En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

03.

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

04.

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

05.

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

06.

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

07.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Intentions de vote

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

il y a 55 min 11 sec
décryptage > France
Moyen sûr de voyager

Le camping-car, star de l’été 2020

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Europe
Vers une nouvelle crise politique ?

Irlande du Nord : l’IRA va-t-elle déterrer la hache de guerre ?

il y a 2 heures 53 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

il y a 4 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dé mem brer" de Joyce Carol Oates : un excellent recueil de 7 nouvelles cinglantes à propos de 7 femmes presque ordinaires

il y a 17 heures 44 min
pépites > International
Contaminations
Coronavirus au Brésil : le président Jair Bolsonaro a été testé positif
il y a 18 heures 31 min
light > Politique
Génération Covid
Emmanuel Macron a félicité les nouveaux bacheliers avec un message sur TikTok
il y a 19 heures 58 min
pépites > Santé
Cour de justice de la République
Coronavirus : l'enquête judiciaire de la CJR contre Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn est ouverte
il y a 22 heures 30 min
décryptage > Environnement
Wiki Agri

Julien Denormandie : un proche d'Emmanuel Macron devient ministre de l'Agriculture

il y a 1 jour 7 min
décryptage > Environnement
Politique climatique

Le Pacte vert : le bon, la brute et le truand

il y a 1 jour 43 min
décryptage > Politique
Adieu robe noire

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

il y a 1 heure 47 min
décryptage > Economie
Marchés financiers

Ces investisseurs de la Tech qui semblent revenus à l’euphorie pré-bulle de l’an 2000

il y a 2 heures 26 min
décryptage > Politique
Leçons du remaniement

Alerte enlèvement : mais à quoi sert le MoDem ?

il y a 3 heures 34 min
décryptage > Economie
Impact du coronavirus

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

il y a 4 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contre les barbares" de Maurizio Bettini : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 17 heures 56 min
light > Justice
Bombes à retardement
Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein
il y a 18 heures 59 min
pépites > Politique
Confiance des citoyens ?
Remaniement : les Français approuvent le choix des ministres du gouvernement de Jean Castex mais ne se font pas d'illusion sur la politique qu'ils mèneront
il y a 20 heures 49 min
pépite vidéo > Justice
Ministre de la Justice
Eric Dupond-Moretti : "Mon ministère sera celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme"
il y a 23 heures 5 min
décryptage > Environnement
Bonne méthode

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

il y a 1 jour 24 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

L'impérialisme turc à l'assaut de la Libye

il y a 1 jour 1 heure
© BARBARA GINDL / APA / AFP
© BARBARA GINDL / APA / AFP
Atout pendant le confinement

Risques du télétravail : les techniques des négociateurs antiterroristes au secours des chefs d’entreprise sur la sellette

Publié le 29 mai 2020
Bernard Meunier revient sur les atouts du télétravail en cette période difficile pour les entreprises face à la crise du Covid-19.
Bernard Meunier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Meunier est un ex-négociateur au GIGN, Consultant en sûreté et conférencier. Il est titulaire d'un DEA en négociation de crise (Sciences de l’Information et de la Communication). Il a publié : Passage à l’acte (Ed. Kiwi) et Négociation de crise ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Meunier revient sur les atouts du télétravail en cette période difficile pour les entreprises face à la crise du Covid-19.

Si le télétravail alors inventé dans les années 50 par Norbert Winer, prend véritablement naissance à l’aune de la télématique dans les années 70, il continue à se développer, mais cette fois-ci à la vitesse du débit de la fibre optique. Aujourd’hui, si 30% des américains l’ont adopté contre seulement 10 à 20% des européens, la France est quant à elle, cantonnée dans les taux les plus faibles.

Il est conseillé dans les administrations aux Pays-Bas, accompagné financièrement en Allemagne, outil de lutte pour une meilleure qualité de vie au travail en Belgique. Bref, tout le monde, au sens propre, y va de son idée pour le favoriser et l’intégrer dans un nouveau mode de fonctionnement. Travailler de chez soi ou dans ces espaces dédiés au coworking qui ont envahi les capitales depuis une quinzaine d’années, et ouvrant par centaines chaque année en province.

Le télétravail c’est une progression fois 10 à l’échelle de la planète en moins de 8 ans. Avec un taux de satisfaction des télétravailleurs comme des employeurs draguant les 100%, tout le monde y trouve son compte.

Envolés, les trajets maison travail synonymes de stress, de perte de temps, de coûts parfois exorbitants, de lieux d’agression concernant les transports en commun, et l’on ne peut écarter les problèmes de pollution inhérents ou encore de proxémiques, générateurs de contamination, entre autres.

Meilleur équilibre de vie et plus de sommeil pour les employés, gain de foncier et productivité accrue de 20% pour les employeurs, le monde professionnel change.

La vérité comme souvent, se trouve très certainement entre les deux

Il est évident que tous les métiers et toutes les strates de responsabilité et d’encadrement ne peuvent être remplacés par de la productivité en ligne. De même que certains remarqueront que leurs idées ont du mal à être partagées à distance, d’autres que les réunions pourtant chronophages en présentiel ont du mal à être remplacées par la visio, prétextant un manque d’efficacité ou encore d’assiduité et de concentration des participants.

Force est de constater de surcroît, que plus de la majorité des salariés sont heureux de retourner travailler à l’issue de cette période de confinement. Même Michel E. Leclerc confiné en Bretagne, déclarait il y a peu sur Linkedin, que « les rencontres et la présence de ses collaborateurs » lui manquaient, car il y « puise des idées et de l’énergie ».

Nous fonctionnons quasiment tous de la même manière, mais l’avis de ce grand patron ne fait pas loi en la matière. Des salariés moqués, harcelés, déprimés ou encore en burn-out pensent l’inverse.

C’est du WIN–WIN

Le télétravail est un mix des deux ; il faut du win-win, aussi bien pour son propre équilibre, psychologique et intraprofessionnel, mais aussi pour celui de LA ou de SA productivité.

Dans le GIGN des années 80 déjà, une fois formé et breveté, le rythme de travail était cadencé par les semaines d’alerte. Une de PREMIERE, pour être prêts à partir dans le quart d’heure sur tout le territoire national comme à l’étranger et pour tout type de crise. Et une de SECONDE, avec un top départ à deux heures pour venir en support de la précédente, ou pour une mission connexe. Ces dernières pouvant être courtes, d’une douzaine d’heures comme d’une durée de plusieurs jours voire plusieurs semaines. Tel est le prix de la gestion d’une crise.

Le rythme est donc soutenu et la dépense nerveuse et énergétique importante. Les corps mais aussi le mental sont soumis à rude épreuve. Aussi, les deux semaines restantes du mois commencé sont vouées à renforcer les groupes d’alerte si nécessaire. Mais en dehors de cet impératif, c’est du télétravail.

Nous savons ce que nous faisons, mais ignorons ce que nous pourrions faire

Le télétravail n’est pas forcément synonyme de bureau, d’écran d’ordinateur ou encore de visioconférence. Il peut être le maintien des compétences par de la formation ou encore de l’entrainement personnel, de la révision, mais aussi par de la poursuite d’objectif, de spécialisation, de progression donc, dans un esprit plus calme, de tension apaisée et même de … méditation.

Cela permet de garder voire de développer sa pensée critique, ce qui amène à trouver des solutions concrètes, plus pragmatiques peut-être.

De retrouver de fait, plus de capacité d’initiative, de créativité même, et développer ses facultés organisationnelles.

De savoir travailler aussi sans pression, sans promiscuité et sans bruit, sans stress donc, ce qui favorise un bon résultat.

Le luxe est bien de ne pas se laisser distraire en permanence, avoir un fractionnement ad hoc et personnalisé de son temps de travail en compartimentant sa journée sans être  inondé de mails et de sollicitations diverses. Car l’efficacité passe par la concentration sur une seule tâche à la fois.

N’est-ce pas là le cœur de la problématique … Stay focused sur son objectif afin de l’atteindre de la meilleure façon qu’il soit ?

Tel est le mode de fonctionnement et l’état d’esprit d’une unité de gestion des crises majeures, dont la prospective en est le moteur.

La réussite et l’excellente réputation l’accompagnent depuis presque 50 ans.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires