En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

06.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

07.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 1 heure 10 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 2 heures 14 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 2 heures 32 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 2 heures 50 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 3 heures 16 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 4 heures 13 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 4 heures 42 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

COVID-19 : ce qu’il est encore possible de faire malgré une situation hors de contrôle

il y a 5 heures 52 min
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 22 heures 11 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 1 heure 41 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 2 heures 19 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 2 heures 49 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 3 heures 11 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 3 heures 56 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 4 heures 25 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 4 heures 59 min
décryptage > France
Clash des confessions

Boycott pour "attaques contre l’islam" : saurons-nous éviter notre guerre du Liban à nous ?

il y a 5 heures 25 min
pépites > Santé
Coronavirus
L'épidémie de Covid-19 a franchi un nouveau seuil avec 52.010 nouveaux cas en 24 heures, selon les chiffres officiels publiés hier soir
il y a 6 heures 21 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 22 heures 38 min
© Tolga AKMEN / AFP
© Tolga AKMEN / AFP
Rebelles décroissants

Derrière la désobéissance civile, le spectre de la décroissance pour tous

Publié le 04 juin 2019
Derrière ces actions de rebellion, les activistes ont pour objectif d’imposer de facto un principe de décroissance et de déconsommation au nom des intérêts des animaux et de la planète, notamment via le concept d’« état d’urgence climatique et écologique ».
Eddy Fougier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eddy Fougier est politologue, chercheur associé à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). Spécialiste des mouvements de contestation de la mondialisation, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur ces thèmes : Dictionnaire...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Derrière ces actions de rebellion, les activistes ont pour objectif d’imposer de facto un principe de décroissance et de déconsommation au nom des intérêts des animaux et de la planète, notamment via le concept d’« état d’urgence climatique et écologique ».

Différents événements récents tendent à montrer que l’on est en train d’assister au grand retour de la désobéissance civile. Le 24 mars, des militants du mouvement Extinction Rebellion France réunis place de la Bourse à Paris se déclarent officiellement « en rébellion contre l’extinction du vivant ». Le groupe Extinction Rebellion a été créé au Royaume-Uni en octobre 2018. Il se présente comme un « Mouvement mondial de désobéissance civile en lutte contre l’effondrement écologique et le réchauffement climatique ». Il s’est notamment fait connaître par plusieurs actions assez spectaculaires de blocages à Londres au mois d’avril dernier. Extinction Rebellion France a vu le jour en novembre 2018.

Le 19 avril, Greenpeace, Les Amis de la Terre et ANV-COP21 lancent l’opération « Bloquons la République des pollueurs », qui était censée être la plus grande action de désobéissance civile jamais organisée en France. Plus de 2 000 activistes bloquent l’accès à quatre bâtiments du quartier de la Défense (les tours de Total, d’EDF, de la Société générale et des locaux du ministère de la transition écologique et solidaire) en y pénétrant et en y restant plusieurs heures. Si les actions « coups de poing » de Greenpeace sont bien connues, c’est moins le cas d’ANV-COP21. Il s’agit d’un « mouvement citoyen de masse » dont l’objectif est de « relever le défi climatique » en s’inspirant « des victoires obtenues [par les] grands mouvements de lutte non-violente ».  ANV signifie justement Action non-violente. Le mouvement organise d’ailleurs des formations à l’action non-violente et à la désobéissance civile.

Le 4 mai, un boucher bio du marché couvert de Saint-Quentin dans le Xe arrondissement de Paris est victime d’une agression de la part d’une vingtaine de militants antispécistes qui répandent du faux sang sur le sol, sur la vitrine de son étal et sur lui. Il dit avoir été frappé d’un coup de poing par des activistes (ce qu’ils nient). Cette action a été revendiquée par l’association antispéciste 269 Life France.

