En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

06.

Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens

07.

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 6 heures 12 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 8 heures 29 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 10 heures 2 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 11 heures 44 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 14 heures 6 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 14 heures 27 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 14 heures 51 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 15 heures 14 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 15 heures 31 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 15 heures 52 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 7 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 9 heures 28 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 11 heures 14 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 12 heures 47 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 14 heures 17 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 14 heures 31 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 14 heures 55 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 15 heures 16 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 15 heures 49 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 16 heures 12 min
© PASCAL GUYOT / AFP
© PASCAL GUYOT / AFP
Langage trompeur

Vous avez dit « peuple » ? Comme c'est joli, et comme ça ne veut rien dire...

Publié le 29 décembre 2019
Ce concept a été, et est toujours, utilisé à tout bout de champ. Il offre en effet tous les avantages émollients de la parole magique.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce concept a été, et est toujours, utilisé à tout bout de champ. Il offre en effet tous les avantages émollients de la parole magique.

Il y a dans Atlantico un entretien intéressant avec Martin Gurri un géopolitologue américain qui dès 2014 avait analysé la révolte de ce qu'il appelle « le public » contre « les élites ». Notons qu'il s’abstient intelligemment de se servir du mot « peuple ». En effet, les Gilets Jaunes dont il parle ne sont certainement pas le peuple et, en tout cas, pas à eux seuls...

C'est bien vu. Pour autant Martin Gurri se trompe dans son diagnostic quand il affirme que le principal conflit du XXIème siècle n'est pas celui qui oppose la gauche à la droite et l'Occident à l’islam mais celui qui oppose le « public » aux « élites ». Sur le premier point, il n'a pas tort pour une simple et bonne raison : la gauche n'existe plus, et la droite se garde bien de se dire de droite. Mais sur le deuxième, il est dans l'erreur.

Tous ceux qui sont arrivés au pouvoir contre « les élites » ont gagné avec une rhétorique ardemment anti-immigrationniste et violemment anti-islamique. Donald Trump, Boris Johnson, Matteo Salvini, Viktor Orbán et plusieurs autres dans l'Europe post communiste. Il y a là, pour le moins, un réveil du nationalisme et un rejet d'une culture et d'une religion jugée étrangères et hostiles aux valeurs occidentales.

C'est l'occasion de s'interroger sur la notion même de peuple. Il y a le « peuple » pendant si longtemps adoré par la gauche. Il y a le « peuple français » que chérissait la droite. Et il y a aussi, et hélas, autre chose qui surgit par éclipse et par bouffée de colère : la populace.

Le peuple, selon l'historiographie convenue, prend la Bastille en 1789. La populace se livre trois ans plus tard aux sanglants et abominables massacres de septembre. Le peuple est sur les barricades de Paris en 1944. Aussitôt après la victoire, la populace tond les femmes coupables d'avoir couché avec des Allemands. Le peuple – revenons aux Gilets Jaunes – manifeste sur les ronds-points. La populace saccage l'Arc de Triomphe.

Le peuple c'est simplement ce qu'on dit (par intérêt ou par foi) être le peuple. Un épisode de 1968 en Tchécoslovaquie l'explique assez bien. Quelques mois avant d'y envoyer ses chars, Brejnev était en visite à Prague pour tenter de convaincre Dubček de rentrer dans le rang. Le chef du pc Tchécoslovaque l'emmena visiter les usines Škoda.

Là, des milliers d'ouvriers d'ouvriers réunis crièrent : « Vive Dubček ! Vive la liberté ! ». Dubček se tourna vers Brejnev : « Tu vois camarade, le peuple est avec moi ». Brejnev lui lança un regard hautain et méprisant. Et pointant un doigt sur sa poitrine lui rétorqua froidement : « Le peuple, c'est moi ». Depuis cette histoire, je me méfie du mot « peuple ». Martin Gurri a été sage de parler de « public ».

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 30/12/2019 - 07:36
Merci pour la sémantique
Ma foi ! J'avoue aimer que l'on creuse les mots. Les racines, le ton, l'usage... Un régal. Quand au fond... Dois-je y penser ?
Autre chose... Il y a les humbles et les orgueilleux... Vous connaissez parfaitement l'Histoire : je ne citerai donc personne. Mais des Brejnev, l'Histoire en regorge ! Chacun avec sa formule personnelle, cela va sans dire.
evgueniesokolof
- 29/12/2019 - 23:12
OUI MON Ben
Outre que l'on ne comprend pas grand chose à ta logorrhée on te rappellera le mot de Brecht (pourtant coco collabo) après l'écrasement de la révolte à Berlin: "le peuple n'est pas d'accord, je dissous le peuple" et puis cette question que posait ce crétin de Yann Moix à Onfray "C'est quoi le peuple" avec la réplique cinglante du dit Onfray: "le fait que vous posiez la question est en soit une réponse! " ....Alors Ben, OK mais la dinde t'attend et ce sera elle le dindon de la farce comme....le peuple!
Hadrien8
- 29/12/2019 - 20:11
La gauche n'a pas disparu !
La gauche a conquis les médias et imposé le "politiquement correct".
La gauche a réétabli le délit, le crime de blasphème. La gauche, soumise à l'islam, invente l'islamophobie et réinvente l'antisémitisme sous couvert d'antisionisme.