En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

04.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

05.

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

07.

Moins de morts, moins d’impact économique : ces voisins européens dont la France devrait urgemment s’inspirer pour ne plus être la mauvaise élève du Covid

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

05.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

06.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

ça vient d'être publié
décryptage > International
Suprêmement explosif

Trump a nommé à la Cour suprême une juge extrêmement conservatrice : normal, les États-Unis sont le pays des extrêmes

il y a 19 min 38 sec
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Tel est sur toi le sceau de ma haine, ou les possédés

il y a 1 heure 46 min
décryptage > Economie
Business

Bourse : les nouveaux gagnants et perdants post-Covid

il y a 2 heures 4 min
décryptage > International
Géopolitique

La Turquie, un enjeu existentiel pour l'Europe et pour le monde arabo-musulman

il y a 2 heures 19 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Poser des plaques de verre sur la banquise pourrait-il sauver les glaces de l’Arctique ?
il y a 2 heures 40 min
décryptage > Société
La responsabilité du gouvernement… et la nôtre...

Covid-19 : à quelles libertés sommes-nous réellement prêts à renoncer pour enrayer l'épidémie ?

il y a 3 heures 9 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces soutiens vitaux au quotidien pour les personnes âgées et dont la France aura cruellement besoin face au vieillissement de la population

il y a 4 heures 32 min
décryptage > Politique
Il a lu attentivement le Coran

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

il y a 4 heures 32 min
pépites > International
Jeter l'éponge
Liban : le Premier ministre désigné renonce à former un gouvernement et démissionne
il y a 19 heures 42 min
pépite vidéo > Insolite
Les joies du télétravail
Argentine : un député embrasse le sein nu de sa femme en pleine visioconférence
il y a 20 heures 21 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Débris spatiaux : la Station spatiale a évité la catastrophe pour la 3e fois cette année ; Un détecteur de vie extraterrestre qui tient dans une boîte à chaussures !
il y a 20 min 13 sec
décryptage > Politique
Biographie

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

il y a 1 heure 56 min
décryptage > International
Relever le nez du guidon

Nous aurons la Chine de nos mérites

il y a 2 heures 11 min
décryptage > Politique
Claque en vue

Sénatoriales : petit panorama des enjeux à surveiller

il y a 2 heures 26 min
décryptage > Science
Inventées ou découvertes ?

Mais au fait, c'est quoi les maths ? Et la petite question candide posée par une ado sur Tik Tok déclencha un grand débat entre scientifiques et philosophes

il y a 2 heures 49 min
décryptage > Economie
Pensée magique

Relance made in France : les impasses du techno-colbertisme

il y a 3 heures 16 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

il y a 4 heures 32 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron où l'art de la mondialisation heureuse

il y a 4 heures 32 min
pépites > France
Enquête
Attaque à Paris : le suspect "assume son acte" et pensait attaquer Charlie Hebdo
il y a 20 heures 9 min
pépite vidéo > Politique
Pathétique
"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé
il y a 21 heures 33 min
Liberté d'expression

De Rothen et Riolo à Charlie Hebdo : petites réflexions sur l’état (chancelant) de la liberté d’expression en France

Publié le 13 juin 2019
Les remarques graveleuses de Daniel Riolo et Jérôme Rothen leur ont valu une suspension d’antenne, suite à l’intervention de Marlène Schiappa.
Nicolas Moreau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômé d'école de commerce, Nicolas Moreau a exercé en tant qu'auditeur pendant une décennie, auprès de nombreux acteurs publics, associatifs et privés.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les remarques graveleuses de Daniel Riolo et Jérôme Rothen leur ont valu une suspension d’antenne, suite à l’intervention de Marlène Schiappa.

Les remarques graveleuses de Daniel Riolo et Jérôme Rothen leur ont valu une suspension d’antenne, suite à l’intervention de Marlène Schiappa. Cette affaire n’est pas anodine. Elle en dit long sur le recul de la liberté d’expression en France, la disparition du droit à l’erreur à l’heure des réseaux sociaux, et les dangers pour la liberté d’un Etat trop envahissant.

Le journaliste Daniel Riolo et le consultant Jérôme Rothen, officiant sur la radio RMC, ont été suspendus d’antenne jusqu’au 16 juin inclus. Ils avaient été mis en cause pour les propos qu’ils avaient tenus le 6 juin à propos de Najila Trindade, une jeune femme accusant le joueur de football Neymar d’agression sexuelle.

Pour mémoire, ces propos portaient sur le physique de la jeune femme, et laissaient entendre qu’elle ne correspondait pas à l’idée que les deux compères se faisaient des standards de la star brésilienne. La jeune femme avait notamment été jugée décevante, et comparée à « de la division 2 », ce qui avait rapidement fait scandale sur les réseaux sociaux. (Etant entendu que tout fait scandale sur les réseaux sociaux, mais pas dans des proportions comparables).