Enfin, le 22 mai, l’association DXE France poste une vidéo sur sa page Facebook. Ce sont des images tournées dans un élevage intensif Fleury Michon suite à une intrusion à laquelle a participé le député LFI Bastien Lachaud. DXE France, qui a été créée en février 2018, s’inspire des pratiques de désobéissance civile du mouvement international Direct Action Everywhere lancé aux Etats-Unis en 2013, avec des « libérations d’animaux » censées s’effectuer à visage découvert, mais aussi de la diffusion de vidéos d’élevages de l’association L214.

Ces actions directes dites non-violentes qui relèvent de la désobéissance civile sont ouvertement revendiquées par ces activistes. Dans une tribune publiée dans Libération le 22 mars 2019, le collectif Extinction Rebellion explique ainsi que « nous sommes prêt-e-s à enfreindre la loi et à en subir les conséquences, y compris l’emprisonnement ». Le nom même du mouvement DXE, à savoir Direct Action Everywhere, en est aussi un bon exemple.

A l’évidence, cela représente une menace nouvelle pour les entreprises et les acteurs économiques. Les actions de désobéissance civile mises en œuvre jusqu’à présent par les zadistes ont pu aboutir à l’abandon de projets (retenue d’eau de Sivens, aéroport de Notre-Dame-des-Landes) ou à un blocage (Center Parcs de Roybon dans l’Isère). Des actions de ce type perpétrées par les Faucheurs volontaires ont aussi conduit à la fin de la recherche publique sur les OGM en France.

Néanmoins, les actions directes des antispécistes et de ceux qui ont été quelquefois désignés comme « rebelles du climat » sont d’une autre nature. Il ne s’agit pas de bloquer un projet local ou une innovation spécifique, mais bien de délégitimer aux yeux des consommateurs, des investisseurs ou des autorités publiques certaines activités (comme l’élevage intensif, voire l’élevage tout court) et, par extension, tous les secteurs d’activité qui sont jugés nuisibles pour l’environnement, la biodiversité et le climat (automobile, énergies non renouvelables, chimie, etc.). Or, on voit bien que, derrière ces actions, les activistes ont pour objectif d’imposer de facto un principe de décroissance et de déconsommation au nom des intérêts des animaux et de la planète, notamment via le concept d’« état d’urgence climatique et écologique », que le groupe LFI de l’Assemblée nationale a voulu faire passer mi-mai par le biais d’une proposition de résolution visant à inscrire la « règle verte au sommet de la hiérarchie des normes » et qui a été adopté récemment par la Chambre des communes en Grande-Bretagne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 05/06/2019 - 18:47
Gauchisme et radicalisation.
Il s'agit d'actions classiques de la racaille gauchiste dont les actions intègrent différents niveaux de violence en fonction du contexte. La faiblesse des réactions des états et de la justice en développant un sentiment d'impunité va conduire à des actions de plus en plus radicales qui conduiront à un nouveau terrorisme.
clo-ette
- 04/06/2019 - 13:30
je suis assez fascinée par
cette option de la "décroissance " , "état d'urgence climatique et écologique" . ... Que veulent les militants exactement et concrètement ? Car j'aimerais savoir en quoi consistent leurs souhaits .Ceci dit je peux comprendre leur malaise, le monde est devenu dur et sans joie, il faudrait cerner ce qui ne va pas, l'immigration trop forte? la disparition programmée des cellules familiales, les frustrations économiques? la perte des idéaux ? Pourtant le progrès dans des quantités de domaine est bien réel ....
Benvoyons
- 04/06/2019 - 12:45
Toutes les formes de décroissance font de facto une
décroissance Scientifique, Médicale,Alimentaire,Sociale, & donc in fine une réduction du nombre d'humain par la famine, les maladies, les guerres locales & cela partout dans le monde, pour sa simple survie. Ainsi les débiles de la décroissance, seront les premiers à faire la guerre pour manger & se soigner, mais aussi pour faire survivre leur idée à la con que la décroissance sauvera l'Humain. C'est une croyance forcément Mordicus :):)