En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

06.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

07.

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
"Restez chez vous" pour sauver des vies
Le gouvernement a un message clair : "ne partez pas en vacances" et "respectez le confinement"
il y a 31 min 8 sec
pépites > Education
Calendrier bouleversé
Jean-Michel Blanquer révèle que les épreuves du bac 2020 et du brevet seront remplacées et validées par le contrôle continu
il y a 1 heure 22 min
décryptage > France
Face à la crise

L’incapacité bureaucratique française face au Covid-19

il y a 2 heures 21 min
décryptage > International
Le bon vieux temps ?

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

il y a 3 heures 29 min
décryptage > International
Enseignements

Si l’union (européenne) fait la force, mais comment survivent la Corée du Sud, Taïwan… dans la compétition internationale ?

il y a 4 heures 7 min
décryptage > International
Règles strictes

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

il y a 4 heures 55 min
décryptage > France
Libertés publiques

Non la démocratie n’a pas été dissoute en France. Mais des questions sérieuses se posent sur l’État de droit

il y a 5 heures 25 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 1er avril en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 4 min
light > Culture
Impact de l’affaire Matzneff
Jean-Marie Gustave Le Clézio décide de quitter le jury du Prix Renaudot
il y a 17 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 19 heures 28 min
pépites > Justice
"Bombe" sanitaire
Coronavirus : les prisons françaises comptabilisent 6.266 détenus en moins depuis le début du confinement
il y a 49 min 25 sec
décryptage > Politique
Contagion

Abjurez le libéralisme et vous serez sauvé !

il y a 2 heures 6 min
décryptage > Economie
Ralentissement

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

il y a 2 heures 48 min
décryptage > Science
Prouesse

Super décodeur : une machine réussit désormais à traduire des ondes cérébrales en phrases

il y a 3 heures 47 min
décryptage > Politique
Premier ministre face à la crise

Edouard Philippe joue la carte de l'humilité (et s'avère meilleur acteur qu'Emmanuel Macron)

il y a 4 heures 40 min
décryptage > High-tech
Confiance

Espionnage et renseignement par temps de Coronavirus (ou comment ne pas rater informations et matériels essentiels quand il faut même se méfier de ses alliés)

il y a 5 heures 12 min
pépites > Politique
Lucidité
Baccalauréat, confinement, élections municipales, pénurie de masques : les principales annonces d’Edouard Philippe sur TF1 sur la crise du coronavirus
il y a 15 heures 17 min
pépites > Terrorisme
Rebondissement
Meurtre de Daniel Pearl : le Pakistan annule la peine de mort d’Omar Sheikh, le citoyen britannique condamné
il y a 16 heures 54 min
light > Science
Découvertes scientifiques
Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures
il y a 18 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 19 heures 43 min
© DR
© DR
L'Empire du Milieu

Les triades chinoises, ces mystérieuses sociétés criminelles qui pèsent sur les manifestations à Hong-Kong

Publié le 24 juillet 2019
Des incidents violents survenus à Hongkong ces derniers jours ont mis en avant les mystérieuses triades qui auraient fourni des hommes de main pour s'en prendre aux opposants politiques à la ligne pro-Pékin.
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des incidents violents survenus à Hongkong ces derniers jours ont mis en avant les mystérieuses triades qui auraient fourni des hommes de main pour s'en prendre aux opposants politiques à la ligne pro-Pékin.

Il ne faut pas oublier que la Chine qui est appelée l’"Empire du milieu", terme qui doit être pris au sens propre comme au figuré en raison des relations incestueuses qui existent entre le pouvoir et les triades.

Régulièrement, le Parti Communiste Chinois met en avant la condamnation "exemplaire" de responsables politiques importants pour faits de corruption en liaison avec le crime organisé représenté principalement par les triades. Mais il semble que ce sont les cas jugés trop voyants qui sont ainsi mis en exergue. Ceux qui se font plus discrets ne sont pas inquiétés, surtout si leur action favorise le développement "harmonieux" de l’économie du pays.

Si les triades ne sont pas toutes criminelles, beaucoup d’entre-elles répondent aux critères définissant les mafias : elles ont des traditions, un code d’"honneur" et des rites initiatiques.

 

Un peu d’Histoire…

Selon la légende populaire, les triades apparaissent dans les années 1644 pour s’opposer aux envahisseurs mandchous qui ont amené au pouvoir la dynastie Qing, en opposition aux Ming qui sont d’origine Han. Le Sud de la Chine se rebelle à partir du XVe siècle contre ce dernier. Les moines de Shaolin entrent en résistance. De nombreux rebelles rejoignent le monastère où est enseigné le Wushu (Kung fu). Toutefois, les troupes de l’empereur Qing viennent à bout de ce sanctuaire. Cinq moines survivants s’échappent et créent une société secrète. Elle porte plusieurs appellations dont la plus connue est la "société de la triade" en raison de son emblème qui est un triangle équilatéral dont les côtés représentent les trois concepts de base de la Chine : le ciel, la terre et l’homme.

Mais cette histoire n’est qu'une légende, la Chine ayant toujours été une terre de prédilection pour l’émergence de sociétés secrètes et de sectes. Les récits épiques ne sont donc pas chose nouvelle. Ils présentent l’avantage de dépeindre sous un jour avantageux une réalité qui relève plus des méfaits de droit commun que d’une réelle noblesse de sentiments: les triades sont globalement des bandes de hors-la-loi intéressés par leurs gains illicites immédiats.

Au XIXe siècle, les triades participent à la guerre de l’opium (1840-1842) puis à celle connue comme l’"insurrection du turban jaune" menée par les Taiping de 1850 à 1868 qui fit vaciller le pouvoir. Les insurgés furent finalement vaincus grâce à l’intervention des puissances occidentales. Un autre soulèvement auquel les triades participèrent a lieu en 1892 : la "guerre des Boxers" qui se termine par le siège des légations occidentales à Pékin en 1900. Ces bandes sont défaites et ses membres sont contraints de se disperser. La proclamation de la République de Chine (Zhonghua) en 1912 par le Docteur Sun Yat-sen est une véritable victoire pour les triades car ce dernier est le responsable de la discipline au sein de la "société des Aînés et des Anciens" (Ge Lao Hui). C’est aussi à cette époque que le nouveau pouvoir accorde aux triades de nombreux avantages. Mais ces dernières oublient rapidement leur "patriotisme" pour se consacrer entièrement à leurs petites affaires. En 1914, la Chine est confrontée à une guerre qui oppose le général Yuan Shi-Kai, le successeur de Sun Yat-sen, à la société secrète "le loup blanc recrute" (Bai lang zhao Liang). Tchang Kaï-chek, le successeur du général Yuan Shi-Kai, est lui aussi dirigeant d’une triade. Il permet l’infiltration de criminels patentés au sein du Kuomintang. En échange, les triades s’engagent aux côtés des nationalistes. Lors de la guerre déclenchée par les Japonais, les sociétés noires participent aux combats dans les deux camps! Après la proclamation de la République populaire par Mao Tse-Tung en 1949, les membres des triades qui ont bien des raisons de craindre les représailles des communistes, se réfugient à Formose (Taiwan), Hongkong et à Macao. Toutefois la pensée de Mao Tse-Tung est plus ambiguë à leur sujet. Il était partagé entre son orthodoxie communiste, la crainte de la menace que les triades représentaient et le désir de ne pas se couper d’une partie du peuple auprès duquel elles restaient respectées. Cet opportunisme avait pour but de rallier différents dirigeants de triades. Toutefois, en 1949, le Gouvernement populaire de Chine du Nord proclame l’abolition de toutes les sociétés secrètes. Suit une répression féroce tout au long des années 1950. Les sociétés noires passent alors dans la clandestinité sauf à Hongkong, Macao et Taiwan. Elles ne réapparaissent "officiellement" en Chine continentale qu’après la libéralisation de régime dans les années 1980.

La rétrocession à la Chine de Hongkong en 1997 et de Macao en 1999 n’apporte pas la catastrophe attendue pour les triades qui y ont pignon sur rue. Le pouvoir communiste fait alors preuve de pragmatisme. En effet, il sait ce que ces organisations peuvent apporter en monnaie sonnante et trébuchante et en contrôle des populations (elles étaient déjà intervenues aux côtés des forces de l’ordre lors des manifestations de Hongkong à la fin 2014). À la fin des années 2000, les triades se répandent dans toute la Chine continentale. De nouveaux adeptes y ont été recrutés, particulièrement au sein de la petite voyoucratie qui n’a jamais disparu, même lors de la Révolution culturelle. Redevenues un véritable phénomène de masse, il est constaté depuis en Chine un accroissement phénoménal de la prostitution, des fraudes diverses et variées (dont la contrefaçon, les paris en ligne, etc.) et surtout du trafic de drogues.

 

La hiérarchie

Bien que les triades ne soient pas organisées pareillement, des constantes peuvent être dégagées. À savoir qu’il convient généralement de distinguer trois niveaux hiérarchiques principaux.

. Au sommet, la direction est placée sous l’autorité d’un chef : le "maître de la montagne" (Shan Chu) ou la "tête du dragon" (Lung Tau) ou "489". Il a pour adjoint direct le "sous-chef" (Fu Shan Chu) qui porte le numéro "438". Deux autres dignitaires portent le même numéro : l’"avant-garde" qui est chargé des opérations et le "maître de l’encens" (Hueng Chu), le gardien des traditions et du recrutement.

. Le second niveau est constitué par le "Comité des officiers" composé de cadres chargés de diverses missions. Le "sandale de paille" ou "432" (Cho Hai) s’occupe des relations extérieures. Le "bâton rouge" ou "426" (Hung Kwan) est responsable de la sécurité. L’"éventail de papier blanc" ou "415" (Pak Tse Sin) est le conseiller financier.

. Enfin, en bas de l’échelle, il y a la piétaille chargée des opérations de terrain. Ce sont les "soldats" (Sze Kau tsai) ou "49". Les postulants qui n’ont pas encore été initiés sont les "lanternes bleues". Il semble que ce sont dans ces deux dernières catégories que des hommes de main aient été recrutés pour les contre-manifestations de Hongkong de cette année.

À la différence des autres OCT, les membres des triades peuvent quitter leur organisation sans être inquiétés.

 

Une puissance financière qui s’est déployée à l’étranger

L’argent sale en circulation dans le monde est estimé à plus de 1 600 milliards de dollars. Moins de un pour cent des flux criminels est saisi ! En ce qui concerne la Chine, des services de renseignement estiment que la masse de transferts illégaux d’argent à l’intérieur et à l’extérieur du pays est supérieure aux transferts légaux. Afin de faciliter ces mouvements, les triades ont acheté des milliers de participations au sein de compagnies étrangères de par le monde. Généralement, quand elles arrivent dans un pays, les triades commencent par investir dans des sociétés qui ne sont pas considérées comme sensibles afin de ne pas attirer l’attention des services de sécurité : des hôtels, des agences de voyage, des sociétés de transports, etc. Si la mafia asiatique n’est pas directement présente au sein des nombreux établissements officiels chinois qui doivent favoriser le développement des relations économiques bilatérales, elle est en contact indirect avec ses membres, sachant se rendre indispensable pour la vie de tous les jours des expatriés : hébergement, restauration, voyages, etc. Une grande partie de l’argent gagné illégalement repart en Extrême-Orient.

Un autre moyen pour blanchir l’argent sale consiste à employer des entreprises légales, des magasins chinois, des bijoutiers, etc. En cette période de crise financière mondiale, les pierres et métaux précieux sont redevenus des valeurs sûres que les criminels asiatiques utilisent abondamment. La méthode la plus simple consiste tout simplement à utiliser des "porteurs de valises" qui transportent de grosses sommes d’argent liquide. Enfin, le système informel de transfert d’argent existe aussi en Extrême-Orient. Cela se nomme l’hui kuan (remise d’argent), chiao hui (transfert outremer) ou encore fei chien (argent volant).

 

L’arme secrète de Pékin

Durant la révolution culturelle, les gardes rouges ont été en mesure d’appliquer les instructions de Mao en dehors de tous les systèmes de communications, presse incluse. Est-ce que ce sont les triades qui ont transmis discrètement les ordres du "grand timonier" sur l’immensité du territoire chinois ? Toujours est-il que les responsables politiques locaux qui surveillaient étroitement les communications n’ont pas vu venir les instructions ordonnant leur arrestation et parfois, leur exécution.

L’idée centrale qui préside à Pékin est qu’il faut utiliser toutes les énergies pour participer à l’essor économique du pays Les triades ne sont donc pas perçues comme une menace mais comme un atout, l’économie criminelle étant intimement mêlée à sa consoeur légale, surtout à Hongkong et à Macao. Aussi étonnant que cela puisse paraître, les triades implantées à Taiwan, île que Pékin lorgne d’un oeil concupiscent, n’attirent pas les foudres du régime communiste. Il faut dire que le temps du blocus chinois est bien révolu. Comme l’a déclaré Deng Xiaoping : "quand on ouvre les fenêtres, il ne faut pas s’étonner que les mouches entrent".

 

Il ne faut cependant pas exagérer, Pékin n’est pas totalement responsable du crime organisé asiatique qui agit avec autonomie et une grande indépendance. Par contre, le pouvoir sait l’utiliser à son profit - à l’intérieur comme à l’extérieur - alternant fermeté contre ceux qui sortent de la ligne et une "amnésie courtoise des fichiers" (Audiard, les Barbouzes) pour ceux qui représentent un intérêt "patriotique". Il serait intéressant - mais risqué - d'enquêter sur les relations existant entre les services de renseignement chinois très actifs sur l'ensemble de la planète et les triades.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

06.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

07.

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires