En direct
Best of
Best of du 16 au 22 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

03.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

04.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

05.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Réforme
Grève du 5 décembre : Emmanuel Macron considère que la mobilisation est "avant tout contre la fin des régimes spéciaux"
il y a 24 min 11 sec
pépites > Politique
Union des droites
Les Républicains : une procédure d'exclusion vise Erik Tegnér
il y a 5 heures 31 min
pépites > France
Journée de mobilisation
FNSEA – Monde agricole : 1.000 tracteurs vont converger vers Paris le mercredi 27 novembre
il y a 6 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suite française" de Irène Némirovsky : adaptation méritoire d’une œuvre, dont l’auteure puis l’exhumation littéraire firent grand bruit en leur temps

il y a 6 heures 39 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la Belle au bois dormant noue sa cravate et quand s’allument les aurores boréales : c’est l’actualité des montres à la fin de l’automne
il y a 8 heures 29 min
décryptage > Société
L’enfer, c’est nous autres

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

il y a 10 heures 11 min
décryptage > Société
Pauvreté

Face aux inégalités : s’engager dans une dynamique de créativité

il y a 11 heures 36 min
décryptage > Culture
Touche pas à ma vahiné…

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

il y a 12 heures 10 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
"Paranoïsation", "désassimilation" et communautarisme : l’antiracisme dévoyé au profit d'un projet de conquête islamiste
il y a 12 heures 53 min
décryptage > Environnement
Roger Hallam

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

il y a 13 heures 50 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 21 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 9 min
Justice
Carlos Ghosn et son épouse Carole ont pu enfin communiquer pour la première fois en sept mois
il y a 5 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les renards et les lions" de Marcello Simonetta : le destin hors norme des fils de Laurent de Médicis

il y a 6 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pour l'amour des livres" de Michel Le Bris : une amitié entre le voyage et la littérature

il y a 6 heures 46 min
pépite vidéo > Politique
Solutions
Dialogue sous tension entre Emmanuel Macron et les anciens salariés de Whirlpool à Amiens
il y a 9 heures 43 min
pépites > Environnement
Pollution
Réchauffement climatique : les plans de la Chine sur les centrales à charbon menacent les objectifs de Paris sur le climat
il y a 10 heures 41 min
rendez-vous > France
Zone Franche
Plus que jamais, le "pognon de dingue" coule à flots mais les gens sont toujours aussi pauvres
il y a 11 heures 57 min
décryptage > Economie
Insécurité économique

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

il y a 12 heures 41 min
décryptage > Education
Réussite

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

il y a 13 heures 35 min
décryptage > Politique
Promesse

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

il y a 14 heures 6 min
© Reuters
© Reuters
Coup de blues

1000 études de gâchées : comment la découverte d’une erreur scientifique sur la dépression rend caduques des années de recherche

Publié le 29 mai 2019
En 1996, un groupe de chercheurs européens a découvert qu'un certain gène, appelé SLC6A4, pouvait influencer le risque de dépression d'une personne. Mais une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'Université du Colorado montre qu'il n'y a aucune preuve valable de la causalité entre ce gène et la dépression.
Pierre Roubertoux est professeur de génétique et de neurosciences à Marseille. Il a créé et dirigé le laboratoire "Génétique, neurogénétique, comportement" du CNRS et a travaillé au laboratoire "Génomique fonctionnelle, comportements et pathologies" du...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Roubertoux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Roubertoux est professeur de génétique et de neurosciences à Marseille. Il a créé et dirigé le laboratoire "Génétique, neurogénétique, comportement" du CNRS et a travaillé au laboratoire "Génomique fonctionnelle, comportements et pathologies" du...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En 1996, un groupe de chercheurs européens a découvert qu'un certain gène, appelé SLC6A4, pouvait influencer le risque de dépression d'une personne. Mais une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'Université du Colorado montre qu'il n'y a aucune preuve valable de la causalité entre ce gène et la dépression.

Atlantico : Quelles conclusions tirer de cette étude ? La dépression est-elle un phénomène génétique ?

Pierre Roubertoux : Cette recherche montre qu'il y a de très nombreux travaux qui utilisent les méthodes des jumeaux, les études familiales, d'après des études qui tendent à prouver qu'il y a, peut-être pas une base génétique, mais tout au moins une base familiale dans la sensibilité à la dépression. Il n'y a pas de génétique de la dépression, pas plus qu'il n'y a de génétique de l'autisme : il y a une génétique de la sensibilité aux états dépressifs. Il n'y a pas de gènes de la dépression parce qu'il n'y a pas de gènes des états ou des évènements. La dépression est un évènement et on ne peut pas trouver des gènes des évènements. Les gènes de l'agression n'existent pas : il n'existe que des gènes de la susceptibilité.

La plupart des maladies génétiques sont dues aux mutations de novo, des mutations qui interviennent au moment de la fabrication du conceptus (lorsqu'un spermatozoïde rencontre un ovocyte, il y a probablement 400-500 mutations nouvelles). Il y a beaucoup de maladies génétiques dont on n'a pas pu montrer l'hérédité. Par exemple, la stérilité masculine est d'origine génétique mais ne peut pas être héréditaire puisqu'on sait bien que si un individu mâle est stérile, il ne pourra pas se reproduire : ce n'est donc pas héréditaire.

Une personne dont l’un des parents fait une dépression "a deux à quatre fois plus de risques d’être lui-même dépressif", précise à ce sujet l'Inserm*, qui ajoute que "certaines variations génétiques associées à cette vulnérabilité ont été identifiées". Les troubles de dépression sont-ils héréditaires ?

De nombreuses études montrent que la dépression a une base familiale, que cette base familiale soit génétique et, dans une certaine mesure héréditaire, semble possible. Des travaux ont montré ce qu'on appelle des "associations" entre des gènes et des états dépressifs, la sensibilité à des événements qui induisent la dépression. Ces études portent sur des populations, lesquelles diffèrent par leurs gènes, et il n'est pas surprenant que, passant d'une population à l'autre, ces populations différant par leur chaîne, on retrouve les mêmes résultats. D'une étude à l'autre, on a du mal à reproduire des résultats pour cette raison génétique simple. Ce qui apparaît maintenant pour l'ensemble des études psychiatriques (je recommande l'article publié par Roubertoux et Fasano : "Gènes et comportements", paru dans l'encyclopédie médico-chirurgical), c'est qu'un état psychiatrique est extrêmement complexe, se mesure de façon comportementale et apparaît associé à différentes maladies. Par exemple, pour la dépression, on trouve des dépressions liées au gène A dans une population, B dans une population et ainsi de suite. Rechercher le gène de la dépression est une absurdité du point de vue terminologique autant que génétique, parce que ces caractéristiques psychiatriques varient selon les populations.

Qu'est-ce que cette affaire dit de la recherche en génétique ?

La recherche en génétique est très solide. Dans le domaine de l'autisme par exemple, on a trouvé un certain nombre de gènes associés à l'autisme et on a dépassé le stade du simple constat puisqu'on en est maintenant au traitement. Quant à la dépression, il y a des formes de dépression qui sont très bien traitées, en particulier avec des médicaments à base de sel de lithium. Affirmer que la dépression est indépendante des facteurs génétiques, c'est nier une évidence.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

03.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

04.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

05.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires