En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

07.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

01.

La mafia japonaise, elle aussi, aide les victimes

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
LR

Aurélien Pradié : "Non, je ne suis pas anti-libéral"

il y a 22 min 57 sec
décryptage > International
Campagne électorale

Les élections américaines face à l’émergence d’un nouveau candidat : le coronavirus

il y a 1 heure 43 min
décryptage > International
Il paraît que c’est de l’humour

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

il y a 2 heures 20 min
décryptage > Consommation
Mesures barrières... contre les kilos

Déjeuner chez soi par temps de confinement : attention surpoids

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Santé
Drame de la désindustrialisation

Vaccins contre le Covid-19 : mais qui sera capable de produire les dizaines de millions de doses nécessaires ?

il y a 3 heures 24 min
décryptage > Environnement
Alimentation

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

il y a 4 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un long moment de silence" de Paul Colize : les destins croisés d’un homme d’aujourd’hui qui enquête sur la mort mystérieuse de son père, lors de l’attentat du Caire en 1954

il y a 15 heures 58 min
light > Insolite
Pouvoir de l'amitié
Aventoft : l'amitié ne connaît pas de frontières pour Inga Rasmussen et Karsten Tüchsen Hansen, malgré le confinement
il y a 16 heures 51 min
pépites > Justice
Charlie Hebdo et Hyper Cacher
Le procès des attentats de janvier 2015 va se dérouler du 2 septembre au 10 novembre 2020
il y a 18 heures 55 min
pépites > Economie
ISF ?
Gérald Darmanin lance "un appel à la solidarité nationale" pour aider les entreprises
il y a 19 heures 51 min
décryptage > Europe
Nouvel épicentre de la pandémie

L’Union européenne en réanimation : pronostic vital engagé

il y a 1 heure 5 min
décryptage > Société
Contagion

Petites prévisions sur l’impact du Coronavirus sur les inégalités

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Santé
Crise silencieuse

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Politique
Stratégie offensive

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

il y a 3 heures 2 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

il y a 3 heures 38 min
light > Sport
Vive émotion
Coronavirus : mort de Pape Diouf, l'ancien président de l'OM, à l'âge de 68 ans
il y a 13 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Terra Incognita : une histoire de l’ignorance" de Alain Corbin : récit des incroyables erreurs sur les secrets de notre planète bleue, stimulant !

il y a 16 heures 20 min
light > Media
Pédagogie et mobilisation
Edouard Philippe va participer à une émission spéciale sur le coronavirus dans la soirée du jeudi 2 avril sur TF1 et LCI
il y a 17 heures 50 min
pépites > Politique
Suivi de la crise du Covid-19
Mission d’information parlementaire : Edouard Philippe sera auditionné mercredi
il y a 19 heures 28 min
pépites > France
Alimentation
25% des marchés alimentaires vont pouvoir rouvrir en France
il y a 20 heures 46 min
© Reuters
© Reuters
Epargne

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

Publié le 19 septembre 2019
D'après une étude d'Allianz, 600 milliards d'euros d'épargne ont été perdus faute d'investissement sur des actifs qui rapportaient plus que l'inflation. Quelles sont les solutions optimales ?
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après une étude d'Allianz, 600 milliards d'euros d'épargne ont été perdus faute d'investissement sur des actifs qui rapportaient plus que l'inflation. Quelles sont les solutions optimales ?

Atlantico.fr : Selon une étude menée par Allianz, 600 milliards d'euros d'épargne nouvelle ont été perdus faute d'investissement sur des actifs rapportant plus que l'inflation... L'étude montre que plus de 40% de l'épargne financière mondiale dort sur des comptes à vue. Comment expliquer ces chiffres ?

Philippe Crevel : Avec les taux d’intérêt historiquement bas que nous connaissons depuis plusieurs années, les ménages estiment n’avoir rien à gagner à placer leur argent. Ils le laissent dormir sur leurs comptes courants. En France, les dépôts à vue des ménages ont atteint fin juillet, 402 milliards d’euros. En dix ans, ce montant a doublé. Cela représente non pas 40 % de l’épargne financière des ménages mais 8 %. Le taux de 40 % est sans nul doute exagéré. Mais, il n’en demeure pas moins que les ménages conservent de plus en plus d’argent liquide soit en numéraire, soit sur leurs dépôts à vue. La préférence pour la liquidité l’emporte sur la soif de rendement. L’aversion aux risques incite à l’inaction. La crainte d’une perte éventuelle de capital conduit à la politique de l’autruche. L’aversion aux risques est l’expression d’une défiance et d’une angoisse du lendemain. Le contexte est anxiogène. De l’avenir de la planète au financement des retraites en passant par l’éventualité d’une récession, les raisons aux yeux des Français ne manquent pas pour renforcer la poche précaution de leur épargne.

Plusieurs autres facteurs contribuent au développement des dépôts à vue, le vieillissement de la population et le manque de connaissances des épargnants. Les personnes âgées éprouvent des difficultés à gérer leur argent d’autant plus que désormais les relations avec leurs banques passent de plus en plus par Internet, par les applications des smartphones. Le manque de connaissances et d’appétence pour les produits financiers conduit également à la montée des dépôts à vue. Enfin, la multiplication des loisirs, la longueur accrue des trajets domicile/travail réduisent le temps disponible pour s’occuper des finances. Il y a quelques décennies, les ménages tenaient de manière scrupuleuse leurs comptes. Aujourd’hui, du fait qu’avec l’informatique, ils peuvent les consulter en temps réel, ils sont assez étrangement moins proactifs.

Y a-t-il une méconnaissance globale des mécanismes financiers de base ?

L’épargnant qui ne place pas son argent est perdant. En effet, son capital s’érode du montant de l’inflation, entre 1 et 2 % ces dernières années. Même en plaçant sur un Livret A, un Plan d’Epargne Logement, il perdra moins. Par ailleurs, s’il entend favoriser l’économie, la croissance, l’emploi, il a intérêt à placer son argent. Les entreprises sont des championnes de l’endettement du fait de la faiblesse de leurs fonds propres. C’est la conséquence de la faible appétence des ménages pour les actions.

Cette épargne dormante risque de coûter de plus en plus cher aux clients des banques, dans un contexte de taux d'intérêt négatif. Pourquoi ?

Cette épargne liquide coûte aux banques. En effet, les dépôts des banques placés à la Banque centrale européenne leur coûte 0,5 %. Pour le moment, elles ne le répercutent pas directement sur les ménages. Elles sont néanmoins de le compenser en jouant sur les frais. L’idée que dans la gestion patrimoniale, en banque privée, les dépôts soient assujettis aux taux de dépôts fait son chemin. De même, il faudra également revoir les modalités de fonctionnement des fonds euros. Sur longue période, le coût de la garantie en capital risque de devenir prohibitif sauf à rester perpétuellement en taux négatif. Dans tous les cas, la rémunération des fonds euros devra baisser dans les prochains mois. L’épargne investie en fonds euros est affectée essentiellement en obligations d’Etat dont plus des deux tiers en zone euros sont émises en taux négatifs.

Que conseiller à ceux qui n'épargnent pas intelligemment faute de temps ou de connaissance sur le sujet ? Quels sont les placements intelligents simples à mettre en place (au-delà du livret A) ?

