En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
ça vient d'être publié
light > Sport
Vive émotion
Coronavirus : mort de Pape Diouf, l'ancien président de l'OM, à l'âge de 68 ans
il y a 2 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Terra Incognita : une histoire de l’ignorance" de Alain Corbin : récit des incroyables erreurs sur les secrets de notre planète bleue, stimulant !

il y a 5 heures 20 min
light > Media
Pédagogie et mobilisation
Edouard Philippe va participer à une émission spéciale sur le coronavirus dans la soirée du jeudi 2 avril sur TF1 et LCI
il y a 6 heures 49 min
pépites > Politique
Suivi de la crise du Covid-19
Mission d’information parlementaire : Edouard Philippe sera auditionné mercredi
il y a 8 heures 28 min
pépites > France
Alimentation
25% des marchés alimentaires vont pouvoir rouvrir en France
il y a 9 heures 46 min
pépites > Politique
"Souveraineté nationale et européenne"
Coronavirus : Emmanuel Macron annonce la production de millions de masques et promet une "indépendance pleine et entière" de la France
il y a 11 heures 26 min
pépite vidéo > Politique
Combattre le virus
Hongrie : Viktor Orbán obtient les pleins pouvoirs pour lutter plus efficacement contre le Covid-19
il y a 12 heures 41 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 14 heures 46 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 15 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un long moment de silence" de Paul Colize : les destins croisés d’un homme d’aujourd’hui qui enquête sur la mort mystérieuse de son père, lors de l’attentat du Caire en 1954

il y a 4 heures 57 min
light > Insolite
Pouvoir de l'amitié
Aventoft : l'amitié ne connaît pas de frontières pour Inga Rasmussen et Karsten Tüchsen Hansen, malgré le confinement
il y a 5 heures 50 min
pépites > Justice
Charlie Hebdo et Hyper Cacher
Le procès des attentats de janvier 2015 va se dérouler du 2 septembre au 10 novembre 2020
il y a 7 heures 54 min
pépites > Economie
ISF ?
Gérald Darmanin lance "un appel à la solidarité nationale" pour aider les entreprises
il y a 8 heures 51 min
light > Media
Disparition
Mort du journaliste Pierre Bénichou à l'âge de 82 ans
il y a 10 heures 52 min
décryptage > Santé
Résultats prometteurs

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

il y a 12 heures 24 min
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 14 heures 17 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 14 heures 59 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 15 heures 30 min
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 16 heures 16 min
© Reuters
© Reuters
Bonne ou mauvaise nouvelle ?

Bonne ou mauvaise nouvelle ? Ce que les dividendes record du CAC40 révèlent vraiment de l’état de l’économie (et non, ça ne dit rien sur le capitalisme en tant que tel)

Publié le 10 janvier 2020
Selon les Echos, en 2019 les dividendes du CAC 40 ont fortement augmenté en 2019 pour atteindre de nouveaux records.
Mathieu Mucherie est économiste de marché à Paris, et s'exprime ici à titre personnel.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mathieu Mucherie
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mathieu Mucherie est économiste de marché à Paris, et s'exprime ici à titre personnel.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon les Echos, en 2019 les dividendes du CAC 40 ont fortement augmenté en 2019 pour atteindre de nouveaux records.

Atlantico : Selon les Echos, en 2019 les dividendes du CAC 40 ont fortement augmenté en 2019 pour atteindre de nouveaux records. La gauche et les milieux altermondialistes diront que c'est une nouvelle catastrophique pointant du doigt la pauvreté d'un côté et l'enrichissement des actionnaires de l'autres. Si cette vision est faussée, est-ce néanmoins une bonne nouvelle ? 

Mathieu Mucherie : Cette vision est doublement faussée. Elle est faussée parce que cette sensibilité là -on va dire la gauche au sens générique, mais en réalité c'est aussi la droite- lorsqu’elle adresse ces critiques est loin d’être objective. En outre, elle est biaisée puisqu’elle passe son temps à nous dire que les actions sont très dangereuses. Pour ces individus, le monde des actions est dangereux, volatile. D’ailleurs à les écouter il faudrait absolument éviter tout régime par capitalisation, par exemple pour les retraites, puisqu’il ferait lierait en partie le sort des retraites versées à la bonne tenue des marchés financiers. Selon eux, ce choix serait donc dangereux. Or, vous ne pouvez pas dire, d’un côté, que c’est dangereux et de l'autre côté dire qu’il ne faut donc pas rémunérer les actionnaires. Si vous considérez que les marchés financiers c'est un petit peu comme un lac aux crocodiles et qu’il y a beaucoup de volatilité et beaucoup de l'irrationalité, alors au contraire c'est un argument en faveur des actionnaires. Il faut que l'actionne touche une somme surtout qu'en plus ces gains sont fiscalisés à hauteur de 30%. Donc il faut bien effectivement le chouchouter, l'attirer et ensuite ne pas trop fiscaliser ces dividendes. 

Voici donc le premier point, vient ensuite un deuxième point un peu plus technique. Votre question porte uniquement sur les dividendes or elles ne constituent pas le gros du morceau. En effet, dans la théorie économique et financière il n’y a rien qui permet réellement de justifier l'existence des dividendes. On ne sait donc pas vraiment pourquoi on paye des dividendes, il n’y a aucun argument théorique qui justifie le fait de payer des dividendes. Il faut donc prendre en compte à la fois les dividendes et les rachats d'actions. Ceci montre qu'il y a un certain malthusianisme de la part des entreprises : non seulement elles payent beaucoup de dividendes -ce qui n'est pas forcément bon signe, on peut suspecter qu’elle rémunère l’actionnaire parce qu’elles n’ont guère d’idées d’investissements- mais parallèlement aux dividendes versés il y a également les rachats d'actions. Et si vous faites la somme des dividendes, des rachats d'actions et autres mesures néo-malthusiannistes -notamment le fait que de moins en moins d'entreprises sont cotées en bourse- vous obtenez effectivement un tableau qui est assez noir mais qui n'a rien à voir avec les préconisations de la gauche.

La situation n'est pas à proprement parler risquée mais c’est l'un des signes, avec les rachats d'actions, de l'atonie des perspectives de croissance nominale et donc en réalité ça cache l'idée qu’à l’heure actuelle investir n’est pas si attractif.

En revanche plutôt que de s’alarmer il faut comprendre les causes du problème : c’est-à-dire pourquoi les entreprises versent autant de dividendes plutôt que de privilégier l’investissement ou d’augmenter les salaires ? La réponse est peut -être celle d’un climat qui n’est pas pro-croissance ou d’un système monétaire qui n’est plus le bon.

Quelle répercussion peut avoir cette hausse des dividendes sur l'investissement privé ?

Il se trouve qu’en France, effectivement, l’investissement se porte plutôt bien. D’ailleurs c’est là le drame : les entreprises françaises investissent beaucoup et pourtant nous n’en voyons aucune trace et en particulier aucune trace sur les gains de productivité au contraire, elles s’endettent beaucoup.  Les entreprises s'endettent, elles investissent et le problème c'est qu'on ne le voit pas dans les actes et en particulier on ne le voit pas sur le territoire hexagonal en termes de développement des gains de productivité. C’est une spécificité française dans ce cycle actuel. C'est une bizarrerie et franchement ça n'augure rien de bon.

Concernant le versement de dividendes record en France en 2018, je le vois plutôt comme quelque chose de négatif surtout pour l’investissement. Dans l'environnement actuel il y a mieux à faire pour les entreprises que de verser des dividendes. Je vous donne un exemple concret : on dit qu'il faudrait passer à l'électrification de l'automobile et à l'autonomisation. Or, plutôt que d’investir des millions dans la révolution automobile à venir, certaines entreprises à l’instar de Peugeot et Fiat, préfèrent verser des dividendes astronomiques amputant ainsi considérablement les possibilités d’investissement de l’entreprise et l’empêchant par là même de se préparer pour le futur de l’automobile.

L'année 2018 avait déjà été une année record, de quoi l'augmentation continuelle des dividendes du CAC 40 est-elle le symptôme ? 

J’ai déjà plus ou moins répondu à cette question : on ne sait pas vraiment de quoi cette année record en termes de versement de dividendes est le symptôme. Mais il faut distinguer les bons versements de dividendes des mauvais, certains sont nécessaires d’autres non. Cependant, c’est loin d’être évident à faire et cela donne donc souvent lieu, côté fiscalité, à une fiscalité homogène qui ne convient guère et est regrettable.

Mais à mes yeux ce n’est pas le point le plus important, ce qui est très alarmant c’est le fait que de moins en moins d’entreprises soient cotée en bourse. C'est le fait qu'il y a de moins en moins d'entreprises qui rachètent leurs propres actions. On va se retrouver avec un capitalisme sans capitalistes ce qui serait un petit peu gênant et avec des marchés d’actions dominés par des gestions totalement passives et indicielles.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jerome69
- 13/01/2020 - 14:02
je ne comprends pas
"En effet, dans la théorie économique et financière il n’y a rien qui permet réellement de justifier l'existence des dividendes. " si j ai des actions d'une société , sauf erreur de ma part j'ai en propriété une partie de cette société, donc si la société en question fait des bénéfices il est logique que ces bénéfices soit répartie entre les différent propriétaire. C'est à dire a mon sens distribuer des dividendes. peut on imaginer Apple faissant des milliards de bénéfice ne pas donner de dividendes a ses actionnaires? soit a ses propriétaires. d autres part une société qui ne distribuerait pas de dividende , par les temps qui court ou les obligations ne rapportent rien, verrait son action sombrer au profit des sociétés en distribuant, l offrant ainsi aux risque d OPA. d autres part opposer dividende et investissement me parait pas forcement juste, si une société est bien gérée avec un vison longterme elle fera les deux , ou privilégiera l invest, avec comme ligne de mire plus de rentabilité a terme , donc des dividendes.
evgueniesokolof
- 13/01/2020 - 11:48
ne vous tracassez pas
avec Ganesha l'action sera remplacée par des titres d'état gagés sur les ateliers nationaux dont la valeur sera indexée sur le kilo de quinoa lui même côté à la Bourse de Caracas où son cours augmente de 1000 % par jour ! C'est pour ça que Melenchon ne cumule pas les mandats comme Delevoye! Toutes ses économies sont en quinoa
evgueniesokolof
- 13/01/2020 - 11:43
Je dois dire que
Que j'aime bien Mucherie car il n'est jamais constipé mais là......je reste perplexe!
"En effet, dans la théorie économique et financière il n’y a rien qui permet réellement de justifier l'existence des dividendes." ah bon!!!!
Le fan de JMS qui se lève tôt pour scruter le thermometre du palais Brongniard qui lui procure son érection matinale a des actions plutôt que des immeubles ou de claquer son pèse en croisières ou sur les champs de course. S'il le fait c'est pour avoir des dividendes ou une plus-value. Evidemment la société qui sevre ses actionnaires de dividendes le justifie par des investissements qui vont faire monter le cours de ses actions mais si elle ne le fait pas mieux vaut calmer les actionnaires en remplissant leur tirelire...
Mais peut être que si les entreprises n'investissent pas dans la voiture électrique c'est qu'elles....n'y croient pas mais qu'en revanche, elles investissent à l'étranger comme l'a fait Renault qui a divisé par deux sa production hexagonale... Bon j'essaie de comprendre Mucherie, d'ordinaire il est plus clair...il a quand même pas réveillonné avec Borloo!