En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

04.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

07.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Leçons du confinement

Dépendance et pertes d’exploitation : les assureurs battus sur tous les fronts face à la crise du coronavirus…

il y a 1 heure 34 min
pépites > Politique
Soutien
Deuil après la mort d’un enfant : l’Assemblée nationale approuve enfin et à l’unanimité le congé de 15 jours
il y a 3 heures 11 sec
pépites > Europe
Solidarité
Covid-19 : la Commission européenne propose un fonds de relance de 750 milliards d'euros pour sortir de la crise
il y a 3 heures 46 min
pépite vidéo > Science
Bond de géant pour l’humanité
Plus que quelques heures avant le premier vol habité de SpaceX
il y a 4 heures 41 min
décryptage > France
Hexagone

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

il y a 7 heures 7 min
décryptage > Société
Univers cauchemardesques

Pourquoi les oeuvres dystopiques déprimantes attirent tant de gens par temps de pandémie ?

il y a 8 heures 15 min
décryptage > Politique
Des hommes, des vrais !

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

il y a 8 heures 48 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron se réinvente en ministre de l’Industrie très gaullien… dans un environnement concurrentiel totalement différent

il y a 9 heures 27 min
light > People
"Cauchemar"
Le ténor Andrea Bocelli révèle avoir été atteint par le coronavirus
il y a 22 heures 10 min
pépites > Economie
"Se battre pour l’emploi et l’industrie"
Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques
il y a 1 jour 21 min
light > Science
Cratère de Chicxulub
L'astéroïde à l’origine de l’extinction des dinosaures aurait suivi la trajectoire la plus dangereuse possible
il y a 1 heure 47 min
décryptage > Société
Lutte contre le virus

StopCovid : les dangers d’un mirage

il y a 3 heures 1 min
pépites > Justice
Justice
Fraude fiscale : Patrick Balkany est condamné en appel à cinq ans de prison, son épouse Isabelle à quatre ans d’emprisonnement
il y a 4 heures 14 min
décryptage > Economie
Plan de relance

Le gouvernement contaminé par le virus du micro-management

il y a 6 heures 50 min
décryptage > Economie
Soutien face à la crise

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

il y a 7 heures 54 min
décryptage > Economie
Crise économique

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

il y a 8 heures 27 min
décryptage > France
Polarisation du débat

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

il y a 9 heures 8 min
décryptage > Politique
Zombie qui s’ignore

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

il y a 9 heures 39 min
pépite vidéo > Economie
Plan de soutien "massif"
Soutien au secteur automobile : retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron
il y a 23 heures 20 min
Relance de la consommation
Le Printemps Haussmann à Paris va pouvoir rouvrir ses portes suite à une décision de justice
il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
Alerte enlèvement sur la politique familiale

Réforme des retraites : le tabou de la natalité

Publié le 28 novembre 2019
L'une des origines du déséquilibre du système des retraites est lié à la démographie. La croissance du taux de natalité permettrait de compenser l'allongement de la durée de la vie.
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'une des origines du déséquilibre du système des retraites est lié à la démographie. La croissance du taux de natalité permettrait de compenser l'allongement de la durée de la vie.

Atlantico.fr : Alors que la réforme des régimes de retraite semble conduire le pays vers une crise sociale majeure, il semble nécessaire de rappeler qu'une des origines du déséquilibre du système est démographique, et que certaines solutions politiques peuvent se trouver de ce côté-là.

Qu'est-ce qui a participé, en France et en Europe, à la dégradation du ratio de dépendance démographique (qui mesure le rapport le nombre de personnes en âge d'être à la retraite et le nombre de personnes actives) ? 

Laurent Chalard : Plusieurs facteurs sont à l’origine de la dégradation du ratio de dépendance démographique en France et en Europe, d’ordres structurel et conjoncturel.

Le premier facteur structurel, le plus important de tous, est la progression constante de l’espérance de vie depuis les années 1960, à l’origine d’un accroissement important du nombre de personnes âgées inactives. En effet, alors que l’espérance de vie sur le continent européen pour les deux sexes était de 68 ans en 1960, elle est de près de 79 ans en 2018. Dans un contexte où pendant longtemps l’âge de départ à la retraite a été stable, autour de 60 ans, cela sous-entendait que mécaniquement le nombre de retraités augmentait, d’où une dégradation du ratio de dépendance démographique.

Le deuxième facteur structurel, souvent oublié lorsque l’on aborde ce sujet sensible, est l’allongement de la durée des études, à l’origine d’une moindre croissance de la population active qu’escomptée si la situation dans ce domaine n’avait pas évolué. En effet, alors que beaucoup de personnes travaillaient dès 16 ans, voire 14 ans, au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, à partir du moment où les études secondaires puis universitaires se sont généralisées à une large partie de la jeunesse, il s’est constaté un recul dans l’entrée dans l’âge actif.

Un troisième facteur, d’ordre conjoncturel, est l’arrivée de générations pléthoriques du baby-boom (1945-1975) à l’âge de la retraite alors que les générations d’âge actif sont moins nombreuses du fait de la très forte dénatalité constatée en Europe depuis les années 1970, avec des indices de fécondité autour de 1,5 enfant par femme en moyenne à partir des années 1990, largement inférieurs au seuil de remplacement des générations (2,1 enfants par femme). 

La combinaison de ces trois facteurs explique la forte détérioration du ratio de dépendance démographique en Europe et en France.

Pour le moment, dans quelle mesure est-ce l'immigration qui a permis à beaucoup de pays européens d'équilibrer leurs régimes des retraites sans trop changer ses paramètres ?  

Etant donné qu’il paraissait impossible d’agir sur les facteurs structurels (tout le monde est content de vivre plus longtemps, d’autant que les gains d’espérance de vie se font en bonne santé, et l’allongement des études est indispensable dans un contexte de montée en gamme de l’emploi des sociétés des pays développés), le seul moyen était d’agir sur le phénomène conjoncturel de l’arrivée de générations moins nombreuses à l’âge actif. Dans ce cadre, la plupart des Etats européens, suivant les recommandations de l’ONU et de l’Union Européenne, ont choisi de recourir à une immigration dite de « remplacement » (« replacement migration » en anglais), entendue que les nouveaux arrivants en âge de travailler doivent permettre de compenser la dénatalité constatée en Europe depuis plusieurs décennies. Sur un plan purement économiciste, c’est une solution assez simple, d’autant que les candidats à l’immigration vers des pays riches sont potentiellement très nombreux. Cependant, cette solution n’est efficace qu’à court-terme. Les immigrés adoptant les comportements de basse fécondité des autochtones, cela ne fait que décaler le problème dans le temps.

Est-ce qu'une des solutions ne serait pas d'encourager la croissance du taux de natalité, pour compenser l'allongement de la durée de vie ? Quelles politiques natalistes donnent de bons résultats ? 

Effectivement, outre le recours à l’immigration, qui, comme nous venons de le voir, ne résout nullement le problème à long terme, il existe une seconde solution, beaucoup plus pérenne, pouvant conduire au même résultat, qui est de tenter de faire remonter la fécondité au niveau du seuil de remplacement des générations (2,1 enfants par femme) dans les pays concernés, ce qui permettrait de stabiliser les effectifs de la population active à long terme, à défaut d’empêcher la dégradation inéluctable du ratio de dépendance démographique. Si les autorités européennes ont envisagé à un moment d’adopter cette solution, on ne peut guère dire qu’elles l’ont privilégiée car il ne semblait pas possible de faire remonter la natalité à un niveau suffisamment satisfaisant, étant donné l’ampleur de la dénatalité sur le continent. En effet, la totalité des politiques natalistes apparaissent comme des échecs par rapport aux objectifs affichés, atteindre le seuil de remplacement des générations. Si des politiques natalistes ont pu temporairement faire illusion en approchant de ce seuil, en Suède et en France, sur le long terme, l’objectif n’a pas été atteint, d’autant que ces pays devaient en partie à l’immigration leurs relatives moins mauvaises performances dans le domaine. Aujourd’hui, aucun pays développé au monde, à l’exception du cas très particulier d’Israël, n’a réussi à relancer sa natalité, d’où le maintien de l’injonction à l’immigration au sein de leurs élites respectives pour résorber, au moins partiellement, les déséquilibres démographiques consécutifs de cette situation. Comme bien souvent chez les politiques, c’est la solution de facilité qui a tendance à l’emporter plutôt que la projection à long terme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

04.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

07.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vu de très loin
- 03/12/2019 - 14:33
Bavardages
C'est le manque d'emplois nouveaux qui tue les retraites : tout le reste n'est que bavardage.
Après la guerre, tout le monde trouvait un emploi : compétent, ou non ! Il y avait création d'emplois et les patrons ne perdaient pas leur temps à trouver le mouton à cinq pattes et à regarder les diplômes...
La natalité française est encore une des plus fortes d’Europe. Si on avait le surplus d'emplois dont je parle plus haut, on ferait encore plus appel à l'immigration.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 29/11/2019 - 08:05
A lire absoliment: "Eternity
A lire absoliment: "Eternity express"....
Forbane
- 28/11/2019 - 23:29
ajm
Et de surcroît le peu qu’ils gagnent ils font construire au pays pour leur retraite, grâce aux cour défiant toute concurrence des HLM dans lesquels ils vivent et que nous subventionnons...
Hollande a tué les familles ( que Sarkozy avaient commencé, mais reconnaissons-lui on était en pleine crise, à massacrer..) non pas seulement par la suppression de l’égalité républicaine sur les allocations familiales, mais surtout par la réforme du quotient familial qui nous a privée du peu de loisirs que nous avions compte tenu du coût du logement en IDF, tout ceci conseillé par Macron qui n’a pas d’enfant. Ils ont tous les 3 fait le choix de préserver les retraités, qui votent plus, au détriment des familles!
Sans la réforme Hollande, nous aurions fait un 3 ieme enfant !