En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi les agences de notation sont-elles si mal-aimées ?

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Violences
L'IGPN ouvre une enquête après la diffusion d'une vidéo montrant deux policiers frapper un manifestant à terre le 5 décembre
il y a 6 heures 6 min
pépites > International
Drame
Pakistan : les autorités enterrent l'enquête sur les centaines de femmes chrétiennes vendues à des Chinois
il y a 7 heures 18 min
pépites > France
Autre mouvement de protestation
Prix du gazole : des blocages routiers organisés dans toute la France
il y a 8 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Léonard 2 Vinci" : Une étonnante fresque, qui magnifie le grand Léonard, et le "9ème art"

il y a 9 heures 45 min
décryptage > Politique
Perdus

Après le ratage des Gilets jaunes, la droite impuissante sur la réforme des retraites

il y a 12 heures 4 min
décryptage > International
Election présidentielle américiane

Joe Biden, fantôme poids plume d'Obama ?

il y a 13 heures 25 min
décryptage > France
Et pendant ce temps-là...

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

il y a 13 heures 42 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le jour où de Gaulle est tombé sous le charme de Jackie Kennedy

il y a 15 heures 6 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le débat public peut-il se passer des Libéraux ?

il y a 15 heures 7 min
décryptage > France
Il n'est pas trop tard

Contre la pensée bourgeoise – celle du politiquement correct – osons être révolutionnaires !

il y a 15 heures 7 min
pépite vidéo > People
Plus de peur que de mal
Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain
il y a 6 heures 33 min
pépites > Politique
Friends will be Friends
Mise en examen de François Bayrou : Emmanuel Macron continuera à échanger avec lui
il y a 8 heures 3 min
light > Société
Inégalités
Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe
il y a 8 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'A-Démocratie. Volet 1: Elf, la pompe Afrique" : un des plus grands scandales politico-financiers de la fin du XXème siècle

il y a 9 heures 49 min
décryptage > Politique
Vrai combat

Fini de rire, la République s'attaque à la Haine

il y a 13 heures 5 min
décryptage > Politique
Pour une nuit, pour la vie ?

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

il y a 13 heures 35 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex
il y a 14 heures 10 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sportif, ce nouveau héros de temps de paix

il y a 15 heures 7 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Elections 2020 : les enjeux du combat face à Donald Trump

il y a 15 heures 7 min
décryptage > Economie
Paroxysme

Services publics paralysés et pression fiscale record : tous les symptômes d’une faillite programmée du système français

il y a 15 heures 7 min
© BORIS HORVAT / AFP
© BORIS HORVAT / AFP
Court-termisme

Culture démocratique en danger : pourquoi l’exclusion de Marion Maréchal ou de tous les populistes de la création affaiblira beaucoup plus nos démocraties qu’elle ne les sauvera

Publié le 30 juin 2019
Marion Maréchal était initialement invitée par le Medef dans le cadre des Rencontres des entrepreneurs de France, mais sa venue a été annulée, sous la pression de personnalités politiques de droite et de gauche.
Yves Michaud est philosophe. Reconnu pour ses travaux sur la philosophie politique (il est spécialiste de Hume et de Locke) et sur l’art (il a signé de nombreux ouvrages d’esthétique et a dirigé l’École des beaux-arts), il donne des conférences dans le...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Michaud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Michaud est philosophe. Reconnu pour ses travaux sur la philosophie politique (il est spécialiste de Hume et de Locke) et sur l’art (il a signé de nombreux ouvrages d’esthétique et a dirigé l’École des beaux-arts), il donne des conférences dans le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marion Maréchal était initialement invitée par le Medef dans le cadre des Rencontres des entrepreneurs de France, mais sa venue a été annulée, sous la pression de personnalités politiques de droite et de gauche.

Atlantico : Marion Maréchal était initialement invitée par le Medef dans le cadre des Rencontres des entrepreneurs de France, mais sa venue a été annulée. N'est-ce pas une grave erreur d'exclure les populistes (quel que soit leur bord) des débats ?

Yves Michaud : Depuis des décennies (et bien avant 2002) la réponse des politiciens de droite comme de gauche à la montée de ce qui n’était pas encore le « populisme » mais le FN ou Le lepénisme a été la diabolisation. Il faut dire que Le Pen leur facilitait grandement la tache avec ses provocations racistes, anti-sémites ou pétainistes. Qu’on ait pu voter Chirac en 2002 avec le slogan « l’escroc plutôt que le facho » m’a toujours atterré. Surtout, ça n’a pas empêché le FN de monter, siphonnant d’abord une partie des votes communistes puis ceux de la droite. Et le FN, en dépit de la lourde présence de la famille du fondateur, a changé et on s’est aperçu qu’il existait quelque chose comme le « populisme ».

