En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

04.

Les plus gros mangeurs de viande végétale ne sont pas du tout ceux que vous croyez

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

05.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

ça vient d'être publié
Rien que ça !
Chicha, piscine gonflable et système "chromecast" : les objets improbables dont disposait un détenu dans sa cellule de prison
il y a 5 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Le chant du périnée" : Une conférence musicale pianotée par André Manoukian

il y a 8 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"La fin de l’individu ; voyage d’un philosophe au pays de l’intelligence artificielle" de Gaspard Keonig : Bientôt la naissance d’une intelligence égale à celle de l’Homme ?

il y a 8 heures 10 min
light > Media
Franche rigolade
Johson, Trudeau et Macron se moquant de Trump à l'Otan : SNL recrée la vidéo et parodie les trois chefs d'Etat
il y a 8 heures 34 min
pépite vidéo > Politique
(Lourdes) peine
Mélenchon condamné à trois mois de prison avec sursis : le président de LFI dénonce un "cirque médiatico-judiciaire"
il y a 9 heures 47 min
décryptage > Economie
Visions critiques

Critiques intelligentes de la nouvelle finance

il y a 11 heures 7 min
décryptage > Défense
Manipulation ?

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

il y a 11 heures 36 min
décryptage > Economie
Mauvais résultats

Les mauvais chiffres de l’industrie réveillent les craintes sur la croissance allemande

il y a 11 heures 52 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

« Jamais autant de gens n’auront dû autant à si peu ! »

il y a 12 heures 4 min
décryptage > Europe
L’Union fait les faibles

Meurtre de Daphné Caruana : Malte ou le révélateur d’une certaine faillite (morale) européenne

il y a 12 heures 39 min
pépites > Economie
Fraude
E-commerce : Fraude à la TVA massive découverte par Bercy
il y a 6 heures 3 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

il y a 8 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Berlin 33" de Sébastien Haffner : Seul (en scène et dans la salle) face à Hitler

il y a 8 heures 16 min
pépites > Politique
Oupsi
Retraites : Jean-Paul Delevoye avait oublié de faire état de ses liens étroits avec le monde de l'assurance
il y a 9 heures 26 min
décryptage > Santé
Vraie viande, fausse viande, même combat

Les plus gros mangeurs de viande végétale ne sont pas du tout ceux que vous croyez

il y a 10 heures 5 min
décryptage > Faits divers
Voulez-vous mourir comme lui ?

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Style de vie
Développement personnel

Et si les routines du matin n’étaient pas vraiment la recette pour une vie épanouie

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Economie
Mauvaise idée ?

« Reprendre » la dette des hôpitaux, après celle de la SNCF, par l’État : c’est pour la faire… reprendre de plus belle ?

il y a 11 heures 58 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Faut-il avoir peur des applications que nous chargeons sur nos smartphones ?
il y a 12 heures 26 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

il y a 12 heures 55 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Epandage politique

Pesticides : le gouvernement résiste sur les principes et lâche sur les symboles

Publié le 10 septembre 2019
Le gouvernement a ouvert un cycle de consultation autour d'un décret qui sera appliqué en 2020 et qui établira des distances minimales entre champs et habitations pour l'épandage de produits pesticides.
André Heitz est ingénieur agronome et fonctionnaire international du système des Nations Unies à la retraite. Il a servi l’Union internationale pour la protection des obtentions végétales (UPOV) et l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Heitz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Heitz est ingénieur agronome et fonctionnaire international du système des Nations Unies à la retraite. Il a servi l’Union internationale pour la protection des obtentions végétales (UPOV) et l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement a ouvert un cycle de consultation autour d'un décret qui sera appliqué en 2020 et qui établira des distances minimales entre champs et habitations pour l'épandage de produits pesticides.

Atlantico : Ces mesures contraignantes vous semblent-elles justifiées au regard d'autres pratiques de nos concitoyens dans leur quotidien ?

André Heitz : Je vais prendre notre cas personnel. Quand nos deux grands chiens, de ceux qu'on peut caresser sans avoir à se baisser, étaient traités contre les puces et tiques, c'étaient un (1) gramme de fipronil (le produit, interdit en agriculture, qui fut à la base d'un « scandale » d'œufs contaminés en 2017) qui se baladaient dans le jardin et dans la maison. Avec un autre produit, ce sont maintenant 16 millilitres et 7 grammes de substances non autorisées en agriculture en tout. Pour rappel, un litre de glyphosate épandu sur un hectare, c'est 0,1 millilitre (deux gouttes) par mètre carré.

Situation particulière ? Les diffuseurs d'anti-moustiques sont largement répandus. Personne ou presque ne lit les modes d'emploi. Pour les nôtres, il est précisé qu'il ne faut pas les utiliser dans des pièces où se trouvent des personnes âgées ou des enfants en bas âge.

Quand nous ouvrons une armoire, nous inhalons une bonne bouffée d'huile de lavande. C'est « naturel » donc, dans l'opinion publique, sans danger. Quant au placard sous l'évier, 60 Millions vient d'alerter à juste titre sur les produits ménagers et de proposer un « ménag'score ». 

Il est difficile de se prononcer sur le caractère justifié ou non des mesures envisagées ; mais force est de constater que grâce à l'impéritie politique et administrative aux niveaux européen et français, un activisme anti-pesticides (de synthèse) sans scrupules et fortement aidé par ses relais médiatiques a réussi à créer une psychose sur un problème certes pas anodin mais sans commune mesure avec celui que nous créons de bon gré dans nos intérieurs.

Et il va de soi que ces mesures contraignantes ne s'appliqueront pas quand il faudra lutter contre des vecteurs de maladies graves comme le moustique tigre.

 

Le gouvernement a expliqué qu'il respecterait les situations locales plutôt qu'une réglementation nationale. Quels sont les facteurs qui entrent en jeu et qui font qu'effectivement, les situations ne se ressemblent pas selon les régions ? 

Dans cette affaire, le gouvernement essaie de se sortir d'un guêpier. Le grand public retiendra les distances minimales de 5 et 10 mètres. Elles le sont par défaut et sont modulables ; on peut les réduire à 3 mètres, par exemple en cas d'utilisation de matériel de pulvérisation performant.

Ce seront des chartes établies au niveau départemental après vaste consultation de toutes les parties prenantes et après validation par le préfet qui définiront les conditions dans lesquelles un agriculteur pourra traiter sa culture – lire : produire notre alimentation – « à proximité des zones attenantes aux bâtiments habités et aux parties non bâties à usage d'agrément contiguës à ces bâtiments ».

On s'imagine bien que les activistes et les maires qui ont pris des arrêtés avec une distance « de sécurité » de 150 mètres (1.000 mètres à La Roque-Sainte-Marguerite dans l'Aveyron...) ne vont pas lâcher prise et se déjuger. Ce seront les pressions et manœuvres de toutes sortes qui définiront l'issue plutôt que les faits objectifs de toute manière difficiles à établir à l'échelle d'un département. Pour prendre un exemple, une école construite en plein milieu des vignes et ceinte par un simple grillage n'est pas dans la même situation qu'une école entourée par une haie haute et épaisse.

 

Sans qu'il soit question d'agriculture biologique dans cette consultation, le ministère de l'agriculture a parlé de transition agro-écologique. Pourtant, les produits phytosanitaires utilisés dans le bio sont-ils exempts de tout risque sanitaire ?

Les activistes du biobusiness ont évidemment mis une sourdine sur le fait que l'agriculture biologique utilise aussi, par nécessité, des produits phytosanitaires. Ils ne sont pas exempts de tout risque sanitaire et certains sont même préoccupants. N'eût été l'agriculture biologique fortement dépendante du cuivre pour des productions comme la vigne ou la pomme de terre, celui-ci aurait été interdit au niveau européen, en partie pour des raisons de santé publique.

Le projet d'arrêté exclut de son champ d'application les « produits de biocontrôle [et] produits composés uniquement de substances de base ou de substances à faible risque ». Pour une fois, le gouvernement a été cohérent : selon ma lecture du texte, les produits utilisables en agriculture biologique seront aussi bannis des bandes de 5 ou 10 mètres (ou plus)... mais ils ne le sont pas des jardins des riverains.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

04.

Les plus gros mangeurs de viande végétale ne sont pas du tout ceux que vous croyez

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

05.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ourston
- 11/09/2019 - 00:02
Interdictions à venir
Quoi de plus polluant que la voiture, honnie par les écolos. En toute logique, les maires devraient interdire la circulation automobile à moins de 100m de toute habitation!
pierre marie
- 10/09/2019 - 10:15
Ce sont les agriculteurs bio qui vont bien être embêtés
Leurs pesticides favoris sont concernés : pyrèthre, Spinosad, Azadirachtine, cuivre, soufre...

Produire des pommes, du vins ou des légumes bio va devenir compliqué près des maisons...

Et que ce passera-t-il quand on aura repéré de l'ambroisie allergisante dans cette bande "zéro traitement" ? Ou du datura toxique ?

Le tout d'autant plus drôle que nombre insecticides "dangereux, interdits en agriculture" sont largement utilisés pour les puces de nos chiens et les poux de nos chers enfants...

Enfin, l'important c'est de se sentir supérieur aux "crétins attardés de paysans".
Vieille tradition bourgeoise française.


Benvoyons
- 10/09/2019 - 10:12
"Les produits phytosanitaires utilisés dans le bio sont-ils
exempts de tout risque sanitaire ? & bien non évidemment, il suffit de lire le PDF officiel, des produits pour les Maraichers Bio
http://www.grab.fr/wp-content/uploads/2010/09/3-Produits_phyto_bio_mara%c3%aechage-ca-84-2014.pdf
Arguments des écologistes ils sont moins nocifs ( nouvelle valeur Scientifique :)::))& en oubliant de dire qu'ils sont passés 4 à 5 fois pendant UNE production.