En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

07.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > Sport
"Etat de santé confidentiel"
Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1
il y a 7 heures 23 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 8 heures 19 min
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 9 heures 40 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 11 heures 20 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 12 heures 46 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 14 heures 9 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 15 heures 12 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 15 heures 59 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 16 heures 36 min
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 7 heures 54 min
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 9 heures 22 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 10 heures 12 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 11 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 12 heures 39 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 13 heures 44 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 14 heures 51 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 15 heures 23 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 16 heures 23 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 16 heures 42 min
© Reuters
© Reuters
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

Publié le 23 octobre 2019
La flexibilité des horaires de travail est souvent prônée comme une vertu moderne pour une entreprise ou un employeur public.
Xavier Camby est l’auteur de 48 clés pour un management durable - Bien-être et performance, publié aux éditions Yves Briend Ed. Il dirige à Genève la société Essentiel Management qui intervient en Belgique, en France, au Québec et en Suisse. Il anime...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Camby
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Camby est l’auteur de 48 clés pour un management durable - Bien-être et performance, publié aux éditions Yves Briend Ed. Il dirige à Genève la société Essentiel Management qui intervient en Belgique, en France, au Québec et en Suisse. Il anime...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La flexibilité des horaires de travail est souvent prônée comme une vertu moderne pour une entreprise ou un employeur public.

En France, cette flexibilité est-elle réellement bénéfique pour les travailleurs, ou observe-t-on plutôt un mal-être social lié aux impacts négatifs d'une flexibilité subie ?

Xavier Camby : Sans doute est-il nécessaire de bien contextualiser le propos : la flexibilité du travail est naturelle ! Lié aux saisons et aux climats, le travail humain, qui consiste à créer une valeur ajoutée, une richesse à partager, a toujours été variable au gré des cycles saisonniers et/ou des journées. Il le demeure encore pour l’immense majorité de la population mondiale.

C’est tellement vrai que même notre biologie s’est adaptée : notre corps aspire au repos lorsque les journées sont brèves et nous donne plein d’énergie quand les jours s’allongent, afin de pouvoir procéder aux récoltes, moissons et vendanges. C’est l’urbanisation de la révolution industrielle qui a décorélée le travail des rythmes naturels : nous travaillons désormais intensément l’hiver et nous nous reposons l’été. Contrarier ainsi constamment notre biologie, de la prime enfance jusqu’à la retraite, est un vrai problème de santé publique, bien plus grave que les horaires variables d’été ou d’hiver.

La flexibilité, saisonnière ou horaire, était jadis la règle. L’organisation rationnelle et réputée scientifique du travail salarié, réduisant celui-ci à des tâches -et non plus un résultat à obtenir, comme autrefois dans les manufactures- l’a aussi très étroitement encapsulé dans des horaires. Qui sont devenus péremptoires et contraignants.

Notre monde a depuis merveilleusement changé : la sirène de l’usine n’a plus besoin de retenir pour que celles et ceux qui le veulent commencent à créer une richesse à partager.

Malgré l’automatisation croissante des tâches, il demeure quelques travaux qui nécessite la mise en place de « piquets » ou de vigilance permanente (à base humaine ; les hôpitaux, la sécurité, qu’il s’agisse des stations d’épuration ou de raffinage de carburants).

Il n’existe pas en France, ni ailleurs en Europe, à ma connaissance, de massif isolement social involontaire et subi qui viendrait d’une flexibilité imposée… Je redoute là une rhétorique datant d’un monde laborieux très déshumanisant, lequel, fort heureusement, n’existe plus en occident, depuis des années.

Certains soulignent que la flexibilité horaire est bénéfique à l'économie d'un pays. Mais l'isolement des individus créé par la flexibilité horaire nuit-elle à notre société ? Avoir du temps de repos en commun est-il important au-delà du cercle familial, pour le lien social et le temps d'investissement politique, associatif ?

Relativisons un peu. Il y a 168 heures dans une semaine. 35 sont consacrées au travail en France, c’est-à-dire qu’il en reste 133 pour la vie personnelle et sociale ! Enlevons 42 heures pour le sommeil. Il nous reste donc, quelle que soit la flexibilité choisie ou imposée, 91 heures libres ! Presque 4 jours complets sur 7...

Soit bien assez pour contribuer très activement à la vie familiale, amicale, sociale, sportive, associative, culturelle, caritative, politique….

Dans d’autres pays européens, comme en Suisse par exemple, on travaille 42,5 heures par semaine (soit 7,5 heures de plus qu’en France) sans aucun préjudice de l’engagement social ! Bien au contraire ! Il y existe un « esprit citoyen », qu’on appelle un esprit de milice – j’imagine certains lecteurs frémir d’horreur, tout embrumés des dogmatismes du siècle dernier – qui est simplement la responsabilité sociale de chacun, s’engageant avec respect des autres et très librement pour les causes qu’il choisit de servir.

Oui, la flexibilité du travail, favorisant le home-office ou le travail distant, l’adaptation aux besoins des clients et de l’entreprise est devenue nécessaire. Indispensable même. Imaginez un boulanger adoptant les horaires d’une administration ou d’une banque, ouvrant de 9 à 12 et de 14 à 17h30 ! La faillite ne tarderait pas. Imaginez aussi ces organisations tétanisées, se mettant vraiment au service de ses clients : leurs horaires deviendraient adaptés, sans aucun doute flexible, au bénéfice de tous !

Certaines entreprises recherchent des solutions pour réduire les impacts négatifs de la flexibilité horaire sur la vie de leurs employés. Ikea, Gap notifient par exemple leurs salariés de leur emploi du temps au minimum deux semaines à l'avance. La prévisibilité horaire peut-elle permettre de mieux implémenter la flexibilité horaire ?

Oui, bien sûr. Certaines entreprises ou organisations offrent même du temps à leurs collaborateurs pour exercer, sur le temps de travail, leurs responsabilités diverses… Mais la prochaine étape sera l’auto-détermination collective, l’auto-organisation collaborative, pour la détermination et l’organisation du travail. Pas seulement des horaires ! Toutes les expériences menées actuellement dans des organisations audacieuses – et donc innovantes – convergent : la flexibilité, collectivement auto-déclarée, est une source étonnante de vraie performance durable (c’est-à-dire sans casse humaine).

Quels autres axes sont pertinents pour amoindrir les impacts négatifs de la flexibilité horaire ?

Principalement et dans tous les domaines, faire que les personnes concernées par la flexibilité co-décident entre-elles des résultats à obtenir et donc de l’organisation à mettre en œuvre (y compris horaire). Le caporalisme tayloriste, contrôlant chaque seconde, est désormais bien trop obsolète et contre-humain !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

07.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires