En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex

03.

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

04.

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

05.

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

06.

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

07.

Immigration : au coeur du choix des pays de destination pour les réfugiés

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Les casseurs de sortie
Loi "sécurité globale" : 50.000 manifestants en France, des violences à Paris
il y a 2 heures 13 min
pépite vidéo > France
Vestiges
Sahara : des déchets français radioactifs enfouis sous le sable ?
il y a 9 heures 18 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 9 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 10 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 10 heures 14 min
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 10 heures 45 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 11 heures 48 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 13 heures 4 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 13 heures 27 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 13 heures 43 min
pépites > Justice
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : le suspect extradé de Norvège mis en examen et écroué
il y a 8 heures 15 min
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 9 heures 30 min
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 9 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 10 heures 11 min
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 10 heures 25 min
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 11 heures 8 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 12 heures 54 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 13 heures 17 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 13 heures 36 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 13 heures 49 min
© DR / Capture d'écran
© DR / Capture d'écran
Impact du confinement

Sommes-nous tous dépressifs ?

Publié le 01 juin 2020
Comme l’indiquait le sondage du cabinet Empreinte Humaine, dans le cadre d’un baromètre Opinion Way publié par LCI, sur la situation des salariés en période de confinement, 44% des Français présentent des symptômes dépressifs depuis le début de la crise du coronavirus. Comment distinguer les vrais signes de dépression d’angoisses passagères ?
Michel Debout
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Debout est professeur émérite de Médecine légale et de droit de la santé, et psychiatre, au CHU de Saint Étienne. Il est membre associé du CESE et membre de l'Observatoire national du suicide, spécialiste de la prévention du suicide et des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Comme l’indiquait le sondage du cabinet Empreinte Humaine, dans le cadre d’un baromètre Opinion Way publié par LCI, sur la situation des salariés en période de confinement, 44% des Français présentent des symptômes dépressifs depuis le début de la crise du coronavirus. Comment distinguer les vrais signes de dépression d’angoisses passagères ?

Atlantico.fr : Comment expliquer le regain d'état dépressif dans la population en ces temps de pandémie et de confinement ? 

Michel Debout : Pendant toute la période du confinement le recours aux soins habituel et d’abord aux soins psychologiques et psychiatriques a largement régressé. Les états dépressifs ont pu ainsi se révéler ou s’aggraver sans aucune prise en charge, c’est pourquoi leur nombre risque aujourd’hui d’être particulièrement important. Certains patients ont pu mal interpréter les symptômes ressentis pendant le confinement en les banalisant  , du fait de la situation vécue, ce qui les a enkystés . Enfin le confinement a pu provoquer un sentiment d’abandon ,  source de réaction dépressive  ,chez des personnes confinées seules ou des états de stress traumatique en cas de conflit conjugal exacerbé par ce huis clos relationnel.

Comment différencier d'un point de vue clinique les états dépressifs passagés dûs aux conditions de vie actuelles avec les états plus maladifs ? 

Les symptômes présents dans la maladie dépressive et ceux que l’on retrouve dans les dépressions réactionnelles sont très voisins; ils se différencient par leur cumul et surtout par leur intensité. Ainsi le sentiment de dévalorisation, de perte d’estime de soi se retrouvent toujours dans l’état dépressif quelle qu’en soit l’origine, mais il peut aller du simple sentiment de ne pas être là la hauteur, jusqu’à un véritable vécu d’indignité personnelle, le malade pouvant se considérer comme un « déchet humain ». La fatigue, elle aussi toujours présente , peut aller d’une simple faiblesse passagère jusqu’à une asthénie profonde rendant impossible toute activité . Enfin les idées noires , qui complètent le tableau dépressif, peuvent provoquer un détresse passagère mais aussi un désespoir existentiel aggravée d’idées suicidaires qui en expriment la gravité potentielle. Il revient dans tous ces cas à un spécialiste, médecin, psychologue, psychiatre, d’établir un diagnostic de l’état du patient et de proposer la prise en charge adéquate qui peut aller d’une simple prescription médicamenteuse à une hospitalisation en urgence.

Le confinement est en train de s'achever, mais les difficultés liées à la pandémie sont encore loin d'être finies. Quelles conséquences peuvent subvenir dans les prochains mois ? A quoi faut-il être attentif ?

Après l’épidémie qui a nécessité la mise à l’arrêt de l’économie une crise sociale sans précédent va s’installer en France avec une explosion du chômage, des dépôts de bilans et de la précarité. Une seconde crise sanitaire peut donc s’installer et dans la durée celle-là , et il faut tout faire pour que ses conséquences sur la santé des Français ne soit pas plus grave, que les méfaits du virus. On sait que le chômage, les faillites, les surendettement se compliquent souvent de réactions anxiodépressives avec leur cortège de réactions personnelles, familiales et sociales. Mais tous les autres travailleurs vont , eux aussi, vivre une situation anxiogène avec la peur de perdre leur emploi ou de voir leur entreprise fermer faute de travail. Quand au travail lui-même il pourra se faire sous pression, concurrence oblige, avec le risque de burn-out ou de harcèlement au travail. Les réactions dépressives accompagnent souvent ces conditions dégradées du travail.

Un Comité d’experts, virologues, infectiologues, épidémiologistes, a été mis en place pour conseiller les pouvoirs publics face aux méfaits du virus ; il faut qu’un autre Comité se mette à son tour en place. Composé d’experts du monde médical et social. Il proposera les mesures de prévention et de prise en charge qui sont rendues nécessaires, face à la dégradation des conditions de vie et de travail qui s’annoncent.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires