En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

04.

Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français

05.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

06.

Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio

07.

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

01.

UMP : colombes et faucons…

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 6 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 7 heures 7 min
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 7 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Bureau des légendes" de Éric Rochant : Mille sabords, quelle série !

il y a 8 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert : un roman noir publié en 1947, réédité en 2020 : l'Épuration trop "pure et dure"...

il y a 8 heures 58 min
pépites > France
Constat radical
Un groupe de sénateurs pointe la propagation de l'islam politique
il y a 10 heures 26 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français
il y a 11 heures 45 min
décryptage > France
Le retour du débat

Retraites : ce qu’il faut comprendre entre les lignes des déclarations sibyllines de Jean Castex

il y a 12 heures 24 min
décryptage > International
Bibi dans l'impasse

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

il y a 12 heures 58 min
décryptage > Style de vie
Bien Manger pour bien bouger

Que manger avant, pendant et après un entraînement ?

il y a 13 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 6 heures 53 min
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 7 heures 41 min
pépites > France
Ça vole haut
Greenpeace déploie une banderole sur la grue de Notre-Dame pour alerter de l'inaction climatique du président
il y a 8 heures 25 min
pépites > Santé
Accord nocturne
Ségur de la santé : un projet d'accord trouvé dans la nuit
il y a 8 heures 47 min
pépite vidéo > International
Retour en arrière
À Melbourne, le confinement fait son grand retour
il y a 10 heures 12 min
décryptage > Justice
Reforme en marche forcée

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

il y a 11 heures 28 min
décryptage > France
Sécu d'État

Sécurité sociale : les tenants du tout-Etat gagnent du terrain

il y a 12 heures 3 min
décryptage > France
En cas de malheur

Coronavirus : et si une seconde vague arrive en France, serons-nous capables de la repérer et de réagir à temps ?

il y a 12 heures 48 min
décryptage > Culture
L'art scandale

Monde de l’art : les scandales aussi ont leurs maitres

il y a 13 heures 9 min
décryptage > International
Atlantico Business

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

il y a 14 heures 18 sec
© Valery HACHE / AFP
© Valery HACHE / AFP
Changement de paradigme

Vivre où on travaille… ou travailler où on vit : la Covid-19 ouvre de nouvelles perspectives

Publié le 06 juin 2020
La crise du Covid-19 va entraîner deux phénomènes : l’essor du travail à distance et une baisse de la demande de bureaux.
Joachim Azan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joachim Azan est le Président-Fondateur de Novaxia. Il est diplômé d'expertise comptable et a plus de 20 ans d'expérience en banque, conseil et investissement sur des problématiques patrimoniales complexes, en fusions-acquisitions et au sein de Family...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La crise du Covid-19 va entraîner deux phénomènes : l’essor du travail à distance et une baisse de la demande de bureaux.

Et si la crise économique et la montée en puissance du télétravail, résultant de la crise sanitaire du Covid-19, étaient en train d’accélérer le phénomène de transformation des métropoles en « villages urbains » ?

Un « village urbain » est un quartier qui se caractérise par une mixité de bureaux et logements, et est accessible à pied avec un centre-ville particulièrement dynamique en termes de commerces et de services.

Les citadins ne sont pas tous animés par l’envie de vivre à la campagne. Ils sont très attachés à leur ville et veulent y rester. Néanmoins, dans le contexte actuel, les urbains souhaitent de plus en plus améliorer leur qualité de vie. En parallèle, les entreprises repensent leur modèle de travail.

Tout ceci contribue à un rapprochement du lieu d’habitation avec le lieu de travail. Quelle aubaine pour le « village urbain » qui est un moyen de rééquilibrer la métropole ! Comment rendre ce rapprochement faisable et quels en sont les bénéfices ?

La crise du Covid-19 va entrainer deux phénomènes : l’essor du travail à distance et une baisse de la demande de bureaux.

L’essor du télétravail entrainera un rapprochement des bureaux vers les zones d’habitation.

D’ailleurs, est-il si utopique pour une entreprise d’avoir plusieurs antennes de bureaux en différents endroits d’une métropole, afin de se rapprocher de ses collaborateurs ? D’autant plus dans une période où les résistances vis-à-vis du télétravail sont en train de tomber ! Le télétravail est du travail à distance (remote work) et pas uniquement du travail à domicile (home office). Pourquoi une entreprise qui a son « siège social » à Boulogne ferait venir ses collaborateurs habitant dans toute l’Ile-de-France au même endroit ? Elle pourrait répartir ses bureaux aussi à l’est ou au nord en fonction du lieu de résidence de la majorité de ses salariés. Cela permettrait à ses collaborateurs de travailler à côté de chez eux tout en restant connectés à l’entreprise. Les quartiers résidentiels sont vivants, avec leurs habitants, leurs événements quotidiens... Ils vont devenir de plus en plus attractifs pour les entreprises avec leur loyer comparativement plus faible que dans les zones tertiaires qui sont majoritairement au centre, ou à l’ouest.

La baisse de la demande de bureaux entrainera une diminution du prix des loyers ce qui facilitera les transformations des bureaux en logements. Avant la crise, la demande de bureaux était forte et les loyers très élevés, rendant ainsi l’équation économique de la transformation complexe. L’ouverture aux logements des quartiers d’affaires monolithiques, à qui on reproche d’être impersonnels, amènera de la vie en continu dans ces quartiers.

Parallèlement, le logement résiste dans les périodes de crises car l’offre de logements est structurellement trop faible. D’ailleurs, le logement a résisté pendant les crises de 2008 et 2011. De plus, le logement est soutenu par les pouvoirs publics. En 2018 la loi Elan favorise la transformation de bureaux en logements en octroyant un bonus de constructibilité.

Malgré cette initiative du Ministre de la Cohésion et des Territoires et l’engagement des acteurs de l’immobilier, nous sommes loin des résultats attendus pour le moment. Le bonus de constructibilité n’était pas suffisant pour compenser la différence entre le prix du bureau et le prix du logement. La crise pourrait ainsi donner l’impulsion à cette loi en rendant pleinement opérante la transformation de bureaux vacants en logements.

Ce rapprochement du tertiaire avec le logement aura des bénéfices. Tout d’abord, un bénéfice humain découlant de l’amélioration de la qualité de vie des habitants grâce à la réduction de leur temps de trajet. Ensuite, un bénéfice environnemental lié à la baisse de la pollution grâce à la réduction des déplacements quotidiens. Enfin, un bénéfice économique pour les territoires avec de nouveaux emplois et pour les entreprises avec des économies de loyers.

Tous ces bénéfices sont cohérents avec la montée en puissance de la « RSE » (Responsabilité Sociale des Entreprises) des entreprises qui sont, avec leurs collaborateurs, de plus en plus en recherche de sens. Les entreprises et les acteurs de l’immobilier peuvent ainsi jouer un rôle clé en contribuant à ce mouvement de rééquilibrage vertueux entre tertiaire et logement. Cela évitera aux métropoles de se diviser entre d’une part des villes-dortoir et, de l’autre, des quartiers d’affaires désincarnés.

Cette transformation urbaine, en laquelle je crois, répondra aux attentes des citadins de vivre dans un village urbain !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TPV
- 06/06/2020 - 13:29
Paris centre quoi!
L'accomplissement ultime du boboisme. Cependant c'est un développement souhaitable et positif pour ses habitants qui vivent dans cette sorte d'environnement.