En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

05.

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

06.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

07.

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 13 heures 27 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 14 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 15 heures 28 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 17 heures 17 sec
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 18 heures 24 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 20 heures 22 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 20 heures 57 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 21 heures 46 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 23 heures 6 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 23 heures 30 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 13 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 15 heures 6 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 16 heures 31 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 17 heures 48 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 20 heures 5 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 20 heures 46 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 21 heures 7 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 22 heures 29 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 23 heures 26 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 23 heures 34 min
© Reuters
© Reuters
Vache à lait

Automobiliste et fumeurs : vaches à lait des finances publiques

Publié le 06 novembre 2019
D'après une étude publiée par l'Institut Molinari, les fumeurs et automobilistes "en vaches à lait avec 60 milliards de taxes".
Les Arvernes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Arvernes sont un groupe de hauts fonctionnaires, de professeurs, d’essayistes et d’entrepreneurs. Ils ont vocation à intervenir régulièrement, désormais, dans le débat public.Composé de personnalités préférant rester anonymes, ce groupe se veut l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après une étude publiée par l'Institut Molinari, les fumeurs et automobilistes "en vaches à lait avec 60 milliards de taxes".

L’Institut Molinari vient de publier une étude portant sur la fiscalité du tabac et des carburants au sous-titre éloquent : « comment l’automobiliste et le fumeur ont été transformés en vaches à lait avec 60 milliards de taxes ». Ce document, qui dresse un tableau clair de l’ensemble pourtant particulièrement touffus de taxes venant frapper de manière directe et indirecte l’essence et l’automobile, permet, ce qui est rare, de dégager une vision d’ensemble du sujet. Il nous apprend ainsi qu’entre le prix hors taxe du gazole et son prix final payé par le consommateur, la différence est de 141%, soit plus du double. L’écart est plus spectaculaire encore pour les cigarettes, puisque les cigarettes « premium » sont taxées à hauteur de 463% (sic), et les cigarettes dites « bas de marché » à 554% (re-sic). L’Institut Molinari calcule ainsi que la taxation de ces produits représente de l’ordre de 21 % des 284 milliards d’euros de fiscalité sur les différents biens et services…alors que les carburants et le tabac ne représentent que 3,6% de la consommation totale des ménages. 

 

Disons-le tout net : il n’y a rien de scandaleux à ce qu’une fiscalité spécifique s’applique à des produits dont la société, par ailleurs, estime qu’il est utile d’en dissuader la consommation, compte tenu des effets négatifs qu’ils peuvent avoir sur la santé et/ ou l’environnement. En la matière, comme souvent, tout est question de mesure. Au vu de l’énormité des montants en jeux, de tels niveaux de taxation sont excessifs, pour plusieurs raisons.

 

D’abord, l’utilisation déraisonnable de la fiscalité cannibalise toute la politique économique. Les gouvernements, incapables de réduire la dépense publique, privés des politiques monétaire et de change, enserrés dans les multiples contraintes juridiques qui font la mondialisation (droit commercial, OMC etc.), conscients que les politiques économiques structurelles (éducation, infrastructures etc.) coûtent à court terme et ne rapportent qu’à long terme, sont tentés de réduire leur action à un recours exagéré à la fiscalité. Cette tentation est d’autant plus grande que l’administration fiscale en France est aussi inventive que puissante. En ce sens, l’augmentation effrénée de la fiscalité sur l’essence et le tabac habitue et encourage les gouvernements à sans cesse accroître la fiscalité en général, jusqu’à faire de la France le champion européen, voire mondial de la taxation. Elle renforce le pouvoir, que l’on prétend pourtant toujours tempérer car technocratique, de la citadelle Bercy.

 

Ensuite, pour paraphraser Jacques Chirac, la façon dont fumeurs et automobilistes sont pourchassés par l’impôt, confine par trop au « délit de sale gueule ». Lutter contre le tabagisme, protéger l’environnement sont des causes nobles. Mais il ne revient pas à l’Etat nounou d’imposer par la fiscalité une société aseptisée, pensée par quelques-uns, c’est leur droit, qui ne connaissent pas le bonheur que beaucoup ont de griller une cigarette en buvant un petit noir, pas plus qu’ils ne franchissent le périphérique. Taxer ainsi sans mesure cigarettes et gazole, c’est aussi exercer une pression maximale sur les bas revenus. Il y a là une contradiction de plus de la part de gouvernements qui n’ont à la bouche que la protection des plus faibles, mais qui ne manquent pas une occasion de frapper des produits que ces derniers consomment, parfois, c’est le cas de l’essence, sans autre choix possible. 

 

En définitive, une action aussi punitive à l’égard des automobilistes et des fumeurs laisse perplexe. Car il faut bien, considérant l’état désastreux de nos finances publiques, se demander si au-delà des grandes déclarations de principe, l’Etat, en matière de taxation, ne fait pas sien le principe bien connu selon lequel « quand on a besoin de son ennemi, on est l’ami de son ennemi »

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
thymthym711
- 06/11/2019 - 21:29
S'il n'y avait que ces deux produits !
Regardez votre facture d'électricité. Sur 100 euros payés il y a environ 57 euros d'électricité (abonnement, acheminement et kilowatts consommés) et 43 euros de taxes et contributions.
Ce qui revient à taxer l'électricité à environ 75%.
Achetez une bouteille de whisky. Sur 15 euros il y a 3,30 euros de whisky et 11,70 euros de taxes, cotisations sécurité sociale et autres droits de consommation. Ce qui revient à taxer le whisky à environ 350%.
Les pouvoirs publics trouvent toujours de bonnes raisons de tondre les moutons et, il est vrai, pas les moutons les plus riches.
"Eduquer par les taxes" : ça ne s'invente pas !