En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

04.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

07.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 38 min 49 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 1 heure 57 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 3 heures 26 min
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 4 heures 58 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 6 heures 4 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 6 heures 37 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 7 heures 27 min
décryptage > Politique
Paysage politique

Etiquettes partisanes : le paradoxe des municipales

il y a 7 heures 56 min
décryptage > Justice
"Penelope Gate"

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

il y a 8 heures 33 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 1 heure 48 min
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 2 heures 14 min
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 3 heures 41 min
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 5 heures 48 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 7 heures 6 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 7 heures 38 min
décryptage > Environnement
Atlantico Business

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

il y a 8 heures 18 min
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 22 heures 45 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 1 jour 5 heures
© Reuters
© Reuters
Bilan 2019

2019 : et si Trump était le grand gagnant des guerres économiques ?

Publié le 30 décembre 2019
A l'occasion de la fin d'année, Atlantico a demandé à ses contributeurs les plus fidèles de dresser un bilan de l'année. Jean-Paul Betbeze se demande aujourd'hui si Donald Trump peut-être le grand gagnant des guerres économiques ?
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A l'occasion de la fin d'année, Atlantico a demandé à ses contributeurs les plus fidèles de dresser un bilan de l'année. Jean-Paul Betbeze se demande aujourd'hui si Donald Trump peut-être le grand gagnant des guerres économiques ?

Par rapport à ce que j’écrivais début janvier, l’ambiance géopolitique a assez bien correspondu aux prévisions. « 2019 : c’est le choix de l’embarras. A priori, l’avenir est gris foncé partout, avec du jaune venant de France. Nous assistons au combat entre États-Unis et Chine, pour faire baisser les taxes à l’importation en Chine et y surveiller les droits américains de propriété, faire circuler les bateaux US en mer de Chine, mais bloquer les « routes de la soie » chinoises en Afrique. Derrière ces poids lourds, il y a les tensions autour de la Russie, de l’Iran, d’Israël, de l’Arabie saoudite, de la Turquie... Partout les ramifications des chocs se font ressentir, ravivant d’antiques blessures. Le Brexit fait renaître des inquiétudes en Irlande, des demandes d’autonomie en Ecosse et des revendications espagnoles sur Gibraltar. Aujourd’hui, difficile de trouver un pays ou une région paisible ! » (site personnel, 30 décembre 2018).

En matière financière, ce fut un jugement pas trop faux pour la zone euro, mais quand même un peu trop optimiste : « La prochaine hausse des taux de la BCE serait pour fin 2020 ! » Et pas si faux, au fond, sur la Fed « Qu'attendent donc les marchés ? Que Powell s'énerve contre Trump ? Dise qu'il est désemparé ? Que l'inflation arrive ? Ou bien que Trump rate - on le dirait avec les baisses en cours, ou réussisse - pour rebondir ? Powell-Trump : le match 2019 ». (Boursorama 8 janvier).

En fait, nous avons surtout sous-estimé le Président américain et la qualité de sa vision sur l’économie américaine. Il a bien vu le risque de ralentissement, pour lui et sa réélection certes, mais il a surtout vu comment le contrer. Il a ainsi suffisamment terrorisé Jerome Powell, le patron de la Banque centrale américaine, non seulement pour qu’il ne monte plus ses taux, comme il l’avait pourtant annoncé, mais les baisse (et trois fois) et reprenne en plus ses achats de bons du trésor ! Un revirement sans exemple ! En même temps, ressentant que son bras de fer avec la Chine était plus long, compliqué et finalement moins gagnant qu’il ne l’avait pensé, il fait machine arrière. Il signe avec la Chine un « petit protocole d’accord destiné à calmer le jeu » et réduit l’escalade avec l’Iran et la Turquie. Après des échanges et des menaces violents avec ces pays, la reprise américaine en est ainsi prolongée et renforcée. Elle a toujours moins de chômeurs et toujours plus de personnes en emploi, une vraie garantie pour résister au ralentissement qui ne manquera pas de venir.

Nous avons sous-estimé aussi (comme les marchés) la ténacité et le sens tactique de Boris Johnson. Il avait bien vu que les Britanniques étaient lassés de ce long divorce du Brexit, ne voulaient pas de la stratégie de Jeremy Corbin (et moins encore de lui) et ne voulaient surtout pas d’un second référendum. Si le peuple est souverain, un vote suffit. Nous verrons plus tard ce que les Russes, ou autres, ont fait pour l’aider.

Quant à l’économie française, elle continue sa croissance, un peu plus que les voisins. Mais ce n’est évidemment pas parce qu’elle serait insensible aux grèves et autres « gilets jaunes », comme on peut le lire parfois (!), mais parce qu’elle s’endette plus que jamais, grandes et petites entreprises, ménages et État (qui vient de souffler la bougie où son endettement public égale son PIB). Le point bas des taux longs est derrière nous : nous regretterons bientôt de ne pas avoir réformé plus et surtout mieux, quand nous découvrirons le vrai prix de la réforme 2019-2020 des retraites. 

Les bourses, elles, ont vu l’effet Trump et le Dow Jones mène la danse. Toutes, Chine incluse, ont fini par comprendre qu’il fallait jouer la réélection de Donald Trump. Le pire a été constamment évité en 2019, à la fois provoqué et esquivé par lui, comme le montre cet instant où il décide de ne pas frapper l’Iran, quelques minutes avant d’appuyer sur le bouton ! 

2019 a donc été « l’année Trump », conduite par cet étrange pilote, mais pas l’année France ! Nous n’avons pas su expliquer et convaincre de la nécessité des réformes, voulant en faire trop, trop vite et à la fois, avec les retraites, n’y allant pas assez dans le détail, mais trop avec le Glyphosate ! Nous avons constamment sous-estimé le fait que si réformer se veut plus équitable, c’est donc qu’il s’opère au détriment de ceux qui profitent de la situation moins équitable ! Au fond, Trump a gagné parce qu’il est le moins naïf de tous !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

04.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

07.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 24/02/2020 - 08:30
Trump : Guerre économique ou guerre absolue ???
Pour l’administration Trump le redressement économique est central.
La question militaire se pose en terme de soutien d’une politique économique protectionniste, comme moment tactique d’une stratégie de développement économique.
Cette tactique consiste à développer des conflits locaux, destinés à freiner le développement des nations concurrentes, et à saborder des projets globaux opposés à la structure impériale US, tel, par exemple, celui de la nouvelle Route de la soie, une série de « corridors » ferroviaires et maritimes devant relier la Chine à l’Europe en y associant la Russie.
Les niveaux, économique et militaire, sont étroitement liés, mais, contrairement à la position des Démocrates, restent distincts.
La finalité économique n’est pas confondue avec les moyens militaires mis en œuvre.
Ici, le redéploiement économique de la nation états-Unienne est la condition permettant d’éviter ou, du moins, de postposer un conflit global.
La possibilité de déclencher une guerre totale devient un moyen de pression destiné à imposer les nouvelles conditions états-uniennes des termes de l’échange avec les partenaires économiques.
La suite sur ==> http://bit.ly/3bYZdJU
Liberte5
- 30/12/2019 - 23:08
Bravo et vive D. Trump!!!!
Un grand président américain, qui se bat pour son pays et pour les Américains. Il n'a pas fait l'ENA certes, mais il sait gouverner, se battre et faire gagner les USA. Enfin, il aura fait beaucoup plus que B. Obama qui avait affaibli les États Unis en voulant leur faire prendre un virage socialiste. Quant aux médias et aux "élites " français, dans leur détestation de D. Trump, ils doivent manger leur chapeau, devant les résultats obtenus par D. Trump. Quant à la France qui a choisit le camp socialiste elle n'a pas fini de plonger dans le déclin et la décadence.
TPV
- 30/12/2019 - 17:25
Trump a raison
Il est vulgaire, moins good looking que Obama, moins Hollywood friendly (euphémisme !) que Hillary la vipère progressiste, mais il les enfonce tous et c'est très bien, ...vive Trump!