En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

02.

Le risque d’une généralisation de l’épidémie à toute la France est pris très au sérieux par les chefs d’entreprise, mais pas par les Français. Alors pourquoi ?

03.

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

06.

Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes

07.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
pépites > Société
Solidarité
Le congé du proche aidant indemnisé va entrer en vigueur ce jeudi
il y a 5 min 5 sec
light > Santé
Coronavirus
Covid-19 : Alexandre Benalla est sorti de l'hôpital après une semaine en réanimation
il y a 1 heure 2 min
pépites > Politique
Organigramme
LREM : Aurore Bergé est nommée "présidente déléguée" des députés marcheurs
il y a 2 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Nez" de Nikolaï Gogol : une farce nasale et masquée

il y a 3 heures 59 min
Faune
La ministre de l'Ecologie annonce la fin des animaux sauvages dans les cirques itinérants et dans les parcs aquatiques
il y a 6 heures 18 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Société
Distanciation sociale

Bulle sociale ou cérémonies restreintes : petits conseils pour bien choisir ses proches sans se fâcher

il y a 7 heures 31 min
pépite vidéo > Economie
Mesures contre le virus
Bruno Le Maire évoque son expérience du Covid-19 : "Une fois qu'on y est passé, on voit les choses différemment"
il y a 7 heures 49 min
pépites > Société
Sécurité
La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris
il y a 8 heures 36 min
Poison
Cueillette de champignons : ne pas faire confiance aux applications de reconnaissance sur téléphone mobile
il y a 9 heures 9 min
pépites > Politique
Signatures
Pétitions citoyennes : l'Assemblée nationale lance officiellement sa plateforme
il y a 35 min 1 sec
pépites > France
Craintes pour les rémunérations
Covid-19 : des agents de la SNCF testés positifs auraient continué à travailler
il y a 2 heures 33 min
pépites > Terrorisme
Profil
Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : l'assaillant a reconnu être âgé de 25 ans et non de 18
il y a 3 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nuit sombre et sacrée" de Michael Connelly : une enquête minutieuse au suspens garanti

il y a 4 heures 19 min
light > Science
Loin
Nouvelle découverte d'eau sur Mars : plusieurs lacs sur des milliers de km2
il y a 6 heures 46 min
pépites > Santé
Succès
Coronavirus : plus de 12 millions de téléchargements pour l'application britannique officielle de traçage
il y a 7 heures 18 min
décryptage > Economie
Compétitivité

Veut-on vraiment être compétitifs ?

il y a 7 heures 38 min
décryptage > Politique
Impact sur l'opinion

Des Français déboussolés et désemparés

il y a 8 heures 15 min
décryptage > Consommation
Craintes chez les consommateurs

Reconfinement non exclu : avec le recul, faut-il se jeter sur le papier toilettes au cas où ?

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Politique
La France a-t-elle les moyens de ses ambitions (à lui)...?

Emmanuel Macron et les tentations dangereuses

il y a 9 heures 11 min
© Reuters
© Reuters
Epargne

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

Publié le 19 septembre 2019
D'après une étude d'Allianz, 600 milliards d'euros d'épargne ont été perdus faute d'investissement sur des actifs qui rapportaient plus que l'inflation. Quelles sont les solutions optimales ?
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après une étude d'Allianz, 600 milliards d'euros d'épargne ont été perdus faute d'investissement sur des actifs qui rapportaient plus que l'inflation. Quelles sont les solutions optimales ?

Atlantico.fr : Selon une étude menée par Allianz, 600 milliards d'euros d'épargne nouvelle ont été perdus faute d'investissement sur des actifs rapportant plus que l'inflation... L'étude montre que plus de 40% de l'épargne financière mondiale dort sur des comptes à vue. Comment expliquer ces chiffres ?

Philippe Crevel : Avec les taux d’intérêt historiquement bas que nous connaissons depuis plusieurs années, les ménages estiment n’avoir rien à gagner à placer leur argent. Ils le laissent dormir sur leurs comptes courants. En France, les dépôts à vue des ménages ont atteint fin juillet, 402 milliards d’euros. En dix ans, ce montant a doublé. Cela représente non pas 40 % de l’épargne financière des ménages mais 8 %. Le taux de 40 % est sans nul doute exagéré. Mais, il n’en demeure pas moins que les ménages conservent de plus en plus d’argent liquide soit en numéraire, soit sur leurs dépôts à vue. La préférence pour la liquidité l’emporte sur la soif de rendement. L’aversion aux risques incite à l’inaction. La crainte d’une perte éventuelle de capital conduit à la politique de l’autruche. L’aversion aux risques est l’expression d’une défiance et d’une angoisse du lendemain. Le contexte est anxiogène. De l’avenir de la planète au financement des retraites en passant par l’éventualité d’une récession, les raisons aux yeux des Français ne manquent pas pour renforcer la poche précaution de leur épargne.

Plusieurs autres facteurs contribuent au développement des dépôts à vue, le vieillissement de la population et le manque de connaissances des épargnants. Les personnes âgées éprouvent des difficultés à gérer leur argent d’autant plus que désormais les relations avec leurs banques passent de plus en plus par Internet, par les applications des smartphones. Le manque de connaissances et d’appétence pour les produits financiers conduit également à la montée des dépôts à vue. Enfin, la multiplication des loisirs, la longueur accrue des trajets domicile/travail réduisent le temps disponible pour s’occuper des finances. Il y a quelques décennies, les ménages tenaient de manière scrupuleuse leurs comptes. Aujourd’hui, du fait qu’avec l’informatique, ils peuvent les consulter en temps réel, ils sont assez étrangement moins proactifs.

Y a-t-il une méconnaissance globale des mécanismes financiers de base ?

L’épargnant qui ne place pas son argent est perdant. En effet, son capital s’érode du montant de l’inflation, entre 1 et 2 % ces dernières années. Même en plaçant sur un Livret A, un Plan d’Epargne Logement, il perdra moins. Par ailleurs, s’il entend favoriser l’économie, la croissance, l’emploi, il a intérêt à placer son argent. Les entreprises sont des championnes de l’endettement du fait de la faiblesse de leurs fonds propres. C’est la conséquence de la faible appétence des ménages pour les actions.

Cette épargne dormante risque de coûter de plus en plus cher aux clients des banques, dans un contexte de taux d'intérêt négatif. Pourquoi ?

Cette épargne liquide coûte aux banques. En effet, les dépôts des banques placés à la Banque centrale européenne leur coûte 0,5 %. Pour le moment, elles ne le répercutent pas directement sur les ménages. Elles sont néanmoins de le compenser en jouant sur les frais. L’idée que dans la gestion patrimoniale, en banque privée, les dépôts soient assujettis aux taux de dépôts fait son chemin. De même, il faudra également revoir les modalités de fonctionnement des fonds euros. Sur longue période, le coût de la garantie en capital risque de devenir prohibitif sauf à rester perpétuellement en taux négatif. Dans tous les cas, la rémunération des fonds euros devra baisser dans les prochains mois. L’épargne investie en fonds euros est affectée essentiellement en obligations d’Etat dont plus des deux tiers en zone euros sont émises en taux négatifs.

Que conseiller à ceux qui n'épargnent pas intelligemment faute de temps ou de connaissance sur le sujet ? Quels sont les placements intelligents simples à mettre en place (au-delà du livret A) ?

Premier conseil, il ne faut pas laisser dormir son argent sur son compte courant. Il faut laisser un mois de dépenses courantes. De même, sur les livrets réglementés, Livret A, LDDS, Livret Jeune, Livret d’Epargne Populaire, il faut laisser deux à trois mois de salaire au plus. Si, l’on est titulaire d’un vieux Plan d’Epargne Logement, il ne faut pas s’en priver car le rendement peut atteindre plus de 3 %. Il faut savoir que le taux du PEL est celui en vigueur au moment de la souscription. De ce fait, les PEL souscrits depuis le 1er janvier 2018 sont rémunérés à 1 % et sont, en outre soumis à l’impôt. Ils ne sont pas attractifs. Pour trouver du rendement, il faut accepter d’aller sur des supports ne bénéficiant pas d’une garantie en capital, comme les actions ou les unités de compte. Certes, il y a des possibilités de baisses mais sur moyenne et longue période, ce sont des placements offrant des rendements supérieurs à 3 %. Il faut en matière d’actions ne pas oublier qu’en plus de la valorisation du titre, il y a la distribution des dividendes. L’indice parisien CAC 40 avec dividendes réinvestis est supérieur à son niveau de 2000 qui avait constitué alors un sommet. En matière d’actions, il est important d’investir régulièrement, d’acheter en période de baisse, de diversifier et de savoir dégager ses plus-values. Il faut se fixer des objectifs de gains. En revanche, il faut oublier l’or. Ce dernier ne donne pas lieu au versement d’intérêts, de dividendes. Le gain, c’est l’éventuelle plus-value réalisée au moment de la revente. Souvent, les particuliers achètent quand les cours sont haussiers. En 1979, en valeur actualisée, l’or avait atteint 1900 dollars l’once. Il a fallu attendre 2008 pour retrouver à ce nouveau ce cours, soit 20 ans…. De même, les placements alternatifs doivent inspirer une profonde méfiance. Les cryptomonnaies, les diamants, les bouteilles de vins, etc. sont sources de bien des désillusions. Pour trouver du rendement, il faut accepter de perdre en liquidité et en garantie en capital.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
salamander
- 21/09/2019 - 11:29
Car 40 ,7000 points en sept 2000.
auj d'hui 5600, 19 ans après. Le pb est qu'à part acheter ttes les valeurs du cac et suivre les entrées et les sorties et accepter des variations de 30% de votre capital , il n'y guère de solution.
Les fonds ne versent jamais qu'une partie des dividendes, qd ils en versent.
Nikkei 39000 points en 1989, auj d'hui 22000 , 30 ans après !!
Tous les indices boursiers sont très loin de leurs plus hauts niveaux à part S&P 500, Dax, SMI et FTSE.M^me la Chine est loin de ses plus hauts.
En fait Allianz est juge et partie, la compagnie préfère des investissements en actions pour ses clients car ses frais sont supérieurs alors qu'elle perd de l'argent sur ses fonds à vue ou en obligs du Trésor. L'inflation étant en réalité quasi nulle, la très légère perte de pouvoir d'achat des ménages est largement compensée par l'absence de fluctuations erratiques de votre capital qd il est investi en bourse.
De plus après 10 ans de cycle haussier aux US, il faut être assez courageux pour rester en actions. A moins que les cycles aient disparu?? !!
assougoudrel
- 20/09/2019 - 20:37
@evgueniesokolof
Je t'avais répondu de suite. Personne ne paie la CSG, ni le CRDS une fois à l'étranger. Si on été dans la fonction publique, Bercy prélève sa part mensuellement sur la pension et le reste de la pension est versé ensuite sur le compte. Mais il y a des arrangement avec des pays comme l'Espagne, l'Italie (et d'autres), pour ne pas payer deux fois l’impôt.
evgueniesokolof
- 20/09/2019 - 20:05
FRED VS
Ah bon....c'est comme confier sa défense à...un avocat....car je suppose que si vous vous retrouvez le cul nul c'est pas le gestionnaire qui va casquer....
Mon fils loue à un cassos l'ancienne maison de ma grand mère: loyer réduit: 260 euros pour une baraque de 50m2 achetée 30 000 euros! soit 3000 euros/an avant impôts...le rendement est largement au dessus de 5%
Mais cela étant tout à fait ok avec Asssou: faut se faire la malle de ce pays de merde
Au fait Assou ne m'a tjs pas répondu sur la CSG quand on est retraité fonction publique à l'étranger