On continue quand même à pousser la chanson de la diabolisation en y ajoutant comme Macron « tous les populismes », tout en faisant preuve d’une indulgence étrange envers LFI, qui est pourtant un populisme bon teint.

Jusqu’ici la tactique a fonctionné, mais le populisme continue à monter. Je veux bien qu’il faille dissoudre le « peuple » quand il pense mal, mais ce n’est ni très intelligent ni très digne.

A ne pas vouloir écouter les revendications populistes, on manque les problèmes dont elles naissent : la déqualification professionnelle, le chômage longue durée voire irréversible des employés et cadres moyens passés la cinquantaine, la désertification des campagnes et des banlieues, l’insécurité dans les lieux de « mixité social », la solitude dans les lieux sans mixité sociale, la pauvreté de ceux qui survivent tout en travaillant. La crise des Gilets jaunes qui est loin d’être réglée a été le symptôme le plus net de ce refus d’écoute et de prise en considération.

Plus encore, il faudrait absolument étudier finement « les » populismes car ils sont lourds de diversité. Il y a des populismes autonomistes, comme en Catalogne mais aussi en Bretagne ; des populismes religieux ; des populismes identitaires ; des populismes d’ignorance ; des populismes anti-communistes dans les ex-pays de l’Est. La notion attrape-tout de populisme n’a aucune valeur ni pratique ni théorique.

Quant au Medef, sa palinodie me fait bien rire. Je ne suis pas certain qu’il représente quoique ce soit de sérieux – entre « l’élite » du CAC 40, les grosses fédérations, les PME et les TPME. Et donc il gesticule. On invite Marion MLP puis on la désinvite. C’est toujours bon pour passer à la télé.

En quoi cela finit-il par renforcer les populistes et affaiblir nos démocraties ?

Toute manière de procéder qui exclut une partie notable de la population de la représentation politique est anti-démocratique et analogue à un apartheid. On peut très bien admettre que beaucoup de gens s’en foutent, ne veuillent pas voter, considèrent que « ça va comme ça », soient dépolitisés mais on ne peut pas en connaissance de cause exclure des citoyens. Deux secteurs de population m’inquiètent aujourd’hui beaucoup en France : les « populistes » qu’on stigmatise, méprise (bullshit a dit Macron dans son anglais d’école de commerce) et empêche d’être représentés… et les Français d’origine immigrée, souvent binationaux, qui ne votent pas parce que, eux, ne se considèrent pas comme partie prenante à la République. Et si on compte bien ça commence à faire beaucoup de monde. D’un côté, ça donne les Gilets jaunes. De l’autre des possibilités d’intifada, comme en 2005.

La venue de Marion Maréchal Le Pen a été annulée sous la pression de plusieurs personnalités de droite. La droite doit-elle elle-même refuser le débat d'idées ?

Ici encore, rien d’étonnant. D’une part la « vraie » droite, la « bonne » droite, la droite « comme il faut » considère qu’elle a le monopole de la droite et donc voue le populisme au néant – sans se rendre compte que son petit territoire est de plus en plus petit. D’autre part, pour entrer dans un débat d’idées, il faudrait en avoir. J’avoue ne plus savoir quelles sont les idées de la droite. Soyons lucides, la droite bon chic bon genre est foncièrement macroniste. Les plus malins sont allés tout de suite à la soupe. Les autres ne savent plus quoi faire et ont une peur panique de... la soupe populaire. Le danger pour Macron n’est ni à droite ni à gauche, il est du côté des populations exclues.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 30/06/2019 - 17:52
La Droite?!
Quelle Droite? Celle qui a été "caniculée", lors des européennes?
Anouman
- 30/06/2019 - 12:07
Populistes
Populiste n'a pas plus de sens que progressiste. Il ne s'agit que de mots qui veulent donner une représentation du bien et du mal. Car beaucoup de gens sont simplistes et prennent tout au premier degré. Désigner le "mal" permet aussi de jouer sur la peur des gens qui ont des capacités de raisonnement limitées. Et avec la qualité de l'enseignement il y en a de plus en plus, même dans les grandes écoles.

La conclusion de l'article est particulièrement pertinente.