En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Marseille : tu l'aimes ou tu la quittes

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

ça vient d'être publié
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 1 heure 14 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 3 heures 4 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 5 heures 57 min
décryptage > Economie
Crise de défiance

Casse-tête de la reprise : les entreprises face à la destruction de confiance massive générée par les pouvoirs publics

il y a 7 heures 23 min
décryptage > France
Chute libre

Apocalypse zéro, suite : les fausses prédictions sur le chaos dans les banlieues plus démenties que jamais

il y a 7 heures 48 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

il y a 8 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 19 heures 11 min
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 20 heures 21 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 2 heures 11 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 3 heures 38 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 4 heures 38 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 5 heures 32 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 6 heures 52 min
décryptage > Europe
Avenir de l'Union européenne

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

il y a 7 heures 42 min
décryptage > International
Leçons de la crise sanitaire

Et si Trump avait raison sur la Chine

il y a 8 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 18 heures 47 min
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 19 heures 35 min
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 21 heures 5 min
© Pixabay
© Pixabay
Bonnes résolutions

Opération détox : janvier vegan, une bonne idée… Vraiment ?

Publié le 04 janvier 2020
Après les fêtes de fin d'année, de plus en plus de personnes adoptent un régime, une diète ou le veganisme pour changer d'alimentation après les excès et les nombreux repas du mois de décembre. Quels sont les principaux effets sur le corps de ce changement et est-ce véritablement recommandé ?
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après les fêtes de fin d'année, de plus en plus de personnes adoptent un régime, une diète ou le veganisme pour changer d'alimentation après les excès et les nombreux repas du mois de décembre. Quels sont les principaux effets sur le corps de ce changement et est-ce véritablement recommandé ?

Atlantico.fr : En ce début d'année, de nombreuses personnes suivent des régimes, basculent dans une alimentation vegan ou s'imposent des diètes après les bons moments passés à table lors du repas de Noël ou à l’occasion du repas de la Saint-Sylvestre et des fêtes de fin d’année.

Les régimes et les choix de restrictions alimentaires (la mode du "veganuary", les diètes ou les décisions radicales sur le plan de l'alimentation lors des bonnes résolutions en début d’année) sont-ils si répandus en France ? Faut-il vraiment "culpabiliser" après les fêtes sur la question du poids, de l’alimentation et du régime en cas de repas trop excessifs ?

Catherine Grangeard : C’est évidemment néfaste de passer d’un excès à un autre !

Plus on se restreint, plus l’envie de se lâcher s’exerce. Comme des soupapes de sécurité qui s’ouvriraient, et ça fonctionne dans l’autre sens aussi. On a trop mangé, trop bu alors vite se reprendre en mains. Mais le corps n’aime pas ça. Ça casse l’ambiance !

La culpabilité peut être au rendez-vous si l’on estime que l’on a exagéré. Autoévaluation très subjective. Un même comportement pouvant être vécu comme grave ou anodin, selon les personnes et même selon les moments. Alors, est-ce bien utile de s’en vouloir ? Si ça s’est bien passé, pourquoi gâcher son plaisir ? Dans le cas inverse, pourquoi aggraver l’insatisfaction ?

En partant de ces deux réflexions, on comprend qu’il vaut mieux réguler tranquillement son alimentation plutôt que prendre des mesures drastiques qui vont entraîner des frustrations.

Le choix de l’alimentation devrait relever de la liberté individuelle. Quand on opte pour un comportement, en principe, on a ses raisons. Aussi, en s’appuyant sur de réelles motivations, les choses peuvent se faire en douceur, en cohérence interne et non pour suivre les modes.

Ce qui serait bien ce serait d’arrêter de prendre des résolutions qui ne sont généralement pas suivies bien longtemps. Se souvenir des dernières fois, des efforts, des regrets et des reproches que l’on a reçus ensuite, éventuellement des autres et à coup sûr de soi-même. A quoi servent ces résolutions si ce n’est à se flageller ? En revanche, changer les comportements qui sont jugés mauvais demande une préparation. Ainsi, bien étayées, ces modifications deviennent de nouvelles habitudes de vie, stables, durables. Efficaces.

Quel est l’impact sur le plan de la santé et pour le corps de tels régimes et de tels choix de se restreindre sur le plan alimentaire après les agapes de fin d’année ? Y-a-t-il des risques de changer ou de faire évoluer son alimentation et de se restreindre en hiver si soudainement après les fêtes de fin d'année ? Quels seraient les besoins idéaux à cette époque de l’année sur le plan alimentaire.  

L’impact est néfaste à la fois sur le corps physique et sur la psyché. Un effet de manque se produit. Un glissement vers une nourriture plus saine et raisonnable a l’intérêt de ne pas créer de frustrations. Rééquilibrer est l’objectif. Le corps se sent mieux rapidement. L’apaisement est apprécié après les déchainements des agapes. Quand on est à son écoute, quand on est relié à ses propres ressentis, une diète est bienvenue. Mais il ne s’agit pas de crier famine, vous voyez. On a besoin d’alléger les apports quand le corps a eu trop à faire dernièrement.

Ainsi, en hiver, il n’est pas question de restreindre des apports nécessaires mais d’éviter ceux qui sont inutiles, fatigants pour cette raison. Les besoins sont ceux qui permettent de faire face aux microbes, au froid, à la marche à pieds pour les Parisiens en ce moment… D’ailleurs, se dépenser physiquement est plutôt une bonne chose pour éliminer les excès ! Selon notre activité, les dépenses doivent s’ajuster.

L’idéal, c’est l’équilibre. C’est de se donner à soi-même ce qui fait envie mais pas uniquement pour le goût mais pour la vitalité que la nourriture apporte. Ou les boissons. La différence entre un soda et un jus de fruit pressé est une évidence nutritionnellement parlant. Pour se désintoxiquer de certains sodas, ce que votre corps appréciera, il est intéressant de faire l’expérience des jus de fruits frais. Ils offrent une résistance grâce aux vitamines et on en a besoin en ce moment. Après les éventuels abus d’alcool, mettre son foie au repos lui fera le plus grand bien et vous constaterez retrouver une énergie bienvenue. Sauf si l’alcool a pour objet de résoudre des problèmes, s’il n’est pas que festif. Alors, mieux vaut régler ces problèmes qui ne vont pas se dissoudre dans les alcools. « Avoir le culot » (je cite un patient) de se libérer de fausses bonnes solutions, quand elles deviennent le problème, c’est ce que je peux vous conseiller pour bien démarrer l’année et la décennie même !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Marseille : tu l'aimes ou tu la quittes

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires