En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

02.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

03.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

04.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

05.

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

06.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

07.

Cette si discrète entreprise qui pourrait faire que nos vies privées ne le soient… plus jamais

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

ça vient d'être publié
pépites > High-tech
Apple Pay
2020 : 99 % des cartes françaises seront compatibles Apple Pay
il y a 2 heures 49 min
pépite vidéo > Media
Un bad buzz
Rognée d'une photo officielle : Vanessa Nakate dénonce un acte raciste
il y a 5 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dépendances" : une pièce de théâtre où la fratrie est mise en avant

il y a 8 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Là où chantent les écrevisses" : un roman qui a déjà conquis 4 millions de lecteurs

il y a 8 heures 54 min
décryptage > Santé
Un nouveau débat ?

Fongicides : ces lanceurs d’alerte qui plombent les débats scientifiques

il y a 9 heures 48 min
décryptage > Santé
Septicémies

Alerte à l’empoisonnement du sang : une mort sur 5 dans le monde causée par les sepsis

il y a 11 heures 22 min
décryptage > High-tech
Adieu l'intimité !

Cette si discrète entreprise qui pourrait faire que nos vies privées ne le soient… plus jamais

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Economie
Attention !

Alerte au Coronavirus sur l’économie mondiale : une panique planétaire couve sur les marchés

il y a 12 heures 12 min
décryptage > Politique
Un parti à bout de souffle ?

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

il y a 12 heures 49 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Coronavirus : l'OMS fait évoluer son évaluation de la menace en la qualifiant "d'élevée" à l'international
il y a 1 jour 12 min
pépites > Politique
Et après ?
Brexit : Quelles sont les démarches que les Français devront effectuer pour se rendre en Grande-Bretagne ?
il y a 3 heures 37 min
pépites > Santé
Conoravirus
Coronavirus : comment les Français atteints du virus sont-ils pris en charge sur le territoire ?
il y a 6 heures 23 min
décryptage > Politique
C'est grave docteur ?

Et Benjamin Griveaux dérailla gravement à la gare de l'Est…

il y a 8 heures 41 min
décryptage > Politique
Nouvelle technologie

Ce laser super puissant développé par Israël pourrait devenir un instrument de paix

il y a 9 heures 31 min
décryptage > Politique
Lendemains qui déchantent

L’Europe face à une gueule de bois post Brexit

il y a 10 heures 34 min
décryptage > Santé
Le fugitif

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

il y a 11 heures 34 min
décryptage > Société
Inquiiétude

De l’inquiétant au dramatique : ces réalités diverses qui se cachent derrière le chiffre global de la hausse des actes racistes et xénophobes

il y a 11 heures 56 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit à J-4 : Boris Johnson doit tout changer pour que rien ne bouge

il y a 12 heures 22 min
pépite vidéo > Social
Aucune réponse du gouvernement
Eric Drouet se confie sur sa décision de se retirer du mouvement des Gilets jaunes
il y a 23 heures 30 min
pépites > Politique
Officialisation
Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, s’engage dans la campagne des municipales et sera tête de liste à Tourcoing
il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
Coup de vent avant la tempête

Voilà comment détecter si vous êtes dans les prémices d’un burn-out

Publié le 14 juin 2019
Dans le cadre de sa onzième révision de la Classification internationale des maladies, l'OMS définit le "burn-out" comme un syndrome "résultant d’un stress chronique au travail qui n’a pas été géré avec succès".
François Baumann est médecin généraliste, fondateur de la Société de Formation Thérapeutique du médecin Généraliste (SFTG). Intéressé par toutes les dimensions des Sciences Humaines et Sociales qui participent à une meilleure santé des hommes, il a...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Baumann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Baumann est médecin généraliste, fondateur de la Société de Formation Thérapeutique du médecin Généraliste (SFTG). Intéressé par toutes les dimensions des Sciences Humaines et Sociales qui participent à une meilleure santé des hommes, il a...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans le cadre de sa onzième révision de la Classification internationale des maladies, l'OMS définit le "burn-out" comme un syndrome "résultant d’un stress chronique au travail qui n’a pas été géré avec succès".

Atlantico : Dans le cadre de sa onzième révision de la Classification internationale des maladies, l'OMS définit le "burn-out" comme un syndrome "résultant d’un stress chronique au travail qui n’a pas été géré avec succès". Selon cette définition, 595 000 britanniques ont fait un "burn-out" en 2018. En quoi cette récente définition du burn-out est-elle nouvelle et différente des précédentes ?

François Baumann : Cette nouvelle définition est moins restrictive que les précédentes, qui d'ailleurs n'avaient jamais atteint le niveau de l'OMS. Le maximum atteint par la France, c'était la Haute Autorité de Santé qui avait reconnu ce syndrome comme tel. Sinon, il n'y a jamais eu de reconnaissance ni au niveau universitaire ni à celui de l'académie de médecine : c'est donc un progrès formidable, notamment pour les personnes qui souffrent réellement de "burn-out". Ce qui encore mieux, c'est l'extension du burn-out à d'autres domaines que celui du travail : plusieurs ouvrages avaient déjà été écrits sur le sujet mais qui n'étaient pas scientifiques. Ce texte à l'OMS donne une caution supplémentaire à ces travaux.

On parle parfois de "burn-out parental" ou "burn-out scolaire". Le burn-out n'est-il pas un épuisement à la tâche plutôt qu'un épuisement au travail ?

Le burn-out est un phénomène de société : c'est bel et bien un épuisement à la tâche. Le travail est une tâche, mais il y en a beaucoup d'autres. Les premiers cas de burn-out que j'ai vu étaient des cas de personnes qui se surmenaient et ressentaient du stress au travail, ce qui ne veut pas dire qu'ils se surmenaient dans d'autres domaines et finissaient "K.O. debout" au sens propre. Il y a de plus en plus de "burn-out light", pour faire un anglicisme supplémentaire, parce que les nouveaux troubles ressemblent à du "burn-out" mais ne sont que des dépressions et ne correspondent pas à la définition première du burn-out qui se décline en trois points précis. Je parle dans un de mes livres de "l'extension du domaine du burn-out" : c'est encore plus vrai avec cette définition. Je prépare un nouveau livre qui porte non plus sur le "burn-out" en lui-même, mais les causes extérieures du "burn-out", ce qu'amène le monde extérieur aux gens en matière de souffrances (les collègues de bureau, les patrons, les employés entre eux). Tout cela s'étend beaucoup parce que le travail prend plus d'importance qu'avant dans notre société, il est pris au sérieux davantage, comme beaucoup de choses d'ailleurs du fait du perfectionnisme ambiant. Ce sont pour moi les raisons majeures de l'augmentation du nombre de "burn-out".

Le burn-out est un état dépressif en rapport avec le stress, qui a les caractéristiques de la dépression définie dans la DSM4, c'est-à-dire tous les signes cliniques (insomnie, dégoût de tout etc.) Cela rentre dans toutes les formes du "burn-out" pour synthétiser une symptomatologie. Les Américains le font toujours mieux que nous depuis toujours : ils arrivent à synthétiser en un mot ce qu'on met quatre heures à montrer.

Le burn-out est-il une maladie à part entière ? Comment le différencier d'autres troubles psychologiques, tels que la dépression ?

La différence entre le burn-out et la dépression, c'est que la dépression fait partie du burn-out. Le burn-out comporte parmi ses symptomatologies des signes dépressifs. Par contre, on est devant des pathologies nouvelles de burn-out et certains pays prennent vite le train en marche et l'adaptent à leurs lois et d'autres (les pays latins) sont plus lents. Tout le monde ne parle pas de maladie au sujet du burn-out. Ce sont des troubles multiformes qui réalisent un syndrome, qui donnent des signes mais qu'on ne pas appeler maladie (cela voudrait dire qu'on sait définir une maladie à proprement parler). Ces problèmes de définition doivent donner des réponses aux personnes qui se mettent en arrêt maladie à cause du burn-out et qui ont besoin d'une reconnaissance.

A l'aune de cette nouvelle définition, comment diagnostiquer un burn-out et le traiter efficacement ?

Le fait de mettre un nom et de montrer que le burn-out est reconnu, même si c'est un syndrome et non une maladie, est déjà une belle avancée. Quand j'ai commencé à travailler sur cette maladie, je n'avais pas d'étiquette à mettre. Or on sait que c'est important d'en mettre une. Petit à petit, on affine le traitement, mais les thérapeutiques restent les mêmes : celles qui passent par l'arrêt de travail, l'éloignement de la famille quand c'est elle en cause, etc. Le burn-out est un état symptomatique qui donne des signes reconnus comme tels par un médecin. Par la suite, on cherche la cause et on la traite.

Comment savoir à quel degré de burn-out est une personne qui pense être frappée par une dépression ?

On ne sait pas à quelle vitesse ces choses-là évoluent. Dès qu'il y a une modification dans les relations au travail ou dans la famille, c'est-à-dire quand le caractère d'une personne se modifie (quelqu'un de calme qui se met en colère, quelqu'un de passif qui perd la raison), alors il faut consulter un médecin. C'est là que les traitements n'ont pas encore beaucoup évolué : on donne des antidépresseurs, moins que pour une dépression classique. Il y a encore des personnes qui sont hospitalisées pour cette raison.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

02.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

03.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

04.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

05.

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

06.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

07.

Cette si discrète entreprise qui pourrait faire que nos vies privées ne le soient… plus jamais

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 15/06/2019 - 11:33
Burn-out
Pourrait- on faire un lien entre Sécu et Burn-out ? En d'autres termes, les possibilités de prise en charge ne sont-elles pas un élément déterminant....?