En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

02.

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

03.

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

04.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

05.

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

06.

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

07.

Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

03.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

04.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

05.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

06.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Les Jungles rouges" de Jean-Noël Orengo, les rêves suscités par l’Indochine et l’Extrême-Orient, de 1924 à 1951

il y a 9 heures 11 min
pépite vidéo > Consommation
Parfums de l'été
Paris : Matthieu Carlin, le chef pâtissier du Crillon, propose les glaces du célèbre palace dans un food truck
il y a 10 heures 20 min
light > France
Lieu mythique
Covid-19 : Sénéquier, le célèbre établissement de Saint-Tropez, ferme temporairement
il y a 11 heures 59 min
pépites > Economie
Monde d'après
Plan de relance : Bruno Le Maire annonce le déblocage d’un milliard d'euros en faveur des relocalisations
il y a 14 heures 7 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive
il y a 15 heures 33 min
pépite vidéo > Santé
Protection contre le virus
Port du masque : Olivier Véran présente la règle "ABCD"
il y a 16 heures 41 min
décryptage > Culture
Et "Le bateau ivre" ça se prononce comment en wesh wesh ?

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

il y a 18 heures 48 min
décryptage > Economie
Réorientation

Mais à quoi va servir l’épargne accumulée par les Français depuis le confinement ?

il y a 19 heures 34 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

il y a 20 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Roumeli - Voyages en Grèce du Nord" de Patrick Leigh Fermor, vagabondage dans une Grèce inconnue des touristes

il y a 1 jour 8 heures
pépites > France
Acted
Français tués au Niger : Jean Castex va présider une cérémonie d’hommage ce vendredi
il y a 9 heures 35 min
pépites > International
Diplomatie
Donald Trump annonce un "accord de paix historique" entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 10 heures 37 min
pépites > Environnement
Pollution
Une plainte a été déposée contre Nestlé pour pollution après la mort de milliers de poissons dans les Ardennes
il y a 12 heures 32 min
pépites > International
Bras de fer diplomatique
Recep Tayyip Erdogan accuse Emmanuel Macron de "colonialisme" et de "spectacle" pour sa visite au Liban
il y a 14 heures 57 min
pépites > Santé
Démasquée
Une médecin du Bas-Rhin a été suspendue pour avoir délivré de faux certificats médicaux contre le port du masque
il y a 15 heures 49 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

il y a 17 heures 46 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Vous avez dit "cluster" ?

il y a 19 heures 7 min
décryptage > Politique
Gestion des crises

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

il y a 19 heures 52 min
décryptage > Europe
Molle Union

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

il y a 20 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Amazonia" de Patrick Deville, exploration littéraire au coeur du pays d'Aguirre

il y a 1 jour 8 heures
© Christophe Ena / POOL / AFP
© Christophe Ena / POOL / AFP
Demande énergétique des armées

L’énergie, enjeu de plus en plus majeur de nos opérations militaires

Publié le 10 février 2020
La recherche et le développement dans l’énergie pourraient avoir des retombées positives dans le domaine de la défense. L’énergie doit être au cœur des opérations, de l’entraînement et de la planification jusqu’au développement des matériels les plus modernes.
Nicolas Mazzucchi
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Mazzucchi est conseiller scientique de Futuribles international et géoéconomiste spécialiste des questions énergétiques. Il est aussi docteur en géographie économique, professeur de relations internationales au sein de l’Enseignement militaire...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La recherche et le développement dans l’énergie pourraient avoir des retombées positives dans le domaine de la défense. L’énergie doit être au cœur des opérations, de l’entraînement et de la planification jusqu’au développement des matériels les plus modernes.

L’explosion d’un engin explosif improvisé au passage d’un convoi logistique au Mali, le 23 janvier dernier, qui a blessé deux soldats français, rappelle que la guerre est toujours présente dans la Bande Sahélo-Saharienne (BSS). Grâce au blindage de leur camion de ravitaillement CaRaPACE, les deux militaires du Service des essences des Armées n’ont été que blessés dans l’explosion du dispositif posé par les jihadistes du GSIM. Cette attaque jette une lumière crue sur la réalité des opérations contemporaines qui, loin de n’être faîtes que de combats de l’avant, sont marquées par une menace constante aussi bien au front que le long des lignes d’approvisionnement. La question de la vulnérabilité de celles-ci est d’autant plus importante que les forces sont dispersées, devant couvrir un théâtre grand comme un continent.

La BSS c’est avant tout un territoire de près de 5 millions de kilomètres carrés, dix fois la France métropolitaine, que sillonnent sans relâche les unités chargées du soutien des forces combattantes pour leur permettre manger, se reposer et combattre. Au-delà, les forces armées françaises sont déployées dans le monde entier, dans des missions qui relèvent aussi bien de la protection des lignes maritimes que de la souveraineté territoriale ou de la formation d’armées alliées et partenaires. De la Polynésie au Golfe de Guinée en passant par le Levant et le Sahel, les militaires français en opérations extérieures doivent être soutenus et ravitaillés pour être en mesure d’accomplir leurs missions de manière optimale, y compris dans le soutien post-catastrophe naturelle, comme ce fut le cas pour l’ouragan Irma en 2017. 

Au sein de cette problématique de la logistique, se pose la question spécifique de l’énergie. Avec le besoin de mobilité, mais également l’évolution de la demande énergétique des Armées, celles-ci ayant besoin de connecter toujours plus de matériels électriques et électroniques, l’énergie acquiert une importance stratégique. La complexification des matériels, aériens, maritimes et terrestres, à qui l’on demande aujourd’hui d’être tout à la fois outils de combat et interfaces de communication en temps réel, les drones, les satellites, les divers dispositifs de commandement, sont autant d’éléments consommateurs d’une énergie qui repose toujours de manière quasi-exclusive sur les produits pétroliers. Comme le remarquait le général américain G. Patton « mes hommes peuvent manger leur ceinturon, mais mes tanks doivent avoir leur carburant ». La consommation pétrolière du soldat américain a ainsi été multipliée par 3 depuis les années 1940.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, le pétrole d’Afrique du Nord aussi bien que du Caucase avait été un objectif majeur et, in fine, un des facteurs de la défaite des armées nazies. Si les conflits de haute intensité ont – pour le moment – disparu, il n’en demeure pas moins que l’énergie continue à jouer un rôle majeur dans la capacité des forces armées à se déplacer et à se battre. 

Toutefois les Armées prennent également en compte cette situation. Après les Etats-Unis, durement touchés sur leur chaîne logistique pétrolière en Afghanistan et en Irak – 3000 morts et blessés entre 2003 et 2007 -, qui avaient les premier inaugurés l’idée d’une évolution de l’énergie militaire vers de nouvelles sources ainsi que des dispositifs de stockage, la France – depuis le discours de F. Parly aux Universités d’été de la défense en 2019 – a pris le problème à bras-le-corps. Domaine d’innovation technologique, la recherche et le développement dans l’énergie pourrait avoir des retombées duales, bien au-delà du seul domaine de la défense. Avec une efficacité énergétique accrue, les performances des différents éléments des forces armées sont multipliées tout en diminuant les risques le long de la chaîne logistique.

Longtemps cantonnée à un rôle de l’ombre - « la logistique suivra » selon l’adage – l’énergie doit être au cœur des opérations, de l’entraînement et la planification jusqu’au développement des matériels les plus modernes. Toute cette chaîne énergétique doit être intégrée afin de proposer une meilleure résilience des forces, ainsi qu’une empreinte environnementale plus faible. Infrastructure critique à protéger lors des conflits, secteur prioritaire pour le renseignement, l’énergie est également un multiplicateur de forces – ou de vulnérabilités – dans les opérations militaires. Elle doit maintenant être considérée de manière globale pour que les efforts financiers, humains et technologiques concourent vers un même but : un système énergétique mieux connu, mieux protégé et mieux exploité dans l’accomplissement de toute la variété des missions confiées aux Armées. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 10/02/2020 - 12:39
L'intendance suivra quoi ?
suivra . . . des équipements de 2ème choix ? avec retard technologique ? avec des sources non françaises ?