En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

03.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

07.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 14 min 52 sec
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 47 min 16 sec
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 3 heures 23 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 4 heures 11 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 5 heures 44 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 6 heures 41 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 7 heures 1 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 7 heures 1 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 7 heures 1 min
décryptage > Economie
Différence de taille

Le match du plan de relance allemand et français

il y a 7 heures 3 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 31 min 15 sec
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 1 heure 24 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 3 heures 41 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 4 heures 37 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 6 heures 39 sec
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 6 heures 47 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 7 heures 1 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 7 heures 1 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 7 heures 2 min
décryptage > Media
Economie des médias

Tuer les cookies pour sauver le journalisme ? Les très intéressantes leçons venues des Pays-Bas

il y a 7 heures 3 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Bilan

Coût de l’immigration : la Cour des Comptes a-t-elle compris ses propres chiffres?

Publié le 21 mai 2020
Le dernier rapport de la Cour des comptes évalue à 6,57 milliards d'euros le coût de l'immigration.
Jean-Paul Gourévitch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Gourévitch est depuis 1987 consultant international sur l'Afrique, les migrations et l'islamisme radical. Il a enseigné à l'Université Paris XII Créteil. Écrivain, essayiste et formateur il est également spécialiste de la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le dernier rapport de la Cour des comptes évalue à 6,57 milliards d'euros le coût de l'immigration.

Le rapport de la Cour des comptes sur l’immigration : Je l’ai pas vu, je l’ai pas lu mais j’en ai entendu causer…

 

Le rapport de la Cour des Comptes sur l’immigration finalisé en janvier 2020, avant le COVID19,  a été rendu public le 5 mai. Mais pas toujours vraiment lu.

Des commentateurs ont félicité la Cour d’avoir chiffré le déficit de l’immigration à 6, 6 milliards d’euros, confortant l’opinion de tous les experts de droite comme de gauche qui ont démontré  que l’immigration coûte à l’Etat plus cher qu’elle ne rapporte. Sauf que cette évaluation,  comme l’écrit la Cour elle-même,  ne fait que « reprendre le document, « politique française de l’immigration et de l’intégration », annexé chaque année au projet de finances ». avec une estimation gouvernementale  de 5,8 milliards d'euros en 2018, de 6,2 milliards d'euros en 2019 et de 6,7 milliards d'euros en 2020.
Ce que calcule le gouvernement, c’est ce que coûtent à l’Etat les programmes 303 (immigration et asile) et 104 (intégration et accès à la nationalité française)  soit au total 1,7 milliards d’euros auxquels s’ajoutent 17 autres programmes du budget général pour 4,5 milliards d’euros. Mais pas du tout les recettes et dépenses relatives à l’immigration légale et à l’immigration irrégulière. D’autres  points du rapport sont plus  explicites : l’augmentation des premiers titres de séjour, celle des régularisations et les préconisations de la Cour.

La hausse constante des titres de premier séjour

Voici le  tableau établi par la Cour des comptes à partir des  statistiques de la Direction générale des Etrangers en France.

 

 

L’augmentation des titres de premier séjour délivrés  est continue depuis 10 ans (+ 35,4%). Elle relève d’abord des titres humanitaires  concernant l’asile, la protection subsidiaire ou le statut d’étrangers malades (+ 105%) et en second lieu de l’augmentation des titres étudiants (+ 39,6%) alors que les titres concernant le regroupement familial affichent une stagnation. Les  titres pour motifs économiques,  subissent après 2016 la répercussion des titres passeports talents aussi accordés aux membres de leur famille, mais représentent moins de  15% des titres délivrés. On ne vient pas en France en premier lieu pour travailler.

La balance entrées–sorties et les régularisations 


Sur une moyenne de plusieurs années, les entrées des migrants  sont de l'ordre de 425.000 :  240.000 légaux + 125.000 demandeurs d'asile +  20.000 migrants irréguliers non passés par la case demandeurs d'asile + 40.000 MNA (mineurs non accompagnés) . Les sorties sur lesquelles nous avons peu de chiffres fiables  d'environ 170 000 :  105 000 légaux + 40.000 demandeurs d'asile et migrants irréguliers +  environ 25.000 MNA. Le solde des flux d'immigration se situe autour de 255.000 soit 0,4% du stock des immigrés calculé par l’OFII en octobre 2018 à 11% de la population française. Si l'on y ajoute le solde naturel, la proportion de personnes d'origine étrangère (immigrés + descendants directs) est d’environ 25% avec une augmentation de 0, 8% par an.

 

Pourtant les régularisations appelées aujourd’hui admissions exceptionnelles au séjour

freinent l’augmentation du nombre de personnes en situation irrégulière en France.

 

On voit sur ce tableau extrait du rapport du Sénat l’impact des deux circulaires de 2012, celle abolissant le délit de séjour irrégulier sur le territoire, et celle de Valls régularisant les parents d’un enfant scolarisé en France, l’augmentation constante de la régularisation de salariés et le début d’une régularisation des étudiants entrés irrégulièrement en France.

Les préconisations de la Cour des comptes

C’est sur ce terrain qu’on attendait la Cour des comptes et que son rapport déçoit.

Plusieurs constats sont évidents : l’augmentation des dépenses de l’AME et de l’asile dont la demande atteint  en 2019 le chiffre record de 154 620 personnes dont 34 920 enfants, le blocage de l’hébergement du dispositif national d’accueil qui ne comporte que 85 055 places dont 37 000 sont « occupées par des personnes qui n’en ont plus le droit », le faible ratio de départ des personnes en situation irrégulière : 15677 reconduites forcées et 10767 aides au retour sur 132 978 OQTF prononcées en 2018.   

Certaines améliorations seraient utiles  : la réduction des délais moyens de décisions pour l’asile malgré l’amélioration (de 213 jours en 2015 à 137 en 2018) , le contrôle du renouvellement des titres de séjour courts et de l’emploi des étrangers à la place de nationaux, le transfert à l’OFII de  la vérification des conditions de logement et de ressources pour le regroupement familial, la réévaluation du nombre d’heures d’apprentissage du français dans le contrat d’intégration républicaine, des solutions adaptées pour Mayotte…

Reste que ces mesures ponctuelles ne fondent pas une politique. La Cour des comptes ne propose rien pour les déboutés sinon l’embarquement par les avions Frontex une fois la circulation rétablie. Nous avons listé les freins  naturels à ces retours : mauvaise volonté des consulats, absence de documents d’identité des personnes concernées, interventions des associations pour empêcher les départs, nécessité d’une escorte. Mais faut-il prolonger une aide au développement pour des pays qui refusent d’accueillir leurs ressortissants,  financer les associations qui s’opposent à l’application des mesures légales quand tous les recours ont été épuisés,  et ne pas renvoyer sans les accueillir  dans la zone d’attente, les personnes qui ont  déchiré les papiers d’identité qui leur avaient permis d’embarquer ?   

Aucun des  trois objectifs affichés par la politique gouvernementale,  « maîtriser l’immigration », « garantir le droit d’asile » , « réussir l’intégration » ne paraît en mesure de répondre à ces préconisations. Faut-il alors s’étonner que le rapport du Sénat dénonce « la sous-évaluation massive et chronique, par le Gouvernement, de la demande d'asile et des coûts qu'elle induit… sa volonté délibérée de masquer le coût réel de l'immigration…  et l'absence totale de maîtrise de la situation migratoire de la France par l'État ?  »

¹ Les véritables enjeux des migrations, Le Rocher, 2017 et Le Grand Remplacement, réalité ou intox ?, Éditions Pierre-Guillaume de Roux, 2019.

² « Les migrants mineurs non accompagnés », Revue des Deux Mondes, décembre 2018- janvier 2019.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Forbane
- 22/05/2020 - 12:18
Mai 2020 en France...
« Cherbourg : le président d’une association pro-migrants assassiné, un migrant afghan qu’il avait hébergé placé en garde à vue »
lasenorita
- 22/05/2020 - 11:22
''Les Français sont des veaux''..disait de Gaulle.
Moi,j'ajoute que ce sont des imbéciles!Nos ''gouvernants'' nous accablent d'impôts et de taxes pour donner nos sous aux terroristes musulmans qui nous envahissent!Les ''moutons gaulois'' sont heureux de donner leurs sous aux ''étrangers'' musulmans ''clandestins'':ils les accueillent favorablement,ils les logent,les nourrissent,les soignent tandis que nous avons des ''sans-dents'' qui crèvent de faim et qui ont du mal à se loger!Ces ''moutons gaulois'' voulaient,par contre,''jeter à la mer'' les ''Français'' non-musulmans chassés de leur pays natal par les musulmans!Les ''moutons gaulois'' ne savent que manifester quand un musulman est tué par nos policiers..mais ils laissent ces mêmes musulmans nous égorger,nous voler,nous violer,vendre de la drogue,caillasser les forces de l'ordre au nom du ''vivre ensemble'',ils sont aveugles et sourds quand les musulmans brûlent nos voitures,etc.voir https://www.breizh-info.com/2020/05/21/144093/viols-et-gangs-pakistanais-au-royaume-uni-le-gouvernement-reconnait-quils-ont-ete-proteges-par-le-politiquement-correct..Les minorités passent avant la majorité:on est plus indulgent envers les ''étrangers'' qu'avec les autochtones!