En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

07.

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 6 heures 49 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 9 heures 51 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 10 heures 42 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 12 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 13 heures 59 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 14 heures 53 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 16 heures 9 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 16 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 17 heures 20 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 17 heures 54 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 7 heures 14 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 10 heures 16 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 12 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 13 heures 44 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 14 heures 17 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 15 heures 43 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 16 heures 19 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 17 heures 16 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 17 heures 50 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 18 heures 12 min
© Christophe Ena / POOL / AFP
© Christophe Ena / POOL / AFP
Demande énergétique des armées

L’énergie, enjeu de plus en plus majeur de nos opérations militaires

Publié le 10 février 2020
La recherche et le développement dans l’énergie pourraient avoir des retombées positives dans le domaine de la défense. L’énergie doit être au cœur des opérations, de l’entraînement et de la planification jusqu’au développement des matériels les plus modernes.
Nicolas Mazzucchi
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Mazzucchi est conseiller scientique de Futuribles international et géoéconomiste spécialiste des questions énergétiques. Il est aussi docteur en géographie économique, professeur de relations internationales au sein de l’Enseignement militaire...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La recherche et le développement dans l’énergie pourraient avoir des retombées positives dans le domaine de la défense. L’énergie doit être au cœur des opérations, de l’entraînement et de la planification jusqu’au développement des matériels les plus modernes.

L’explosion d’un engin explosif improvisé au passage d’un convoi logistique au Mali, le 23 janvier dernier, qui a blessé deux soldats français, rappelle que la guerre est toujours présente dans la Bande Sahélo-Saharienne (BSS). Grâce au blindage de leur camion de ravitaillement CaRaPACE, les deux militaires du Service des essences des Armées n’ont été que blessés dans l’explosion du dispositif posé par les jihadistes du GSIM. Cette attaque jette une lumière crue sur la réalité des opérations contemporaines qui, loin de n’être faîtes que de combats de l’avant, sont marquées par une menace constante aussi bien au front que le long des lignes d’approvisionnement. La question de la vulnérabilité de celles-ci est d’autant plus importante que les forces sont dispersées, devant couvrir un théâtre grand comme un continent.

La BSS c’est avant tout un territoire de près de 5 millions de kilomètres carrés, dix fois la France métropolitaine, que sillonnent sans relâche les unités chargées du soutien des forces combattantes pour leur permettre manger, se reposer et combattre. Au-delà, les forces armées françaises sont déployées dans le monde entier, dans des missions qui relèvent aussi bien de la protection des lignes maritimes que de la souveraineté territoriale ou de la formation d’armées alliées et partenaires. De la Polynésie au Golfe de Guinée en passant par le Levant et le Sahel, les militaires français en opérations extérieures doivent être soutenus et ravitaillés pour être en mesure d’accomplir leurs missions de manière optimale, y compris dans le soutien post-catastrophe naturelle, comme ce fut le cas pour l’ouragan Irma en 2017. 

Au sein de cette problématique de la logistique, se pose la question spécifique de l’énergie. Avec le besoin de mobilité, mais également l’évolution de la demande énergétique des Armées, celles-ci ayant besoin de connecter toujours plus de matériels électriques et électroniques, l’énergie acquiert une importance stratégique. La complexification des matériels, aériens, maritimes et terrestres, à qui l’on demande aujourd’hui d’être tout à la fois outils de combat et interfaces de communication en temps réel, les drones, les satellites, les divers dispositifs de commandement, sont autant d’éléments consommateurs d’une énergie qui repose toujours de manière quasi-exclusive sur les produits pétroliers. Comme le remarquait le général américain G. Patton « mes hommes peuvent manger leur ceinturon, mais mes tanks doivent avoir leur carburant ». La consommation pétrolière du soldat américain a ainsi été multipliée par 3 depuis les années 1940.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, le pétrole d’Afrique du Nord aussi bien que du Caucase avait été un objectif majeur et, in fine, un des facteurs de la défaite des armées nazies. Si les conflits de haute intensité ont – pour le moment – disparu, il n’en demeure pas moins que l’énergie continue à jouer un rôle majeur dans la capacité des forces armées à se déplacer et à se battre. 

Toutefois les Armées prennent également en compte cette situation. Après les Etats-Unis, durement touchés sur leur chaîne logistique pétrolière en Afghanistan et en Irak – 3000 morts et blessés entre 2003 et 2007 -, qui avaient les premier inaugurés l’idée d’une évolution de l’énergie militaire vers de nouvelles sources ainsi que des dispositifs de stockage, la France – depuis le discours de F. Parly aux Universités d’été de la défense en 2019 – a pris le problème à bras-le-corps. Domaine d’innovation technologique, la recherche et le développement dans l’énergie pourrait avoir des retombées duales, bien au-delà du seul domaine de la défense. Avec une efficacité énergétique accrue, les performances des différents éléments des forces armées sont multipliées tout en diminuant les risques le long de la chaîne logistique.

Longtemps cantonnée à un rôle de l’ombre - « la logistique suivra » selon l’adage – l’énergie doit être au cœur des opérations, de l’entraînement et la planification jusqu’au développement des matériels les plus modernes. Toute cette chaîne énergétique doit être intégrée afin de proposer une meilleure résilience des forces, ainsi qu’une empreinte environnementale plus faible. Infrastructure critique à protéger lors des conflits, secteur prioritaire pour le renseignement, l’énergie est également un multiplicateur de forces – ou de vulnérabilités – dans les opérations militaires. Elle doit maintenant être considérée de manière globale pour que les efforts financiers, humains et technologiques concourent vers un même but : un système énergétique mieux connu, mieux protégé et mieux exploité dans l’accomplissement de toute la variété des missions confiées aux Armées. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 10/02/2020 - 12:39
L'intendance suivra quoi ?
suivra . . . des équipements de 2ème choix ? avec retard technologique ? avec des sources non françaises ?