En direct
Best of
Best of du 23 au 29 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet

07.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

01.

Paiement par GSM : vous haïssiez votre banque ? Vous la regretterez…

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Incendies
Les images impressionnantes du ciel orange à Sydney
il y a 25 min 3 sec
pépites > Société
#UberCestOver
Uber reconnaît que 6.000 agressions sexuelles ont été signalées en deux ans aux Etats-Unis
il y a 2 heures 7 min
pépites > International
Fulanis
Bernard-Henri Lévy alerte sur le massacre des chrétiens au Nigeria
il y a 2 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Funny Girl", la comédie musicale : phénoménale Funny Girl, Christina Bianco met Paris à ses pieds…

il y a 3 heures 54 min
décryptage > Social
Jeudi noir

5 décembre : la première bataille remportée, les syndicats peuvent-ils gagner la guerre ?

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Environnement
Adieu ma trotro bien-aimée

Le bobo en proie à d'indicibles tourments : des écolos (un peu plus radicaux que lui) détruisent les trottinettes électriques qui lui sont chères !

il y a 7 heures 30 min
rendez-vous > High-tech
Géopolitico-scanner
Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet
il y a 7 heures 51 min
décryptage > Europe
Une page se tourne ?

La fin de règne d’Angela Merkel se dessine dans le congrès du SPD

il y a 8 heures 22 min
décryptage > France
Dichotomie

Gilets jaunes, black blocks et délinquants : une répression à géométrie variable

il y a 9 heures 11 min
décryptage > France
Vieillesse

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

il y a 9 heures 43 min
pépites > France
Pédagogie
Retraites : Edouard Philippe présentera "l'intégralité du projet du gouvernement" mercredi prochain
il y a 49 min 52 sec
pépites > France
Champions du monde
La France est le pays de l'OCDE avec la fiscalité la plus lourde
il y a 2 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Samia" de Gilbert Ponté : dernière course pour Lampedusa, haletant et poignant

il y a 3 heures 46 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le sport joue avec la sphère et quand les heures se jouent sous dôme : c’est l’actualité des montres dans les tempêtes sociales
il y a 4 heures 43 min
décryptage > France
Partenariat

Sécurité : l’Etat contraint de brader le régalien ?

il y a 6 heures 16 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?
il y a 7 heures 42 min
décryptage > International
Utopie

Samjiyon, la ville socialiste idéale inaugurée par la Corée du Nord, échappera-t-elle au destin funeste de toutes celles qui l’ont précédée ailleurs dans le monde ?

il y a 8 heures 8 min
décryptage > Politique
Insatisfaction croissante

Retraites : le gouvernement face au piège du paradoxe de Tocqueville

il y a 8 heures 35 min
décryptage > Politique
Futurs scrutins

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

il y a 9 heures 24 min
pépites > Justice
Jugement
Agression des policiers à Viry-Châtillon : 10 à 20 ans de réclusion pour 8 accusés, 5 personnes acquittées
il y a 20 heures 15 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Est-ce que moi aussi je suis devenue #MeToo ?

Quatre secondes d'une vidéo d'une violence inouïe pour libérer la parole

Publié le 09 novembre 2019
Comment #MeToo s'instille dans la société civile
Marie Martin est chercheuse. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie Martin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie Martin est chercheuse. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Comment #MeToo s'instille dans la société civile

L'actualité des violences faites aux femmes est riche. Portée par le gouvernement, et plus particulièrement par le coup de communication incroyable de Marlène Schiappa et son Grenelle contre les violences faites aux femmes, il est fait un écho sociétal initié par les actrices glamour porteuses du #MeToo.

En vue de rédiger mon article sur Instagram (à lire absolument !), j'ai pris l'habitude de consulter des comptes d'influenceurs (des hommes et des femmes qui peuvent porter les « valeurs » d'une marque, moyennant contrat rémunéré).

Lundi matin, je consulte les stories Instagram de différentes personnes - ces suites de petites vidéos où le titulaire du compte Instagram se confie comme si nous étions en Facetime avec lui. Je tombe sur la story de @coucoulesgirls, au contenu le plus souvent humoristique et esthétique.

Mais ce matin, elle diffuse une vidéo où le premier plan présentant des jeunes sortant de soirée à Monaco, l'haleine chargée de chants paillards, est perturbé par un homme qui saisit le cou d'une jeune femme pour la jeter à terre. Il semble qu'il l'assène de coups de poing alors qu'elle est au sol et qu'elle hurle. Quatre secondes de vidéo suffisent à révéler l'ignominie de certains gestes.

Cette scène est d'une violence inouïe. Nous avons enfin un aperçu en vidéo de violences faites aux femmes : le sentiment d'une disproportion entre la force physique de l'homme et l'impuissance de la femme à s'y opposer. Le sentiment de surprise aussi : le coup de colère est soudain, il l'agrippe par la gorge comme pour marquer l'échec de toute communication entre eux.

Car ces violences sont le constat d'un échec. Échec du choix de la réflexion et du dialogue. Échec de la reconnaissance de l'autre comme interlocuteur, ami et semblable. L'homme de la vidéo est enivré de son propre pouvoir.

Le sociologue Norbert Élias (1887 – 1990) a démontré que le « processus de civilisation », thème essentiel de son œuvre, tend à atténuer le degré de violence acceptable. Plus la civilisation évolue, moins la violence devient acceptable. Est-ce ce que nous vivions actuellement avec la vague d'indignations envers les violences faites aux femmes ?

La violence reste profondément ancrée en nous : nous sommes des êtres par nature agressifs et cruels. Mais la vie en société réprime la violence et la canalise en rituels (sports de combats, sado-masochisme, compétitions sportives...)

Mais alors ce Grenelle, et plus largement l'initiative gouvernementale, tendraient-ils à faire évoluer la civilisation française ? Il est difficile d'y croire. Pour deux raisons : la première est que Marlène Schiappa aime passer à la télé auprès de Cyril Hanouna. Son initiative s'inscrit plus dans une mouvance que dans une réelle volonté de porter une parole juste.

La deuxième raison se trouve dans le comportement agressif des forces de l'ordre lors des différentes manifestations récentes. Ce qui m'a le plus marqué, c'est cette chaîne humaine non-violente sur le pont de Sully, en date du 28 juillet dernier. Les militants écologistes enchaînés entre eux ont reçu des jets de gaz lacrymogène, parfois à quelques centimètres de leurs visages. L'usage du gaz lacrymogène est pourtant encadré par les principes de nécessité et de proportionnalité. Les CRS auraient été légitimes à user du gaz lacrymogène en cas de faits de violence exercés à leur encontre. Cette chaîne humaine, à terre, ne représentait pas un fait de violence dirigé vers les CRS.

Deux poids, deux mesures pour le gouvernement : une campagne de communication contre les violences faites aux femmes, dont nous doutons de la bonne foi des instigateurs, et une campagne d'anéantissement des mouvements populaires par la violence policière.

J'ai été beaucoup plus sensibilisée à la nécessité de combattre les violences faites aux femmes par le biais de cette séquence de quatre secondes que par la campagne de communication de notre gouvernement, qui jalonne déjà un duel Macron – Marine Le Pen au deuxième tour des présidentielles de 2022. À quand le gouvernement qui sert les intérêts du peuple, dénué de tout appétit pur du pouvoir ? Car l’appât du pouvoir mène à l'orgueil et à la démesure : le terreau de la violence.

Pour rappel, seule la victime des violences peut porter plainte. Le plus souvent, la victime se sent d'abord coupable car honteuse de ce qu'elle a vécu, et se retranche d'abord dans le silence.

Donc si nous sommes choqués par une vidéo où une femme se fait mettre à terre par son amant, dans l'ère du Grenelle des violences faites aux femmes, rien ne change : la victime doit se débrouiller, trouver le soutien et faire les démarches.

Enfin si... quelque chose change. Les langues se délient, peu à peu. Pour l'instant, l'identité de l'homme de la vidéo n'est pas révélée et est même protégée car il serait un grand manager d'une société qui travaille avec les influenceurs. On ne veut pas d'un nouveau #MeToo et d'une nouvelle campagne de communication. On veut juste que ça cesse.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet

07.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

01.

Paiement par GSM : vous haïssiez votre banque ? Vous la regretterez…

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Phlt1
- 10/11/2019 - 13:17
@Darien
La violence des sentiments amoureux est équivalente à la puissance du sentiment amoureux lui-même. Là où un animal ne sait pas gérer ça, il appartient à l'être humain de le faire: il y a par nature un déséquilibre entre la force de l'homme et celle de la femme, donc une inégalité que personne ne peut cautionner. La violence dans les sentiments n'est pas la seule chose qu'un être humain doit surmonter: il lui appartient de surmonter toutes les formes de violences, quelles qu'elles soient, et c'est justement le sens de son éducation et de la structure des sociétés démocratiques. Et l'imperfection de ces sociétés démocratiques ne doit pas faire oublier qu'elles sont malgré tout les seules à permettre une vie en communauté où l'être humain peut devenir lui-même, grandir et se développer correctement, une vie qui ne soit pas gérée exclusivement par la violence. L'être humain a ceci de différent d'avec les animaux qu'il est entièrement responsable de ses actes. D'ailleurs, seule sa capacité à surmonter ses pulsions, fait de lui un être humain digne de ce nom. Un homme qui demande à un femme de se voiler pour ne pas attirer la tentation n'est pas un être humain digne de ce nom .
Darien
- 09/11/2019 - 15:23
Vous
Comme vous je suis hostile à la violence..Mais que pensez vous de la violence des sentiments amoureux ?