En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

07.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
light > Media
Accident industriel
Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1
il y a 1 heure 49 min
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 3 heures 16 min
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 3 heures 48 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 6 heures 25 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 7 heures 12 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 8 heures 45 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 9 heures 42 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 10 heures 2 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 10 heures 2 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 10 heures 3 min
pépites > International
Drame
Niger : six touristes français et leurs deux guides tués par des hommes armés
il y a 2 heures 2 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 3 heures 32 min
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 4 heures 25 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 6 heures 42 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 7 heures 38 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 9 heures 1 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 9 heures 49 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 10 heures 2 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 10 heures 2 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 10 heures 3 min
© Capture d'écran // Le nouveau magazine littéraire
© Capture d'écran // Le nouveau magazine littéraire
Révolution

Ce que l’accord de libre échange signé en Afrique change pour le continent (et pour le reste du monde)

Publié le 11 septembre 2019
La Zone de libre-échange continentale, la Zlec, marquera le début de la coopération économique renforcée entre 54 des 55 pays africains.
Xavier Lepage
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavie Lepage est diplômé de l'Ecole de Guerre Economique (EGE), d’Assas et de l’Essec. Il est aujourd'hui responsable de l'intelligence économique chez PwC. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Zone de libre-échange continentale, la Zlec, marquera le début de la coopération économique renforcée entre 54 des 55 pays africains.

Atlantico : Comment jugez-vous l'opportunité économique de former une zone de libre échange composée des 55 pays d'Afrique continentale ?

Xavier Lepage : Le projet de la ZLEC doit s'étendre sur les 55 pays africains mais pour l'instant l'Erythrée n'a pas encore signé. La création de la ZLEC, c’est 54 pays africains et un ensemble de 1,2 milliard de personnes. A terme, ce sera le plus grand marché commun du monde. C’est donc indéniablement une opportunité pour le continent qu’il faut saluer. Ce changement majeur ne se fera évidemment pas sans un certain nombre de challenges, que ce soit sur le plan règlementaire ou sur le plan politique.

Quels seraient les gagnants et les perdants de cette zone de libre-échange ?

Le libre échange profite théoriquement à tous. Un coup de boost de l’ensemble des économies du Continent, lié à la hausse des échanges intra-africains est d’ailleurs anticipé par les acteurs et les observateurs.

Dans la pratique, les disparités entre les différents pays doivent être prises en compte et un certain nombre de défis doivent être appréhendés afin que la mise en place progressive de ce marché commun se fasse dans de bonnes conditions.

Par exemple, la mise en place de mécanismes de compensation entre pays doit être envisagée pour accompagner les économies les plus fragiles. Des sujets comme celui la de solidarité entre les pays africains, peu évoqué jusqu’à présent – ou du maintien provisoire de mesures protectionnistes afin de permettre aux pays de se muscler sur le plan économique dans un contexte de libre échange, arriveront nécessairement à l’ordre du jour. 

Quels sont les principaux obstacles à la bonne implémentation de ce projet ? Pensez-vous que l'objectif de libéralisation de 90 % des produits sur une période de 5 à 10 ans est réalisable ?

Pour de nombreux observateurs, il est nécessaire de  « laisser du temps au temps ». La construction de l’Union européenne ne s’est pas faite en 10 ans et un certain nombre de défis devront être relevés.

On peut tout d’abord penser à la vitesse à laquelle les droits de douane seront abaissés. Il faut cependant garder en tête que certains pays bénéficieront de presque 15 ans de délai pour se mettre en conformité. La question de l’harmonisation des règlementations est également importante : en matière de transport, de douane, de droit commercial et des sociétés, en somme de tout le cadre normatif existant, qui facilite ou freine le développement des affaires. 

Il convient aussi d’évoquer le classique renforcement de la gouvernance ou la réduction des « tracasseries administratives » et les pratiques de fluidification commerciales que l’on peut pudiquement qualifier d’informelles.

En outre, il n’est pas possible de dissocier l’efficacité de la Zlec avec la nécessité de réaliser des réformes structurelles en lien avec la libre circulation des marchandises. Par exemple les infrastructures de transports à l’intérieur du Continent ou la mise en place de mécanismes de règlement des litiges. 

Quelles seraient les conséquences économiques de la zone de libre-échange continentale pour l'Union Européenne ? Notamment pour la France qui est un partenaire commercial important de l'Afrique ? 

Au-delà de la question « gagnant/perdant », c’est la question de la coexistence – et de la compatibilité - de ce nouvel accord de libre-échange avec les accords commerciaux bilatéraux déjà existants comme les accords avec l’UE ou ceux avec les Etats-Unis. Ceux de la Chine vont aussi se poser très prochainement…  

Grâce à ce nouvel accord, on peut anticiper un nouveau marché avec de 1,2 milliard de consommateurs. On peut également s’attendre à un essor de l’Afrique dans la chaine de valeur mondiale et une redistribution des cartes avec la montée en puissance d’entreprise africaines. 

Dans tous les cas la question de confiance entre les potentiels nouveaux partenaires commerciaux va devenir essentielle. En effet, il s’agira de se donner les moyens de sécuriser ses futurs investissements au sein de ce nouvel ensemble prometteur.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 11/09/2019 - 11:58
C'est pour ça que l’Économie du future ne peut plus fonctionner
par pays soi-disant souverain, mais par plaques économiques comme l'UE.
Ainsi le Monde va se gérer par 7 à 12 plaques économiques & culturelles ( même probablement pour les monnaies) & chaque plaque discutera avec sa composition de pays.