En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 12 heures 27 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 13 heures 16 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 14 heures 2 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 15 heures 29 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 15 heures 48 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 19 heures 12 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 19 heures 51 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 20 heures 14 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 20 heures 15 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 20 heures 16 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 12 heures 51 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 13 heures 39 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 14 heures 54 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 15 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 18 heures 54 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 19 heures 40 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 19 heures 57 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 20 heures 14 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 20 heures 15 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 20 heures 16 min
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Tabagisme

Polémique autour de la photo "volée" d’une jambe amputée : mais au fait, les images choc sont-elles vraiment efficaces pour dissuader de fumer ?

Publié le 20 juillet 2019
Un homme de 60 ans vivant dans l'est de la France a récemment découvert avec stupéfaction qu'une photo de sa jambe amputée avait été utilisée sur des paquets de cigarettes, en guise de mise en garde contre le tabagisme, sans son consentement.
Bertrand Dautzenberg est professeur de pneumologie à l'université Paris VI. Il exerce à l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris au CHU Pitié-Salpêtrière. Il est également président de l'Office français du tabagisme et auteur de plusieurs ouvrages dont ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Dautzenberg
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Dautzenberg est professeur de pneumologie à l'université Paris VI. Il exerce à l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris au CHU Pitié-Salpêtrière. Il est également président de l'Office français du tabagisme et auteur de plusieurs ouvrages dont ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un homme de 60 ans vivant dans l'est de la France a récemment découvert avec stupéfaction qu'une photo de sa jambe amputée avait été utilisée sur des paquets de cigarettes, en guise de mise en garde contre le tabagisme, sans son consentement.

Un homme de 60 ans vivant dans l'est de la France a récemment découvert avec stupéfaction qu'une photo de sa jambe amputée avait été utilisée sur des paquets de cigarettes, en guise de mise en garde contre le tabagisme, sans son consentement.

La photo était affichée à côté du message "Fumer bouche les artères". Mais l’Albanais, qui vit à Metz, affirme avoir perdu une jambe à la suite d’une fusillade survenue en 1997 en Albanie. La Commission européenne, responsable de la distribution de telles images, affirme que l'homme s'est trompé.

Le Parisien a également mis en doute cette affirmation en montrant la même photo dans une collection utilisée dans le cadre d'une campagne anti-tabac de l'UE datée de 2017 - avant la visite de l'homme à l'hôpital de Metz. Il apparaît également dans une base de données d'images de l'UE à partir de 2014.

Atlantico : En dehors de la polémique sur les droits à l'image, cette affaire (re)pose la question de l'efficacité des images désincitatives sur les paquets de cigarette. Quel bilan peut-on faire de leur efficacité depuis la mise en place de cette campagne "anti-marketing" ?

Bertrand Dautzenberg : Il y a une efficacité certaine. Un papier vient de sortir aux Etats-Unis dans lequel l'efficacité des images sur les paquets est étudiée (aux Etats-Unis il n'y a pas d'images sur les paquets de cigarettes) et montre que les personnes ont deux fois plus envie d'arrêter lorsque le paquet comporte des images et que les images fonctionnent mieux que les textes. De plus, l'étude montre que si c'est 50% de la taille du paquet cela fonctionne mieux. Ce sont donc des politiques qui incitent les fumeurs à arrêter de fumer, dé-normalisent le tabac : c'est difficile lorsqu'on voit ces images sur les paquets de dire de la part de l'industrie du tabac que le tabac est un produit propre et qui laisse en bonne santé.

Lorsque cette politique est arrivée en France, les buralistes étaient les premiers choqués de voir ça et ont admis qu'ils vendaient des produits de très mauvaise qualité alors que l'industrie du tabac leur avaient répété qu'il n'était pas vrai que le tabac était si mauvais pour la santé que ça. Il y a eu une prise de conscience plus forte qu'une simple campagne anti-tabagisme. Tout est fait pour dé-normaliser l'usage du tabac et ne plus le faire passer pour un produit ordinaire, sympathique mais sale et qui rend malade.

S'il y a une certaine efficacité aux images sur les paquets, est-ce vraiment selon les mécanismes auxquels on s'attendait ?

