En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

02.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

03.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

04.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

07.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 5 min 7 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 2 heures 4 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 4 heures 17 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 5 heures 29 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 5 heures 46 min
décryptage > Education
Profession sacrifiée

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’aggravation de la crise, Bruno Le Maire renforce les mesures de soutien mais évite toute nouvelle contrainte réglementaire

il y a 7 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 1 heure 42 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 3 heures 18 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 4 heures 7 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 4 heures 29 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 4 heures 45 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 5 heures 16 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 5 heures 34 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 5 heures 47 min
décryptage > Politique
Ambiguïtés ?

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Santé
Couvre-feu jusqu’à l’été ?

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

il y a 7 heures 30 min
© GEORGES GOBET / AFP
© GEORGES GOBET / AFP
Alimentation

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

Publié le 05 décembre 2019
Selon une étude américaine, les adultes et les personnes âgées qui manquent de vitamine K peuvent connaître de graves problèmes de santé. Quels sont les effets de ces carences et quel est le rôle de la vitamine K dans l'organisme ?
Stéphane Gayet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Gayet est médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, chargé d'enseignement à l'Université de Strasbourg et conférencier. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une étude américaine, les adultes et les personnes âgées qui manquent de vitamine K peuvent connaître de graves problèmes de santé. Quels sont les effets de ces carences et quel est le rôle de la vitamine K dans l'organisme ?

Atlantico : Une étude publiée par Consumer Report aux Etats-Unis explique que les adultes (surtout les personnes âgées) manquant de vitamine K peuvent connaître de graves problèmes de santé (mobilité réduite, problèmes cognitifs, mauvaise circulation du sang etc.)

Pouvez-vous nous expliquer ce qu'est la vitamine K ? Quel est son rôle dans l'organisme ?

Stéphane Gayet : L'hémostase est le processus physiologique destiné à limiter les fuites sanguines au niveau d’une brèche vasculaire, qui s'est produite pour une raison quelconque. La coagulation est l'une des composantes de l'hémostase. Cette hémostase fait intervenir de multiples acteurs, notamment les plaquettes sanguines qui sont bien connues. C'est donc un processus complexe ; il nécessite la participation de diverses protéines plasmatiques (certaines sont activatrices, d'autres inhibitrices) ; celles-ci sont synthétisées en permanence, car les besoins en réparation vasculaire sont en réalité grands.

C'est ainsi que, parmi ces protéines, le facteur Willebrand, l'inhibiteur du facteur tissulaire ou TFPI, ainsi que l'activateur tissulaire du plasminogène ou TPA (protéine de la fibrinolyse) sont produits par les cellules endothéliales (fines cellules de la couche interne et superficielle) des vaisseaux sanguins.

Toutes les autres protéines plasmatiques de l'hémostase (facteurs et inhibiteurs) sont synthétisées par les hépatocytes (ce sont les principales cellules du foie, de véritables usines biochimiques polyvalentes et performantes).

Certaines de ces protéines ont besoin de la vitamine K pour leur synthèse : ce sont les facteurs II, VII, IX et X ; ainsi que les protéines C et S qui sont des inhibiteurs. Il faut noter que le facteur VII a une courte durée de vie (six à huit heures), si on la compare à celle des autres facteurs vitamine K dépendants ; une carence de production a donc des effets assez précoces.
En cas de manque de vitamine K, l'hémostase ne pourra pas se faire correctement, d'où des risques plus ou moins élevés de saignement, interne ou externe (hémorragies).

Pourquoi des carences apparaissent ? Quels peuvent en être les effets ?

Les vitamines sont des molécules biologiques indispensables à notre organisme. Elles doivent en principe être apportées par l'alimentation, mais des compensations existent en cas de défaut d'apport.

C'est ainsi que la vitamine K est apportée par l’alimentation et également synthétisée par le microbiote intestinal (ce que l'on a longtemps appelé flore bactérienne intestinale).

Qu'elle soit exogène ou endogène (bactéries), la vitamine K est solubilisée par des sels biliaires et absorbée dans l’intestin grêle. Cette solubilisation est indispensable à son absorption. Dans les microsomes (des petits organites cytoplasmiques) des hépatocytes, elle sert de cofacteur (facteur indispensable à son action) à une carboxylase (il s'agit d'une enzyme clef), qui rend fonctionnelles les protéines vitamine K-dépendantes. Or, une diminution de la concentration plasmatique des formes fonctionnelles des facteurs de coagulation vitamine K-dépendants (facteurs II, VII, IX, et X) peut être responsable d'hémorragies (hématomes, hémorragies digestives). La vitamine K comme toute vitamine est indispensable à la vie : en cas de privation complète, le décès est inéluctable par hémorragie.

Le manque de vitamine K ou hypovitaminose K a des causes différentes chez l'adulte et chez le nouveau-né.

Chez le nouveau-né, les apports alimentaires sont faibles, il n’y a pas de réserve hépatique ni de microbiote intestinal. On peut donc dire qu'il existe un état naturel de carence.

Chez l’adulte, l’hypovitaminose K peut être due à un traitement par antagonistes de la vitamine K (antivitamines K ou AVK), l’absorption volontaire (tentative de suicide) ou accidentelle (empoisonnement) de produits exerçant un blocage du métabolisme de vitamine K (raticides ou "mort aux rats"), des carences d’apport qui restent exceptionnelles, survenant lors de dénutrition sévère (anorexie) ou d’alimentation parentérale (c'est-à-dire par les veines) sans apport de vitamine K ; il peut aussi s'agir d'un défaut d’absorption dans le tube digestif par solubilisation insuffisante (lors d'une obstruction des voies biliaires, par exemple) ou lors de malabsorption intestinale (résection ou amputation intestinale étendue, maladie cœliaque, colite ulcéreuse comme une rectocolite hémorragique ou une maladie de Crohn colique), ou une destruction du microbiote digestif par une antibiothérapie, surtout par voie orale et à large spectre.

Le diagnostic est réalisé biologiquement : un allongement du TCA et du TQ (ce sont des tests d'hémostase) ; une diminution des facteurs II, VII, IX et X (il existe une diminution physiologique de 30 % du taux de ces facteurs à la naissance) ; un taux normal de facteurs V et de fibrinogène ; un nombre de plaquettes normal. Le taux du facteur V est le meilleur critère de discrimination entre l’insuffisance hépatocellulaire (où il est abaissé) et l’hypovitaminose K (où il est normal). Ce que l'on appelle insuffisance hépatocellulaire est une maladie grave dans laquelle le foie n'assure plus ses fonctions (on voit cet état au cours de la cirrhose hépatique, en particulier).

Comment remédier à ce manque de vitamine K ?

Chez le nouveau-né, l’administration systématique par voie orale de vitamine K1 à la naissance (chez tout enfant, mais surtout chez les prématurés ou les jumeaux, et quand la mère est traitée par des anticonvulsivants) permet d'éviter qu'une maladie hémorragique du nouveau-né ne survienne (hémorragie digestive, ombilicale, voire intracrânienne et survenant deux à six jours après la naissance).

Le traitement est surtout préventif : il est systématique chez le nouveau-né (deux milligrammes de vitamine K1 par voie orale), ou en cas de nutrition parentérale quel que soit l'individu (administration de vitamine K1 par voie intraveineuse).

Il est également curatif : il nécessite de traiter la cause et d'administrer de la vitamine K1 par voie orale, si l’hémorragie est mineure, ou bien par voie intraveineuse lente (un milligramme chez le nouveau-né, 10 à 20 milligrammes chez l’adulte) si l'hémorragie est plus conséquente.

Ce traitement curatif permet de corriger les anomalies en six à douze heures environ (mais cela peut paraître long si l'état de la personne est critique).

Parfois, des manifestations hémorragiques graves peuvent imposer la transfusion de plasma frais congelé (PFC) avec viro-inactivation, voire des concentrés de facteur du « complexe prothrombinique » (PPSB). Car ces produits (PFC et PPSB) sont des apports riches et immédiatement disponibles de facteurs de la coagulation. La formation de la thrombine est en effet une étape clef de la coagulation : c'est une enzyme qui transforme le fibrinogène en fibrine, l'âme du thrombus sanguin que l'on appelle communément « caillot sanguin » (terme en principe proscrit quand on parle d'un organisme vivant).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 06/12/2019 - 23:33
Un avocat avec le poisson cru ?
Pas à ma connaissance. Quand des métropolitains viennent nous voir, ils nous en font faire une cure, de poisson cru. Je n'en ai jamais vu dans les portions vendues dans le commerce ou proposées au restaurant. Je ne crois pas personnellement que ce soit une bonne idée : le mariage (hum ! un mot frelaté après Taubira) des goûts et des textures ne serait pas des plus heureux. Mais bon, pourquoi pas ? Le site "avocat" que j'ai ouvert m'a indiqué qu'effectivement il y a de la vitamine K dedans. Rassurez-vous : la banane, c'est à cause du "Gorille", je ne suis pas encore mort, et donc apparemment je ne suis pas en carence, bien que "gorille".
clo-ette
- 06/12/2019 - 21:34
@Gorille
oui, c'est vrai, j'aurais du y penser, c'est un fruit qui pousse bien sous ces climats . En met -on dans la délicieuse salade tahitienne ? ( poisson cru, lait de coco, citron, concombre ... ) . Les gens sont tous beaux à Tahiti, ce doit être la nourriture et ses vitamines ! ...
Le gorille
- 06/12/2019 - 18:56
Les avocats
Il y en a d'excellents à Tahiti ! Et de différentes sortes et, surtout, deux, trois, quatre fois plus gros que ceux du commerce en métropole. Inutile donc d'en chercher venant d'ailleurs. Mon épouse m'en a rapporté des verts "bio" du magasin, pas terribles. Mais d'autres "bio", plutôt violets noirs, venant d'un potager-verger (faapu) ami sont parfaits. Aucun avocat ne donne mal à la tête à Tahiti ! Bon, il faut compter avec les saisons...