En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

06.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

07.

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
"Restez chez vous" pour sauver des vies
Le gouvernement a un message clair : "ne partez pas en vacances" et "respectez le confinement"
il y a 30 min 45 sec
pépites > Education
Calendrier bouleversé
Jean-Michel Blanquer révèle que les épreuves du bac 2020 et du brevet seront remplacées et validées par le contrôle continu
il y a 1 heure 22 min
décryptage > France
Face à la crise

L’incapacité bureaucratique française face au Covid-19

il y a 2 heures 20 min
décryptage > International
Le bon vieux temps ?

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

il y a 3 heures 29 min
décryptage > International
Enseignements

Si l’union (européenne) fait la force, mais comment survivent la Corée du Sud, Taïwan… dans la compétition internationale ?

il y a 4 heures 6 min
décryptage > International
Règles strictes

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

il y a 4 heures 55 min
décryptage > France
Libertés publiques

Non la démocratie n’a pas été dissoute en France. Mais des questions sérieuses se posent sur l’État de droit

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 1er avril en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 3 min
light > Culture
Impact de l’affaire Matzneff
Jean-Marie Gustave Le Clézio décide de quitter le jury du Prix Renaudot
il y a 17 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 19 heures 28 min
pépites > Justice
"Bombe" sanitaire
Coronavirus : les prisons françaises comptabilisent 6.266 détenus en moins depuis le début du confinement
il y a 49 min 2 sec
décryptage > Politique
Contagion

Abjurez le libéralisme et vous serez sauvé !

il y a 2 heures 6 min
décryptage > Economie
Ralentissement

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

il y a 2 heures 48 min
décryptage > Science
Prouesse

Super décodeur : une machine réussit désormais à traduire des ondes cérébrales en phrases

il y a 3 heures 47 min
décryptage > Politique
Premier ministre face à la crise

Edouard Philippe joue la carte de l'humilité (et s'avère meilleur acteur qu'Emmanuel Macron)

il y a 4 heures 40 min
décryptage > High-tech
Confiance

Espionnage et renseignement par temps de Coronavirus (ou comment ne pas rater informations et matériels essentiels quand il faut même se méfier de ses alliés)

il y a 5 heures 11 min
pépites > Politique
Lucidité
Baccalauréat, confinement, élections municipales, pénurie de masques : les principales annonces d’Edouard Philippe sur TF1 sur la crise du coronavirus
il y a 15 heures 17 min
pépites > Terrorisme
Rebondissement
Meurtre de Daniel Pearl : le Pakistan annule la peine de mort d’Omar Sheikh, le citoyen britannique condamné
il y a 16 heures 54 min
light > Science
Découvertes scientifiques
Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures
il y a 18 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 19 heures 43 min
© PIERRE CONSTANT / AFP
© PIERRE CONSTANT / AFP
Bonnes feuilles

Pourquoi la guerre des stups a bouleversé le monde judiciaire et politique

Publié le 14 juillet 2019
Richard Schittly publie "La guerre des stups" aux éditions Tallandier. En octobre 2015, les douanes découvrent un stock de sept tonnes de cannabis dans le XVIe arrondissement de Paris. Le principal suspect est en fait un informateur de l'Office central qui clame qu'il est " l'employé de la police ". C'est le début d'un scandale d'Etat. Extrait 2/2.
Journaliste à la rubrique judiciaire du Progrès et correspondant du Monde à Lyon, Richard Schittly explore le monde de la police et de la justice depuis vingt ans. Il est l'auteur de L'Histoire vraie du gang des Lyonnais (2011) et de Commissaire Neyret,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Richard Schittly
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste à la rubrique judiciaire du Progrès et correspondant du Monde à Lyon, Richard Schittly explore le monde de la police et de la justice depuis vingt ans. Il est l'auteur de L'Histoire vraie du gang des Lyonnais (2011) et de Commissaire Neyret,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Richard Schittly publie "La guerre des stups" aux éditions Tallandier. En octobre 2015, les douanes découvrent un stock de sept tonnes de cannabis dans le XVIe arrondissement de Paris. Le principal suspect est en fait un informateur de l'Office central qui clame qu'il est " l'employé de la police ". C'est le début d'un scandale d'Etat. Extrait 2/2.

Pressenti pour remplacer François Molins, Marc Cimamonti n’est finalement pas retenu au poste de procureur de Paris. Le graal de la magistrature échappe au magistrat au caractère bien trempé, qui a longtemps présidé la Conférence nationale des procureurs en défendant farouchement l’indépendance du parquet. Le procureur de Lyon a visiblement été écarté au dernier moment par une décision venue de l’Élysée, alors que les signaux lui étaient favorables : Nicole Belloubet, ministre de la Justice, et Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, avaient donné leur accord pour sa nomination. Le Premier ministre Édouard Philippe l’avait reçu et validé sa candidature. À la surprise générale, le magistrat est finalement nommé procureur général de Versailles en janvier 2019. 

Bertrand Grain lui aussi a été promu. Avant que n’éclate le scandale d’Exelmans en 2015, le juge d’instruction a quitté la JIRS de Lyon pour rejoindre le pôle antiterroriste de Paris. Ce qui donne lieu à un épisode inattendu. Courant 2018, il appelle l’ambassade du Moyen-Orient où Patrick Laberche vient d’être nommé. Il souhaite obtenir des éléments pour un dossier en cours, et ne sait pas que l’ancien adjoint de l’OCRTIS y est en poste. L’affaire du boulevard Exelmans reste un mauvais souvenir pour le juge d’instruction, qui n’a pas apprécié que ses échanges confidentiels soient produits au dossier par la défense des responsables de l’Office central. Au téléphone, Bertrand Grain fait abstraction du passé et va au bout de sa demande au commissaire, sans nulle autre forme de politesse. 

