En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

03.

Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel

04.

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

05.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

06.

Gouvernement de Jean Castex : "le remaniement est bouclé", selon un dirigeant de l'exécutif

07.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Lâches, cyniques et/ou aveugles

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

il y a 19 min 20 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Peau d'homme" de Zanzim et Hubert : une fable "genrée"

il y a 12 heures 3 min
pépites > Santé
Négociations
Le Ségur de la santé a été prolongé en l’absence d’un accord
il y a 12 heures 56 min
pépites > Politique
Plus que quelques heures à patienter ?
Gouvernement de Jean Castex : "le remaniement est bouclé", selon un dirigeant de l'exécutif
il y a 14 heures 49 min
pépites > Politique
Première visite officielle
Le nouveau Premier ministre, Jean Castex, effectue son premier déplacement sur le site de production de X-Fab
il y a 17 heures 49 min
pépite vidéo > International
Campagne électorale
Donald Trump estime que l'Amérique doit être fière de son histoire
il y a 19 heures 26 min
décryptage > Santé
Trop, c’est trop

Si la pandémie vous a rendu maniaque de la propreté, voilà ce que vous devriez savoir pour tempérer vos ardeurs

il y a 21 heures 10 min
décryptage > Politique
Suite de "Passions"

Exclu Atlantico : Nicolas Sarkozy devrait publier le tome 2 de ses mémoires dès ce mois de juillet

il y a 23 heures 35 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

il y a 1 jour 39 min
décryptage > Politique
Premier ministre

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les secrets de la Maison Blanche" de Nicole Bacharan et Dominique Simonnet : Lincoln, incroyable !

il y a 11 heures 36 min
light > Culture
Joie des touristes
Post-Covid-19 : le Musée du Louvre va réouvrir ce lundi 6 juillet
il y a 12 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
Nouveau Premier ministre
Retour sur le parcours politique de Jean Castex
il y a 13 heures 32 min
light > High-tech
Game over
Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel
il y a 17 heures 17 min
pépites > Politique
Fin du suspense
Michèle Rubirola est élue maire de Marseille
il y a 18 heures 11 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le courage du personnel soignant face au Covid-19 : une médecine de guerre sans protection

il y a 20 heures 38 min
décryptage > Politique
Choix stratégique

Le juppéisme, cette obsession gestionnaire des élites françaises tuée par Emmanuel Macron

il y a 23 heures 6 min
décryptage > Politique
Campagne électorale

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

il y a 1 jour 6 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée
il y a 1 jour 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les records de l'histoire" de Stéphane Bern : récréation idéale pour l'été, pour parcourir l'histoire en s'amusant

il y a 1 jour 11 heures
© Reuters
© Reuters
Bilan 2019

2019 : et si Trump était le grand gagnant des guerres économiques ?

Publié le 30 décembre 2019
A l'occasion de la fin d'année, Atlantico a demandé à ses contributeurs les plus fidèles de dresser un bilan de l'année. Jean-Paul Betbeze se demande aujourd'hui si Donald Trump peut-être le grand gagnant des guerres économiques ?
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A l'occasion de la fin d'année, Atlantico a demandé à ses contributeurs les plus fidèles de dresser un bilan de l'année. Jean-Paul Betbeze se demande aujourd'hui si Donald Trump peut-être le grand gagnant des guerres économiques ?

Par rapport à ce que j’écrivais début janvier, l’ambiance géopolitique a assez bien correspondu aux prévisions. « 2019 : c’est le choix de l’embarras. A priori, l’avenir est gris foncé partout, avec du jaune venant de France. Nous assistons au combat entre États-Unis et Chine, pour faire baisser les taxes à l’importation en Chine et y surveiller les droits américains de propriété, faire circuler les bateaux US en mer de Chine, mais bloquer les « routes de la soie » chinoises en Afrique. Derrière ces poids lourds, il y a les tensions autour de la Russie, de l’Iran, d’Israël, de l’Arabie saoudite, de la Turquie... Partout les ramifications des chocs se font ressentir, ravivant d’antiques blessures. Le Brexit fait renaître des inquiétudes en Irlande, des demandes d’autonomie en Ecosse et des revendications espagnoles sur Gibraltar. Aujourd’hui, difficile de trouver un pays ou une région paisible ! » (site personnel, 30 décembre 2018).

En matière financière, ce fut un jugement pas trop faux pour la zone euro, mais quand même un peu trop optimiste : « La prochaine hausse des taux de la BCE serait pour fin 2020 ! » Et pas si faux, au fond, sur la Fed « Qu'attendent donc les marchés ? Que Powell s'énerve contre Trump ? Dise qu'il est désemparé ? Que l'inflation arrive ? Ou bien que Trump rate - on le dirait avec les baisses en cours, ou réussisse - pour rebondir ? Powell-Trump : le match 2019 ». (Boursorama 8 janvier).

En fait, nous avons surtout sous-estimé le Président américain et la qualité de sa vision sur l’économie américaine. Il a bien vu le risque de ralentissement, pour lui et sa réélection certes, mais il a surtout vu comment le contrer. Il a ainsi suffisamment terrorisé Jerome Powell, le patron de la Banque centrale américaine, non seulement pour qu’il ne monte plus ses taux, comme il l’avait pourtant annoncé, mais les baisse (et trois fois) et reprenne en plus ses achats de bons du trésor ! Un revirement sans exemple ! En même temps, ressentant que son bras de fer avec la Chine était plus long, compliqué et finalement moins gagnant qu’il ne l’avait pensé, il fait machine arrière. Il signe avec la Chine un « petit protocole d’accord destiné à calmer le jeu » et réduit l’escalade avec l’Iran et la Turquie. Après des échanges et des menaces violents avec ces pays, la reprise américaine en est ainsi prolongée et renforcée. Elle a toujours moins de chômeurs et toujours plus de personnes en emploi, une vraie garantie pour résister au ralentissement qui ne manquera pas de venir.

Nous avons sous-estimé aussi (comme les marchés) la ténacité et le sens tactique de Boris Johnson. Il avait bien vu que les Britanniques étaient lassés de ce long divorce du Brexit, ne voulaient pas de la stratégie de Jeremy Corbin (et moins encore de lui) et ne voulaient surtout pas d’un second référendum. Si le peuple est souverain, un vote suffit. Nous verrons plus tard ce que les Russes, ou autres, ont fait pour l’aider.

Quant à l’économie française, elle continue sa croissance, un peu plus que les voisins. Mais ce n’est évidemment pas parce qu’elle serait insensible aux grèves et autres « gilets jaunes », comme on peut le lire parfois (!), mais parce qu’elle s’endette plus que jamais, grandes et petites entreprises, ménages et État (qui vient de souffler la bougie où son endettement public égale son PIB). Le point bas des taux longs est derrière nous : nous regretterons bientôt de ne pas avoir réformé plus et surtout mieux, quand nous découvrirons le vrai prix de la réforme 2019-2020 des retraites. 

Les bourses, elles, ont vu l’effet Trump et le Dow Jones mène la danse. Toutes, Chine incluse, ont fini par comprendre qu’il fallait jouer la réélection de Donald Trump. Le pire a été constamment évité en 2019, à la fois provoqué et esquivé par lui, comme le montre cet instant où il décide de ne pas frapper l’Iran, quelques minutes avant d’appuyer sur le bouton ! 

2019 a donc été « l’année Trump », conduite par cet étrange pilote, mais pas l’année France ! Nous n’avons pas su expliquer et convaincre de la nécessité des réformes, voulant en faire trop, trop vite et à la fois, avec les retraites, n’y allant pas assez dans le détail, mais trop avec le Glyphosate ! Nous avons constamment sous-estimé le fait que si réformer se veut plus équitable, c’est donc qu’il s’opère au détriment de ceux qui profitent de la situation moins équitable ! Au fond, Trump a gagné parce qu’il est le moins naïf de tous !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 24/02/2020 - 08:30
Trump : Guerre économique ou guerre absolue ???
Pour l’administration Trump le redressement économique est central.
La question militaire se pose en terme de soutien d’une politique économique protectionniste, comme moment tactique d’une stratégie de développement économique.
Cette tactique consiste à développer des conflits locaux, destinés à freiner le développement des nations concurrentes, et à saborder des projets globaux opposés à la structure impériale US, tel, par exemple, celui de la nouvelle Route de la soie, une série de « corridors » ferroviaires et maritimes devant relier la Chine à l’Europe en y associant la Russie.
Les niveaux, économique et militaire, sont étroitement liés, mais, contrairement à la position des Démocrates, restent distincts.
La finalité économique n’est pas confondue avec les moyens militaires mis en œuvre.
Ici, le redéploiement économique de la nation états-Unienne est la condition permettant d’éviter ou, du moins, de postposer un conflit global.
La possibilité de déclencher une guerre totale devient un moyen de pression destiné à imposer les nouvelles conditions états-uniennes des termes de l’échange avec les partenaires économiques.
La suite sur ==> http://bit.ly/3bYZdJU
Liberte5
- 30/12/2019 - 23:08
Bravo et vive D. Trump!!!!
Un grand président américain, qui se bat pour son pays et pour les Américains. Il n'a pas fait l'ENA certes, mais il sait gouverner, se battre et faire gagner les USA. Enfin, il aura fait beaucoup plus que B. Obama qui avait affaibli les États Unis en voulant leur faire prendre un virage socialiste. Quant aux médias et aux "élites " français, dans leur détestation de D. Trump, ils doivent manger leur chapeau, devant les résultats obtenus par D. Trump. Quant à la France qui a choisit le camp socialiste elle n'a pas fini de plonger dans le déclin et la décadence.
TPV
- 30/12/2019 - 17:25
Trump a raison
Il est vulgaire, moins good looking que Obama, moins Hollywood friendly (euphémisme !) que Hillary la vipère progressiste, mais il les enfonce tous et c'est très bien, ...vive Trump!