En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

07.

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 9 heures 50 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 10 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 11 heures 14 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 13 heures 24 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 14 heures 9 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 15 heures 38 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 16 heures 10 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 17 heures 17 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 17 heures 41 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 18 heures 10 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 10 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 11 heures 24 sec
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 11 heures 56 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 13 heures 57 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 15 heures 27 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 15 heures 39 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 17 heures 13 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 17 heures 28 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 17 heures 48 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 18 heures 15 min
© PASCAL GUYOT / AFP
© PASCAL GUYOT / AFP
Restrictions

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

Publié le 09 avril 2020
Alors que la mortalité en Allemagne est beaucoup plus faible qu’en France, il est temps de mettre en œuvre les solutions intelligentes -humaines comme artificielles- permettant d’enrayer l’épidémie sans atteindre inutilement aux libertés publiques.
Guy-André Pelouze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guy-André Pelouze est chirurgien à Perpignan.Passionné par les avancées extraordinaires de sa spécialité depuis un demi siècle, il est resté très attentif aux conditions d'exercice et à l'évolution du système qui conditionnent la qualité des soins.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la mortalité en Allemagne est beaucoup plus faible qu’en France, il est temps de mettre en œuvre les solutions intelligentes -humaines comme artificielles- permettant d’enrayer l’épidémie sans atteindre inutilement aux libertés publiques.

Le confinement indifférencié, en place en France depuis plus de 3 semaines est une réponse immédiate, insoutenable à court terme.

Les 3 semaines écoulées n'ont pas permis à l'exécutif d’élaborer une vision de gestion de la pandémie à moyen terme. Le temps des décisions n’a pas changé, c’est trop long trop compliqué et surtout inadapté. Nous sommes dans une urgence absolue. En effet pour cela il faut sortir du confinement indifférencié, mesure de sauvegarde instaurée de manière appropriée compte tenu de l’inobservance générale des mesures anti-transmission. La population française avait en effet été bercée d'illusions dans la réponse à cette pandémie. Il n'était pas question de fermer les frontières ni d’empêcher les gens de voyager, il ne s'agissait que d'une petite grippe, il fallait continuer à vivre à la française et en particulier aller au théâtre, enfin summum de la communication politique les élections municipales ont été organisées au motif qu'elles représentaient un temps essentiel de la respiration démocratique. En matière de respiration ce premier tour n'aura servi qu'à contaminer plus de français. Dans l'intérêt supérieur du pays il est temps que les citoyens exigent la fin du confinement indifférencié, un mode de fonctionnement social qui laisse circuler le virus. Il est urgent d’instaurer des mesures strictes mais compatibles avec la vie normale car nous allons vivre avec une menace endémique pendant encore de longs mois. Ces mesures doivent être basées sur l’intelligence de l’épidémie, c’est à dire sur des données. Une fois de plus servons nous de l’expérience des autres peuples au lieu de continuer à persister dans une stratégie qui a failli. 

Tester tout de suite, tracer les individus positifs et les mettre en quarantaine tout de suite, assurer leur logement, leur suivi, les soins et ce dont ils ont besoin

Sortir par le haut de l’hospitalo-centrisme

En France, jusqu’à il y a une semaine, il n’était possible de faire un test de portage viral qu’après avoir appelé le 15 pour avoir son accord et pratiquer le test se faisait uniquement dans les hôpitaux. Il s’agissait uniquement de gérer la pénurie extrême de tests. Pour limiter la propagation et accumuler des données, il aurait été de loin préférable que la médecine de ville, la médecine du travail, les centres de santé (1750 selon la direction générale de l’offre de soins en 2017) disposent de tous les moyens y compris mobiles de détection, pour accélérer le dépistage et le généraliser en permettant une détection même avant l'apparition de signes cliniques. Maîtriser l’épidémie suppose de bloquer le maximum de transmission. C’est pourquoi au lieu de confiner de manière indiscriminée il faut identifier le plus grand nombre de transmetteurs.

Ne compter que sur des politiques ciblées

Les conditions climatiques de la fin du printemps ne sont pas des garanties en faveur d'une atténuation de la diffusion du virus car ce qui domine c’est sa contagiosité. Tout au plus peut on espérer une diminution de sa vitesse de réplication. Observons à cet égard la diffusion dans des pays comme l'Iran ou l'Australie, qui connaissent en début d'année des températures printanières. Les asymptomatiques porteurs du virus sont probablement la partie immergée de l’iceberg de la maladie. Il y a beaucoup de porteurs asymptomatiques  jeunes voire très jeunes. Ils pourraient représenter jusqu’à 50% des porteurs du virus. 

Mauvaise nouvelle la contagiosité est probablement pire que celle mesurée sur les premières études 

Il était admis jusqu’alors que pour le Sars-cov-2 chaque porteur de virus contaminait entre 2 et 3 nouvelles personnes. Une nouvelle étude de la revue Emerging Infectious diseases sur la dynamique de l’épidémie à Wuhan change drastiquement ce que l’on savait de la contagiosité. Les conclusions de l’étude récente peuvent être trouvées là

«Nous avons constaté que R0 est probablement de 5,7 étant donné notre état actuel des connaissances, avec un large IC à 95% (3,8–8,9). Parmi de nombreux facteurs, le manque de sensibilisation à ce nouveau pathogène et les voyages et rassemblements du Nouvel An lunaire au début et à la mi-janvier 2020 pourraient ou non jouer un rôle dans le R0 élevé. Une étude récente basée sur une analyse structurale des particules virales suggère que le SARS-CoV-2 a une affinité beaucoup plus élevée pour le récepteur nécessaire à l'entrée dans les cellules que le virus du SRAS de 2003, fournissant une base moléculaire pour la forte infectiosité du SARS-CoV -2. »

Cela signifie tout simplement que le porteur du virus a contaminé 5,7 personnes en moyenne. C’est bien sûr considérable. C’est aussi pourquoi il est beaucoup plus efficace de dépister ceux qui portent le virus pour casser la transmission. À condition d'organiser leur quarantaine. Le confinement ne fait que les laisser circuler avec une attestation dérogatoire.

Les tests ne sont suivis d’aucune logistique de quarantaine organisée

Aujourd'hui les tests de portage viral, en France ne servent pas à l'intelligence de l'épidémie. Les personnes continuent à se déplacer et à contaminer avec dans une poche l'attestation dérogatoire de déplacement alors que l'autre contient le compte-rendu du laboratoire attestant de la positivité du portage viral. C’est un paradoxe dont l'exécutif n’arrive pas à sortir. Pourtant il le faut.

Ce n’est possible que si les régions et les communes sont mises à contribution

Rien ne peut être organisé depuis Paris car les situations sont très différentes en fonction des régions et les actions ciblées suppose la proximité.

En Allemagne les landers sont maîtres de l’organisation de cette logistique et elle fonctionne. L’administration pourvoit au suivi, au logement et à l’alimentation des personnes mises en quarantaine si nécessaire. Ces personnes sont appelées au téléphone chaque jour.

Les ressources des administrations locales en France sont considérables compte tenu de l’interruption de certains services. La même logique pourrait donc être appliquée. Problème, les administrations en télé travail ont connu de nombreux bugs de productivité, certains agents arguant notamment de leurs difficultés de connexion pour justifier de leur difficulté à poursuivre le travail. 

Si le gouvernement réfléchit à une stratégie de traçage numérique, elle pourrait rester vaine si elle ne s’accompagne pas des mesures d’encadrement strict des quarantaines -et de soutien logistique- aux personnes concernées. 

Sans les données des tests et la géolocalisation la réponse à l’épidémie est médiocre

Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Les données des tests doivent être répercutées au niveau de la mairie par les ARS afin que les porteurs soient mis en quarantaine dans leur intérêt, celui de leur famille et des autres citoyens. Leur intérêt d’abord car un certain nombre d'entre eux vont s’aggraver et le suivi téléphonique quotidien va faire gagner un temps précieux. La visite d’une infirmière, la téléconsultation avec un médecin peuvent être déclenchées rapidement et éviter une venue aux urgences inutile ou l'accélérer dans le cas de données concordantes et objectives. Au terme de ce suivi le patient sort de sa quarantaine.

Les tests sérologiques ne sont pas la solution à la situation actuelle

Tout d’abord ces tests ne sont pas disponibles. Ensuite il reste des difficultés méthodologiques et techniques. C’est pourquoi tous les pays ont compris que les tests de portage viral sont les plus utiles afin de cibler les actions de blocage de la transmission. Il est bien sur ô combien plus efficace de d’isoler 75-85% des porteurs du virus pour trois semaines que d’en identifier 0% et de les laisser circuler.

Au final le confinement indifférencié doit se terminer au plus vite car il y a des trous dans sa raquette par définition. Les gesticulations au sujet du “jogging” ou des masques n’abusent personne.

En demandant le test généralisé des Parisiens, Anne Hidalgo semble néanmoins démontrer qu’un début de prise conscience sur le caractère non tenable du confinement indifférencié dans les grandes villes se fait jour.

Allemagne, Corée du Sud, Singapour, Taïwan : les exemples sont nos yeux.

Tester les personnes qui présentent des signes cliniques est urgent mais sans logistique de quarantaine parfaitement organisée cela ne sert à rien. Nous en avons les moyens, en aurons nous l'audace et l’humanité ? Rien n’est moins sûr au regard des Cassandre qui se réfugient derrière les libertés menacées ou bien renoncent, tout simplement, en attendant la litanie des décès au prochain 20h.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (27)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
mahesa
- 13/04/2020 - 12:58
À propos de la différenciation justement.
Il est maintenant avéré que les personnes qui se retrouvent en réa sont à 83 % obèses, et majoritairement des hommes. Pourrait on affiner l'analyse, et ensuite tester prioritairement les femmes minces, les hommes idem ,bref les moins à risques qui pourraient ainsi reprendre une vie normale, masqués et respectueux des règles interpersonnelles ? Et qu'on ne nous parle pas de grossophobie, mais de reprise de la vie économique de notre pays. Il y a urgence.
abracadarixelle
- 11/04/2020 - 14:42
rectification
Le titre se voulait " gouvernance et fariboles"
abracadarixelle
- 11/04/2020 - 14:41
gouvernance et friboles
La lecture des différents commentaires, pointant divers aspects de l'épidémie sous divers aspects, me conforte dans le zéro que j'accorde à ce président et à ses séides, principalement au professeur Salomon dit l' énumérateur de morts . Pourtant l'équipe compte quelques vieux chevaux blanchis sous le harnois et tout ce monde se rend coupable , non seulement de non assistance à peuple en danger, mais de meurtres par incompétence et impréparation . Vu l'ampleur de cette chienlit et le nombre de victimes, je pense qu'il serait juste de remonter la guillotine ( mais où l'a-t-on rangée ?)