En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

03.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

04.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

05.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

06.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

07.

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

01.

L'incroyable morgue de classe des élites françaises

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

06.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

ça vient d'être publié
pépites > International
Drame
Beyrouth : 158 morts et toujours 21 personnes portées disparues, selon un nouveau bilan
il y a 12 heures 9 min
light > Culture
C'est dans les vieux pots...
"Dirty Dancing" va avoir une suite, avec Jennifer Grey reprenant son rôle de "Bébé"
il y a 13 heures 5 min
pépite vidéo > Société
Minute choupi
Journée internationale du chat : dix choses que vous ne savez peut-être pas sur votre compagnon à quatre pattes
il y a 13 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Lectures d'été" : "Surface" d'Olivier Norek, quand la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 15 heures 30 min
décryptage > France
Ensauvagement

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

il y a 17 heures 43 min
décryptage > Santé
Sevrage

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

il y a 18 heures 35 min
décryptage > Europe
Business

Ces femmes qui, dans l’Histoire, ont changé le monde. Aujourd’hui, Margaret Thatcher

il y a 18 heures 53 min
décryptage > Environnement
Un mal pour un bien ?

Le gouvernement veut réintroduire les néonicotinoïdes pour sauver les betteraves et voilà pourquoi il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les abeilles

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

il y a 19 heures 12 min
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 1 jour 8 heures
pépites > International
Deuil
Covid-19 : l'Amérique latine est désormais la région avec le plus de morts dans le monde
il y a 12 heures 28 min
pépite vidéo > Media
Grand retour
Koh-Lanta : découvrez les portraits des 24 candidats de la nouvelle saison
il y a 13 heures 34 min
pépite vidéo > Environnement
Alerte rouge
Canicule : un immense morceau d'un glacier des Alpes menace de s’effondrer
il y a 15 heures 2 min
pépites > International
Drame
Inde : au moins 17 morts après la sortie de piste d'un avion qui s'est cassé en deux
il y a 16 heures 8 min
décryptage > Sport
Football

Juventus/Lyon : malgré sa défaite, l'Olympique Lyonnais arrache sa qualification et affrontera Manchester City en quarts de finale de la Ligue des Champions.

il y a 18 heures 29 min
décryptage > International
Ingérence ?

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

il y a 18 heures 41 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.
il y a 18 heures 59 min
décryptage > Société
Danger classé X

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

il y a 19 heures 11 min
décryptage > International
Détresse psychologique

Voulez-vous savoir pourquoi Michelle Obama fait une dépression ? C’est à cause de Trump

il y a 19 heures 12 min
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 1 jour 9 heures
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Echéance prochaine

Comment un bon maire peut faire la différence pour sa ville

Publié le 08 juillet 2019
La campagne des élections municipales qui auront lieu en 2020 est déjà lancée. Si les maires ont opéré un retour en grâce depuis la crise des gilets jaunes, les candidats vont devoir redoubler d'efforts dans cette course.
Jean-Luc Boeuf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Bœuf est administrateur général. Auteur de nombreux ouvrages, son dernier livre : les très riches heures des territoires (2019), aux éditions Population et avenir. Il est actuellement directeur général des services du conseil départemental de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La campagne des élections municipales qui auront lieu en 2020 est déjà lancée. Si les maires ont opéré un retour en grâce depuis la crise des gilets jaunes, les candidats vont devoir redoubler d'efforts dans cette course.

Atlantico : La campagne des élections municipales qui auront lieu en 2020 est déjà lancée. Les candidats aux municipalités vont devoir redoubler d'efforts dans cette course. Comment se démarquer et faire la différence ? Que peut faire un bon maire au niveau local ?

Jean-Luc Boeuf : La première différence provient tout d’abord de la position de départ : est-on sortant ou challenger ? Faut –il d’abord convaincre un appareil de parti ou en passer par des primaires militantes ? En effet, les moyens d’action d’un maire sont très reliés à la place de sa ville dans l’intercommunalité à laquelle il appartient. Une large part des dépenses d’une mairie provient des dépenses de personnel, avec ses inévitables questions et critiques sur la place actuelle et future de ces agents publics ? En n’oubliant pas que, sur le terrain, les querelles philosophiques cèdent vite la place à cette question des demandes d’embauche, propres à tout climat de campagne auxquelles les candidats n’échappent que très difficilement… La fonction symbolique du maire est capitale, à travers son image. Comment en effet ne pas prendre en considération le fait que les projets financiers lourds relèvent de l’intercommunalité… mais qu’il faut d’abord être élu maire…

La question fiscale est traditionnellement un enjeu fort des scrutins municipaux. Pour 2020, la taxe d’habitation est en voie d’extinction. La taxe professionnelle est supprimée depuis près de 10 ans maintenant. Le foncier bâti relève des départements et intercommunalités… pour l’instant. Le sujet des dotations occupera une place moindre qu’en 2014. En effet, l’actuel président de la République a décidé de maintenir les dotations, au contraire du quinquennat 2012-17, qui avait vu la principale dotation de l’Etat aux collectivités passer de 40 à 30 milliards par an ! Bon, il reste toujours les polémiques sur le tarif de la cantine ou des centres de loisir… s’ils ne relèvent pas de l’intercommunalité

Quel peuvent-être les moyens d'action du maire ?