Le scandale d’Exelmans provoque un électrochoc. Les policiers de terrain font part de leur extrême lassitude à se retrouver en position de suspects dans des enquêtes à hauts risques. « Les relations avec les magistrats ont radicalement changé, on ne se sent plus du tout soutenus, on hésite à se lancer dans des livraisons surveillées », confie un vieux briscard de la brigade des stupéfiants de Lyon. Au plus haut niveau des ministères de l’Intérieur et de la Justice, on s’interroge sur la nécessité de refondre complètement la lutte antidrogue. L’idée d’un Parquet national antidrogue, sur le modèle du Parquet national antiterroriste, a été avancée, sans réelle suite. Dans le projet de loi sur la réforme de la justice, il est plutôt question de confier à nouveau les dossiers complexes à la JIRS de Paris. Ce schéma revient à la situation antérieure, où les livraisons surveillées, initiées par l’Office central des stups, étaient supervisées par la juridiction parisienne, sans passer par la procédure allégée du « parquet entrant ». La commission des lois du sénat s’est penchée sur le sujet et a reconnu, dans un amendement, que les livraisons surveillées pouvaient s’avérer des « actes d’enquête particulièrement efficaces ». L’amendement a été rejeté. 

En attendant des réformes efficaces, les plus hautes autorités judiciaires et policières décident de réagir au scandale Exelmans. Catherine Champrenault, procureur général près la cour d’appel de Paris, et Mireille Ballestrazzi, directrice centrale de la police judiciaire, signent « une plateforme d’accord » portant spécifiquement sur les conditions de la lutte contre le trafic de stupéfiants. Trois ans après la spectaculaire saisie de cannabis en plein Paris, les deux hautes responsables estiment qu’il y a « urgence à restaurer au plus vite des relations de confiance » entre justice et police. Le document pointe le flou des livraisons surveillées. Il liste les dérives constatées dans les enquêtes. Notamment le risque de « manipulations » de la part des informateurs qui, dans un « paradoxe » difficile à piloter, donnent des informations utiles aux enquêteurs en espérant continuer leurs propres activités illégales. Le cadre procédural et la gestion des informateurs, à interprétations et géométrie variables, portent en germe des situations tendancieuses. Notamment celle-ci : « la proportion de la marchandise qui va s’évaporer, souvent au bénéfice de l’informateur, est totalement ignorée, alors même que les volumes peuvent être considérables ». L’allusion à l’affaire Exelmans est transparente. 

« L’accord » signé entre justice et police prévoit donc une série de mesures. Concernant les livraisons surveillées, les chefs demandent un compte rendu écrit du suivi des opérations. Ils exigent l’ouverture d’une procédure préalable. Les policiers doivent aussi prévenir deux parquets sur l’itinéraire prévu des convois (le parquet « entrant » et celui de la JIRS concernée). Au sujet des informateurs, l’accord rappelle que le chef de service ne doit pas être l’officier traitant. La durée d’immatriculation d’un informateur doit être justifiée. Les enquêteurs doivent proscrire toute sollicitation d’actes illégaux et s’assurer que le rôle de l’informateur reste limité. Là encore, ces préconisations font clairement écho à l’affaire Exelmans. Si elles ne sont pas vraiment prévues par la loi et les codes de procédures, elles doivent « s’imposer dans la pratique », disent mesdames Champrenault et Ballestrazzi. Le texte de trois pages est parfaitement inédit dans sa forme et sa conception. Il ressemble à une convention passée entre deux institutions, avec des airs de traité de paix. Les contraintes retombent sur les policiers. L’objectif affiché est de leur assurer une meilleure « sécurité juridique ». Pour les enquêteurs de terrain, le concept est bien théorique dans la réalité mouvante des trafics. « On voudrait tout prévoir, tout régenter, c’est facile sur le papier, ces affaires portent des risques forcément, la relation avec les informateurs est complexe, changeante, tout le monde veut des résultats mais les risques personne ne veut plus les assumer », confie un enquêteur expérimenté de la PJ, officier traitant. Les policiers accusent le manque de confiance. Il faudra sans doute du temps pour que la plateforme produise ses effets. 

Les trafiquants, eux, se portent bien. Ils sont en train de remporter la guerre des stups, selon les enquêteurs spécialisés. « On atteint une infime part du volume de cannabis qui passe chaque semaine à travers les mailles du filet. On a perdu la volonté de s’attaquer aux réseaux. Les enquêtes sont trop longues, trop chères, les chefs régionaux n’ont plus la patience ou le courage de s’attaquer en profondeur au problème. Ils suivent les consignes. Ils ne veulent pas d’ennuis pour leur carrière. On a l’impression que les pouvoirs publics n’ont pas envie de regarder cette réalité en face. À se demander s’ils n’ont pas le cynisme de laisser la drogue financer les quartiers sensibles, pour acheter à bon compte la paix sociale », confie un enquêteur des stups. Sans compter la complexité croissante des procédures, qui alourdit les investigations. Et parfois les menace.

Extrait du livre de Richard Schittly, "La guerre des stups, le flic et l'indic : enquête sur un scandale d'Etat", publié aux éditions Tallandier.

Lien vers la boutique Amazon : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

06.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

07.

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Fazende
- 14/07/2019 - 11:54
petite prose..
Du temps où j'étais jeune et belle, l'on disait que les trois mamelles de l'Etat étaient :
La Drogue
La Prostitution
Le Tiercé !
Alors les faux procès aux trafiquants sont légions.. on fait semblant tandis que la jeunesse se gave "par hasard" de substances illicites ! ILLICITES ?? voir dico...