 

Lien vers la boutique : ICI et ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
DANIEL74
- 01/07/2020 - 09:22
Chercher le coupable
Le malaise de la Police c'est le gouvernement de et par la justice. La police applique le Droit, les magistrats le contournent. Et si la Justice n'était plus dépendante de l'Etat et la carcérale de la Justice. Le criminel devrait payer ses fautes qui ne doivent pas être assumés par la Société donc le con-tribuable
Ganesha
- 28/06/2020 - 09:36
Engrenage
Fallait-il envoyer l'armée, avec des blindés et des hélicoptères, comme au Mali, en Afghanistan ou en Syrie, rétablir l'ordre à Dijon ?
A ce stade, Macron a encore la possibilité de choisir.
Et, il a eu raison de réfléchir à deux fois, avant de mettre le doigt dans l'engrenage.
evgueniesokolof
- 27/06/2020 - 22:11
Oui mais....
N'oublions pas que les mêmes qui sont courageux quand il s'agit de tuer un Gilet Jaune chient dans leur froc face aux canailles à Dijon! Alors Ganesha...crosse en l'air ?