En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

03.

Monsieur le grand rabbin vous avez encore quelques petites choses à apprendre sur le Coran…

04.

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

05.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

06.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

07.

Vous avez la parole : quand Xavier Bertrand propose un retour à Raffarin

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

06.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Justice
Accusations
Jean-Luc Mélenchon dénonce les pratiques de Quotidien devant le tribunal
il y a 2 heures 32 min
light > Culture
Bonheur des fans
Un nouvel album posthume de Johnny Hallyday va sortir le 25 octobre
il y a 3 heures 16 min
pépites > International
Idéologie
Chine : les journalistes des médias d'Etat vont être soumis à un test de fidélité envers le président Xi Jinping
il y a 4 heures 22 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
L'avenir de la Syrie au cœur de la réunion tripartite entre l'Iran, la Turquie et la Russie
il y a 6 heures 32 sec
décryptage > Santé
Santé

Vers de nouveaux médicaments capables d’atténuer les douleurs liées au vieillissement

il y a 6 heures 35 min
pépites > Politique
"Macron's Moment"
Emmanuel Macron dresse le bilan de son mandat et de la crise des Gilets jaunes dans le magazine Time
il y a 7 heures 58 min
décryptage > Politique
Réformes

Cet obstacle qui bloquera toute véritable simplification administrative aussi longtemps qu’il ne sera pas levé

il y a 10 heures 1 min
décryptage > Environnement
Mobilisation

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

il y a 10 heures 44 min
décryptage > Politique
Grand oral

Vous avez la parole : quand Xavier Bertrand propose un retour à Raffarin

il y a 11 heures 18 min
décryptage > Environnement
Solutions

Pourquoi la taxe carbone ferait plus de mal que de bien

il y a 11 heures 38 min
light > Culture
Principe de précaution
Les Journées du patrimoine menacées par la mobilisation des Gilets jaunes
il y a 2 heures 57 min
pépites > France
Sécurité
Manifestation des Gilets jaunes : dispositif sécuritaire renforcé à Paris ce samedi 21 septembre
il y a 3 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois, "Les Dictateurs" de Jacques Bainville

il y a 5 heures 41 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les aiguilles se décentrent et quand les couleurs se concentrent : c’est l’actualité des montres quand vient l’automne
il y a 6 heures 16 min
pépites > Justice
LFI
Trois mois de prison avec sursis requis contre Jean-Luc Mélenchon
il y a 6 heures 45 min
pépite vidéo > Politique
Calendrier
Xavier Bertrand "pense" à la présidentielle de 2022
il y a 8 heures 38 min
décryptage > France
Un vrai café
Financement

SOS, le groupe associatif capable de rassembler 200 millions d’euros pour sauver les cafés de nos campagnes (oui, mais les sauver de quoi au juste...?)

il y a 10 heures 27 min
décryptage > Religion
Dieu reconnaîtra les siens

Monsieur le grand rabbin vous avez encore quelques petites choses à apprendre sur le Coran…

il y a 11 heures 5 min
décryptage > Politique
Droite sociale et régalienne

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

il y a 11 heures 34 min
décryptage > France
Prévisions

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

il y a 11 heures 53 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico-Business

Nouveaux scandales chez Facebook, Amazon ou Apple sur l’utilisation des données privées : les gouvernements bientôt obligés d’intervenir pour protéger la démocratie ?

Publié le 19 août 2019
Facebook à nouveau soupçonné d’utiliser des données personnelles. Les gouvernements ont deux solutions : laisser faire les Gafa qui finiront par s’entretuer ou les menacer de démantèlement.
Diplômée de l'Essec, Aude Kersulec est specialiste de la banque et des questions monétaires. Elle est chroniqueuse économique et blogueuse. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aude Kersulec
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômée de l'Essec, Aude Kersulec est specialiste de la banque et des questions monétaires. Elle est chroniqueuse économique et blogueuse. 
Voir la bio
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Facebook à nouveau soupçonné d’utiliser des données personnelles. Les gouvernements ont deux solutions : laisser faire les Gafa qui finiront par s’entretuer ou les menacer de démantèlement.

Facebook a été confondu une fois de plus, la semaine dernière, d’utilisation frauduleuse de données personnelles. Cette fois-ci, il ne s’agit plus seulement des données personnelles fournies de lui-même par l’utilisateur sur la toile, mais des conversations les plus intimes échangées par messagerie. Le téléphone ou l’enceinte connectée peuvent se révéler de véritables espions.

C’est Bloomberg qui a révélé que Facebook avait commandé l’écoute et la retranscription de conversations d’utilisateurs de Messenger par des sous-traitants. Alors, en pleines vacances d’été des médias, l’information n’a pas entrainé beaucoup de commentaires, sauf que les milieux d’affaires, gros clients annonceurs sur Facebook, s’en sont émus une fois de plus. D’autant que les semaines précédentes, Amazon, Google et Apple ont aussi été accusés d’avoir, sans autorisation, utilisé et écouté des conversations privées. Très précisément des employés d’Amazon auraient espionné les utilisateurs de l’enceinte connectée Echo, ceux d’Apple par le biais de l’assistant vocal Siri.

L’affaire Facebook éclatée au grand jour, l’entreprise a immédiatement reconnu ses torts en promettant que la pratique était désormais révolue depuis une semaine. Alors qu’elle durait depuis 2015.

Les raisons invoquées à de tels agissements ne convainquent personne. « Il s’agit, dit Facebook, de processus de vérification pour savoir si l'intelligence artificielle est capable de répondre correctement ». Bref, il s’agissait d’améliorer ses services.

Officieusement, cela va plus loin. Parce qu’il y a bien dissimulation. Pendant son audition devant le Congrès en avril 2018, le timide Mark Zuckerberg avait rejeté l’idée d’enregistrements audio. "Nous ne faisons pas ça", avait-il répliqué fermement. "Vous parlez d'une théorie du complot qui circule affirmant que nous écoutons ce qui se passe dans votre micro et que nous l'utilisons pour de la pub" s’était défendu le dirigeant.

Et pourtant, en évoquant la publicité, on est précisément au cœur du fonctionnement de l’économie numérique et de celui des GAFA, qui ont besoin de passer par ce genre de pratiques pour faire fonctionner leur modèle économique et assurer leur prospérité. Il y a peu de solutions pour réguler ces pratiques.

1e point, il faut comprendre que le business model des GAFA est indissociable du commerce des données privées pour engendrer de la publicité. Leur concurrence les emmène sur des terrains glissants. Les enregistrements sonores constituent évidemment une mine d’or sans précédent pour les entreprises, bien plus que les données remplies dans des formulaires.

La collecte de l'information vocale n’a qu’un but :  proposer de la publicité. C'est le modèle économique de Facebook et celui des Gafam. La publicité ciblée, c’est le nerf de la guerre. « La valeur d’une publicité dépend de deux paramètres : le nombre de personnes touchées et la précision du ciblage » explique Olivier Babeau, économiste.

2e point, les solutions pour faire face à cette recherche d’impérialisme ne sont pas satisfaisantes à l’heure actuelle. Doit-on laisser l’utilisateur seul dans cette jungle, réguler ou démanteler ? Le consentement de l’utilisateur est bien souvent avancé pour résoudre le problème. Mais le consommateur peut-il saisir l’ampleur de ce à quoi sa donnée sera destinée ? Qui lit les conditions que l’on nous demande de cocher à l’entrée de chaque site ?

L’Etat est une autre solution fréquemment avancée pour réguler ces nouvelles entreprises. Mais les Etats ne sont-ils pas devenus eux-mêmes des concurrents des GAFA, qui se mettent à battre monnaie (le Libra de Facebook) et qui ont un champ d’utilisateurs bien plus vaste que n’importe quel Etat (on parle en milliards).

3e point : Si les gouvernements, déjà impuissants à appliquer des fiscalités convenables au niveau de l’activité, ne peuvent pas intervenir dans le contrôle des données personnelles dont on sent bien qu‘elles attentent à la liberté personnelle et que ces pratiques représentent un danger dans le fonctionnement de la démocratie, malgré les gains de confort ou de productivité que la technologie procure, il ne reste que deux solutions :

D’une part attendre que les GAFA s’entretuent. Toutes ces entreprises sont en concurrence frontale pour la captation de ces données, pour leur utilisation et leur exploitation auprès des annonceurs. « Elles sont toutes lancées dans une course frénétique pour devenir autant que possible à la fois un monopole et un monopsone. Autrement dit pour rester à terme à la fois l’unique fournisseur de biens et services aux consommateurs et un acheteur incontournable des biens et services des entreprises » continue Olivier Babeau. Cette compétition est donc une compétition meurtrière entre les GAFA, pour qu’il n’en reste qu’un, à moins qu‘elles ne réussissent à créer un oligopole, qui n’est rien d’autre qu’un monopole géré par plusieurs acteurs.

D’autre part, on peut suggérer des mesures juridiques de démantèlement pour abus de position dominante. Facebook pourrait évidemment en faire les frais la première. Compte tenu de son pouvoir et de ses maladresses. Mais si la pyramide Facebook commence à s’effriter, les autres pourraient être entrainées et tomber rapidement. On imagine mal un démantèlement qui ne soit pas systémique. Cela dit, comment imaginer que le gouvernement américain en vienne à cet extrême ? Il a besoin des GAFA, pour des raisons de politique intérieure, pour des raisons de financement de la recherche. Enfin, pour des raisons extérieures, le digital américain est le seul capable de faire face à la puissance du digital chinois. Pas question de l’affaiblir. La raison d’Etat vaudrait bien qu’on prenne quelques risques avec la liberté individuelle. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Economie, GAFA, Facebook, Amazon
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

03.

Monsieur le grand rabbin vous avez encore quelques petites choses à apprendre sur le Coran…

04.

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

05.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

06.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

07.

Vous avez la parole : quand Xavier Bertrand propose un retour à Raffarin

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

06.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
salamander
- 19/08/2019 - 21:45
Gafam contre Batx
ne jamais oublier Microsoft ds les Gafa...M. La seule raison logique qui retient les US de démanteler les Gafam résulte de la puissance des Batx chinois.
Sinon, pourquoi ne pas réanimer le Sherman Act de 1890 , celui qui a permis d'éclater la Standard Oil de Rockfelleler.
En revanche, concernant Facebook, combien de fois encore Zuckerberg va publiquement dire "I am sorry"... On en aurait presque les larmes aux yeux.
A la fin , il faudra quand m^me expliquer aux Zuckerberg , Bezos ,Page , Bryn (côté US) etc.. et aux Jack Ma etc.. (côté chinois) que ce n'est pas à eux de décider ce qui est privé ou public .
Quant aux monnaies virtuelles , c limpide. Un droit régalien concédé à des compagnies privées? la seule raison pour utiliser de telles monnaies est le crime , le blanchiment , la drogue ou la prostitution, comme le Bitcoin. dont le marché est tenu par quelques milliers d'individus.
Benvoyons
- 19/08/2019 - 17:37
Proviste vous avez parfaitement raison chacun à des choix comme
celui de prendre Qwant comme je l'ai fait aussi.Ex: les Banques ont une new obligation de contrôler que vous êtes bien le donneur d'ordre d'un paiement via un logiciel sur le téléphone portable.Ce logiciel de la Banque vous ne pouvez le récupérer que par Google ou Apple. J'ai refusé (suis pas le seul)& la Banque va créer une autre procédure interne & je suis sur une liste d'attente pour le moment, tout en bénéficiant encore de l'ancienne procédure qui me reste accessible
Maintenant un démantèlement de Google n’empêchera en rien le fait d'obtenir des informations par les Entreprises qui résulteront du démantèlement. Il faudrait interdire l'utilisation de ces informations mais alors cela interdira de créer des Services pour les Clients auxquels en fait ils sont demandeurs. Un service n'existe que parce qu’il y a des utilisateurs ou alors le service ferme.
Quand ATT a été démantelée, il s'agissait d'éclater différents Services,Entreprises d'ATT. ATT qui était devenue Monopole sur son marché, & pour la mettre en plusieurs entités concurrentes, mais aussi à permette à d'autres Entreprises de pouvoir évoluer. Ainsi créer une vraie concurrence sur le marché des Télécoms.
.

Alain Proviste
- 19/08/2019 - 13:13
Une solution individuelle ?
N'est-ce pas à chacun de réduire autant que possible la puissance des GAFAM ? En ce qui me concerne : Google j'utilise pour mes recherches Qwant qui me suffit (mais il est vrai que Google Maps est bigrement pratique) ; Apple jamais eu un seul produit ; Facebook j'ai toujours détesté et ce Mark Zukertruc me semble un drôle de faux-jeton, Amazon j'avoue je kiffe grave, Microsoft difficile de se passer de Fenêtres mais j'utilise du logiciel libre autant que possible.
Ça vaut ce que ça vaut mais si chacun réduit son utilisation autant que possible, il y aura un impact global.