En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

04.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

05.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

06.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

07.

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 10 heures 17 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 11 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 13 heures 54 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 14 heures 6 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 15 heures 6 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 16 heures 12 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 17 heures 33 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 17 heures 55 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 17 heures 58 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 17 heures 58 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 10 heures 49 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 11 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 13 heures 58 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 14 heures 35 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 15 heures 48 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 17 heures 2 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 17 heures 40 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 17 heures 56 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 17 heures 58 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 17 heures 58 min
© KAZUHIRO NOGI / AFP
© KAZUHIRO NOGI / AFP
Impact psychologique

Les suicides en nette baisse au Japon depuis le Coronavirus. Et en France ?

Publié le 17 mai 2020
Le taux de suicide au Japon connait un net recul depuis le début de la pandémie de Covid-19. En France, une baisse des admissions pour les suicides a aussi été constaté dans les services des urgences. Comment le confinement et le télétravail ont-ils pu avoir un impact sur le nombre de passages à l’acte ?
Michel Debout
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Debout est professeur émérite de Médecine légale et de droit de la santé, et psychiatre, au CHU de Saint Étienne. Il est membre associé du CESE et membre de l'Observatoire national du suicide, spécialiste de la prévention du suicide et des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le taux de suicide au Japon connait un net recul depuis le début de la pandémie de Covid-19. En France, une baisse des admissions pour les suicides a aussi été constaté dans les services des urgences. Comment le confinement et le télétravail ont-ils pu avoir un impact sur le nombre de passages à l’acte ?

Atlantico.fr : Le taux de suicide au Japon connait une forte baisse depuis le début de la pandémie et le nombre de cas est tombé de 20% par rapport à l’année dernière. À quoi une telle baisse est-elle due ? 

Michel Debout : On sait que l’organisation du travail est particulièrement exigeante au Japon et qu’une pression très forte s’exerce sur les cadres et les employés dans un climat concurrentiel particulièrement exacerbé ; cela entraine des situations harcelantes au travail et de burn out auxquels les travailleurs Japonais sont souvent confrontés, avec le risque suicidaire qui s’y rattache. Il est possible que le confinement et le télétravail aient permis de soustraire provisoirement ces salariés au travail délétère en les mettant en quelque sorte à l’abri, à domicile, de cette réalité mortifère. D’autres facteurs peuvent aussi expliquer cette baisse du taux du suicide, le confinement impose de vivre sous le regard des autres membres de la famille notamment du conjoint ou de la conjointe ce qui empêche certains passages à l’acte suicidaire qui ne peuvent se réaliser qu’en l’absence de témoins. 

Ceci dit il restera important de connaitre l’évolution des taux de suicide dans les mois qui viennent, le plus grand risque étant qu’ils augmentent si le Japon connait une crise sociale majeure comme beaucoup d’autres pays du monde dont la France.  

En France, dans les services d’urgences une baisse des admissions pour les suicides a aussi été constaté. Comment le confinement et le télétravail ont-ils joué sur le nombre de passages à l’acte ? 

Dans notre pays, l’observation de la baisse du nombre de tentatives de suicide admis dans les services d’urgence est moins précise que les statistiques japonaises et de plus nous ne connaissons pas précisément le nombre de morts par suicide dans cette même période. Le large recours au télétravail et le confinement a certainement eu les mêmes effets que ceux observés au Japon avec évidemment des nuances concernant surtout le mode de vie familial différent entre nos deux pays. Pour ce qui est de l’impact sur le travail lui-même, le télétravail a globalement amené plus de satisfaction que de nouvelles contraintes et un nombre conséquent de salariés se sont moins sentis « sous pression » en travaillant depuis leur domicile. Quoiqu’il en soit c’est sur une longue période qu’il faudra évaluer les conséquences du confinement puis de la crise économique et sociale qui va obligatoirement le prolonger en termes de taux de morts par suicide et de tentatives de suicide. Tout nous laisse craindre que ces taux soient élevés voire très élevés, si l’on se réfère aux effets sur la mortalité par suicide de la crise de 1929 et même plus récente celle de 2008.

Face au repli social et à la généralisation du télétravail, peut-on s’attendre à une aggravation du nombre de suicides en France ? 

Nous devrons faire face dans les mois qui viennent à une crise sociale sans précédent, marquée par un nombre de chômeurs et de précaires qui explosera ; s’ajouteront à cela les dépôts de bilans, avec leurs effets très délétères, d’un nombre jamais atteint, de petits commerces, de petites entreprises et même de certaines professions libérales. 

Ceux qui garderont leur emploi risquent de subir de nouvelles pressions parce qu’il faudra « rattraper le retard », produire encore plus vite alors que la menace de l’épidémie impose d’organiser le travail différemment. Les travailleurs risquent d’entendre : « vous avez de la chance que l’entreprise ne soit pas fermée ». Les effets positifs du recours au télétravail n’arriveront certainement pas à compenser cette fragilisation de millions de travailleurs français. 

On sait que le chômage dégrade la santé par des effets psychologiques sociaux, matériels (surendettement) mais aussi par l’aggravation de maladies chroniques (hypertension, maladies cardiaque, diabète…) et certaines rechutes cancéreuses. Il provoque aussi des difficultés familiales avec des séparations fréquentes.

J’ai proposé la mise en place d’un comité d’experts composé de médecins généralistes, psychiatres, médecins du travail, représentants des syndicats et du patronat, associations d’écoute et de soutien des personnes en détresse. Les experts en virologie et infectiologie ont guidé les décisions du gouvernement, il faut maintenant suivre les recommandations de ce nouveau comité pour prévenir la santé au travail, la santé des chômeurs et de ceux qui ont déposé leur bilan. Après la priorité que nous avons tous donné à la santé virale va venir le temps de la priorité à la santé globale de tous les français.

Pour retrouver l'analyse d'Agnès Delneufcourt sur le télétravail, cliquez ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Forbane
- 17/05/2020 - 20:12
Peut-être faudrait-il mettre
Peut-être faudrait-il mettre au boulot dans les champs qui manquent cruellement de mains tous les chômeurs et RSIstes professionnels plutôt que de faire venir 300 000 étrangers tous les ans pour faire tourner l’agriculture française????
Pourquoi les reportages à la télé montrent-ils Pierre , Paul et Jacques, éboueurs en province alors qu’en Ile-de-France quasi aucun d’origine française....?
assougoudrel
- 17/05/2020 - 10:31
Ce sera le contraire en France
Avec toutes ces entreprises qui couleront, engendrant plus de chômeurs et de précarité, à cause du confinement voulu par les gouvernants, sans oublier le climat malsain qui y règne. Ces derniers, comme tous les lâches qui se cachent derrière leurs galons, pondent des lois pour se tenir à l'abri des coups futurs qui risquent de leur tomber dessus, fuyant leur responsabilité, rejetant leurs nombreuses fautes sur le compte des citoyens. Et, ils ont le toupet de dire qu'ils sont gaullistes. Audiard disait juste.