En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

07.

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

01.

Quora, la start-up à 1 milliard

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 2 min 43 sec
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 12 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 13 heures 44 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 14 heures 40 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 16 heures 41 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 18 heures 11 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 18 heures 23 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 19 heures 57 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 20 heures 12 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 20 heures 32 min
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 12 heures 34 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 13 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 13 heures 58 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 16 heures 8 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 16 heures 53 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 18 heures 22 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 18 heures 54 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 20 heures 1 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 20 heures 25 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 20 heures 54 min
© Reuters
© Reuters
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

Publié le 21 octobre 2019
En l'espace d'une semaine, de nombreuses personnalités politiques se sont succédé pour proposer des interdictions diverses et variées : voile, kippa, les listes communautaire, interdiction de la corrida aux mineurs...
Yves Michaud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Michaud est philosophe. Reconnu pour ses travaux sur la philosophie politique (il est spécialiste de Hume et de Locke) et sur l’art (il a signé de nombreux ouvrages d’esthétique et a dirigé l’École des beaux-arts), il donne des conférences dans le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En l'espace d'une semaine, de nombreuses personnalités politiques se sont succédé pour proposer des interdictions diverses et variées : voile, kippa, les listes communautaire, interdiction de la corrida aux mineurs...

Atlantico : D'où vient cette volonté de vouloir tout interdire ? N'est-ce pas contradictoire pour un pays qui a fait de la liberté la première de ses devises ? 

Yves Michaud : Effectivement, au pays de la liberté, on ne parle que d’interdictions.

J’y vois au moins trois raisons.

D’abord comme nous sommes habitués depuis des décennies à une gestion de la totalité du monde par la loi, c’est-à-dire à la substitution totale du législatif à l’exécutif, si quoi que ce soit ne tourne pas rond, on réclame à cor et à cri « une loi ». Or la loi délimite, interdit et définit des infractions. Un problème avec les vêtements et insignes religieux ? Il faut faire une loi pour interdire et réglementer. Le si regretté Chirac, surtout célèbre pour le nombre de femmes qu’il troussa, inaugura ce triomphe de la loi. Pour un peu il aurait introduit la prohibition du harcèlement sexuel dans la Constitution !

Ensuite, l’appel systématique à l’interdiction est le symptôme du manque de convictions républicaines. Comme on ne sait plus très bien ce qui relève du respect de la République ou non, alors on codifie. Bientôt ça va être le tour des taureaux et des sangliers ! Il vaudrait mieux enseigner quelques principes républicains de manière à ce que les gens les intériorisent, les respectent en leur for intérieur. Mais comme personne n’ose plus définir un principe républicain (voyez le mauvais procès fait à Blanquer pour ses prises de position laïques!), alors on va réglementer. Le comble du ridicule sera de transformer les policiers en surveillants de kippa et les juges en instructeurs de cas de port de la kippa. Il faut dire que les juges adorent s’occuper de tout ce qui les regarde, y compris quand ça ne les regarde pas. Voyez comment, tels des Kenneth Starr (le procureur spécial qui cherchait à savoir combien de fois Clinton avait éjaculé sur la petite robe bleue de Monica Lewinsky), nos juges d’instruction se passionnent pour les « viols » de Ramadan alors que tout ça finira par un non-lieu ou une relaxe… Dame, il y a du porno gratuit….

Troisième raison : comme le pays n’est plus « fracturé » mais « atomisé » en clientèles, les politiciens ont tous en rayon un stock de propositions d’interdictions pour leurs clientèles du jour : pour les âmes sensibles, interdiction de la corrida, pour les écolos, interdiction des chats qui mangent des croquettes pas bio, pour les vélocipédistes interdiction du vélo électrique, pour les fraudeurs fiscaux, interdiction des inspections fiscales, pour les adhérents de LREM « en même temps » et les indigénistes racialisés interdiction de l’expression « c’est blanc ou c’est noir », pour les mahométans, interdiction du haram. Dans cette direction, l’inventivité a de beaux jours devant elle.

 

Alors que la France se targue d'être le pays des libertés et des lumières, cette allergie soudaine à la liberté ne cache-t-elle une maladie bien plus grave ? Ne revenons-nous pas en arrière ? Est-ce là un paradoxe typiquement français ? 

La gravité de la maladie est spécifiquement française mais « tous sont touchés ». La bureaucratie de Bruxelles fait merveille dans le genre. Un exemple désopilant : elle a défini la notion de fleuve et Ibiza où il n’y a pas une goutte d’eau s’est retrouvée avec...50 fleuves. Belle aubaine : tout le monde va demander des crédits pour entretenir les dits fleuves. Idem pour les oliviers : s’ils ont moins de sept ans, ils ne doivent pas produire plus de cinq kilos, entre sept et dix ans, ils ont le droit de produire dix kilos. Au-delà de quinze ans, ils ont droit à produire vingt kilos. Entre parenthèses, plus un olivier vieillit, moins il produit…. Cherchez l’erreur ! Notre époque adore compter, enregistrer, quantifier, et ça fait du big data. Google Earth m’a ainsi appris qu’en septembre j’avais parcouru...trente-sept kilomètres à pied. Ils vont sûrement me proposer d’acheter des chaussures...

A cette maladie de la quantification, s’ajoute en France la maladie bureaucratique. Je me souviens encore des collègues universitaires en réunion face à des cas compliqués. Il y avait toujours un imbécile (et souvent plusieurs!) pour dire : « y-a-t-il un texte ? ». Lire les circulaires du Ministère de l’éducation nationale est plus drôle que lire Courteline.

 

 Selon le philosophe, John Stuart Mill : "La liberté de l'individu doit être ainsi bornée : il ne doit pas se rendre nuisible au autres". En France, l'interdiction de la cigarette sur les plages ou du vapotage dans certains lieux publics peut paraître étonnante. Allons-nous trop loin ? N'est-ce pas là l'exemple d'une conception dévoyée de la liberté?

Le problème est qu’on croit de mieux en mieux connaître les conséquences de tout, avec pourtant une méconnaissance de la complexité de la causalité et des séries causales sidérante et abyssale. Et la complicité active de faux savants et de vrais lobbyistes. Jamais l’évaluation de la connaissance scientifique n’a connu une telle régression. Je ne suis pas certain que je pourrais mener aujourd’hui un projet encyclopédique comme celui de l’Université de tous les savoirs de l’an 2000. Il y aurait toujours un syndicat d’abrutis pour réclamer une conférence sur le fait qu’en réalité la terre est plate. Un jour on vous explique que le vapotage va vous sauver et le lendemain qu’il est dangereux. Un jour on vous explique que, tels le perroquet de madame Hidalgo, il ne faut manger que des graines, un autre qu’il faut quand même manger un peu de viande. Un jour on nous dit herbivore, un autre jour omnivore, un troisième carnivore. Je connais des gens qui, invités chez vous, vous demandent ce qu’il y a dans tous les plats mais que ça n’empêche pas de siffler allègrement le champagne. Bientôt l’effet papillon va conduire à l’interdiction des dits papillons.  Et Bruno Le Maire instituera une taxe pour faire barrage au cancer.

Excusez-moi de prendre ça par la dérision mais franchement, j’ai envie de dire avec Almodovar « qu’est-ce que j’ai fait au ciel pour mériter ça ? ».

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 22/10/2019 - 18:27
Le raffinement dans la rédaction des lois a un but
En les multipliant, les complexifiant, les entrechoquant, les enroulant comme des spaghettis, il en résultera bientôt une impossibilité de les faire respecter chacune. Ainsi, n'ayant plus de lois exploitables , on aura obtenu une immense liberté. Mais le revers probable est qu'en se grossissant et se densifiant, elle finira par s'effondrer sur elle-même.
COUKOUCéMOI
- 21/10/2019 - 22:43
Répondre par l'autorisation pour tout, a fait ses preuves !
Si l'on considère le bilan de décennies à autoriser tout et n'importe quoi (par laxisme, lâcheté, démission, démagogie etc...), on peut s'autoriser à rétropédaler sur les fautes et erreurs dominantes, purs produits de la pensée du même nom !

lasenorita
- 21/10/2019 - 18:17
''Au pays de la liberté..''
''Au pays de la liberté..'': nous devons respecter TOUTES les libertés et pas seulement celle des musulmans!..et ''La liberté s'arrête où commence celle des autres''.. Si n'importe quel Français décidait de créer un parti de sa religion(Le parti des Chrétiens, celui des Juifs, etc),nos politicards nous sortiraient aussitôt qu'au nom de la ''laïcité'' :on n'en a pas le droit! Les musulmans, eux, ont créé un parti communautaire: l'UDMF(=l'Union des Démocrates Musulmans Français) qui a fait 0,13 % des voix...mais 40% dans certains quartiers populaires.. Ce parti se présentera aux ''municipales'' et ce n'est pas besoin d'avoir fait l'ENA pour savoir ce qui nous attend: les électeurs musulmans voteront pour leurs ''frères''!tout le 93 passera sous contrôle islamiste, les gauchistes ont des raisons de s'inquiéter (ils perdront leur mairie)... Une fois élus, qui osera contrer ces islamistes? Fatima E. est, en réalité, membre numéro 1 d'une association liée à des islamistes, elle est militante de l'islam politique, proche d'Olivier Benamirouche, responsable du CRI (=Coordination contre le Racisme et l'Islamophobie) à Belfort, association fondée par Abdelaziz Chaambi, islamiste fiché S..