Les maires ont opéré un retour en grâce depuis la crise des gilets jaunes. Il convient pour cela de se projeter quelques mois en arrière. Au début de l’actuel quinquennat, les métropoles ont eu le vent en poupe. Le contexte était celui des intercommunalités de taille dite « XXL », suite à la disparition de plus d’une communauté de communes sur deux, dans l’élan de la loi relative à la nouvelle organisation territoriale de la République de 2015, dite loi NOTRe. Il était en outre question de faire élire au suffrage universel direct les conseillers métropolitains. Le Sénat n’y était pas vraiment favorable. Mais surtout, le mouvement des gilets jaunes a remis sur le devant de la scène la figure du maire qui écoute, qui apaise et qui se fait le relais des doléances de ses concitoyens. En outre, le président de la République voulait faire disparaître les conseils départementaux sur le territoire des grandes métropoles (Toulouse, Bordeaux, Lille, Nantes…). Il s’est vu opérer une fin de non-recevoir des élus, quelle que soit d’ailleurs leur sensibilité politique.

Les moyens d’action des maires sont d’abord budgétaires. En effet, près de la moitié des budgets de toutes les collectivités locales (communes, intercommunalités, départements, réguisons) provient des mairies. Certes, dans les plus petites, les moyens d’action sont limités mais ils sont présents. Au total, cela représente chaque année plus de 110 milliards d’euros. Naturellement, les projets les plus significatifs se réalisent aujourd’hui dans le cadre des intercommunalités, lesquelles représentent un peu plus de 40 milliards d’euros par an.

Les moyens d’action des maires sont ensuite collectifs. Au sein des intercommunalités, sur un bassin de vie qui relie les habitants, ils font émerger les projets d’ensemble tels que l’eau et l’assainissement, les zones d’activité, les équipements d’envergure significative…

Les moyens d’action des maires sont enfin symboliques. Dans nos sociétés ouvertes, désenchantées et en manque de repères, le maire en constitue l’un d’eux. Il est en quelque sorte un « lieu de mémoire » bien vivant.

Gérard Larcher organise une convention pour la droite afin de structurer un projet local. S'il y avait une seule bonne idée pour sauver les maires Les Républicains, quel serait-elle ? 

En portant un regard sur les élections municipales depuis la Libération, on notera deux choses. D’une part, elles sont rarement favorables à la majorité en place et d’autre part la sensibilité joue davantage que l’étiquette.

Premièrement en effet, l’exemple le plus frappant est incontestablement les élections de 1947, avec un raz de marée gaulliste, quelques mois après le départ du général de Gaulle. Mais il faut citer également les municipales de 1977, très favorables à la gauche, en plein milieu du septennat de Valéry Giscard d’Estaing (1974-81). Plus près de nous, les municipales de 2014 se sont traduites par une défaite sans appel de la gauche. À l'issue de ce scrutin, la droite détient 572 des villes de plus de 10000 habitants contre 349 à la gauche. Après cette défaite de la gauche, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault démissionne. Pendant la composition du gouvernement dirigé par Manuel Valls, aucun des ministres battus, retirés au second tour ou élu dans l'opposition ne sont reconduits au gouvernement. Comme quoi, la bonne vieille langue de bois selon laquelle il s’agit d’élections « locales » avec des enjeux « uniquement locaux » ne tient pas nécessairement la rampe.

Deuxièmement, la sensibilité politique est plus importante que l’appartenance partisane stricte. C’est la raison pour laquelle, dans les comptabilisations officielles de votes effectuées par le ministère de l’intérieur, la notion de « divers droite » ou « divers gauche » est beaucoup plus utilisée que pour les élections législatives.

Les maires étiquetés « LR » vont donc avoir tout intérêt à jouer de leur équation personnelle sur le terrain, davantage que leur appartenance politique. C’est la raison pour laquelle le départ d’un parti a moins d’importance pour une municipale que pour une législative. Sur le terrain, le poids de la tête de liste est particulièrement important, dans un sens positif ou négatif d’ailleurs. Ceci est l’une des différences fondamentales avec les élections départementales où les conseillers élus qui vont siéger au conseil départemental sont tous… vainqueurs de « leur » élection, dans « leur » canton.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires