En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

07.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 58 min 36 sec
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 3 heures 1 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 4 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 5 heures 7 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 5 heures 26 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 5 heures 27 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 5 heures 31 min
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 21 heures 9 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 2 heures 45 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 4 heures 20 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 4 heures 41 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 4 heures 52 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 5 heures 12 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 5 heures 25 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 5 heures 27 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 5 heures 27 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 5 heures 32 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 21 heures 29 min
© JOHAN ORDONEZ / AFP
Illustrations
© JOHAN ORDONEZ / AFP
Illustrations
Le Christ n’était pas celui que l’on croit

C’est France Inter qui nous l’apprend avec une chanson « Jésus était pédé »!

Publié le 14 janvier 2020
On sait depuis Desproges qu’on peut rire de tout mais pas avec tout le monde. Mais là on ne rit même pas, sauf si on aime l’humour gras des égouts.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On sait depuis Desproges qu’on peut rire de tout mais pas avec tout le monde. Mais là on ne rit même pas, sauf si on aime l’humour gras des égouts.

En 1988, Martin Scorsese tournait un très beau film: « La dernière tentation du Christ ». Il y apparait tourmenté, écarté entre son humanité et sa divinité. Pas facile d’être un dieu et un homme en même temps.

Netflix a repris ce beau titre en l’arrangeant un peu, ça devient « La première tentation du Christ », où Jésus apparait comme tenté par des relations amoureuses avec d’autres hommes: il est gay! Nous faisons confiance à Netflix, chaîne américaine bien connue pour sa liberté de ton, pour réaliser prochainement une série qui s’appellera: « Les amants de la Vierge Marie » où l’on découvrira que la mère de Dieu s’était laissée aller à de multiples reprises dans les bras de centurions romains.

Au Brésil, à la demande d’associations catholiques, un juge a interdit la diffusion de « La Première tentation du Christ ». L’information est passée totalement inaperçue en France. Mais à France Inter, où tout le monde parle évidement portugais, on épluche très certainement tous les jours la presse brésilienne. Et ainsi cette radio a découvert cet acte de censure inqualifiable.

Un des humoristes de la station nommé Frédéric Fromet, s’est porté volontaire pour stigmatiser cette affreuse atteinte à la liberté d’expression. Après avoir durement travaillé pour trouver les paroles, il a, en chantant, lancé un cri de révolte contre le catholicisme rétrograde. « Jésus , Jésus, Jésus est pédé / Il est membre des LGBT/ Du haut de la croix / Pourquoi l’avoir cloué ?/ Pourquoi ne pas l’avoir enculé ? » Le style, c’est l’homme disait Boileau.

Peut être que sur cette belle lancée France Inter  va s’intéresser à un autre prophète, qui lui, n’était pas « pédé». Son hétérosexualité est en effet attestée par la petite Aïcha et de nombreuses autres épouses. Alors la radio pourra puiser dans notre bon vieux répertoire gaulois et paillard. Et Frédéric Fromet chantera: « Non, non, non Mahomet n’est pas mort / Non, non non Mahomet n’est pas mort / Car il bande encore ».

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Louna
- 15/01/2020 - 13:52
Honteux
Chanson “comique” particulièrement offensante pour les chrétiens, croyants, pratiquants ou tout simplement de culture chrétienne. Cet humoriste s’était déjà fait remarqué pour son autre morceau “elle a cramé la cathédrale” quelques jours seulement après l’incendie de Notre Dame de Paris.
Ce type comme bon nombre de "nouveaux humoristes" n'a aucun talent mais comme France Inter recrute dans les poubelles il a sa place au milieu des ordures.
Sur cette radio le droit au blasphème ne concerne que le Christianisme, pas assez de " couilles"pour faire la même chanson avec Mahomet , trop risqué, les poseurs de bombes sont à l'affut. Les Chrétiens eux "encaissent " mais ne posent pas de bombes.


assougoudrel
- 15/01/2020 - 11:16
@JG
Que ce monde est effrayant et comme la France est tombée bien bas! Nous sommes cerné par les cons, les incompétents, les minables et ils montent à l'assaut en beuglant. Dans l'Armée, on dit: "paumés, mais groupés", mais nous voilà "paumés et dispersés". Avec ma femme, nous sommes installés dans le Nord-est de l'Italie, près de l'Adriatique et à 25 km de la frontière slovène; la vie est paisible, peu chère et le coin est joli, mais quand on a habité la Bretagne, près de l'océan et des forêts, en voyant l'Adriatique, on a l'impression d’être au bord d'une piscine. Mais partir, quitter la France est un mal nécessaire. Ici, pas de polémique, les commerces sont ouverts 7 jours sur 7, de 8h00 à 20h30, voir même plus et ce, toute l'année; personne ne se plaint, car on n'est pas écrasé par les impôts et taxes de toutes sortes et surtout l'immigration est comptabilisée dans le moindre village, comme dans les grandes villes et, à l'individu près. Tout n'est pas rose pour les habitants, mais la tranquillité est bien présente. En cas de conflit, c'est certain: nous formerons un beau binôme complémentaire. Très cordialement.
JG
- 14/01/2020 - 22:11
@assougoudrel
Une bonne guerre = 10% de collabos, 10% de résistants, le reste qui essaye de survivre....Et la balance penche du côté de celui qui a la force...
A nous de préparer la prochaine pour avoir la force et le courage de combattre quand le temps sera venu.
Vous apporterez votre talent militaire, j'apporterai mes connaissances et ma pratique chirurgicale pour soigner les blessés....(j'étais nul au tir au pistolet au service militaire, je suis un peu moins manche avec une 22LR...)