Cela dépend. Si l'on montre à un jeune des images de personnes atteintes de cancer à cause de la consommation de tabac, cela ne va pas vraiment l'arrêter pour autant, même s'il a conscience du danger. En revanche, si le fait que le tabac est mauvais pour l'acné, augmente le risque d'impuissance etc. cela peut l'inquiéter, de même que de montrer des images de caries attrapées à cause de la consommation de tabac. Ce type d'images a de l'effet sur eux, pas celles de personnes ayant contracté des maladies encore lointaines pour eux. A l'inverse, les quadragénaires et quinquagénaires s'intéressent beaucoup plus aux maladies (cancer etc.) L'image n'est pas sentie et considérée de la même façon en fonction de l'âge, mais dans tous les âges on sent que le produit n'est pas sain, est un produit sale, et c'est bien le but de ces images accolées à l'espoir (un numéro pour aider à arrêter).

Si l'on compare les effets des images à ceux des textes ("fumer tue"), lequel est le plus efficace ?

Au début, il y avait sur les paquets : "les abus de tabac nuisent gravement à la santé". On est progressivement passé à "fumer tue". Cela a eu beaucoup d'effets, non seulement pour les fumeurs mais aussi pour les non-fumeurs. L'industrie du tabac avait dépensé des milliards pour faire croire que le produit ne présentait pas de dangers. Avec ces images et ces textes, on a détruit complètement toute la promotion du tabac qui essaie de vendre le tabac comme un produit sain. Cependant, le tabac essaie de se reconstruire une virginité avec des publicités pour montrer que les produits sont de bonne qualité : les innovations tuent toujours un consommateur sur deux, cela ne change pas grand-chose. Toutes les cigarettes restent toxiques. L'être humain n'est pas fait pour inhaler de la fumée ni de la pollution : or, la fumée de cigarettes, c'est autant de particules qu'en respirant une journée de pollution à Paris.

Dans toutes les études qui sont faites, les images sont plus parlantes que le texte, surtout pour les personnes de niveau éducatif moyen et inférieur. Alors que pour les personnes plus "intelligentes", les textes sont davantage importants. C'est vrai pour beaucoup de choses. Les images touchent donc particulièrement les plus défavorisés qui fument deux fois plus que les personnes issus d'un bac + quelque chose, puisqu'à force d'entendre les messages de tous les médias répètent finissent par être dissuadés de fumer. A l'inverse, les images les touchent moins que les textes.

De la même façon, quelle a été l'efficacité de l'augmentation des prix du paquet par rapport à l'image et au texte ?

C'est un tout que l'on peut difficilement différencier. Les prix sont tellement supérieurs que l'on peut les mesurer à chaque impact. Dans toutes les études, on mesure l'impact des images sur la consommation de tabac. Pour voir en population générale combien on vend de cigarettes à une catégorie, ce n'est pas suffisamment efficace. En revanche l'augmentation des prix, avec marqué sur le paquet des phrases et des images désincitatives, rend plus acceptable l'augmentation des prix : c'est donc une politique globale. Idem pour la taxe sur l'essence qui a provoqué le mouvement des Gilets jaunes : augmenter les taxes sans expliquer pourquoi a de graves conséquences. Pour le tabac, on s'est battu pour utiliser cent pour cent des taxes pour alimenter le budget de la Sécurité sociale pour soigner les malades provoqués par la consommation de tabac, ce qui représente 14 milliards alors que les dépenses représentent 29 milliards selon la Cour des comptes. C'est pourquoi l'augmentation des prix est acceptée parce qu'il y a un consensus national pour dire que le tabac est un produit dangereux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vauban
- 21/07/2019 - 08:13
Anouman
A vous lire je m’aperçois qu’il reste encore un long chemin à parcourir
Libre à chacun de mener sa vie comme il l’entends,en assumant les conséquences de son comportement
Arrêt de la prise en charge des soins pour le fumeur pathologique informé,,,,?????
Anouman
- 20/07/2019 - 10:51
Images
Les textes ne peuvent avoir d'effet que pour les idiots tellement les affirmations sont grossières. Quant aux images cela n'a d'autre but que punitif. Ils feraient mieux de s'occuper de la pollution aux particules et autres polluants aériens car le tabac a au moins une vertu: on n'est pas obligé d'en consommer.