Premier conseil, il ne faut pas laisser dormir son argent sur son compte courant. Il faut laisser un mois de dépenses courantes. De même, sur les livrets réglementés, Livret A, LDDS, Livret Jeune, Livret d’Epargne Populaire, il faut laisser deux à trois mois de salaire au plus. Si, l’on est titulaire d’un vieux Plan d’Epargne Logement, il ne faut pas s’en priver car le rendement peut atteindre plus de 3 %. Il faut savoir que le taux du PEL est celui en vigueur au moment de la souscription. De ce fait, les PEL souscrits depuis le 1er janvier 2018 sont rémunérés à 1 % et sont, en outre soumis à l’impôt. Ils ne sont pas attractifs. Pour trouver du rendement, il faut accepter d’aller sur des supports ne bénéficiant pas d’une garantie en capital, comme les actions ou les unités de compte. Certes, il y a des possibilités de baisses mais sur moyenne et longue période, ce sont des placements offrant des rendements supérieurs à 3 %. Il faut en matière d’actions ne pas oublier qu’en plus de la valorisation du titre, il y a la distribution des dividendes. L’indice parisien CAC 40 avec dividendes réinvestis est supérieur à son niveau de 2000 qui avait constitué alors un sommet. En matière d’actions, il est important d’investir régulièrement, d’acheter en période de baisse, de diversifier et de savoir dégager ses plus-values. Il faut se fixer des objectifs de gains. En revanche, il faut oublier l’or. Ce dernier ne donne pas lieu au versement d’intérêts, de dividendes. Le gain, c’est l’éventuelle plus-value réalisée au moment de la revente. Souvent, les particuliers achètent quand les cours sont haussiers. En 1979, en valeur actualisée, l’or avait atteint 1900 dollars l’once. Il a fallu attendre 2008 pour retrouver à ce nouveau ce cours, soit 20 ans…. De même, les placements alternatifs doivent inspirer une profonde méfiance. Les cryptomonnaies, les diamants, les bouteilles de vins, etc. sont sources de bien des désillusions. Pour trouver du rendement, il faut accepter de perdre en liquidité et en garantie en capital.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

07.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

01.

La mafia japonaise, elle aussi, aide les victimes

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
salamander
- 21/09/2019 - 11:29
Car 40 ,7000 points en sept 2000.
auj d'hui 5600, 19 ans après. Le pb est qu'à part acheter ttes les valeurs du cac et suivre les entrées et les sorties et accepter des variations de 30% de votre capital , il n'y guère de solution.
Les fonds ne versent jamais qu'une partie des dividendes, qd ils en versent.
Nikkei 39000 points en 1989, auj d'hui 22000 , 30 ans après !!
Tous les indices boursiers sont très loin de leurs plus hauts niveaux à part S&P 500, Dax, SMI et FTSE.M^me la Chine est loin de ses plus hauts.
En fait Allianz est juge et partie, la compagnie préfère des investissements en actions pour ses clients car ses frais sont supérieurs alors qu'elle perd de l'argent sur ses fonds à vue ou en obligs du Trésor. L'inflation étant en réalité quasi nulle, la très légère perte de pouvoir d'achat des ménages est largement compensée par l'absence de fluctuations erratiques de votre capital qd il est investi en bourse.
De plus après 10 ans de cycle haussier aux US, il faut être assez courageux pour rester en actions. A moins que les cycles aient disparu?? !!
assougoudrel
- 20/09/2019 - 20:37
@evgueniesokolof
Je t'avais répondu de suite. Personne ne paie la CSG, ni le CRDS une fois à l'étranger. Si on été dans la fonction publique, Bercy prélève sa part mensuellement sur la pension et le reste de la pension est versé ensuite sur le compte. Mais il y a des arrangement avec des pays comme l'Espagne, l'Italie (et d'autres), pour ne pas payer deux fois l’impôt.
evgueniesokolof
- 20/09/2019 - 20:05
FRED VS
Ah bon....c'est comme confier sa défense à...un avocat....car je suppose que si vous vous retrouvez le cul nul c'est pas le gestionnaire qui va casquer....
Mon fils loue à un cassos l'ancienne maison de ma grand mère: loyer réduit: 260 euros pour une baraque de 50m2 achetée 30 000 euros! soit 3000 euros/an avant impôts...le rendement est largement au dessus de 5%
Mais cela étant tout à fait ok avec Asssou: faut se faire la malle de ce pays de merde
Au fait Assou ne m'a tjs pas répondu sur la CSG quand on est retraité fonction publique à l'étranger