En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève

07.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 9 heures 29 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 10 heures 38 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 11 heures 37 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 14 heures 9 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 14 heures 48 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 15 heures 58 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 16 heures 18 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 16 heures 36 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 16 heures 43 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 17 heures 2 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 10 heures 18 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 11 heures 17 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 11 heures 57 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 14 heures 21 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 15 heures 35 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 16 heures 9 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 16 heures 26 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 16 heures 37 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 16 heures 53 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 17 heures 14 min
© ATTA KENARE / AFP
© ATTA KENARE / AFP
Pragmatisme ?

Une poursuite du rapprochement pragmatique des Emirats Arabes Unis avec l’Iran à la faveur de la crise du COVID-19

Publié le 20 mars 2020
L'épidémie de covid-19 pourrait-elle intensifier le rapprochement entre les Emirats Arabes Unis et l'Iran ?
Sébastien Boussois
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sébastien Boussois est Docteur en sciences politiques, chercheur Moyen-Docteur en sciences politiques, chercheur Moyen-Orient relations euro-arabes/ terrorisme et radicalisation, enseignant en relations internationales, collaborateur scientifique du...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'épidémie de covid-19 pourrait-elle intensifier le rapprochement entre les Emirats Arabes Unis et l'Iran ?

Et si la gestion du Covid-19 dans les pays du Golfe, en particulier aux EAU et au Qatar, nous en disait aujourd’hui un peu plus sur le vrai état de la relation d’Abu Dhabi avec l’Iran ?  En effet, à deux pas du foyer majeur de l’épidémie dans la région dans un pays déjà dans une situation délicate depuis la rupture de l’accord sur le nucléaire, les Emirats-Arabes-Unis ont été le premier pays arabe à avoir signalé être touchés de plein fouet par le nouveau Coronavirus. Si les 4 premiers cas détectés le 29 janvier 2020 venaient tous de Chine en janvier, de plus en plus de cas à partir de février sont arrivés d’Iran. Dans ce pays c’est l’hécatombe, entre mensonges et impuissance du gouvernement à avoir anticipé les choses : le 19 mars, le cap symbolique des 1000 morts était franchi.

Du 30 janvier au 10 février dernier, tous les voyageurs testés positifs aux Emirats arrivaient toujours directement ou indirectement de Chine mais à partir du 22 février, les premiers malades venant d’Iran ont rapidement été mis en quarantaine. Les premiers ont été un homme de 70 ans et sa femme de 64. Les jours qui suivirent, ce furent encore de nouveaux malades iraniens puis bahreïnis. Par la suite, de plus en plus provenaient d’un peu partout, ce qui est en grande partie du aussi à la situation tout à fait spécifique des Emirats, comme hub international avec leurs deux aéroports plateformes pour Etihad et Emirates. Chaque année, près de 1 million de touristes chinois visitent le pays (sur une population de 9,4 millions d’habitants) et 10 millions transitent par les deux fameux aéroports. 

Ce qu’il est intéressant de souligner, c’est que depuis le début du blocus de 2017 contre le Qatar et la mise au ban internationale de l’Iran, Dubaï s’est dépeuplée d’une des franges les plus riches de sa population et que le pays le vit toujours très mal. Près de 400 000 Iraniens ont déserté les rives de la clinquante Dubaï pour rentrer au pays. La ville en est encore aujourd’hui ébranlée car c’est aussi un pan majeure de l’histoire du pays où les Iraniens ont toujours joué un rôle économique puissant dans les eaux du détroit d’Ormuz. La crise attisée par Riyad et Washington commence à peser. 

Le déclenchement violent de l’épidémie aux Emirats, dans la foulée de celle en Iran, est la preuve que, la circulation entre les deux pays de personnes était une réalité, probablement au grand dam de l’Arabie Saoudite. Des hommes d’affaires iraniens furent même interceptés à la sortie de leur jet privé aux Emirats et testés positifs au Covid-19, prouvant le rétablissement du commerce également. Quand le coronavirus a touché Riyad le 2 mars dernier avec des malades provenant également d’Iran, le pays a rapidement pris ses dispositions et mis fin pour le moment à l’Omra, le pèlerinage saint des musulmans. Mohamed Ben Zayed a bien compris qu’il ne pouvait pas durablement se passer du commerce iranien, en anticipant des jours meilleurs. Et il a fait le choix de venir en aide à l’Iran, en fournissant le 16 mars dernier, plus de trente tonnes de vivres et de matérial médical pour venir en aide à Téhéran qui ne voit pas le bout du tunnel. Incroyable témoignage de la Ministre d’Etat iranienne chargée de la coopération internationale, Reem Bint Ibrahim Al Hashemi, repris par le Figaro le 17 mars : «  L’aide des Émirats à l’Iran reflète les principes humanitaires sur lesquels notre pays a été fondé. Livrer de l’aide pour sauver des vies est essentiel pour servir l’intérêt commun.»

En oubliant de mentionner comme le précise un communiqué du Bureau du Coordinateur de l’aide humanitaire des Nations Unies du 18 mars dernier que son pays, dans le même temps, s’est livré à une opération effroyable de bombardement au Yémen par deux fois de l’hôpital Al-Tawhra, en pleine crise du coronavirus. Depuis le début de la crise en 2015, les établissements hospitaliers du pays déjà mal en point ont été frappés près de 150 fois par les Saoudiens et les Emiratis. Avant la crise, déjà 80% des Yéménites avaient des besoins médicaux de première urgence et étaient déjà touchés par la famine, le choléra, la dengue, et la malaria. Ne manquait plus que le coronavirus que les Yéménites redoutent comme la peste. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
philippe de commynes
- 22/03/2020 - 10:41
"Dans ce pays c’est l’hécatombe, entre mensonges
et impuissance du gouvernement à avoir anticipé les choses"
Çà, c'est pas une exclusivité Iranienne.
clo-ette
- 21/03/2020 - 08:06
libération
par l'Iran du chercheur Roland Marchal détenu ...période de crise oblige ?