En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

03.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

04.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

05.

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

07.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

03.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

06.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

ça vient d'être publié
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 12 min 4 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 57 min 10 sec
décryptage > Politique
Candidat idéal ?

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

il y a 1 heure 37 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 14 heures 28 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 17 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 19 heures 16 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 21 heures 38 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 22 heures 1 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 22 heures 11 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 22 heures 46 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 28 min 31 sec
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

il y a 1 heure 14 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 13 heures 16 min
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 16 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 19 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 19 heures 42 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 21 heures 55 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 22 heures 4 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 22 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 22 heures 57 min
© WANG ZHAO / AFP
© WANG ZHAO / AFP
Guerre commerciale

Compétition technologiques et défis sécuritaires : entre pacifistes et va-t-en-guerres, qui sont les plus dangereux à l’heure où la mondialisation ?

Publié le 20 mai 2019
Le président américain Donald Trump a signé un décret interdisant aux entreprises américaines de commercer avec l'entreprise Huawei. Au-delà ce coup porté à la firme chinoise, on voit se dessiner un nouveau monde régi par une mondialisation à deux vitesses.
Philippe Waechter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Waechter est directeur des études économiques chez Natixis Asset Management.Ses thèmes de prédilection sont l'analyse du cycle économique, le comportement des banques centrales, l'emploi, et le marché des changes et des flux internationaux de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président américain Donald Trump a signé un décret interdisant aux entreprises américaines de commercer avec l'entreprise Huawei. Au-delà ce coup porté à la firme chinoise, on voit se dessiner un nouveau monde régi par une mondialisation à deux vitesses.

Atlantico :  Si l'on se projetait un peu, à quoi ressemblerait un monde à deux vitesses où certains auraient dit oui à Huawei et d'autres non ?

Philippe Waechter : Un tel équilibre économique parait peu probable dans la durée. Les démarcations durables observées dans le passé ont une origine politique plutôt qu'économique. Cela avait été le cas entre les Etats-Unis et l'URSS ou encore avec la Chine. L'opposition des systèmes politiques provoquaient des tensions fortes et durables. Cela se traduisait alors par des systèmes économiques dont les technologies et le fonctionnement étaient différents avec un espionnage intense. Aucun des deux belligérants ne souhaitait voir l'autre développer une technique particulière qui aurait pu lui donner un avantage.
Aujourd'hui les tensions entre la Chine et les USA ne sont plus de cet ordre. Les liens sont plus denses et les échanges technologiques bien plus importants. La question posée, dans le cas de Huawei, est celle d'une technologie qui donne un avantage comparatif important à la Chine par rapport aux USA. Cela traduit des efforts de longue date et considérables des chinois pour d'abord rattraper la technologie occidentale puis de développer une technologie propre.
Les Etats-Unis, qui ont dominé le monde des innovations technologiques depuis presqu'un siècle, sont un peu en retrait par rapport aux développements constatés dans l'Empire du Milieu. Les analystes suggèrent que les équivalents chinois d'Amazon ou de Facebook ont une avance sur leurs rivaux américains. Cette comparaison reste cependant microéconomique et cela ne concerne pas la Maison Blanche. Quand on passe à l'échelle macroéconomique, on rentre dans le domaine qui concerne Huawei puisque l'enjeu est l'internet 5G et les infrastructures qui en permettent le développement. Il crée une dépendance à une technologie étrangère alors que celle-ci conditionne le développement de nouvelles innovations. C'est cet enchainement qui est au cœur des tensions entre les deux pays.

Pensez-vous qu'à terme cette position américaine soit tenable économiquement ?

Non elle ne l'est pas. Lorsqu'il s'agit d'innovations majeures, l'aspect important est de savoir qui définira la norme pour son développement et pour les grappes d'innovations qui s'y rattacheront. C'est à ce bras de fer auquel on assiste actuellement. Les chinois ont une légère avance qui pourrait leur donner un avantage dans la durée. Mais les USA, juste derrière, ne peuvent pas accepter d'être à la remorque des chinois alors qu'ils ont été leader. Est-ce un passage de témoin ou les américains ont-ils encore la capacité d'orienter la dynamique technologique du monde ? Voilà l'enjeu et il est important compte tenu des développements à venir. On ne peut pas imaginer que ce rapport de force puisse se résoudre d'un claquement de doigt. Cela prendra du temps car aucun des deux ne veut être en retrait et prendre le risque d'être dominé. Il est probable qu'à un horizon pas trop éloigné, cette question sera résolue. Sans préjuger de l'orientation finale, on peut cependant considérer que les chefs d'entreprise aux Etats-Unis ne laisseront pas les innovations aux autres. Ils feront pression pour rester dans le jeu. 

Est-ce à dire que tous les Etats finiront par devoir accepter l'équipementier ?

Il leur faudra trouver une solution si l'avantage chinois perdure. L'avantage des chinois est qu'ils développent, depuis 2013 notamment, une stratégie de diffusion de la technologie chinoise via la Belt and Road Initiative (Nouvelles Routes de la Soie). Les contacts entre la Chine et le reste du monde sont intenses et les négociations sont souvent avancées pour l'adoption de cette technologie. Cela provoque de fortes tensions avec les Etats-Unis. Le 11 mars dernier, l'ambassadeur des Etats-Unis ont averti les allemands dans le cas d'une adoption de cette technologie. Les allemands ont passé outre et plus récemment Emmanuel Macron a indiqué qu'il ferait ce qui est dans l'intérêt de la France.

En cas d'avantage aux chinois, cela donnerait lieu à un équilibre d'un nouvel ordre économique et politique  qui n'aurait rien à voir avec ce que l'on a connu depuis le début de la révolution industrielle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires