En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

02.

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

03.

L'autre remaniement dont la France aurait vraiment besoin (mais qu'Emmanuel Macron ne fera pas malgré ses promesses)

04.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

05.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

06.

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

07.

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

01.

A l'intérieur de Fukushima

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Ministres
Remaniement : retrouvez l’annonce de la composition du gouvernement de Jean Castex
il y a 7 heures 20 min
pépites > Faits divers
Violente agression
Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale, cinq personnes placées en garde à vue
il y a 10 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La vie mensongère des adultes" de Elena Ferrante : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 12 heures 59 min
pépites > Santé
Covid-19
239 chercheurs alertent l'OMS sur la transmission du coronavirus par voie aérienne
il y a 14 heures 1 min
light > Culture
Pour une poignée… de bandes originales
Mort du compositeur italien Ennio Morricone, le "maestro" du cinéma
il y a 16 heures 28 min
décryptage > Economie
Menace persistante du virus

Covid-19 : pendant que la pandémie s’étend, la finance regarde un risque de récidive aux États-Unis

il y a 17 heures 25 min
décryptage > High-tech
Piratage informatique

La guerre des codes : les cyberattaques redéfinissent les lignes de bataille des conflits mondiaux

il y a 18 heures 38 min
décryptage > Histoire
Encore un effort

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

il y a 19 heures 12 min
décryptage > Société
Bien gérer son stress

Comment prendre des décisions importantes (sans se noyer... ni se tromper)

il y a 19 heures 57 min
décryptage > Politique
Tous les nouveaux chemins mènent à Rome... ou nulle part

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

il y a 20 heures 35 min
pépites > Politique
Nominations
Remaniement : retrouvez la liste du nouveau gouvernement de Jean Castex
il y a 10 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cottage aux oiseaux" de Eva Meijer : en pleine vague verte, c’est le moment ou jamais de déguster ce bijou !

il y a 12 heures 46 min
pépites > Santé
Bayannur
Chine : un cas de peste bubonique a été découvert en Mongolie intérieure
il y a 13 heures 18 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Gouvernement politicien ou gouvernement d’entrepreneurs ? Un choix entre un destin personnel et celui de l’économie

il y a 14 heures 59 min
décryptage > Santé
Action gouvernementale

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

il y a 17 heures 4 min
pépite vidéo > France
Oeuvre ciblée
Stains : la fresque en hommage à George Floyd et Adama Traoré a été vandalisée
il y a 18 heures 9 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit best of des applications et gadgets tech à ne pas oublier avant de partir en vacances
il y a 18 heures 55 min
décryptage > Economie
Survie économique

Ce que nous apprend le top 100 des entreprises mondiales ayant le plus bénéficié de la crise du Coronavirus

il y a 19 heures 31 min
décryptage > Economie
Transactions immobilières

Hausse ou baisse : quel impact redouter de la crise du coronavirus sur l’immobilier ?

il y a 20 heures 17 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

il y a 20 heures 57 min
© Paul J. RICHARDS / AFP
© Paul J. RICHARDS / AFP
Le point de vue de Dov Zerah

La flambée de l'or

Publié le 19 mai 2020
Avec Dov Zerah
Dov Zerah décrypte cette semaine la situation du cours de l'or en pleine crise sanitaire et économique suite à la pandémie de Covid-19.
Dov Zerah
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ancien élève de l’École nationale d’administration (ENA), Dov ZERAH a été directeur des Monnaies et médailles. Ancien directeur général de l'Agence française de développement (AFD), il a également été président de Proparco, filiale de l’AFD spécialisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dov Zerah décrypte cette semaine la situation du cours de l'or en pleine crise sanitaire et économique suite à la pandémie de Covid-19.
Avec Dov Zerah

Depuis maintenant six mois, le Monde vit des bouleversements incroyables : fermetures des frontières, limitation des déplacements aériens, confinement, arrêt des activités économiques… De nombreux secteurs sont sinistrés : l’aéronautique, le transport aérien, le secteur touristique, l’hôtellerie, les restaurants, les théâtres, les cinémas, le monde du spectacle, les parcs d’attraction…

Le Monde est maintenant confronté à la plus grave crise économique depuis celle de 1929, avec pour 2020 une baisse de 3 % du PIB mondial dont – 7,5 % pour la zone euro, la plus durement touchée, une baisse de près de 6 % pour les États-Unis ainsi que pour l’Amérique latine. Seule, la Chine s’en sortirait avec une croissance positive à 1,2 %. Cette baisse de la production a entrainé un effondrement du prix du baril actuellement autour de 20 $/bl.

Cette situation a conforté l’or. En une semaine, le prix de l’or a flambé, passant de 1 570 à 1 630 $ l’once, soit une augmentation de près de 4 %. C’est le plus haut niveau en 35 ans. Á 31,1 grammes l’once, cela fait le kilo d’or à plus de 52 000 $.

Le choix de l’or dans le cadre d’une stratégie de placement peut apparaître intéressant même s’il n’apporte aucun rendement. Son intérêt réside dans le potentiel de plus-value. Au cours des 35 dernières années, l’or apparait comme un placement intéressant.

L’once valait un peu plus de 1 300 $ l’once il y a six mois, un peu plus de 1 100 $ il y a un an. Le précédent pic remonte au 5 septembre 2012, il était à un peu moins de 1 350 $ ; cela représente une valorisation de plus de 20 % en 8 ans, légèrement inférieure à une augmentation de 24,7 % des prix sur la période. La performance ne parait pas extraordinaire ; le capital a été à peine préservé.

En revanche, le résultat est différent sur une plus longue période. Au début du millénaire, l’once d’or était autour de 230 $, le plus bas niveau au cours des dernières trente-cinq années. Plus de 600 % de plus-value à peine écornés par une augmentation des prix de 32 %.

La comparaison avec l’immobilier est difficile pour au moins trois raisons :

  • Quel que soit le niveau du rendement, un bien immobilier rapporte des loyers alors que l’or ne produit aucun rendement.
  • Un bien immobilier peut être acquis à crédit, alors qu’aucun banquier ne prêtera pour acheter de l’or. Le loyer facilite le remboursement du prêt par ailleurs garanti par le bien. L’investissement immobilier bénéficie d’un effet de levier qui améliore son rendement.
  • En revanche, le potentiel de plus-value est comparable même s’il dépend de la localisation du bien immobilier et de la date d’acquisition.

La crise économique va peut-être modifier l’intérêt de l’immobilier pour au moins deux raisons. Les surfaces commerciales vont être affectées par les difficultés des commerces, la généralisation du télétravail et le recours accru aux livraisons à domicile. Parallèlement, l’immobilier résidentiel va pâtir de l’augmentation du nombre de chômeurs et des difficultés des agents économiques.

La comparaison de la performance entre l’or et les valeurs mobilières est plus difficile à conclure. En 20 ans, le NASDAQ a plus que doublé en passant d’un peu plus de 4 000 au début du millénaire à plus de 9 300 récemment. Sur longue période, l’or est plus intéressant que les actions, mais sans tenir compte des dividendes ; en vingt ans, le ratio entre le dow Jones et l’or a diminué des deux tiers. Par ailleurs, tout placement mobilier est totalement tributaire du moment de l’achat et de celui de la vente. On n’achète jamais au plus bas et on ne vend jamais au plus haut et l’exercice est d’autant plus compliqué que la volatilité des marchés est grande. La Bourse s’apparente souvent à un long, très long mur des Lamentations, quand elle ne conduit pas certains téméraires au suicide.

On pourrait continuer le parangonnage avec les obligations ou les matières premières, mais, sur longue période, l’or a l’avantage. Au-delà de ces considérations, l’or apparait une nouvelle fois dans l’histoire économique et financière du Monde la valeur refuge par excellence.

Les opérateurs économiques craignent la fuite en avant des banques centrales qui font marcher la planche à billets pour permettre le financement à crédit des déficits publics, une nouvelle crise des dettes souveraines, la perspective d’un prélèvement exceptionnel des patrimoines… Ces perspectives et celle d’une envolée de l’inflation justifient la flambée de l’or.

La création monétaire par les banques centrales et le ralentissement, voire l’arrêt, des activités économiques devrait, selon la théorie conduire à l’hyperinflation. Selon la théorie monétariste et en application de l’équation quantitative d’Irving Fisher, un excès de signes monétaires par rapport à la valeur nominale des biens entraine automatiquement, voire mathématiquement, un ajustement par les prix. Cela fait plus d’une vingtaine d’années que, de crise en crise, le Monde est submergé de liquidités sans aucune recrudescence de l’inflation ; bien au contraire, c’est le risque de déflation qui inquiétait les banquiers centraux. Merci à la mondialisation et à la concurrence exacerbée qui contrecarre tout mouvement inflationniste.

Pour rassurer les opérateurs économiques, les banques centrales pourraient vendre une partie de leurs réserves en or évaluées à plus de 34 000 tonnes, soit près de 2 000 Md$. Au cours des dernières années, les Banques centrales ont eu l’intelligence, l’intuition d’acheter de l’or, sans oublier la volonté de certains d’être moins dépendant du dollar et de sa volatilité ; un record annuel d’achats a été atteint en 2018.

Dans ce contexte, les premiers bénéficiaires sont les pays producteurs d’or qui sont dans l’ordre, la Chine, l’Australie, la Russie, les États-Unis, le Canada, des pays riches… Notons néanmoins que des pays africains, Afrique du Sud, Burkina Faso, Centrafrique, Ghana ont une bonne nouvelle dans un contexte économique difficile.

Planche à billets, envolée des dettes publiques, risque d’inflation, volatilité des marchés financiers, perspective de nouvelles taxations… Tout concourt à planquer son épargne dans l’or…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires