En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Renault en plein chaos post Ghosn

04.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

05.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

06.

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 6 heures 4 min
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 7 heures 56 min
pépites > Politique
Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI
Election présidentielle : Marine Le Pen confirme son "envie d'être candidate" en 2022
il y a 10 heures 8 min
pépites > Justice
Dénonciation calomnieuse
Alexandre Benalla a déposé une plainte contre l'association Anticor
il y a 11 heures 38 min
pépites > Politique
Voix sociale et républicaine
Des élus PS et des soutiens d'Emmanuel Macron signent une tribune en faveur de la création d'un "pôle de gauche" dans la majorité
il y a 12 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Le dernier hiver du Cid" de Jérôme Garcin : le chagrin et la piété

il y a 14 heures 11 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
La Nasa a dévoilé les combinaisons des astronautes qui marcheront sur la Lune ; Le système planétaire le plus proche de nous a des propriétés étranges
il y a 15 heures 21 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L'amélioration des conditions de travail de la police passera par la restauration de l'autorité de l'Etat et par une modernisation en profondeur

il y a 15 heures 22 min
décryptage > Finance
Monnaies

Facebook : comment le Libra pourrait bien changer le dollar

il y a 15 heures 55 min
décryptage > Société
Transmission

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

il y a 16 heures 56 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 7 heures 37 min
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 8 heures 24 min
pépites > Politique
Neutralité religieuse
Elections municipales : Bruno Retailleau propose un projet de loi pour interdire les "listes communautaristes"
il y a 11 heures 22 sec
pépite vidéo > Europe
Avenir du Royaume-Uni
Brexit : Boris Johnson se résigne à demander un nouveau report
il y a 12 heures 17 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 25 min
décryptage > Société
Culpabilisation à grande échelle

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

il y a 15 heures 16 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

il y a 15 heures 21 min
rendez-vous > Science
Atlantico Green
Les recherches prometteuses de chimistes japonais sur de nouveaux matériaux plastiques qui permettent de fixer le CO2
il y a 15 heures 24 min
décryptage > Europe
Bras de fer politique

Jusqu’à quand une poignée de parlementaires britanniques s’opposera-t-elle à l’inéluctable - le Brexit ?

il y a 16 heures 41 min
pépites > International
Cessez-le-feu
Recep Tayyip Erdogan menace les combattants kurdes en cas de non-respect de l’accord
il y a 1 jour 5 heures
© Mark RALSTON / AFP
© Mark RALSTON / AFP
L'armée des douze chiens

Derrière le parti animaliste, le succès d'une idéologie issue d'une longue tradition anti-humaniste

Publié le 29 mai 2019
Le parti animaliste a obtenu 2,2% des voix aux élections européennes. Un score surprise qui les place devant les partis de Florian Phillipot, François Asselineau ou les listes Gilets jaunes.
Bertrand Vergely est philosophe et théologien.Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely est philosophe et théologien.Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le parti animaliste a obtenu 2,2% des voix aux élections européennes. Un score surprise qui les place devant les partis de Florian Phillipot, François Asselineau ou les listes Gilets jaunes.

Atlantico : Que dit ce résultat du rapport de l’homme à lui-même ? L’animalisme est-il une haine de l’homme ?

Bertrand Vergely : À la suite des élections qui viennent d’avoir lieu, on parle beaucoup de recomposition du paysage politique du fait de  la disparition de la vieille opposition droite-gauche au profit de l’opposition centre- extrêmes. Cette recomposition va de pair avec une recomposition idéologique. L’écologie monopolisant l’essentiel du débat intellectuel, là où il y avait hier un clivage entre la droite et la gauche, il y a désormais un clivage entre écologistes modérés et écologistes radicaux, c’est-à-dire écologistes pensant que l’écologie et la croissance économique sont compatibles entre eux et écologistes pensant le contraire.   C’est dans cette perspective qu’il importe de situer le parti animaliste, dont le score fait jeu égal avec celui du Parti Communiste, ce qui est un signe des temps.

L’animalisme, tel qu’il se présente de l’extérieur, entend défendre les animaux face aux violences que les hommes peuvent leur faire subir. Ce qui est un programme tout à fait louable, dont on ne peut que se réjouir et auquel on ne peut que souscrire. Quand on commence toutefois à approfondir celui-ci, il en va autrement, l’animalisme se caractérisant par une guerre des animalistes contre l’homme au nom de la défense de la cause animale.

Cette attitude, pour le moins paradoxale de la part de ceux qui entendent être des pacifistes, repose sur un raisonnement intellectuel assez simpliste. L’homme se croyant supérieur à l’animal, il pense avoir le droit de maltraiter celui-ci au nom de cette prétendue supériorité. Supprimons cette supériorité de l’homme en faisant de celui-ci un animal parmi d’autres. On va supprimer ce qui est la cause de la souffrance que l’homme fait subir à l’animal.

À la base donc de l’animalisme, il n’y a pas tant une haine de l’homme qu’un désir de réforme morale et, derrière elle, d’éradication de l’orgueil humain. Ce désir vient de loin.

L’idée que l’homme se donne trop d’importance est une idée ancienne. Dans la Grèce antique, si un sophiste comme Protagoras enseigne que «l’homme est la mesure de toute chose », un cynique comme Diogène se promène en plein jour dans les rues d’Athènes une lanterne allumée à la main en criant « Je cherche un homme ». Pour Diogène il n’en existe pas, tant les hommes sont pétris de suffisance.

Au XVIIème siècle, Spinoza procède au même constat. L’homme se donne beaucoup trop d’importance. Il pense être « un empire dans un empire ». Non seulement il a le culot de se croire le centre du monde, mais en plus il a cet autre culot consistant à attribuer à Dieu une forme humaine. Pour lui, l’anthropocentrisme et l’anthropomorphisme, sont les deux mamelles qui alimentent l’obscurantisme.

De nos jours, les sciences humaines, la pensée de la déconstruction et la sagesse matérialiste influencée par la pensée indienne  font eux aussi le même constat. L’homme se donne beaucoup trop d’importance. Il se croit « maître chez lui », comme le dit Freud.

Autrement dit, ne pensons pas que l’animalisme vient d’une haine obscure et irrationnelle de l’homme. L’anaimalisme vient bien plutôt d’un courant de pensée extrêmement moralisateur rêvant de faire de l’homme un être libéré de tout orgueil. Projet pour le moins paradoxal. Allons au bout de ce projet d’éradication de l’orgueil humain. Que trouve-t-on ? Le comble du pouvoir de l’homme sur l’homme.

Dans Les mots et les choses Michel Foucault le montre bien. Quand la raison humaine rêve d’expliquer totalement l’homme, la seule façon d’y parvenir est de le faire disparaître en l’expliquant par ce qui n’est pas lui. Avec le projet de triompher de l’orgueil humain, il en va de même. Il n’y a qu’un moyen de détruire l’orgueil de l’homme. Installer un pouvoir total de l’homme sur l’homme à travers le triomphe absolu de l’orgueil humain.

Avec le courant dit de l’écologie profonde, la Deep Ecology, comme le dit Luc Ferry  dans son essai publié en 1992 Le nouvel ordre écologique, c’est ce à quoi on a affaire. Derrière l’idée de supprimer non seulement l’orgueil humain mais le genre humain afin de sauver la planète, la Deep Ecology se présente comme l’homme absolu.  L’homme étant pur de l’homme en l’ayant fait disparaître, le rêve d’un homme pur est réalisé.

 

Quelles sont les origines philosophiques de ce mouvement ?

Les origines philosophiques de ce phénomène se trouvent dans le moralisme  naturaliste, le matérialiste et le rationaliste.

Ce moralisme se présente sous une forme très populaire et très humaine. Que de gens pensent que les animaux sont préférables aux hommes. Il n’y a quelques années une publicité pour une association style SOS AMITIÉ montrait un labrador et sa maîtresse tous deux à quatre pattes l’un devant l’autre, avec ce sous-titre : « Si vous croyez qu’il n’y a que lui pour vous comprendre au monde ».

La déception face à l’humanité. Le fait d’aller se réfugier chez les animaux pour trouver un peu de vraie compréhension, de vraie chaleur, de vraie tendresse. L’idée que l’es animaux sont plus humains que les hommes, que ce sont eux les vrais humains. On a là l’origine de la philosophie animaliste.

Quand un animal est tendre, il présente tous les avantages de l’homme sans les inconvénients de celui-ci. Humain par sa tendresse, il n’amène pas avec sa tendresse tous les inconvénients que les hommes apportent. On est là dans le rêve. Ce rêve se retrouve dans le naturalisme matérialiste rationaliste.

Quand l’esprit humain rêve d’un naturalisme intégral, d’un matérialisme intégral et d’un rationalisme intégral il est exactement dans la même position que celui qui trouve, dans son chien ou son chat, une humanité pure. Pouvoir avoir tous les avantages de l’homme sans les inconvénients c’est ce que donne le naturalisme. Quand la Nature est entièrement naturelle, libre, spontanée, elle est enfin humaine. De même, quand la matière est totalement matière. Là encore, libre, spontanée, elle est entièrement humaine. Enfin, quand la raison est entièrement rationnelle. Une fois de plus, libre, spontanée, elle est humaine. Derrière la nature, la matière, la raison ou bien encore l’animalité livrées à elles-mêmes, que trouve-t-on ? Le rêve fou d’une humanité enfin pure.

En fait, l’homme ne cesse de se rêver lui-même en poursuivant le fantasme d’une humanité pure délivrée de l’humanité à travers l’animal, la nature, la matière ou bien encore la raison. D’où ce paradoxe consistant à faire de l’animal le rêve de humanité délivrée d’elle-même.

 

Quelle réponse donner dès lors à ce mouvement qui semble prendre de l'ampleur ?

Pour sortir de cette impasse, il n’y a qu’un moyen : arrêter de rêver et, pour cela, penser un peu plus.

Écoutons les discours qui se tiennent, que constate-ton ? Nous vivons en plein rêve. Le discours à la mode n’a qu’un mot à la bouche : « sauver la planète ». Il joue à sauver le monde. Il se prend pour un sauveur. Aussi sort-il des mots magiques : naturalisme, matérialisme, rationalisme, animalisme. Procédé habile. Le monde le croit. Il pense que cela va le sauver.

La politique est aujourd’hui en crise. Comme le débat idéologique. Rien d’étonnant à cela : le politique comme le débat idéologique sont à la recherche de nouveaux mots magiques afin d’ensorceler le monde.

On sort de cette mystification en arrêtant de se masquer derrière des mots afin de penser vraiment ce que l’on pense. Penser ce que l’on pense, c’est arrêter de parler de social, d’écologie, d’animalisme afin de se poser les bonnes questions. Quand on parle d’écologie, de social, d’animalité, se regarde-t-on ? S’écoute-t-on ? Se rend-ton compte de ce que l’on est en train de dire ? Est-on vraiment présent à ce qui se dit ? Pourquoi ce que l’on dit est-il si plat, si vide, si creux, si ennuyeux, si assommant, si dépourvu de flamme, de feu, d’ardeur, de force et de vie ? Les animalistes se rendent-ils compte qu’ils sont en train de faire advenir une dictature, l’animal n’étant qu’un prétexte pour punir l’humanité ? On parle d’animalité, de cause animale, de défense de la cause animale. Fort bien. Est-il possible d’en parler autrement que sur le monde de la punition et de la dictature ? On parle de social et d’écologie. Fort bien également. Peut-on en parler toutefois là encore autrement que sur le mode du : « Oui, c’est vrai, nos adversaires en parlent également. Mais le vrai social, la vraie écologie c’est nous, pas eux. » ?  

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Renault en plein chaos post Ghosn

04.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

05.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

06.

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
AZKA
- 30/05/2019 - 09:18
Cette angoisse est typique des citadins
Entassés. C'est là qu'on y trouve les khmers verts. Sortez de vos méga villes les gars et les filles!
cloette
- 29/05/2019 - 20:17
l'éclosion de ce nouveau parti,
après d'autres qu'on a vu passer, et avec le mouvement de "l'écologie profonde" qui d'ailleurs est une secte, a pour cause la population mondiale qui s'accroit et que l'on doit nourrir entrainant ainsi des conditions d'élevage intensif ( foules de poulets sur un tapis roulant , abattage industriel des animaux, etc...) . D'où aussi la mode du veganisme . La vérité est qu'il y a une angoisse concernant la surpopulation , on se met à détester ces masses qui s'entassaient dans des campements à Calais, qu'on voit apparaitre dans les villes et les villages, il y a une peur, on préfère son petit chat ....
AZKA
- 29/05/2019 - 11:06
Au moins on redécouvre les lois naturelles
....le transhumanisme comme le transgenisme c'est mal!!! Comme beaucoup de trans..bidules.