En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

05.

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

06.

Mais quelle température faisait-il vraiment pendant le dernier âge glaciaire ? Nous connaissons désormais la réponse

07.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

05.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

06.

L’intelligence artificielle avait abîmé la beauté des échecs, voilà comment elle pourrait la renouveler

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Politisation de la justice

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

il y a 28 min 29 sec
décryptage > France
Gouverner, c'est prévoir

Les leçons de notre impréparation face au Covid ont-elles été tirées face aux autres risques majeurs identifiés par les livres blancs ?

il y a 1 heure 51 min
décryptage > International
Rival systémique

Marxiste dedans, ultralibérale dehors, la Chine fait perdre ses moyens à l'Europe

il y a 2 heures 29 min
décryptage > Politique
Le pelé, le galeux c’est lui

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : de la guerre nucléaire à la paix en passant par la peur

il y a 2 heures 52 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’ère des victimes : le règne de la tyrannie des minorités et de la privatisation de la censure

il y a 2 heures 52 min
décryptage > Culture
Iegor Gran

"Les services compétents" de Iegor Gran : Tartuffe au pays des Soviets, une histoire vraie et un excellent récit romanesque

il y a 11 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La légende de Bruno et Adèle" de Amir Gutfreund : un auteur de choix pour s'initier à la littérature israélienne contemporaine

il y a 12 heures 1 min
pépites > Justice
Affaire des "écoutes"
Parquet national financier : Eric Dupond-Moretti cible trois magistrats et demande une enquête administrative
il y a 19 heures 35 min
décryptage > Politique
Nominations

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

il y a 23 heures 59 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette
il y a 1 heure 32 min
décryptage > Société
La vérité est ailleurs

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

il y a 2 heures 12 min
décryptage > Economie
Dépenses à crédit

Jusqu’à quand pourrons-nous financer nos dépenses de santé par la dette ?

il y a 2 heures 39 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Comment les chiffres transforment les algorithmes en véritables menaces

il y a 2 heures 51 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

il y a 2 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Turner – Peintures et Aquarelles- Collection de la Tate : la fascinante exposition d’un “Voyageur de Lumière”

il y a 11 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Où vont les vents sauvages ?" de Nick Hunt : un voyage qui marie intelligemment nature et culture… belle approche des lieux mais médiocre jugement sur les habitants

il y a 11 heures 41 min
light > Culture
Star du doublage et comédien inoubliable
L'acteur Roger Carel est mort à l'âge de 93 ans
il y a 19 heures 8 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le cocorico trahit le coq gaulois et quand le pilote démêle ses fuseaux : c’est l’actualité des montres
il y a 21 heures 49 min
light > Science
Moby Dick
Protéger les baleines d'un risque de collision en écoutant leurs chants
il y a 1 jour 11 min
© GERARD JULIEN / AFP
© GERARD JULIEN / AFP
Mi figue, mi raisin

INSEE : ce que l’évolution de l’espérance de vie révèle de l’état réel de la France

Publié le 15 janvier 2020
Selon une nouvelle étude de l'INSEE, l'espérance de vie continue d'augmenter en France. Une baisse de la natalité continue néanmoins d'être observée. Quelles sont les conséquences sur le vieillissement de la population ?
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une nouvelle étude de l'INSEE, l'espérance de vie continue d'augmenter en France. Une baisse de la natalité continue néanmoins d'être observée. Quelles sont les conséquences sur le vieillissement de la population ?

Atlantico.fr : L'espérance de vie continue d'augmenter en France, à quoi est-ce dû ? Où nous situons nous par rapport aux autres grandes puissances européennes et mondiales ?

Laurent Chalard : Effectivement, en 2019, l’espérance de vie à la naissance en France a légèrement progressé, aussi bien pour les hommes (de 0,2 an) que pour les femmes (de 0,1 an) pour s’établir respectivement à 79,7 ans et 85,6 ans. La tendance à la hausse est structurelle depuis plusieurs décennies, mais on constate un ralentissement depuis une dizaine d’années. Entre 2009 et 2019, l’espérance de vie n’a progressé que de 2 ans pour les hommes et de 1,2 an pour les femmes alors qu’elle avait progressé respectivement pour chaque sexe de 2,8 ans et 1,9 an entre 1999 et 2009. La hausse de l’espérance de vie est liée à la poursuite des progrès de la médecine et à la réduction des comportements à risque au sein du sexe masculin, dont la moindre consommation de tabac au cours des dernières décennies, qui réduit le nombre de décès prématurés. Combinée à l’arrivée des générations nombreuses du baby-boom à des âges avancés, l’augmentation de l’espérance de vie contribue au vieillissement par le haut de la pyramide des âges.

Par ailleurs, par rapport à ce qui se constate dans d’autres pays développés, l’évolution française est plutôt bonne. En effet, aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni, l’espérance de vie diminue depuis plusieurs années, donnant l’impression d’un retournement de tendance ou tout du moins d’un plafonnement de l’espérance de vie. Pour les Etats-Unis, cela ne s’explique point par un recul de la médecine, puisque la mortalité pour les cancers recule grâce aux progrès médicaux, mais est principalement la conséquence de la crise des opioïdes à l’origine d’une importante surmortalité chez les jeunes adultes. Au Royaume-Uni, la diminution de l’espérance de vie est plus la conséquence d’une forte dégradation du système de santé suite à la crise financière de 2008, l’Etat central ayant fortement rogné sur les dépenses de santé, à l’origine d’une diminution des soins pour les plus pauvres et les personnes âgées que l’on ne soigne plus. C’est un avertissement pour la France où le gouvernement Macron a tendance à vouloir faire de même.

On continue en revanche d'observer une baisse (pourtant moindre que les dernières années) de la natalité, quelles conséquences cela a-t-il sur le vieillissement de la population ? 

Le nombre de naissances, qui s’établit à 743 000 unités pour la France entière en 2019, a diminué de 6000 unités par rapport à l’année précédente, prolongeant la tendance baissière des années précédentes. En 2019, il y a près de 90 000 naissances de moins que lors du pic de natalité constaté en 2010 du fait d’une légère baisse du nombre de femmes en âge de procréer mais surtout de la réduction de la fécondité, passée de 2 enfants par femme en 2010 à 1,87 en 2019 pour la France entière. C’est au sein des catégories populaires que la fécondité chute le plus fortement, corrélée à un retard à la première maternité, très vraisemblablement consécutif de l’évolution des mentalités avec une tendance à l’adoption du calendrier de fécondité retardé des catégories sociales supérieures par les femmes issues des classes populaires. 

Cette réduction du nombre de naissances est à l’origine d’un vieillissement par le bas de la pyramide des âges, c’est-à-dire que le pourcentage de personnes âgées dans la population totale augmente d’autant plus que le nombre de jeunes se réduit. A l’arrivée, la combinaison d’un vieillissement par le haut et par le bas de la pyramide des âges accentue le phénomène de vieillissement global, ce qui est considéré par la majorité des experts comme problématique dans l’optique de la pérennité de notre système de retraites.

Dans un contexte de réforme des retraites, qu'est-ce que tout cela nous dit de la manière dont nous considérons les personnes âgées dans notre société ? Y-a-t-il des inégalités de traitement au sein de la population ?

Comme l’a montré le débat sur les retraites, les personnes âgées sont perçues dans notre société comme des personnes à charge, c’est-à-dire qu’elles ne contribuent plus directement à la production de la richesse nationale alors qu’elles pèsent lourdement sur le budget de la santé, étant donné que c’est aux grands âges que l’être humain cumule les problèmes dans ce domaine, et qu’elles bénéficient de revenus plutôt confortables par rapport au minimum vital, surtout pour les personnes âgées vivant en couple. Il s’ensuit l’émergence d’un conflit générationnel entre des actifs, en particulier les plus jeunes d’entre eux, qui ont du mal à joindre les deux bouts alors qu’ils travaillent, et des retraités qui vivent bien souvent mieux que leurs enfants alors qu’ils ne travaillent plus.

Cependant, la situation des personnes âgées, en termes de bonne santé et d’espérance de vie, est très différenciée. D’un côté, les personnes âgées issues des catégories sociales moyennes (anciens fonctionnaires) ou favorisées, qui bénéficient des pensions de retraites les plus généreuses, vivent le plus longtemps et en bonne santé, ce qui leur permet de profiter pleinement de leur retraite, mais pèsent lourdement sur le budget des retraites, puisque les pensions les plus élevées sont perçues par ceux qui vivent le plus longtemps. D’un autre côté, les personnes âgées issues des classes populaires, en particulier celles vivant seules, perçoivent de faibles pensions alors qu’elles vivent beaucoup moins longtemps (l’écart d’espérance de vie entre les catégories sociales les plus et les moins favorisées est supérieur à 10 ans), pesant finalement peu sur le budget des retraites. Pour résumer, ce sont les retraités aisés qui creusent le déficit des retraites !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 16/01/2020 - 15:43
Retraités Aisés
Ayant lu cet article, et surtout son dernier paragraphe, je comprends que les abonnés d'Atlantico, retraités aisés, n'aient pas daigné publier un commentaire !