En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 34 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 9 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 10 heures 59 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 12 heures 46 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 14 heures 46 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 15 heures 33 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 15 heures 54 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 16 heures 8 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 16 heures 39 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 16 heures 51 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 9 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 10 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 11 heures 4 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 13 heures 36 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 15 heures 40 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 15 heures 59 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 16 heures 25 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 16 heures 45 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 6 heures
© Reuters
© Reuters
Idiocracy ?

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

Publié le 15 juillet 2019
Si depuis l'apparition des premiers tests de QI il y a de cela plus de cents ans, les scores obtenus n'ont cessé d'augmenter de manière constante, aujourd'hui l'effet semble s'être inversé.
André Nieoullon est Professeur de Neurosciences à l'Université d'Aix-Marseille, membre de la Society for Neurosciences US et membre de la Société française des Neurosciences dont il a été le Président. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Nieoullon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Nieoullon est Professeur de Neurosciences à l'Université d'Aix-Marseille, membre de la Society for Neurosciences US et membre de la Société française des Neurosciences dont il a été le Président. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si depuis l'apparition des premiers tests de QI il y a de cela plus de cents ans, les scores obtenus n'ont cessé d'augmenter de manière constante, aujourd'hui l'effet semble s'être inversé.

Atlantico : Doit-on déduire de ces résultats que quelque part l'humanité a atteint son pic d'intelligence ?  

André Nieoullon: Je vous laisse bien volontiers la responsabilité de cette conclusion mais, en ce qui me concerne, je ne vous suivrai pas. A mon sens, en dépit de ces éléments rapportant une tendance à la réduction du score de QI au cours des dernières décennies après une augmentation constante au cours du XXième siècle, il est extrêmement abusif de déduire qu’après une « augmentation de l’intelligence au cours du siècle dernier » (sic !) nous nous trouvons maintenant dans une phase de récession ! En effet, les données auxquelles vous faites référence portent sur la seule mesure du QI, alors que tous les spécialistes s’accordent depuis de nombreuses années à dénoncer le caractère profondément réducteur de cette façon de prétendre mesurer l’intelligence humaine. A ce titre, Davis Robson, journaliste de la BBC et auteur d’un ouvrage de référence sur ce thème, rejoint cette interrogation et met parfaitement en garde contre ce type de conclusion. Il est donc nécessaire de relativiser les résultats de ces données sur la mesure du QI, et ce n’est certainement pas en faisant référence à celles sur l’évolution du cerveau et les potentialités corrélatives d’Homo sapiens depuis l’Australopithèque en passant par Homo heidelbergen, que se trouve la réponse ! Qui plus est, chacun sait aujourd’hui que c’est le développement du lobe frontal plus que celui de l’encéphale dans son ensemble qui est à l’origine de l’accroissement des capacités cognitives des individus chez les primates, ce qui peut plus exactement être mis en relation avec l’augmentation de certaines formes d’intelligence.

Car là est bien la question : qu’est-ce que l’intelligence humaine et que mesure réellement le QI ? Cette question est, bien entendu, centrale, et la plus grande difficulté est de définir ce que l’on entend par « intelligence ». Il faut le dire clairement, il n’existe pas de définition consensuelle de ce qu’est -ou n’est pas- l’intelligence. En première intention, le sens commun définit l’intelligence comme la capacité à résoudre des problèmes théoriques plus ou moins complexes, à gérer des questions abstraites, et à trouver des solutions pour s’adapter aux fluctuations rapides de l’environnement dans les meilleures conditions d’efficacité et de rapidité, en faisant le moins d’erreurs possible. Anticipation sur l’action et de ses conséquences, et utilisation de règles résultant de connaissances acquises (par exemple le théorème de Pythagore pour calculer la longueur de l’hypoténuse d’un triangle rectangle) sont des exemples assez classiques de ce qui peut être considéré par un observateur comme les capacités d’un individu « intelligent ». Mais ce type de raisonnement fait abstraction d’autres dimensions essentielles du cerveau humain et notamment de sa composante émotionnelle. Ainsi, si le QI est à même de mesurer une intelligence plutôt « globale » en mettant en exergue les capacités de communiquer et à utiliser ses connaissances, il évalue mal les stratégies et les processus logiques reflétant les opérations mentales : raisonnement logique, utilisation d’analogies, expérience acquise, raisonnement intuitif et raisonnement inductif, tout au moins.

Les psychologues, à la suite des travaux déjà anciens d’Howard Gardner, vont jusqu’à proposer près d’une dizaine de formes d’intelligence, en considérant qu’elles dépendent bien de capacités de notre cerveau (si elles sont affectées par les lésions cérébrales), qu’elles sont susceptibles d’améliorations avec l’âge au cours du développement ou par apprentissage, ou encore qu’elles sont de fait liées à l’évolution de l’espèce humaine. Ainsi distingue-t-on par exemple « l’intelligence verbale », en rapport avec la maîtrise du langage et la communication, permettant en priorité de comprendre les informations, qui est complétée classiquement par la dimension logique de l’intelligence auquel il est fait référence ci-dessus, permettant de traiter et d’utiliser ces informations. Ces formes d’intelligence, à n’en pas douter, sont bien celles qui sont majeures dans le cadre de l’éducation scolaire et, de fait, bien corrélées aux scores du QI. Mais l’intelligence humaine est beaucoup plus que cela et met en œuvre une dimension émotionnelle que l’on retrouve dans les formes d’expressions artistiques et humanistes, notamment, impliquant des processus intrapersonnels et interpersonnels, ou encore dans les formes d’interrogation de l’individu sur le sens de sa vie, par exemple ; autant de formes d’intelligence que la mesure mécanique du QI n’interroge certainement pas !

 

En 2017, plusieurs études relevaient que les Français avaient perdu 3,8 points du QI en dix ans. A quoi peut être dû l'inversion de ce que l'on appelle l'effet Flynn, c'est-à-dire l'augmentation jusqu'alors constante du QI au sein d'une population donnée et, ce, sur plusieurs générations ? Les changements en matière d'éducation scolaire permettent-ils, notamment, de l'expliquer ? 

L’effet Flynn est bien connu des psychologues et atteste d’un accroissement constant de la valeur du QI au cours du XXième siècle. Mais qui osera dire que les dernières générations de ce siècle étaient « plus intelligentes » que celles du début des années 1900, au moment où le test a été proposé ? Incontestablement, comme vous l’avez souligné, l’accès large à l’éducation est assurément l’un des facteurs explicatifs. Comme je l’ai mentionné, l’intelligence est aussi basée sur la capacité à utiliser les connaissances et, dans un contexte où l’école a d’abord été rendue obligatoire, pour n’évoquer que l’Europe de l’Ouest, et donc en rapport avec un niveau d’éducation des populations progressivement de plus en plus important, alors il n’est pas étonnant que les scores, évalués au niveau de populations d’individus, se soient continuellement améliorés, notamment depuis la fin de la seconde guerre mondiale et le développement économique et technologique concomitant. Maintenant, il n’est peut-être pas inexact de dire, comme le mentionne Robson (mais cela sera à vérifier dans le futur), que le changement de méthodes d’apprentissages, notamment de traitement des données à l’échelon d’un individu, utilisant des opérations de calcul par les calculettes ou encore les correcteurs automatiques d’orthographe à titre d’illustration et toutes sortes de routines automatiques liées à l’utilisation intensive des écrans, puisse impacter ses propres capacités à développer des performances en matière de logique ou d’expression verbale…

 

Quelles pourraient être les conséquences d'un déclin de notre QI pour l'avenir ? Comment faire en sorte de prévenir un déclin plus important dans les années à venir ? 

A mon sens il est possible de considérer les évolutions de performances de QI d’une population comme un indicateur attestant que le système éducatif n’est peut-être plus adapté à une formation optimisée aux évolutions technologiques auxquelles nous sommes confrontés. Les politiques publiques peuvent dès lors être interrogées pour savoir si elles sont en adéquation avec ces évolutions.  A n’en pas douter, les changements annoncés de la formation dans le système éducatif dans notre pays, et questionnés -sinon contestés- à la fois par les parents et la plupart des éducateurs, pourraient être à même de répondre aux interrogations posées par les changements de performance au test de QI. A moins que ce ne soit l’inverse… L’avenir nous le dira !

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 17/07/2019 - 14:52
Je suis bien d'accord
On a privilégié une forme d'intelligence et à force nous en sommes devenus idiots.
Adrien Dufourquet
- 17/07/2019 - 08:12
plus de cents ans!
et si on essayait " plus de sans zan";
Vive la réforme de l'orthographe brevetée Atlantico.
Fazende
- 17/07/2019 - 04:01
Pleine lune : insomnie !
Il est à remarquer qu'au petit matin, nos intelligences sont très vives et créatrices !
PERSONNE, ici, ne parle de l'Intelligence du COEUR, pure Beauté existentielle ! Elle vous met, elle, à dure épreuve ! Elle invite, "la garce", à des victoires sur la raison et n'a rien à voir avec "la composante émotionnelle" dont parle A. Nieoullon