En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 57 min 46 sec
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 1 heure 54 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 3 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 5 heures 49 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 6 heures 58 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 7 heures 37 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 8 heures 38 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 18 min
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 1 heure
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 1 heure 15 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 2 heures 25 sec
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 4 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 5 heures 32 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 6 heures 11 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 7 heures 3 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 7 heures 57 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 9 heures 11 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 52 min
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 2 heures
© FETHI BELAID / AFP
© FETHI BELAID / AFP
Eclairage

Les Français contre le burkini mais de moins en moins nu(e)s à la plage : la France devient-elle puritaine malgré elle ?

Publié le 24 juillet 2019
Un sondage de l'IFOP pour viehealthy.com s'intéresse aux femmes et à l’exposition de leurs corps sur les plages pendant l'été.
François Kraus est Directeur des études politiques au département Opinion de l'Ifop.   
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Kraus
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Kraus est Directeur des études politiques au département Opinion de l'Ifop.   
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un sondage de l'IFOP pour viehealthy.com s'intéresse aux femmes et à l’exposition de leurs corps sur les plages pendant l'été.

Ce sondage a été réalisé par l'IFOP pour viehealthy.com

Atlantico : Vous vous êtes intéressés à la perception qu’ont les Français du monokini et du burkini, deux modes d'exposition des corps radicalement opposés sur nos plages. Deux France semblent se confronter sur ce point. Quelles sont-elles ? 

François Kraus : L’intérêt de l'enquête était de mesurer la gêne des Français à l'égard des formes de voilement et dévoilement des corps - notamment féminins, mais pas uniquement - dans le cadre des espaces publics dédiés aux bains de soleil ou de mer que sont les plages ou piscines municipales. 

 

L'actualité sur ces questions est brûlante...

Oui, on a tout d'abord ce qui s'est passé à Grenoble ces dernières semaines où des femmes militantes ont envahi des piscines municipales en burkini pour demander un changement du règlement qui interdisait de se baigner en burkini dans la piscine. Et inversement, en Bavière, il existe actuellement une polémique suite au fait que dans ce pays où il y a une culture du naturisme et du corps libre bien plus forte que dans d'autre pays, des femmes ont protesté contre la possible interdiction du topless dans les parcs et lieux publics en manifestant seins nus. Deux positions opposées qui s'affirment en même temps dans deux pays voisins sur le corps féminin. On se demande si montrer ses seins et son corps correspond à une exhibition sexualisée ou non du corps de la femme. 

 

Laquelle de ces deux positions convient le mieux aux Français aujourd’hui ?

Dans ce contexte, nous avons voulu faire le point sur le rapport des Français au voilement et dévoilement des corps. Ce qui est intéressant, c’est que les Français sont aujourd’hui plus choqués par une forme de voilement du corps féminin que par son dénuement total ou partiel. Vous avez entre les 2/3 et les 3/4 des Français qui sont choqués par la présence du burkini sur une plage ou une piscine alors qu’ils ne sont qu’un sur deux à être choqué par la pratique du nudisme intégral. Et ils sont moins d’un quart à être choqué gêné par l’idée qu’une Française pratique le sein nu sur une plage. Donc globalement on est toujours sur une vision tolérante dans les dires de la pratique de la nudité partielle ou intégrale et un rejet du couvrement du corps à connotation religieuse dans un lieu tel qu’une piscine ou une plage qui théoriquement est dédié à l’exposition du corps, que ce soit pour le bain de soleil ou le bain de mer. 

Il est certain qu’il y a des différences forte dans la société sur ces questions. On peut parler sur ce point d’archipelisation de la société, pour reprendre l’expression de Jérôme Fourquet, tant on voit que certaines minorité ethniques ou culturelles se distinguent très clairement du reste de la population par un plus fort rejet de la pratique des seins nus. On retrouve 60% des musulmans qui sont gênés face à cette pratique alors que la moyenne est de 22% sur l’ensemble des Français. Il y a aussi un effet générationnel : plus on est jeune, plus on est gêné - et social : plus on est pauvre, plus on est gêné aussi. Ce sont des effets culturels qui montent, notamment chez les personnes de culture arabe musulmane, on a un claire rejet de la nudité féminine à l’opposé du reste de la population. Ils sont les seuls par ailleurs à s’opposer à une loi qui interdirait le burkini dans les piscines. Là où les Français sont nombreux à répondre positivement à l’appel du maire de Grenoble qui a demandé au gouvernement de trancher le débat, un quart seulement des musulmans y seraient favorables, alors qu’une grande majorité des Français y serait favorable.

 

Les jeunes aussi semblent ne pas souhaiter une telle loi. Comment l’expliquer ?

Chez les jeunes, il y a plusieurs effets. Un effet structurel d’abord, car c’est chez les jeunes qu’on a la plus grande proportion de personnes musulmanes et subsahariennes. Des gens qui selon nos données sont beaucoup plus conservatrices ou traditionnelles ou encore rigoristes vis-à-vis de la nudité dans l’espace public. Chez les jeunes, c’est en effet un peu contradictoire avec une génération qui se veut une génération #MeToo qui serait très sensible aux questions homme/femme. Ce qui ressort, c’est que pour cette jeunesse, la notion de respect et de droit à la différence prime sur quelque chose qui est sans doute perçu par leurs ainés comme un signe d’égalité homme/femme. Il est possible qu’on ne perçoive pas autant la dimension politique d’un vêtement qui doit couvrir le corps d’une sexe mais pas de l’autre. La jeunesse se distingue de la population, ce qui signifie qu’à termes dans notre société, vous aurez une plus grande tolérance face aux différentes visibilités de l’Islam dans notre société.

 

Politiquement en tout cas, même dans les partis où on flatte un électorat musulman tel que Génération.s de Benoit Hamon ou LFI de Jean-Luc Mélenchon, la majorité des gens sont nettement favorables à une loi sur le burkini…

Très logiquement, il y a un quasi consensus de l’opinion en faveur d’une loi qui interdirait aux femmes de porter un vêtement à connotation religieuse tel que le burkini qui viendrait couvrir l’intégralité du corps. Bien sûr, la dimension islamique d’un tel vêtement fait que l’adhésion à une telle loi est plus forte à la droite de la droite où on rejette en général toute visibilité de l’Islam. Mais comme vous le soulignez, c’est qu’y compris dans des électorats beaucoup plus prompt à défendre les musulmans, on a de nettes majorités en faveur de cette loi. On voit bien qu’on est sur un relatif consensus, et donc que la dimension féministe de ces électorats joue aussi. 

Sur la question du burkini ou du topless, on n’est donc pas sur du fait divers ou de société, mais bien sur quelque chose d'éminament politique soit qui cristallise des effets de rejets à droite soit qui montre des réflexes féministes à gauche. 

Rappelons-le in fine : des thèses de sociologies et d’histoires ont montré ces dernières années que la question de la nudité des corps est relié au combat féministes de ces 50 dernières années. On sait bien que c’est un combat pied à pied, qui a été amorcé par les Françaises qui ont fait naître la pratique du topless en 1964 sur la Côte d’Azur, point de départ de sa diffusion dans le reste du monde par la suite. Cela a été un temps perçu comme quelque chose d’amoral, d’impudique, jusqu’à sa banalisation quasi-totale dans les années 80 qui furent les années du culte du bronzage au monoi et du tien hâlé. Le voilement du corps sur les plages peut être perçu comme une régression pour un électorat de gauche même s’il défend par ailleurs les droits des minorités musulmanes. 

 

Si on se penche sur les évolutions, ce rejet général ne semble cependant pas progresser, et les femmes ont plus de mal à se « dévoiler » aujourd’hui qu’hier, alors que le burkini progresse…

Les raisons de la baisse de la pratique du topless sont intéressantes à cet égard. On a de moins en moins de femmes qui enlèvent le haut d’abord pour des questions sanitaires, ce qui montre l’effet des discours sur ce point depuis quelques années. Mais ce n’est pas tout. Car si on regarde les jeunes femmes, celles qui sont aussi le plus victime de harcèlement de rue et de harcèlement sexuel en général - qui ont les corps jugés les plus désirables - disent que leurs principales craintes sont de susciter le désir des hommes et de provoquer une agression verbale, physique ou sexuelle. Cela montre que la pression sexuelle qui pèse sur les femmes se poursuit sur la plage, et c’est notamment très vrai pour les femmes qui vivent dans les agglomérations, dans des milieux populaires, ou qui sont elles-mêmes d’origines musulmanes. La question du burkini et du monokini est donc éminemment politique.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
De Clem
- 24/07/2019 - 21:34
Stop aux à l'islamisation galopante de la France !
Pression de l'Islam , " bien-pensance des politiques et des médias ... Cela devient insupportable ! Vit-on encore en France et sous les lois de la République Française ?
zelectron
- 24/07/2019 - 11:57
Ah ! la mode . . .
Bientôt le burneskini ?
assougoudrel
- 24/07/2019 - 11:48
C'est aussi à cause de la lâcheté des hommes
Cela fait trois ou quatre ans, sur la plage de Jullouville, près de Grandville, un barbu aux yeux rapprochés à sorti une machette de son sac de "sport", demandant aux femmes de se rhabiller. Il y a encore quelques années en arrières, les hommes l'auraient attrapé et il aurait eu son compte.