Prenant conscience de leurs erreurs, les deux comparses s’excusèrent alors platement.

Cette pénible histoire aurait pu s’arrêter là, mais c’était sans compter sur l’inévitable Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’égalité femmes hommes et inlassable pourfendeuse de sexistes en tous genres, qui s’est empressée de signaler ces propos au CSA, précipitant ainsi la sanction de Riolo et Rothen.

Il s’agissait pour elle de rappeler que la remise en question de la parole des femmes se disant violées, que ce soit pour leur vécu, leur physique, ou autres, créait un climat malsain pour les autres femmes, et décourageait celles qui devraient légitimement porter plainte de le faire. Arguments recevables autant que discutables, qui ne sont pas l’objet de la présente chronique.

Un jeu de rôles malsain

Cette regrettable affaire est intéressante à plusieurs titres, et en premier lieu par la manière dont chacun joue son rôle.

Riolo et Rothen sont pleinement dans leur rôle, même lorsqu’ils osent des blagues douteuses et des attaques personnelles. Ils ont précisément été recrutés pour leur liberté de ton, et sauf à s'imposer un contrôle permanent qui est incompatible avec cette liberté, des dérapages surviennent fatalement. La direction de RMC commet une erreur en les suspendant pour les conséquences inévitables d’une liberté de ton qu’elle les pousse à adopter. En se comportant ainsi, elle n’assume pas les conséquences de ses propres exigences, et réclame de résoudre une équation impossible entre liberté de ton et autocontrôle permanent.

Marlène Schiappa joue également son rôle, consistant avec un minimum de budget à occuper un maximum d’espace médiatique, et à exploiter politiquement le féminisme, fut-il populiste. Son omniprésence médiatique et sa popularité laissent penser que son interprétation de ce rôle est un succès.

Mais ce jeu de rôles ne va pas sans poser de questions : Peut-on s’exprimer librement sans oser prendre le risque de se tromper ? A-t-on encore le droit à l’erreur à l’heure des réseaux sociaux ? Notre société sait-elle encore pardonner ? Est-ce à l’autorité administrative de fixer a posteriori les limites légales de la liberté d’expression, et de censurer arbitrairement quiconque s’exprime en sens contraire du gouvernement ?

Ces questions sont essentielles, car une société ignoble nous attend si nous ne réagissons pas. Une société du contrôle permanent. Une société sans garde-fou, ou chaque sortie de route est fatale. Une société aseptisée. Une société angoissée. Une société convenue. Une société de l’autocensure.

Derrière ces lynchages permanents et ces affaires en apparence triviales, se joue la question de la société dans laquelle nous souhaitons, ou ne souhaitons pas vivre.

Le CSA, honte de la France

Au-delà de ces questions essentielles, cette affaire pose le sujet de la suppression du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

Un tel organe de répression du vice et de promotion de la vertu a-t-il sa place dans une société démocratique ? Que dirait-on d’un organe d’Etat chargé « d’encadrer la liberté d’expression » de romanciers ou de journalistes ? Que dirait-on si un Conseil Supérieur de la Presse avait le pouvoir de censurer la Une de Charlie Hebdo de cette semaine, qui nous livre une interprétation footballistique de l’Origine du monde de Courbet ?

L’interrogation n’est pas rhétorique car la réponse n’a rien d’évident. Nombreux sont ceux qui seraient en faveur de la censure des couvertures de Charlie. Elle est même inquiétante, tant la mansuétude des français vis-à-vis du CSA est grande. Elle nous dit que le français n’a rien contre la censure, tant qu’elle touche les autres. Le principe même de la censure ne le gêne pas, contrairement au fait d’être censuré.

Comment peut-il espérer la liberté pour lui, s’il la refuse aux autres ?

Au pays de la loi fake news, où des journalistes peuvent être convoqués par la DGSI, la capacité de l’Etat à censurer quiconque était déjà inquiétante. Mais l’acceptation du principe de cette censure par les français, tant qu’elle touche les autres, est plus inquiétante encore. Elle montre un certain renoncement à la liberté, et marque un grand pas en avant sur la route de la servitude.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 13/06/2019 - 21:51
Je soutiens les deux journalistes
Et je pense qu’ils ont eu raison dans leur critiques
2bout
- 13/06/2019 - 15:56
Au nom de l'Egalité, de la Fraternité ...
et de la Liberté d'interdire.
Tant qu'il y a aura des hommes comme Ruffin pour penser que sa nunuche d'attachée parlementaire a besoin de règles, de cadres et de lois pour savoir ce qui est bon pour elle, et accessoirement lui faire adopter définitivement le ferroviaire à l'aérien, il y aura des femmes comme Schiappa pour savoir ce qui est bon pour des millions d'administrés infantilisés.