En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

06.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

07.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 27 min 52 sec
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 59 min 35 sec
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 1 heure 56 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 2 heures 29 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 3 heures 12 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 4 heures 7 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 24 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie à vendre" de Yukio Mishima : un inédit jubilatoire de Mishima

il y a 14 heures 31 min
pépites > Economie
Reconversion
Dominique Strauss-Kahn aurait gagné 21 millions d’euros en cinq ans grâce à ses activités et son cabinet de conseil Parnasse International
il y a 15 heures 3 min
light > Culture
"Vol au-dessus d'un nid de coucou"
Bernard Tapie est contraint de reporter ses engagements au théâtre pour suivre un nouveau traitement
il y a 17 heures 32 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 45 min 4 sec
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 1 heure 16 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 2 heures 4 min
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 2 heures 59 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 3 heures 15 min
décryptage > France
Question prioritaire

La sécurité, bien partie pour être la clé de 2022… et certains prennent une longueur d’avance

il y a 4 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Fauda" : devant l’engouement pour la fiction israélienne sur la scène internationale, focus sur Fauda (= Le Chaos)

il y a 14 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’opposition Mitterrand vs Rocard" : un fauteuil pour deux

il y a 14 heures 43 min
pépites > Santé
Contamination
Le vice-ministre iranien de la Santé, Iraj Harirchi, a été testé positif au coronavirus
il y a 15 heures 56 min
pépite vidéo > Media
Lanceur d'alerte
WikiLeaks : où en est l'affaire Julian Assange ?
il y a 18 heures 17 min
© Fabrice COFFRINI / AFP
© Fabrice COFFRINI / AFP
Larmes de crocodile

Inégalités : et le choeur des pleureuses milliardaires repris à Davos

Publié le 22 janvier 2020
Branko Milanovic évoque la situation et le contexte du forum de Davos qui s'est ouvert en ce début de semaine en Suisse.
Branko Milanovic est chercheur de premier plan sur les questions relatives aux inégalités, notamment de revenus. Ancien économiste en chef du département de recherches économiques de la Banque mondiale, il a rejoint en juin 2014 le Graduate Center en...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Branko Milanovic
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Branko Milanovic est chercheur de premier plan sur les questions relatives aux inégalités, notamment de revenus. Ancien économiste en chef du département de recherches économiques de la Banque mondiale, il a rejoint en juin 2014 le Graduate Center en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Branko Milanovic évoque la situation et le contexte du forum de Davos qui s'est ouvert en ce début de semaine en Suisse.

Vous me trouverez désireux de vous aider,
mais lent à faire le moindre pas.
Euripide, Hécube  

Des milliers de personnes se réunissent cette semaine à Davos. Cumulée leur fortune atteint plusieurs centaines de milliards de dollars, peut-être même près d'un trillion de dollars. Jamais dans l'histoire du monde, le montant de la richesse par mètre carré n'aura été aussi élevé. Et pourtant, cette année, pour la sixième ou septième fois consécutive, l'un des principaux thèmes abordés par ces capitaines d'industrie, milliardaires, employeurs de milliers de personnes aux quatre coins du monde sera : l'inégalité...

Ce n'est qu'ensuite, et probablement en marge du programme officiel, qu'ils pourront parler de l'énorme pouvoir de monopole et de monopsone de leurs entreprises, de la capacité de dresser une juridiction contre une autre afin d'éviter les impôts, de la manière d'interdire les représentants syndicaux dans leurs entreprises, de la manière d'utiliser les services d'ambulance du gouvernement pour transporter les travailleurs qui se sont évanouis à cause de la trop forte chaleur (pour économiser les frais de climatisation), de la manière de faire en sorte que leur main-d'œuvre augmente son salaire par des dons de charité privés, ou peut-être enfin de la manière de payer un taux d'imposition moyen compris entre 0 et 12 % (méthode utilisée par Trump et Romney). S'ils sont issus de pays émergents, ils peuvent également échanger sur la manière de repousser le paiement des salaires de plusieurs mois afin d'investir ces même fonds à des taux d'intérêt élevés ou sur la manière de ne pas dépenser trop d'argent sur le respect des normes du travail, ou encore sur la manière d'acheter des entreprises privatisées à un coût moindre pour ensuite créer des sociétés écrans dans les Caraïbes ou les îles anglo-normandes.

Mais n'en doutons pas la pauvreté et les inégalités, deux problèmes majeurs de notre époque, ne quitteront jamais leurs esprits.

Si les résultats sont moindres, c'est simplement qu'ils n'ont jamais réussi à trouver assez d'argent, de temps, ou peut-être pas assez de lobbyistes prêts à aider à la mise en œuvre de politiques qu'ils seraient tous prêts à accepter et à mettre en place au cours des sessions officielles : augmentation des impôts pour les 1% les plus riches et sur les gros héritages, salaires décents et stables, réduction des écarts entre le salaire du PDG et le salaire moyen, investissement plus important dans l'éducation, rendre l'accès aux actifs financiers plus attrayant pour la classe moyenne et la classe ouvrière, égalisation des impôts sur le capital et le travail, réduire la corruption dans les contrats gouvernementaux et les privatisations.  

Et quand rien n'aura changé, ils regretteront d'avoir singulièrement échoué à convaincre les gouvernements de faire quoi que ce soit pour lutter contre l'augmentation des inégalités. Ou plutôt que des politiques diamétralement opposées aient été menées : Trump a, comme il l'avait promis ou menacé, voté une réduction d'impôts historique pour les plus riches, tandis que Macron a découvert l'attrait du thatchérisme moderne. Rien de positif ne semble avoir été fait non plus dans les économies de marché émergentes (à l'exception de la lutte active contre la corruption en Chine).

Ce retour aux relations industrielles et aux politiques fiscales du début du XIXeme siècle est bizarrement mené par des personnes qui se targuent d'accord beaucoup d'importance à l'égalité, au respect, à la participation et à la transparence. Bien sûr aucun d'entre eux n'est favorable au "Master and Servant Act" ni au travail forcé mais il se trouve que le discours sur l'égalité a été exploité, au cours de ces cinquante dernières années voire plus, dans la poursuite des politiques structurelle les plus inégalitaires. Et en effet, il est beaucoup plus rentable pour eux d'appeler des journalistes et de leur expliquer que dans x années ils donneront 90% de leur fortune à des oeuvres de charité plutôt que de payer leurs fournisseurs et travailleurs raisonnablement ou de cesser de vendre des informations sur les utilisateurs des réseaux sociaux. Il est moins  coûteux de coller des autocollants favorables au commerce équitable plutôt que de renoncer à l'utilisation de contrats zéro heure.

Ils répugnent à payer un salaire décent à leurs employés, mais ils financeront un orchestre philharmonique. Ils interdiront les syndicats, mais ils organiseront un atelier sur la transparence au sein du gouvernement.

Et c'est une histoire dans fin, dans un an, ils seront de retour à Davos et peut-être qu'un nouveau record de richesse en dollars par mettre carré sera atteint, mais les thèmes, dans les salles de conférence et en marge, seront toujours les mêmes. Et cela continuera ainsi... jusqu'à ce que ce ne soit plus le cas.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

06.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

07.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 22/01/2020 - 13:17
Rafraichissant
Il est vraiment réjouissant de constater qu'Atlantico ne se limite pas à publier des articles de propagande pour le capitalisme néolibéral.
Il y a aussi des textes qui décrivent la réalité telle qu'elle existe.